L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > FERRARI > F430 Spider






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (07-07-2005)

FERRARI
F430
Spider
(2005 - )

175 500 Euros (01/07/2005)
ND CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES FERRARI F430 Spider
MOTEUR
Type: 8 cylindres en V à 90°, 32 soupapes, 2x2 arbre à cames en tête
Position: longitudinal AV
Alimentation: Injection électronique.
Cylindrée en cm3: 4 308
Alésage x course : x
Puissance ch DIN à tr/mn: 490 à 8 500.
Puissance au litre en ch: 113,74
Couple maxi en Nm à tr/mn: 465 à 5 250
Couple au litre en Nm : 107,93
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports): séquentielle 6 rapports F1.
POIDS
Données constructeur en kg: 1 520
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 3,10
ROUES
Freins : 4 disques ventilés 300x32 mm AV et 300x22 mm AR+ étriers flottant à double pistons + ABS.
Pneus : AV 225/35 ZR 19 et AR 285/35 ZR 19.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 315
400 m DA en secondes: ND
1 000 m DA en secondes: 21,7
0 à 100 km/h : 4
0 à 200 km/h : ND
Consommation moyenne : 18,3 L/100 Km


>>> Pour télécharger gratuitement des fonds d'écran de Ferrari F430, cliquez ici ou sur les photos !!!



>>> Pour télécharger gratuitement des fonds d'écran de Ferrari F430, cliquez ici ou sur les photos !!!

BIEN :-)
Esthétique réussie !
V8 enivrant et puissant
Performances
Caractère
Freinage puissant
PAS BIEN :-(
Tarif élitiste
Difficile de passer inaperçu
Difficile de cerner les limites

- Offre partenaire -

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (07/07/2005)

LA DIVA DECOIFFEE !
Lorsque Ferrari a dévoilé sa Ferrari F430, toute la presse fut unanime pour reconnaître et apprécier en elle une des meilleure berlinette de sport produite à Maranello. Et contrairement à la Ferrari 360 Modena, la nouvelle Ferrari F430 offre un physique qui est plus agressif et plaît à tous. Comme de coutume sur la gamme des berlinettes Ferrari, une version découvrable est au programme avec la nouvelle Ferrari F430 Spider. Et comme à chaque fois, la ligne de ce spider est à couper le souffle. Une bonne occasion pour profiter des vocalises du V8 Ferrari cheveux au vent !…

Texte : Gabriel LESSARD
Photos : D.R.

Chez Ferrari, la tradition des roadsters sur ses berlinettes n'est pas si récent. Jusqu'à la Ferrari 348, la variante découvrable était de type targa (Ferrari Dino 206 et 246 GT, Ferrari 308 GTS et Ferrari 328 GTS). Mais avec l'arrivée de la Ferrari 348, et son design inspiré de la Ferrari Testarossa, un roadster 2 places à la ligne très élégante était alors commercialisé. Ont suivi derrière la Ferrari F355 Spider et la Ferrari 360 Modena Spider. Le grand avantage des Ferrari Spider est de profiter pleinement de sensations oubliées, cheveux au vent et de jouer avec les sonorités des mécaniques Ferrari. Au dernier salon de Genève 2005, soit 6 mois après la présentation officielle au Mondial de Paris 2004 de la Ferrari F430, Ferrari avait alors dévoilé deux nouvelles variantes dans sa gamme : la Ferrari 575 Superamerica et la Ferrari F430 Spider. Cette dernière, avec son physique de Diva, a réussi à éclipser sa grande sœur à l'applaudimètre…

DESIGN
Nous ne reviendrons pas en détail sur tout le design intérieur et extérieur de la Ferrari F430 Spider, tout ayant été déjà largement exposé dans notre dernier dossier consacré à la Ferrari F430. La Ferrari F430 Spider présente bien évidemment quelques traits de style qui lui sont propres, en raison de l'opération de décapsulage. Fort heureusement, le moteur est toujours derrière sa vitrine. Une telle œuvre d'art n'en méritait pas moins un tel écrin, car non content d'être performant et musical, ce V8 est également très beau à regarder. Lorsque la capote est repliée, elle devient invisible cachée sous un couvre-capote. Derrière chaque sièges, un petit arceau noir avec en prolongement un bossage individuel sont prévus. Ambiance " speedster " assurée ! Même capotée, la Ferrari F430 Spider reste très belle et désirable. La capote s'offre même un dessin reprenant celui du coupé avec des montants de chaque côté qui s'étirent vers la poupe. Sinon, on retrouve toujours tout ce qui fait la force de la Ferrari F430. Les détails (feux avant, arrière, certaines prises d'air) sont très inspirés de la Ferrari Enzo, et ce n'est pas nous qui nous en plaindrons… L'extracteur arrière n'est pas seulement là pour le style mais canalise l'air sous la voiture et participe largement à l'effet de sol. Les très belles jantes de 19 pouces au dessin aéré laisse entrevoir les freins largement dimensionnés. A l'intérieur, on retrouve exactement le même environnement que dans le coupé F430. Face au conducteur, pardon au pilote (!), le volant est digne de celui des Ferrari de Formule 1 de Michael Schumacher et Rubens Barrichello. Avec le bouton " start " à gauche pour réveiller le V8 qui sommeille derrière vous et le " Manettino " à droite. Cette manette vous permet d'intervenir sur différents paramètres de votre conduite. Le compte-tours prend la place centrale sur le combiné d'instruments, rappelant ainsi que vous êtes bien assis dans une voiture de sport.

MOTEUR
C'est une Maserati qui a eu la primeur de ce nouveau moteur V8, dérivé du 3.6L de la Modena. En effet, le gros coeur d'aluminium de la Maserati 4200 GT n'est autre que la base mécanique développée à Maranello dont la F430 est aujourd'hui motorisée. Toutefois, sportivité oblige, la Ferrari hérite d'une cylindrée majorée, atteignant 4,3 L, soit 4 308 cm3 exactement, obtenus par un alésage de 92 mm et une course de 81 mm. Grâce à des régimes de rotation élevés, le V8 de la F430 développe ainsi 490 ch à 8500 tr/mn pour un couple maxi de 465 Nm à 5 250 tr/mn. Toujours visible derrière son capot transparent, le superbe V8 affiche un 90 chevaux et 100 Nm supplémentaires par rapport à la Modena ! Comme nous l'avons vu, le V8 italien est désormais livré exclusivement avec la transmission séquentielle robotisée F1 à six rapports, effectuant chaque changement en 150 millisecondes, seul intervalle de répit imposé entre chaque montée vers le septième ciel mécanique ! Les chiffres de performances sont éloquents : 0 à 100 en 4" (soit le temps d'une Enzo !), 1000 m DA en 21"6 et vitesse maxi de 315 Km/h, soit à peu de choses près, les performances d'une F40... Evidemment, lorsque l'on conduit une Ferrari F430 Spider, il faut la mener tambour battant.

CHASSIS
Le châssis de la Ferrari F430 a été détaillé dans le dossier de présentation réalisé par Sébastien Dupuis. Le Spider reprend exactement la même base, avec un embonpoint de 70 kilos pour conserver une rigidité optimale. Cela est d'ailleurs confirmé lors des premiers kilomètres parcourus avec l'absence de remontées dans le volant ou de grincements au niveau de la baie de pare-brise. En option, le client peut opter pour les freins en carbone céramique (option à 13 760 euros tout de même !). Avec un tel équipement, vous pouvez vous permettre de freiner très tard. Si tard même, que le pilote néophyte (sur circuit bien entendu), n'osera jamais freiner aussi tard. Une fois en évolution sur le ruban bleu, vous pouvez modifier différents paramètres de conduite de puis le volant avec le " Manettino " : dureté des suspensions variable, lois de passage de la transmission réglable, capacité d'intervention de l'ESP et gestion du différentiel autobloquant piloté électroniquement. Lorsque les conditions atmosphériques le permettent, comprenez sur le sec, il est alors possible de pousser très loin les limites d'adhérence avec la Ferrari F430 Spider. Plutôt réglée sous-vireuse, comme la plupart de la production automobile, elle permet un placement au millimètre et les trajectoire confinent alors à un art majeur auquel il est difficile de résister. La motricité est sans faille et l'ESP bienveillant permet de ne pas se heurter trop violemment à la sortie de route. Les passages de rapports s'enchaînent à la volée à l'aide des palettes situées derrière le volant. Un plaisir intense qu'il faut malheureusement interrompre car nous ne sommes pas les propriétaires d'une telle auto. Un jour qui sait… mais pour cela, il faudra débourser les 175 500 euros demandés ! Gasp !...

:: CONCLUSION
Jamais les berlinettes Ferrari et Spider Ferrari n'ont été aussi tentants avec la Ferrari F430. Son V8 a certes changé de registre côté sonorité, mais c'est toujours aussi diabolique, d'autant qu'en variante spider, vos tympans sont aux premières loges. Les performances sont étonnantes et le châssis semble indestructible, tout en préservant pourtant une petite dose de confort. Une réussite totale que Maranello a conçue. Il ne reste plus qu'à souhaiter que les amateurs et clients (fortunés) de la F430 Spoder, osent rouler avec pour que l'on puisse les admirer dans la rue aussi souvent que possible...

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"Plus grande, plus chère, plus puissante et performante… Décidément, la remplaçante de la Modena, la F430, place la barre encore plus haut. Pour cela, la dernière création de la marque au cheval cabré a été dotée d'une exceptionnelle mécanique : un V8 qui développe la bagatelle de 490 ch. Mamma Mia ! Comme d'hab, cette puissance est distribuée par une boîte de vitesses robotisée, dite F1, avec palettes de commandes installées derrière le volant mais solidaires de la colonne de direction. Malgré de nombreux systèmes de surveillances électroniques, la F430 encourage toujours au pilotage. Gare cependant à ne pas se laisser griser plus que de raison car, dès l'instant où l'on craint d'être allé trop loin, il est déjà trop tard. Cela dit, jusque-là, quel panard !"
ECHAPPEMENT - juin 2005 - Ferrari F430 Spider.

"L'agilité du train avant se conjugue ainsi à la vélocité de la mécanique pour optimiser le plaisir de conduite. Modeste en couple, ce bloc 4,3 litres brille par son élasticité. Difficile de ne pas succomber à l'irrésistible envie de taquiner le rupteur et se laisser griser par le feulement à l'échappement. Plus de 300 km/h en pointe, à peine plus de 4 secondes pour atteindre les 100 km/h : le Spider F430 affiche des performances hors normes. Malgré sa surcharge pondérable (+70 kg), il rivalise avec les références chronométriques du coupé. Et l'efficacité du freinage, n'invite pas franchement à la modération. Surtout lorsqu'il dispose de l'option carbone-ceramique permettant le raccourcissement notoire des distances d'arrêt. Pour que le bonheur soit complet, le roadster Ferrari s'octroie même un amortissement préservant un confort étonnant et un déflecteur transparent endiguant l'essentiel des turbulances. Il ne reste plus qu'à régler la note aussi salée qu'une Tequila frappée."
DRIVEN - juin 2005 - Ferrari F430 Spider.


Devis d'assurance pour une FERRARI F430 Spider

AVIS

Vous possédez une F430 Spider ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets FERRARI sur le forum :
Forum
RECHERCHE