L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > HONDA > CRX 1.6i-16 Mk2






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

GUIDE OCCASION (29-03-2005)

HONDA
CRX
1.6i-16 Mk2
(1987 - 1992)

115 200 Francs (1991)
8 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES HONDA CRX 1.6i-16 Mk2
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 16 soupapes, 2 arbre à cames en tête
Position: transversal AV
Alimentation: injection électronique PGM-F1 régulée par microprocesseur digital à 10 bits.
Cylindrée en cm3: 1 590
Alésage x course : 75 x 90
Puissance ch DIN à tr/mn: 130 à 6 800.
Puissance au litre en ch: 81,76
Couple maxi en Nm à tr/mn: 143 à 5 100
Couple au litre en Nm : 89,93
TRANSMISSION
AV
Boîte de vitesses (rapports): Manuelle 5 rapports.
POIDS
Données constructeur en kg: 910
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 7
ROUES
Freins : 2 disques ventilés AV et 2 disques pleins AR.
Pneus : AV et AR 185/60 VR 14.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 205
400 m DA en secondes: 16
1 000 m DA en secondes: 29,2
0 à 100 km/h : 8,1
0 à 180 km/h : 29,8
Consommation moyenne : 9 L/100 Km.

L'habitacle est très bien fini. Nous sommes bien loin de la finition d'alors des Peugeot 205 GTI et des Supercinq GT Turbo.


Le coupé CRX bénéficie de suspensions triangulées dignes de la compétition.


Une mécanique de précision qui dégage déjà sans système VTEC 130 ch à 6800 tr/mn pour seulement 1,6 litres de cylindrée !


Une ligne à laquelle Pininfarina a secrètement collaboré...

BIEN :-)
Look pétillant
Intérieur sérieux et de qualité
Direction
Performances
Mécanique
Comportement dynamique
Prix d'achat
Fiabilité
PAS BIEN :-(
Prix des pièces Honda
Chaleur en été dans l'habitacle
Freinage appuyé instable


© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (29/03/2005)

LE PETIT LUTIN NIPPON
Depuis la Honda S800, les productions sportives du constructeur japonais sont toujours pétillantes à souhait. Le coupé CRX 1.6i-16 Mk2 ne déroge pas à cette tradition. Sur le marché de l'occasion, les prix démarrent à des cotes relativement attractives avec en prime : une ligne séduisante, une finition hors pair, une mécanique d'orfèvre et un châssis efficace. La meilleure affaire du moment en occasion ?...

Texte: Nicolas LISZEWSKI - Photos: D.R.

Sochoïro Honda a fondé son entreprise en 1947. Son catalogue ne comportait alors que des motos. Ce n'est qu'au début des années 60 que le constructeur Japonais se tournera vers l'automobile sans délaisser pour autant le monde de la moto. La grande saga des Honda Civic a démarré en 1972. Mais il faudra attendre la quatrième génération pour que Honda lui offre un dérivé ludique sous la forme d'un petit coupé biplace. Né CRX en juillet 1983 avec des moteurs 1300 et 1500 cm3 (de 100 ch), la course à la puissance va démarrer en 1986 avec un 1,6 litres 16 soupapes de 125 ch. Mais Honda, fidèle à sa tradition de motoriste et de fabricant de motos, poursuit donc l'évolution de ses modèles et de ses mécaniques, sans pour autant sombrer dans la facilité de l'augmentation de cylindrée. La nouvelle CRX Mk2 aura donc toujours un moteur 1,6 litres mais développant 5 ch de plus que sur la CRX Mk1 1600 en attendant la future CRX VTEC de 150 ch.

DESIGN
Les designers Honda n'ont pas trop cherché à tout bouleverser. Force est de constater que le premier coup de crayon était si réussi, tant sur la Civic Mk4 que sur le coupé CRX Mk1 qu'une réactualisation de la carrosserie était suffisante. Le coupé CRX Mk2 est même plus réussi que le Mk1. Les lignes se sont adoucies et les phares se sont affinés. La participation discrète de Pininfarina en tant que consultant est certainement pas anodine dans le résultat obtenu. La poupe présente notamment une petite originalité avec une deuxième vitre sous l'arête du hayon. Efficace et esthétique. Un tel artifice sera repris plus tard par Mercedes sur son Coupé Sport et par Citroën sur sa C4 coupé. Les surfaces vitrées se sont élargies et donnent plus de clarté dans l'habitacle. En revanche, en été sans climatisation, l'habitacle devient vite surchauffé comme dans les anciennes Opel Tigra ou Opel Calibra sans climatisation. L'habitacle offre en revanche un réel changement. La place intérieur demeure identique, en revanche la présentation est beaucoup plus moderne même si le dessin de l'ensemble demeure encore très classique. Le combiné d'instruments (complet) est face à vous et sur le côté se trouve la console centrale où sont regroupées toutes les autres commandes. Le coupé Honda CRX Mk2 s'est offert une paire de baquets siglés " CRX " du plus bel effet. Beaux, confortables et efficaces. Les plastiques sont de très bonne facture et les assemblages sont irréprochables. Nous sommes bien loin de la finition d'alors des Peugeot 205 GTI et des Renault Supercinq GT Turbo. L'équipement de série était relativement complet surtout pour les versions françaises puisque seule la climatisation était alors en option.

MOTEUR
Avant qu'Honda ne commercialise la variante 1,6 litres VTEC avec ses 150 ch et sa distribution variable évoluée, le coupé CRX 1.6i-16 Mk2 reçoit donc le moteur 1,6 litres DOHC tout alu. Coiffé d'une culasse 16 soupapes à deux arbres à cames en tête, ce moteur à la conception soignée développe 130 ch à 6800 tr/mn et 143 Nm de couple à 5700 tr/mn. Des données qui pourraient laisser craindre une mécanique pointue, mais il n'en est rien dans les faits puisque la courbe de couple reste généreuse de 2800 à 7000 tr/mn. Ce bloc Honda est donc l'un des rares moteurs multisoupapes de sa génération à rester souple et disponible même à bas régime. Avec sa conception tout alu, il est plus léger que celui monté sur le coupé CRX 1.6i-16 Mk1 et gagne 10% de puissance en plus. Les silent-blocs et les points d'ancrage du moteur ont été prévus de telle façon à limiter les vibrations en tout genre. C'est par une boîte mécanique à 5 rapports (celle du coupé Honda CRX 1.6i-16 Mk1 avec des rapports un peu plus courts) que le conducteur anime le 1,6 litres de 130 ch. Le maniement du levier est ferme et précis et les rapports idéalement étagés. Cela permet ainsi au coupé CRX 1.6i-16 Mk2 d'être performant (205 km/h en vitesse maxi), d'accélérer rapidement avec le 0 à 100 km/h en 8,1 secondes et moins de 30 secondes pour le kilomètre départ arrêté. Les reprises sont correctes grâce aux rapports de boîte et à l'élasticité du moteur.

CHASSIS
Afin de faire taire les critiques naissantes sur la tenue de route des Honda, le constructeur nippon n'a pas hésiter à employer des solutions techniques issues de la compétition. L'essieu avant abandonne en effet le classique MacPherson pour un système à double triangulation. Les points d'ancrages sont situés sur un faux châssis frontal. Avec un tel montage, l'avantage est que les combinés ressorts-amortisseurs avant peuvent se consacrer pleinement à l'absorption des chocs et des vibrations de manière optimale. L'essieu arrière est composé également de deux triangles superposés appliqués à 2 bras tirés. Un dispositif complet de bras oscillants dénommé " Multicontrol " complète le dispositif du train arrière. Aussi bien à l'avant qu'à l'arrière, des barres antiroulis sont montées. Une direction non assistée à crémaillère et des freins à disques (ventilés à l'avant) complète la panoplie. Tous les journalistes de l'époque qui l'ont essayé ont loué ses qualités dynamiques. Vive, tenue de route efficace et précise et direction idoïne. Le seul reproche trouvé est l'instabilité lors des phases de freinage appuyées.

ACHETER UNE HONDA CRX 1.6i-16 Mk2
Les Honda CRX 1.6i-16 Mk2 sont des autos rares sur le marché français de l'occasion. La faute à ces quotas de 3% d'importation de véhicules japonais dans les années 80. Pendant des années en effet, les concessionnaires Honda vendaient plus d'autos qu'ils pouvaient en avoir. Comptez minimum 3000 euros pour un exemplaire en bon état, et 5000 euros pour un très bel exemplaire entretenu et pas trop kilométré. La fiabilité générale des coupés CRX est excellente et largement supérieure à la moyenne. Heureusement car les pièces Honda sont très chères à l'achat. Honda préconisait à l'époque pour l'entretien de raccourcir l'espacement entre chaque vidange moteur si le conducteur utilisait son CRX intensivement. On note quelques faiblesses sur l'embrayage au démarrage qui pour les départ arrêtés peut raccourcir leur durée de vie et également des disques de freins qui s'usent assez rapidement en cas de conduite dynamique récurrente (voilage des disques). L'intérieur vieillit très bien et l'électricité est fiable. Le coupé Honda CRX 1.6i-16 Mk2 s'avère être un achat sans histoire mais qui permet de goûter aux joies des sportives des années 80-90. A acheter maintenant de toute urgence tant qu'il en reste en bon état…

:: CONCLUSION
Le coupé Honda CRX 1.6i-16 Mk2 a redonné un coup de boost à la lignée CRX. Juste avant le fantastique moteur VTEC de 150 ch, le 1,6 litres 16 soupapes tout alu de 130 ch permet de bien mettre en valeur un châssis vif et sportif le tout emballé dans une carrosserie au look craquant. Et si on vous dit en plus que les CRX vieillissent bien, sont fiables et endurants et que leur cote est très accessible, il ne faut pas hésiter trop longtemps...

CHRONOLOGIE
1972 : Commercialisation de la première Honda Civic.
1983 : A l'automne, Honda dévoile et commercialise les coupés CRX Mk1. Basés sur la Honda Civic. Moteurs 1300 et 1500 cm3 (de 100 ch).
1986 : Au début de l'année, le CRX Mk1 reçoit un moteur 1,6 litres 16 soupapes de 125 ch.
1987 : Toute la gamme Civic et CRX est remaniée. C'est la deuxième génération de Honda CRX et la quatrième génération de Civic. Honda CRX 1.6i-16 avec 130 ch et 205 km/h.
1991 : Commercialisation de la Honda CRX 1.6i-VTEC avec nouvelle distribution variable, 150 ch et 222 km/h.
1992 : En mars, peu de temps après le remaniement de la gamme Civic (qui passe ainsi à la cinquième génération), les CRX sont totalement renouvelés. Nouveau concept de coupé-cabriolet targa deux places.

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"Pour peaufiner le tout, la boîte est parfaitement étagée et son maniement est un modèle du genre, ce qui nous donne une auto agréable, dont le plaisir de conduite se rapproche de celui d'un engin de compétition. Les Honda n'avaient pas spécialement bonne réputation sur le plan de la suspension. Enfin jusqu'ici, car les techniciens de la firme ont remplacé la MacPherson avant par des triangles superposés (idem voitures de course !) et l'essieu de torsion arrière a fait place à des bras longitudinaux et transversaux, avec biellettes de correction pour le parallélisme. D'où un comportement radicalement différent, métamorphosé avec ses voies bien larges, la Civic offre motricité, tenue de route hors pair et vivacité dans les enchaînements."
OPTION AUTO - Le Guide des Sportives 90/91 - Honda CRX 1.6i-16 Mk2.

"Honda continue à faire étalage de ses dons. Sur les Civic, c'est un " presque sans faute " ; forcément, il a la bosse des petites autos. Ici, ce sont des GTI dans toute l'acceptation du terme : elles sont homogènes, bien finies, performantes et gaies. Grâce à l'arrivée de la berline trois portes dans ce club sportif, elles doivent pouvoir rallier un public large et hétéroclite : du sale gosse, dont la crise d'adolescence se serait attardée sur un volant potelé, à la femme coquette à la recherche d'une auto à la fois pétulante et facile à conduire… avec l'assurance de ne pas se coincer les jupes dans la glissière des sièges. En passant par le célibataire peu sociable… à force de nourrir ses rêves dans les magazines autos. Les 1.6i-16 et CRX s'adressent à eux. Seulement à ce niveau de prétention, on ne brade plus."
LE MONITEUR AUTOMOBILE - 1988 - Honda CRX 1.6i-16 Mk2.


Devis d'assurance pour une HONDA CRX 1.6i-16 Mk2

AVIS

Fan de voiture enfant, mon frère en possédait une; il m'a transmit le virus des voiture Japonaises et notamment des Honda et du CRX : Sa tenue de route, son côté "jouet", sa fiabilité, la nervosité de son D16A9 et sa volonté à prendre des tours sans jamais rechigné. J'ai donc acquis un modéle de 1991 (phase 2) : différences au niveau des feux arrières (entourés d'une bande noire), du pare-choc avant et du tableau de bord; Belge : donc vitre manuelles et rétroviseurs manuels. Pas de climatisation non plus, pas de direction assisté non plus et pas d'Airbag. Alors oui au début les créneaux ou les passages au Mac drive (à baisser et relever la fenêtre) vous épuisent les bras; l'été vous aurez surement l'impression de rentrer dans un "micro-onde" tellement il y fait chaud (dieu merci le toit ouvrant est là, électrique en plus!); vous aurez droit à de la rouille aux ailes arrières et au niveau du toit ouvrant (à croire que c'était vendu avec déjà à l'époque); une commande de chauffage cassé dans 9 cas sur 10, une banquette arrière déchirée, des petits problèmes électriques, des joints de vitre qui rétrécissent avec le temps, des entrées d'eau par ci par là, des pièces parfois pas faciles à trouver, la consommation de 8,10L de Sp98 passera moins facilement ... Mais vous vous rendez vite compte que tout ça n'est rien, c'est une voiture qui vieillit extrêmement bien du point de vue moteur (si évidement l'entretien est suivit et le moteur est bien utilisé), l'intérieur en plastique (imitation cuir) et daim est très qualitatif et vieillit tout aussi bien. Les réparations et les diagnostiques se font facilement. Pour ma part les seuls surprises que j'ai eu sont la rouille aux ailes arrières et au niveau des supports de pare-choc arrière et au toit ouvrant; et deux fuites dont l'origine reste encore inconnu. Ha si, anecdote amusant avec la mienne; lorsque j'accélère de façon soutenu j'ai l'aiguille de ma jauge de carburant qui descend; si juste après je coupe mon moteur, mon aiguille va remonter jusqu'au "F", rassurant non? Aussi, au ralentit allumer vos feux vous fera gagner 100 tr/min. C'est cet ensemble de choses qui fait son charme; alors oui elle n'a que 130 ch pour un peu plus de 900k, dure de défier les sportives de maintenant, mais peu de voitures vous donnerons de tels sensations et les autres seront jaloux de vous voir avec la "Banane" à chaque accélération. Je vous conseille de ne pas trop tarder à en acquérir une si c'est dans vos projet, car la côte grimpe, le nombre de modèles en circulation diminues (je parle pas des modèles touchés par la vague "tuning"...); de contrôler la rouille, le fonctionnement des différents éléments électrique, qu'il ne manque pas de pièce (car elles sont devenues rare en occasion et n'existent plus chez Honda ou sont hors de prix, exemple : 280€ les deux joints de toit); vérifier l'état du moteur évidemment, fuites, état des silents blocs... Le mieux c'est de l'inspecter sur pont vous éviterez toute surprise. Et une fois que vous en aurez une, s'il vous plait, prenez en soins et prenez le temps de la dompter car sans Direction Assisté et sans ABS, on oublie parfois les vieilles habitudes et chaque excès de confiance peut vous couter chère....
Lire tous les avis sur la HONDA CRX 1.6i-16 Mk2

Vous possédez une CRX 1.6i-16 Mk2 ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
videos
Forum
>Sujets HONDA sur le forum :
Forum
RECHERCHE