L'AUTOMOBILE SPORTIVE, le portail des voitures de sport
GUIDE







Assurland.com

Nos Stages de pilotage :
Stage Porsche
Stage Ferrari
Stage Lamborghini
Stage Subaru
Stage Aston Martin
Stage 4 voitures
Stage Rallye
Cours pilotage
Stage Drift
Essais routiers
Journées circuit
Stage incentive
L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > GUIDE OCCASION > CITROEN > VISA GTI
::
GUIDE OCCASION (05-08-2010)

CITROEN
VISA
GTI
(1984 - 1988)

PRIX NEUF (1984) : 69 400 FF
COTE (2010) : 2 000 €
PUISSANCE FISCALE : 8 CV
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES CITROEN VISA GTI 105 ch / 115 ch
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne 8s
Aliumentation : injection éléctronique Bosch LE2 jetronic
Cylindrée (cm3): 1580
Alésage x Course (mm): 83 x 73

Puissance (ch DIN à tr/mn): 105 à 6250 / 115 à 6250
Couple (Nm à tr/mn): 134,4 à 4000 / 134 à 4000
TRANSMISSION
Roues AV
Boîte de vitesse (rapports): manuelle (5)
Pneumatiques: 185/60 HR 13
POIDS
Poids constructeur (Kg): 870
Rapport poids/puissance (Kg/ch) : 8,3 / 7,6
PERFORMANCES
Vitesse maxi (Km/H): 188 / 192
400m DA: 16"5 / 16"3
1000m D.A: 30"9 / 30"5
0 à 100 Km/h : 9"1 / 8"8
CONSOMMATION (UTAC L/100km)
Ville/90/120: 8,7/5,9/7,6


Partant donc d'une ligne qui marque une rupture avec le style Citroën précédent, les designers ont eu la lourde tâche de viriliser une petite citadine 5 portes au physique disons "particulier".


La Visa GTi se voit alors dotée d’une allure passablement "kitée".


Doubles phares, élargisseurs d’ailes en plastique teinté dans la masse, jupes latérales, jantes alu 13", spoiler et petit bequet : la GTi s'offre la totale !


C'est ici que la petite Citroën accuse le plus le poids des ans, et de sa conception au budget serré.


Si les sièges ont un peu la "couleur GTI", ils n'en ont malheureusement pas le maintien...


La Visa GTI se montre plus souvireuse et progressive dans ses réactions que sa cousine 205.


115 ch, une puissance certes modeste, mais qu'il faut comparer au poids de la machine : 870 kg en ordre de marche.


Ca n'est pas la star de son époque, c'est vrai, mais la Visa GTI saura égayer vos déplacements.

BIEN :-)
Moteurs agréables et fiables
Comportement moins pointu qu'une 205 GTI
2 portes de plus qu'une 205 GTI...
Moins chère qu'une 205 GTI
Parfois en excellent état
PAS BIEN :-(
Image...
Présentation bâclée
Position de conduite
Comportement moins excitant que la 205
Corrosion fréquente


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 05-08-2010

J'AIME, J'AIME, J'AIME ?
Pour concurrencer sa cousine sochalienne, la 205 GTI 1,6 L, Citroën lance en octobre 1984, la Visa dans sa version GTI. Mais contrairement à la lionne, et à la plupart de ses concurrentes, Citroën propose la Visa uniquement en cinq portes. Un choix stratégique qui se révélera malheureusement bien peu judicieux commercialement parlant...

Texte: Sébastien DUPUIS - Photos: D.R.

Dérivée de la Peugeot 104, comme la Talbot Samba, la Visa qui remplace l'Ami 8 avec sa soeur LN est le premier modèle de Citroën né "PSA", depuis le rachat par Peugeot en 1976. Mais au moment du lancement de la 205, en 1983, la Visa commence à faire figure de parent pauvre du groupe malgré un programme sportif relancé en 1981. L'objectif, le défi même, des ingénieurs Citroën est donc de faire du neuf avec du vieux. Succédant à la série limitée Visa Chrono lancée en 1982, la Visa GTi devient en 1984 la première petite sportive de Citroën introduite au catalogue sans limitation de volume. Dotée d'un moteur et d'un train avant plus rigoureux, tous deux empruntés à la pimpante Peugeot 205 GTI 1.6L, elle entend bien sauver l'honneur. C'est ainsi qu'elle devient elle aussi, une vraie "GTI". Si c'est clairement écrit dessus, sera-ce suffisant pour conquérir le coeur des pilotes ?

DESIGN
Si les traits de la Visa font encore quotidiennement partie du paysage automobile sans qu'on y prête attention, c'est parce sa face avant est aussi celle de l'utilitaire indestructible qu'est le Citroën C15, apparu au catalogue la même année que la Visa GTi pour en être retiré en... 2007 ! Bon, avouons que ça commence mal pour la comparaison, on fait plus excitant qu'un C15... Partant donc d'une ligne qui marque une rupture avec le style Citroën précédent, les designers ont eu la lourde tâche de viriliser une petite citadine 5 portes au physique disons "particulier" pour répondre à la demande de la clientèle de l’époque, friande de petites sportives. La Visa GTi se voit alors dotée d’une allure passablement "kitée" (on ne dit pas encore "tunée" à l'époque) avec ses doubles phares, ses élargisseurs d’ailes en plastique teinté dans la masse, ses jupes latérales, ses jantes alu 13", son spoiler et son petit bequet de coffre en caoutchouc. L'acheteur peut choisir parmi des coloris très classiques que sont le blanc Crément, le rouge Vallelunga, le gris métallisé et le noir verni. La calandre noire à double optique d'inspiration germanique, renvoie au passage les clignotants dans le bouclier. Pour les amoureux de la Visa originale, et même les autres, la mutation est discutable... aujourd'hui encore ! Enfin, la Visa GTi abandonne les autocollants, certes racoleurs mais ô combien charismatiques, de la Chrono pour un plus discret liseré noir sur les flancs. La GTi perd donc un peu le charme qui faisait qu'on pardonnait à la Chrono son physique "pas facile" en retenant son côté décalé sympa. N'oublions pas le dernier détail : un logo "GTI" apposé sur le coffre d'une Visa, ce qui ne manquera pas de susciter l'étonnement, sinon la moquerie, auprès des néophytes. Sans même consulter l'avis de ces incultes médisants, il apparaît que la silhouette de petite 5 portes de la Visa GTi ne répond pas au stéréotype du marché qui préfère les coach 3 portes. Même si la Golf GTI a déjà démontré qu'une petite sportive pouvait aussi se vendre aux familles, la comparaison tourne rapidement au désavantage de la Visa. Bref, en misant sur ce positionnement complémentaire à la 205 GTI, PSA espère sans doute secrètement (ou pas !) éviter de cannibaliser les ventes du sacré numéro qui est une véritable bouée de sauvetage pour le lion.

HABITACLE
Avec sa planche de bord tracée à la règle et à l'équerre, la petite Citroën accuse le poids des ans, et de sa conception au budget serré, par une habitabilité médiocre et une esthétique austère. L'habitacle n'a pourtant pas été oublié dans le traitement de "GTIsation" : bloc compteur à 6 cadrans, console centrale avec montre digitale, plaquette porte-interrupteurs sur la planche de bord, sièges avant avec repose-têtes, habillage gris et rouge et même une insonorisation du capot moteur. Notons que si les sièges ont un peu la "couleur GTI" (le rouge), ils n'en ont malheureusement pas le maintien ! En revanche, c'est confortable... Dans les équipements de série liés au confort figuraient l'essuie-glace arrière, le pré-équipement radio et un réglage intérieur des rétroviseurs et de la hauteur des phares. A 69.400 francs en prix de base, soit 5000 de moins que la fraîche sochalienne, on pouvait toutefois s'octroyer quelques folies pour égayer sa Visa GTi en recourant à la liste des options proposant un pack électrique (fermeture centralisée et lève-vitres électriques), le toit ouvrant panoramique, les vitres teintées ou encore une peinture (grise) métallisée.

MOTEUR
Equipée du nouveau bloc XU de 1580 cm³, apparu sur la Citroën BX 16, la Visa GTi vient coiffer une gamme qui manque d'une véritable version haut de gamme et sportive au niveau de la concurrence. Dopé par l'injection Bosch L-Jetronic portant ainsi sa puissance à 105 ch DIN à 6250 tr/mn et 137 Nm de couple à 4000 tr/mn, le "XU 5J" fait partie des meilleurs moteurs de sa génération mais va se trouver bien vite dépassé dans une course à la puissance grandissante. La Visa reçoit la boîte de vitesse mécanique type BE1. Ce 1600 brillant et doué d'un caractère affirmé est dès le lancement perçu comme un peu juste en performances face aux ténors de l'époque, parfois suralimentés comme la Fiat Uno Turbo ie, la Ford Escort RS turbo ou la Renault 5 GT Turbo. La Visa pêche par ailleurs par son aérodynamique défavorable et sa moins bonne motricité que la 205. En reprises en revanche, elle ne cède rien et sa boite 5 bien étagée permet de tirer le meilleur de ce petit 4 cylindres atmosphérique qui se montre agréable à l'oreille avec sa sonorité rageuse dans les tours et ses petites ratatouilles au ralenti. Du point de vue du rapport prix/performances, la Visa GTi a donc tout d'une 205 GTI "low cost", et c'est d'ailleurs le constat qui en est fait à l'époque. Reste à voir ce qu'il en est concrètement sur la route.

COMPORTEMENT
N'ayant pu s'offrir toute la modernité de sa cousine sochalienne, la Visa GTi conserve donc un train arrière dérivé de la 104 dont les réglages sont proches de la 104 ZS. A ce titre, la voie arrière parait ridiculement étroite comparé au train avant triangulé élargi, emprunté lui, à la 205 GTI. Dotée de freins à disques ventilés sur l'avant et de classiques tambours à l'arrière, la Visa GTi ne démérite pas sur point face à la 205. En revanche, les pneu en 185/60 HR 13 concèdent 1" de diamètre sur la lionne, ce qui se traduit par une motricité moindre. Avec 870 kg seulement, la légèreté typique des GTi des années 80 reste l'un de ses principaux atouts et se retrouve dans le comportement routier, même si l'agilité et l'efficacité n'atteignent pas le niveau de la 205 GTI. Pour la critique de l'époque, c'est le manque d'homogénéïté lié à l'association d'un train avant moderne et d'un essieu arrière vieillot qui pénalise le plus la Visa face à ses rivales de l'époque. Autre disparité, les réglages de suspensions, spécifiques à la Citroën et laissant plus de tolérance au confort. Toutefois, s'il faut voir un aspect positif à cela, retenons que la Visa se montre plus souvireuse et progressive dans ses réactions et glisse moins brutalement. Un bon point pour les pilotes les moins aguerris et donc fatalement, un handicap pour les autres... sachant qu'au final, l'efficacité n'est pas de beaucoup inférieure.

EVOLUTIONS
En mars 1986 la 205 GTI est proposée avec une option 115 ch (moteur XU 5JA), option qui s'imposera rapidement auprès des clients et sera adoptée en série en décembre, provoquant du même coup l'arrêt de la 105 ch. S'inspirant du kit 125 ch PTS développé pour la GTI 105, l'évolution moteur comprend culasse, soupapes, pistons, bielles, arbre à cames et collecteur d'admission et échappement spécifiques. La puissance est de 115 ch obtenus à 6250 tr/mn et le couple maxi atteint 13,6 mKg à 4000 tr/mn avec une plage de disponibilité accrue qui se ressent immédiatement par une vivacité accrue. La Visa en profite également et l'affiche fièrement sur ses flancs avec un gros logo "115 ch". L'évènement est aussi marqué par le retour des stripping latéraux à rayures. Les performances progressent évidemment et la Visa GTi dépasse désormais les 190 km/h en vitesse maxi et franchit le 0 à 100 km/h en moins de 9 secondes, deux chronos hautement symboliques en leur temps d'un point de vue commercial ! On se réjouit enfin, faute de mieux, d'un garnissage intérieur un peu moins vieux jeu. La 115 ch sera la seule évolution notable pour la Visa GTi qui quitte le catalogue Citroën en 1988, très vite remplacée dans son rôle de sportive populaire par l'AX Sport.

CULTURE PUB
Une Visa GTi qui décolle d'un porte-avion, plonge dans la mer et en ressort sur le pont d'un sous-marin, ça ne vous rappelle rien ? Si vous êtes trop jeune pour cela, sachez pour la petite histoire que c'est l'agence de Jacques Séguéla (RSCG) qui se vit confier ce célèbre sport publicitaire réalisé par Jean Becker en 1985. Bien qu'initialement, la marine refusa catégoriquement de prêter son fameux porte-avion Clémenceau et un sous-marin pour une pub automobile, c'était sans compter sur l'insistance de Séguéla, et son réseau de connaissances jusqu'au plus haut niveau de l'Etat français ! Un coup de fil à François Mitterrand, dont il avait géré la campagne électorale, aurait suffit à convaincre l'armée... Malgré un tournage "houleux", le spot fut tout de même une réussite, comme vous pouvez le voir en images ci-dessous avec le jingle de Julien Clerc, au moins aussi sauvage que la Visa GTI...
> Voir la vidéo

ACHETER UNE CITROEN VISA GTI
Si vous avez craqué sur le look décalé de la Visa (y'en a), que les railleries de vos potes pour vos goûts en matière de "caisses de vieux" ne vous dissuadent pas et que vous avez au moins 2000€ en poche, vous pouvez envisager assez sereinement la recherche d'une Citroën Visa GTi en bon état mécanique, historique à l'appui, et bien entendu parfaitement d'origine. Ce budget d'achat raisonnable est déjà une bonne nouvelle en soi car pour ce prix là, n'espérez pas mieux qu'une 205 GTI rincée jusqu'à l'os ! Si le choix d'une Visa 115 ch s'impose pour l'aspect performances sur le papier, ne négligez pas trop vite les 105 ch parfois à peine moins rapides en pratique. Pour les bonnes nouvelles toujours, la mécanique 1.6L se montre fiable, quelle que soit la version, et ne craint pas les 200.000 km même si les Visa en affichent parfois beaucoup moins. Là, c'est le cas idéal du passionné Citroën qui aura conservé amoureusement un exemplaire quasiment sorti d'usine. Cas rare, mais il existe. A l'autre extrême, les semi épaves parsèment généreusement les petites annonces de Visa GTi... Méfiance donc. A vérifier en premier lieu, même si la carrosserie n'est pas touchée en apparence, la corrosion au niveau du train arrière. Pour cela il suffit de démonter la garniture en tissu qui tient par trois vis près de la banquette. On note également quelques problèmes électriques mais rien de bien méchant. Le seul point noir côté entretien courant réside dans la taille bâtarde et peu courante désormais des pneus (185/60 R13) qui implique des tarifs relativement élevés. Enfin, pour le reste des pièces qui ne sont plus disponibles dans le réseau, la communauté des "citroenistes" à la réputation d'entraide indéfectible saura certainement vous orienter au mieux !

:: CONCLUSION
A la 205 GTI, Citroën répond avec une Visa GTi "bricolée" avec les moyens du bord mais dont le principal atout est d'offrir la même mécanique enjouée, des performances similaires et un comportement routier à la fois plus confortable et moins pointu pour les pilotes amateurs. Ajoutant à cela des prix raisonnables pour des voitures en bon état et vous comprendrez pourquoi il peut être judicieux de considérer le cas de cette drôle de guimbarde si vous recherchez une petite sportive des années 80 à collectionner. Alors c'est vrai qu'elle n'a pas vraiment un physique facile et que ça n'est pas la star de son époque mais la Visa GTi saura égayer vos déplacements !



Comparez les tarifs d'assurance pour une CITROEN VISA GTI
AVIS
AVIS > AVIS CITROEN > AVIS VISA GTI

je possède depuis août 1985 une visa gti 105cv achetée neuve. j'en suis particulièrement satisfait pour son agilité et sa tenue de route sans surprise et sans faille. le moteur, toujours excellent à 190000km monte toujours vite dans les tours. seules réparations: un embrayage, un démarreur, ensemble de la ligne d'échappement, amortisseur... lire la suite

Lire tous les avis sur les CITROEN VISA GTI
Vous possédez une CITROEN VISA GTI ? Ajoutez votre avis !
Forum
Vous voulez parler des CITROEN VISA GTI ou de leurs concurrentes ? Besoin d'avis, de conseils d'achat, consultez le Forum : cliquez ici !

>Sujets récents sur CITROEN :
Annonces
RECHERCHE


Liens
Actualites
Actualites
Newsletter
Newsletter