L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > CITROEN > VISA II Chrono






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

GUIDE OCCASION (09-09-2009)

CITROEN
VISA
II Chrono
(1982 - 1983)

55 000 FF (01/07/1982)
7 CV
FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES CITROEN VISA II Chrono
Moteur: 4 cyl. en ligne 8s.+ 2 carburateurs double corps Solex 35 PHHE 10
Cylindrée: 1360 cm3
Alésage x course : 75 x 77 mm
Puissance maxi: 93 ch à 5800 tr/mn
Couple maxi: 12,4 Mkg à 4500 tr/mn
Transmission: AV BVM5
Poids: 850 Kg
Pneumatiques: 175/70 HR 13 Michelin XVS
PERFORMANCES
Vitesse maxi: 171 KM/H
400m D.A: 17"2
1000m D.A: 32"5s
0 à 100 Km/h: 10"2s


En 1982, pour engager la Visa en groupe B, Citroën réalise la série limitée à 200 exemplaires "Visa Trophéee".


Pour capitaliser sur son engagement sportif, le 24 mars 1982 Citroën présente la série spéciale Visa II Chrono, limitée à 1500 exemplaires.


On aime ou pas le travail des dessinateurs, mais force est de reconnaître que la Visa Chrono fait partie pour l'éternité de la légende des petites GTI françaises.


"La Visa II chrono: faite pour ceux qui aiment les beaux tableaux !" dixit Citroën...


De série, Citroën équipe sa Visa Chrono de sièges baquets à l'avant.


Une seule motorisation pour la Chrono : le bloc XYR 1360 cm3 délivrant 93ch à 5800 tr/min avec l'aide de ses 2 carburateurs double corps.


Une puissance, certes modeste, mais qu'il faut comparer au poids de la machine : 850 kg en ordre de marche, de nos jours ça fait rêver !


Une photo qui fait rêver les collectionneurs ! Sur les 2500 Visa Chrono produites entre 1982 et 1983, seule une petite quantité est encore sur nos routes...


C'est vrai qu'elle n'a pas vraiment un look flatteur la Visa Chrono, mais quand même, son style si personnel a quelque chose d'attachant.

BIEN :-)
Rare et pas chère (achat/entretien) !
Moteur nerveux
Tenue de route
PAS BIEN :-(
Pour vrai amateur et connaisseur ?
Moteur bruyant
Présentation et équipement
Corrosion


© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (09/09/2009)

PASSEPORT POUR LES ANNEES 80
Citroën reprend un programme sportif en 1981 avec la présentation de la Visa Trophée, homologuée en Gr. 5. Dans la foulée, un modèle sportif produit en petite série limitée, pour les jeunes talents du volant, trouve sa place dans la gamme Visa, alors à son apogée commerciale en France et en Europe. La Visa "Chrono", une machine à remonter le temps, un passeport pour les années 80 !

Texte: Sébastien DUPUIS - Photos: D.R.

Citroën lance en mars 1981 la Visa II qui succède à la Visa apparue en octobre 1978 au salon de Paris et conçue à partir de la Peugeot 104. Avec un design modernisé par Heuliez et un ambitieux programme sportif mis en chantier par Guy Verrier, le nouveau patron de Citroën Compétition, le constructeur se bat pour redynamiser les ventes de la Visa avant l'arrivée redoutée de la 205. Après le succès du Trophée "Visa Total" en 1981, Citroën lance en 1982 le "Trophée Visa International" en coopération avec Total et Michelin. Pour homologuer la Visa en groupe B, Citroën lance la série limitée Trophée à 200 exemplaires en 1982. Pour capitaliser sur cette image sportive, le 24 mars 1982 Citroën présente la série spéciale Visa II Chrono au Bourget. Dérivé de la Visa Super X et conçue par Heuliez, la Visa Chrono est une série limitée à 1000 exemplaires, dans un premier temps. En effet, 1500 autres exemplaires s'ajouteront en juillet pour faire face une demande plus importante que prévu...

DESIGN
La Chrono est inspirée de la Visa Trophée. Son caractère sportif fortement marqué apportera d'ailleurs un sérieux coup de jeune à une gamme très classique. Tout gamin que j'étais, un oncle ayant craqué pour cette sportive aux couleurs nationales avait réussi à me convaincre qu'il s'agissait là d'une authentique voiture de course, rare, et donc exceptionnelle ! Effectivement, le fait est qu'il s'agit d'une "série spéciale limitée. En regardant la Visa avec le recul de l'âge, je me demande bien quelle substance illicite avaient ingurgité les designers pour "pondre" une caisse pareille ! Diable, j'avais oublié à quel point la Visa est une... Citroën. Pire, une Citroën des années 80 ! "Visa II Chrono 93ch, un monstre." Ce slogan publicitaire d'époque (et quelle époque !) ne pensait peut-être pas si bien dire tant l'ensemble a des airs monstrueux... Faisons le tour du... "monstre". Extérieurement, on a pas fait dans la dentelle chez Citron ! Dans les teintes choisies tout d'abord, la voiture surprend. Couleur unique pour la carrosserie: blanc. Cela aurait suffit à une autre époque que le début des années 80 ou le "m'as-tu vu" était maître mot parmi les "chés-bran". Résultat, d'imposantes bandes adhésives bleues et rouges sont venues égayer l'ensemble façon "Starsky et Hutch à la française" dans un style délicieusement kitsch mélant fièreté patriotique et compétition bon marché. Pour parfaire l'illusion, quelques idées de génie inaugurées ici, feront date dans l'histoire du "tuning-fait-main-pour-pas-cher" : les élargisseurs d'ailes avant et arrière directement rivetés dans les ailes, le becquet arrière et l'entourage de façade avant rouge vif, les jantes 13" AMIL en alliage blanches, le spoiler avant avec ses projecteurs longue portée grossièrement rajoutés, les lettrages énormes sur la malle... que du bon goût n'est-ce pas ? L'ensemble fait penser à un fragile bricolage de bidouilleur du dimanche mais cet artisanat produit en série (limitée) se trouve pourtant authentifié par un numéro unique inscrit en gros sur les portières avant. Ami de la rareté bonjour, ami de la discrétion bonsoir !

HABITACLE
A l'intérieur, quelques équipements spécifiques indiquent que vous vous trouvez bien à la fois dans une Citroën et dans une voiture de sport. Planche de bord en PVC bleu, commande de clignotants et essuie-glaces bizarement traditionnelles (suppression des originaux "satellites" maison), volant sport à trois branches (heureusement plus de monobranche) et attention suprême, des sièges baquets avec garnissage mixte jersey bleu uni/Tep bleu. Aucune option n'était disponible pour cette série limitée, d'où le nom "limitée" qui avait sans doute une autre connotation dans l'esprit des responsables commerciaux de l'époque. Bon, trèves de critiques ? Non, objectivement, c'est assez dur de critiquer une mamie de 20 ans à qui je dois le respect, mais la finition française de l'époque, c'est quand même quelque chose !!! Commençons par le tableau de bord, en reprenant les termes publicitaires de la marque (Dans le catalogue, le constructeur s'adresse "au jeune" en s'inspirant du Petit Prince de Saint-Exupéry...). Je cite : "Dessine-moi un tableau ! D'abord, un volant sport ! Et puis plein de compteurs à cadrans circulaires : un tachymètre, un compte-tours, des indicateurs de pression d'huile et de température d'eau, une montre, une jauge à essence...". Pas con, la jauge à essence, ça peut servir. Et puis visiblement, les compteurs on ne savait pas trop où les mettre car l'ergonomie de l'ensemble est assez "che-lou"... mais continuons : "Et puis encore deux rétroviseurs extérieurs, sans oublier le prééquipement radio." Ah non, là, fallait-pas, c'est trop ! Vu le potin du moulin, la radio... on y pense même pas ! "La Visa II Chrono: faite pour ceux qui aiment les beaux tableaux !" Effectivement, avec des arguments comme ceux-là, en tant que jeune, on ne pouvait qu'être conquis à priori...

MOTEUR
Parlons du coeur du "monstre", maintes fois éprouvé au sein du groupe PSA. Il s'agit du bloc moteur XYR 1360 cm3 qui équipa la Peugeot 104 ZS 2. S'il vous prenait par hasard l'idée de traverser la France d'une traite avec l'engin, nous vous conseillerions de faire un tour par la pharmacie pour y acheter des boules Quiès. Gavé par deux carburateurs Solex double corps et privé d'insonorisants, le 1360 cm3 est en effet très bruyant, mais pas spécialement mélodieux. Sans être une pure mécanique de compétition, il offre pourtant 93 ch à 5800 tr/min et 12,4 mkg à 4500 tr/min. Une puissance, certes modeste, mais qu'il faut comparer au poids de la machine : 850 kg en ordre de marche, de nos jours ça fait rêver ! Et puis heureusement, à part le réglage un peu délicat des carbus, ce moteur est remarquablement fiable. La boîte 5 vitesses est un peu floue dans son guidage mais bien étagée. Son levier de commande choque l'oeil autant qu'il inquiète l'esprit avant la prise en main. Bon, parlons "chronos" (avec un "s" cette fois) domaine dans lequel justement, la "Chrono" se fait moins remarquer, bien qu'à l'époque elle fut l'une des meilleures de sa catégorie : vitesse max. de 173 km/h, 0 à 100 km/h en 11s7 et 1000m D.A. en 33s, à peine de quoi coller aux basques d'un vulgaire TDI/HDI de base d'aujourd'hui. Bon, alors c'est quoi son truc à cette caisse ?!

COMPORTEMENT
Son truc à la Visa Chrono, c'est de vous ramener dans les années 80 ! Une vraie voiture à remonter le temps ! Flash back dans les années "GTI" où le plaisir et les sensations étaient des valeurs fortes de l'automobile (bah oui, ça parait bien lointain tout ça maintenant...). Sur la route, la Chrono est étonnamment moderne et rassurante, légère et maniable. Que ceux qui doutaient de sa crédibilité en s'arrêtant à son physique se rassurent : la petiote tient le pavé malgré ses petits pneus en 175/70 HR13 et prouve sa fibre sportive quand on la malmène un peu, aussi clairement qu'elle prouve sa fibre patriotique avec sa déco. La direction est précise, on "sent" bien la route et on contrôle sa trajectoire proprement. L'amortissement reste fidèle aux valeurs Citroën, c'est à dire qu'il sait préserver un certain confort de roulement et une bonne efficacité en conduite musclée. Efficace, la "mémé" a encore de beaux restes.

ACHETER UNE CITROEN VISA CHRONO
Les Visa Chrono sont désormais très recherchées... par les citroënistes principalement. A cela plusieurs raisons: tout d'abord, elle n'a été produite qu'à 1500 exemplaires en 1982 et 1000 autres en 1983 avant d'être rempalcée par la Visa GT Tonic puis la Visa GTI. A partir d'avril 1983, la Visa "Chrono" fut également commercialisée dans plusieurs pays européens: Allemagne, Autriche, Belgique, Italie, Pays Bas et Suisse. Elles diffèrent de la version française par le moteur et la décoration adaptée aux couleurs du drapeau national de chaque pays. Boudées sur le marché allemand, 330 exemplaires sur les 400 prévus furent transférés aux Pays-Bas sous la forme d'une série limitée appelée "GT 330 Spirit". Au final, il y a eu 2160 Visa Chrono pour le marché français et 1650 autres exemplaires destinés à l’exportation. Ce qui ne laisse pas beaucoup de survivantes 20 ans après ! Entre la rouille et les accidents, les rares modèles en bon état ne courent plus les rues. Le "Visa chrono Club de France" situé à Framier (70) pourra toutefois vous aider à l'entretenir et/ou la remettre en condition. Le plus délicat étant de trouver un spécialiste des carburateurs double corps pas trop loin de chez vous. D'un point de vue spéculatif, il faudra vous orienter vers d'autres voitures car la rareté de la Visa Chrono ne lui permet pourtant pas d'atteindre des cours de vente très élevé. Rare et méconnue, elle intéresse peu d'amateurs. Comptez donc un budget de 3000 € maxi pour une voiture en état "concours". Surprenant, mais appréciable si ce modèle vous intéresse.

rallye 1000 pistesVISA CHRONO GROUPE B
En mars 1983, 20 exemplaires sont préparés par Denis Mathiot et sont destinés exclusivement à la compétition. Treize seront vendues au direction régionale Citroën et sept seront réservés au service compétition Citroën. Le moteur 1360 passe à 1434 cm3 par augmentation de 2 mm de l'alésage. La puissance est de 143 ch à 7200 tr/mnpour un couple maxi de 15 mKg à 5500 tr/mn. Les deux carburateurs Solex sont remplacés par des Weber 45 DCOE. Un radiateur d’huile est également ajouté. La caisse est allégée à 740 kg grâce à des éléments de carrosserie en fibres de verres et résine polyester et des glaces (sauf pare-brise) en plastique Margard. Elle sera la première Visa engagée en groupe B, avant l'arrivée de la Visa 1000 Pistes Evolution en 1984.
> Dossier Visa 1000 Pistes

:: CONCLUSION
Au moment de faire le bilan, les impressions de départ s'estompent un peu. C'est vrai qu'elle n'a pas vraiment un look très sexy la Visa Chrono, mais quand même, son style si personnel a quelque chose d'attachant. Son moteur n'est pas un foudre de guerre mais n'est pas non plus avare en sensations de tous genres et profite du poids plume pour offrir des performances sympathiques à cette petite Citroën. Bref, je crois que j'ai surtout été conquis par sa rareté et la nostalgie qu'elle suscite. Donc si vous aussi avez succombé au charme rétro de cette bombinette des 80's et à ses prix très abordables, nous vous souhaitons bonne chance dans votre quête des chevrons sauvages !

Liens conseillés sur la CITROEN VISA CHRONO : visachronoclubdefrance.com


Devis d'assurance pour une CITROEN VISA II Chrono

AVIS

j'ai possédé une visa chrono en 1982 n°735 et je me suis régalé avec. quelques reconnaissance pour des spéciales , le pied!!(dedans). je confirme qu'elle n'était pas ridicule devant les gti, j'atteste aussi les consommations excéssives fleurtant aux alentours de 18litres.eh bien! 28 ans après, je remet le couvert. j'ai ue l'occasion de retrouver une chrono en parfait état et j'ai retrouvé le même plaisir à la conduire, elle est indémodable cette voiture, même mon fils de 14 ans, la trouve cool....
Lire les avis sur la CITROEN VISA II Chrono

Vous possédez une VISA II Chrono ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
videos
Forum
>Sujets CITROEN sur le forum :
Forum
RECHERCHE