L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > CITROEN > C2 VTS






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

PRESENTATION (11-10-2004)

CITROEN
C2
VTS
(2004 - )

15 100 Euros (01/09/2004)
7 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES CITROEN C2 VTS
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 16 soupapes
Position: transversal AV
Alimentation: Injection électronique
Cylindrée (cm3): 1 587
Alésage x course (mm): 78,5 x 82
Puissance maxi (ch à tr/mn): 125 à 6 500
Puissance spécifique (ch/L): 78,8
Couple maxi (Nm à tr/mn): 143 à 3 750
Couple spécifique (Nm/L): 90,1
TRANSMISSION
AV
Boîte de vitesses (rapports): 5 manuelle
POIDS
Données constructeur (kg): 1 045
Rapport poids/puissance (kg/ch): 8,36
ROUES
Freins Av-Ar (ø mm): Disques ventilés
Pneus Av-Ar: 195/45 R 16
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h): 202
0 à 100 km/h: 8,3"
1 000 m DA: 29,8"
CONSOMMATION
Moyenne (L/100 Km): 6,9


Unanimement, la C2 a du caractère grâce à ses lignes volontaires et franches symbolisées par le décroché de ses vitres latérales. Sa personnalité unique et son allure dynamique forment une donc base idéale pour une version sportive.


Une fois installé au volant, on apprécie tout d'abord une position de conduite facilement adaptable et une prise en main aisée.


Très souple, le nouveau 1.6 16V délivre 125 ch à 6500 tr/mn. Point positif, la consommation moyenne de carburant indiquée par le constructeur se limite à 6,9 l/100 km.


Le châssis de la C2 VTS met immédiatement le conducteur en confiance, grâce à sa stabilité et son équilibre.


Le public en décidera, mais la C2 VTS effectue sa rentrée dans la classe des petites GTI sans véritable argument de poids...

BIEN :-)
Look sympa
Position et agrément de conduite
Comportement rigoureux
PAS BIEN :-(
Poids indécent
Manque de caractère
Performances décevantes

- Offre partenaire -

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (11/10/2004)

L'ESPRIT GTI
Citroën enrichit sa gamme C2 avec l'arrivée de la VTS qui affiche fièrement ses gènes sportifs d'un "S" rouge. Voilà donc celle, très attendue, qui doit succèder à la populaire Saxo VTS. Mais à première vue, la mission ne sera pas simple...

Texte : Sébastien DUPUIS
Photos : D.R.

D'un point de vue marketing, Citroën insiste sur le potentiel dynamique de sa petite citadine. Un positionnement légitimé en partie par la version C2 VTR, essayée il y a quelques mois, et plus encore par la VTS, qui vient dorénavant courronner la gamme. La mini-citadine, dont le design affûté contraste avec celui plus tendre et rondouillard de la C3, offre ainsi davantage de performances et de sensations de conduite. Tout comme feu la Saxo VTS, la nouvelle mini sportive aux Chevrons devra donner la réplique à la Volkswagen Lupo GTI et autres Toyota Yaris TS et percer dans la classe des petites GTI.

DESIGN
Même dans ses versions de base, la C2 a du caractère, grâce à des lignes incisives et modernes identifiées par le décroché de ses vitres latérales. Sa personnalité unique et son allure dynamique forment donc une base idéale pour une version sportive. La Citroën C2 VTS reprend les attributs stylistiques de la VTR : peinture intégrale, boucliers spécifiques, bas de caisse, becquet arrière et canule d'échappement chromée. Seules les jantes en alliage de 16", d'un dessin inédit, atténuent une similitude qui serait sans cela parfaite entre les deux "VT", à une lettre près... Notons également à l’occasion du lancement de la C2 VTS, une nouvelle teinte "rouge Aden", couleur officielle de Citroën Sport. Dans l'habitacle, la VTS se distingue tout d'abord par ses habillages noirs et ses poignées de portières "gris minéral" translucide. L'ambiance un peu froide et tristounette devrait vous inciter à choisir l'une des 3 harmonies de sièges bitons disponibles comme dans la VTR. Celles-ci mettent en valeur le rappel coloré ambre, bleu ou vert des maintiens latéraux des sièges et des éléments translucides sur les portes. On remarque également un volant gainé de cuir ainsi qu'un pommeau de levier de vitesses et un pédalier en aluminium, tous deux issus de la 206 S16.

HABITACLE
L'équipement de série est plutôt généreux, comprenant ce qui est devenu aujourd'hui le "minimum vital" à bord. Ainsi, Citroën offre sur la C2 l'air conditionné manuel, les 4 airbags (frontaux et latéraux), la direction assistée, les vitres avant électriques, l'ordinateur de bord, le pré-équipement audio, les rétroviseurs électriques et le verrouillage centralisé avec télécommande. Une fois installé au volant, on apprécie tout d'abord une position de conduite facilement adaptable et une prise en main aisée. Le volant réglable en profondeur et en hauteur sur 40 mm, le siège réglable en hauteur sur 50 mm et la course importante des glissières de siège avant sur 230 mm sont autant d’atouts qui garantissent une position de conduite idéale pour toutes les morphologies. Malgré la faible longueur de cette petite puce des villes, l’espace est accueillant, avec notamment une habitabilité à l’avant parmi les plus généreuses du segment. Les sièges identiques à ceux de C2 VTR offrent un très bon niveau de confort postural et de maintien latéral. La VTS n'en oublie pas ses aspects pratiques avec le hayon modulaire en deux parties, permettant un accès au coffre en toutes circonstances et une banquette arrière coulissante et rabattable. En revanche, on pourra critiquer le combiné d'affichage avec son compte-tours électronique et ses différents indicateurs assez peu lisibles, tout comme la qualité des matériaux et la finition un peu légère. Mais bon, à ce niveau de prix, il ne faut pas demander la lune non plus et les constructeurs français nous ont habitués à bien pire par le passé...

MOTEUR
La Citroën C2 VTS incarne l'aboutissement de la sportivité au sein de la gamme C2. Pour ce faire, la VTS accueille sous son capot un nouveau 1.6 16V dérivé de celui de la VTR. Il offre une puissance accrue par un régime de rotation plus élevé grâce à de nouveaux arbres à cames, un répartiteur d'admission spécifique, un système d'injection modifié ainsi qu'à une nouvelle ligne d'échappement. Résultat de l'opération, la puissance obtenue est de 125 ch à 6 500 tr/mn. Mais finalement, si l'on récupère 15 chevaux bienvenus par rapport à la C2 VTR, le gain de puissance est somme toutes modeste, surtout en comparaison à la Saxo VTS qui, de plus, pesait 70 bons kilos de moins sur la balance. Avec 1100 Kg à vide (!!!), le rapport poids/puissance de la C2 VTS est en effet de 8,36 Kg/ch, ce qui n'est pas extraordinaire comparé à la concurrence, Volkswagen Lupo GTI en tête. En toute logique, on ne retrouve pas exactement un tempérament aussi hargneux que la Saxo, même si le rupteur, toujours placé à 7 200 tr/min, est atteint sans coup férir et accompagné par la sonorité sympathique émise par la nouvelle ligne d'échappement. Etrangement, le nouveau moteur fournit sensiblement moins de couple (143 Nm) que celui de la C2 VTR (147 Nm) et de la Saxo VTS (145 Nm). Il le délivre cependant plus tôt, 3 750 tr/mn contre 5 200 tr/mn à la Sax', et sur une plage plus large, ce qui lui confère une étonnante souplesse. Accouplé exclusivement à une boîte manuelle à cinq rapports, dont l'étagement a été resserré, il se joue correctement de la tonne bien pesée de la C2. Par ailleurs, Citroën annonce un gain de 10 Kg sur la VTR, qui tiendrait en grande partie au poids moindre de cette transmission manuelle. On comprend alors que l'autre intérêt de la VTS sur la VTR se situe dans cette boîte de vitesses dont l'efficacité et le plaisir d'utilisation surpassent en tous points la Sensodrive. Tirant court, à l'image d'une antique Visa GTi 1.6, la petite puce Citroën effectuerait ainsi, selon Citroën, le 1000 DA sous la barre des 30 secondes (29,8), et le 0 à 100 km/h en un peu plus de 8 secondes (8,3). Le petit 1600 cm3 est également donné pour 8,3" de 80 à 120 km/h en 4ème. Des chiffres qui semblent malgré tout très optimistes, compte tenu du poids frôlant l'obésité et de l'aérodynamique très médiocre de cette petite puce. Ces performances évoluant peu par rapport à la Saxo VTS sont malgré tout décevantes de la part d'une marque qui s'illustre au plus haut niveau en sport automobile, par le biais du WRC. Dommage. Points positifs, la consommation moyenne de carburant indiquée par le constructeur se limite à 6,9 l/100 km, au lieu de 6,3 l/100 km pour la VTR, avec un taux d'émissions polluantes en baisse, ce qui lui permet de rester dans la catégorie des 7 CV fiscaux.

CHASSIS
Pour faire face au supplément d'énergie de son moteur, la Citroën C2 VTS profite d'un châssis retravaillé. Les lois d'amortissement et de flexibilité évoluent vers plus de fermeté pour procurer un comportement sensiblement plus "sportif". Parmi ces évolutions, citons une barre anti-devers plus forte (diamètre 21 au lieu de 20 sur la VTR), des ressorts raffermis à l'avant comme à l'arrière (raideur de 45 % au lieu de 55 sur la VTR à l’avant et 55 % au lieu de 70 à l’arrière), et une direction à assistance électrique variable plus directe avec un nombre de tours réduit (2,6 de butée à butée contre 3 tours pour les autres C2). Loin d'être désagréable, on peut néanmoins reprocher comme à l'habitude, la légèreté excessive et le feeling artificiel de ces systèmes. Enfin, côté pneumatiques, la C2 VTS est exclusivement chaussée des très bons Michelin Pilot Exalto 2 en taille basse (195/45) montés sur les nouvelles roues en aliage léger de 16" de diamètre. Cette monte au grip impressionnant repousse les limites de la glisse, rendant la C2 un peu frustrante sur circuit. C'est donc sur petites routes que la C2 VTS procure un réel agrément de conduite, des prestations dynamiques de haut niveau, un moteur volontaire et une vicvacité agréable compte tenu de son empattement court et de son train avant mordant. Le châssis met immédiatement en confiance et permettra aux jeunes conducteurs de ne jamais avoir de mauvaises surprises. Pour les puristes et nostalgique de l'époque des GTI sans artifices, précisons que l'ESP monté d'office sur ces versions VTS est entièrement déconnectable.

:: CONCLUSION
Au final, on pourrait de prime abord se réjouir que les petites GTI d'autrefois trouvent toujours une descendance. Mais l'esprit de légèreté fait aujourd'hui défaut et la Citroën C2 VTS effectue sa rentrée sans véritable argument de poids (c'est le cas de le dire...), ni de puissance. Proposée à 15100 euros, soit 1000 de plus que la version VTR, elle offre des prestations intéressantes sans pour autant faire oublier sa devancière, la Saxo VTS.

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"Volant en mains, on ne peut pas vraiment dire que la VTS fait preuve d'un tempérament mécanique exubérant. [...] En clair, la C2 VTS est une citadine survitaminée, mais pas la sportive accomplie que l'on serait en droit d'attendre de la part du champion du monde des rallyes. Reste que sa bouille est sympa et son prix, particulièrement attractif : 15 100 euros."
SPORT AUTO - Octobre 2004 - ESSAI CITROEN C2 VTS.


Devis d'assurance pour une CITROEN C2 VTS

AVIS

voila 4 ans que je roule avec ma c2 vts et j'en suis plutot satisfait. une petite voiture nerveuse et réactive,une très bonne tenue de route,un moteur plutot agreable(surtout apres 4000 trs/min). coté fiabilité,j'ai effectué environ 60 000kms avec,et a part des bougies et une bobine d'allumage grillées prématurément,ras. coté conso, je fais entre 8 et 9l en moyenne(conduite nerveuse) mais il est tout a fait possible de descendre a 6/7l. petit bemol sur la finition légère (plastiques durs et grincants a la longue) et surtout sur le "cuir" du volant qui ne vieillit pas bien. de l'avis d'un ami sellier,ce serait plutot du simili et on frise le mensonger de la part de citroen... en conclusion,c'est une petite bombinette très agréable sur petites routes sinueuses,(moins sur autoroute) parfaite pour pimenter les trajets quotidiens si on accepte de faire avec une finition légère et un confort plutot "rigide". ah oui, j'oubliais, le cout d'utilisation est assez raisonnable a part les pneus(cause taille non standard.)...
Lire tous les avis sur la CITROEN C2 VTS

Vous possédez une C2 VTS ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets CITROEN sur le forum :
Forum
RECHERCHE