L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > SMART > ROADSTER COUPE 82 ch






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

SMART ROADSTER COUPE 82 ch (2003 - 2005)

smart roadster coupé
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (05/03/2010)

JOUJOU EXTRA !

Dans le cadre de son expansion au début des années 2000, Smart avait vu grand. Après l'anecdotique Crossblade, les roadster et roadster-coupé étaient le premier chapitre de l'élargissement des gammes chez Smart, avec comme vœux pieu une augmentation très nette des ventes. Malgré d'indéniables qualités, le groupe DaimlerChrysler mettra un coup d'arrêt au roadster Smart, faute d'une rentabilité suffisante et surtout immédiate...

Texte : Gabriel LESSARD
Photos : Nicolas LISZEWSKI

Quelle époque pour le petit constructeur Smart ! Nous étions alors en 2002, avec une Smart Fortwo qui s'était fait une place au soleil et avait trouvé son rythme de croisière. Une future Smart 4 places (la Forfour) était dans les bureaux d'études et en tests tandis qu'un futur petit 4x4 s'annonçait dans les tiroirs des dirigeants de la marque allemande. Au salon de Paris en Septembre 2002, Smart dévoile ses nouveaux roadster et roadster coupé sur son stand. Les véhicules sont fermés et seuls des démonstrateurs de l'usine peuvent à la demande les ouvrir et les présenter. Même le réseau officiel Smart ne s'attendait pas à un tel produit au look si charmeur et étrange. La surprise est donc totale pour le public et le réseau Smart, et chacun y voit là l'opportunité pour Smart de sortir de la confidentialité dans ses volumes de vente. Il faudra attendre début 2003 pour que les premiers essais presse se déroulent dans le sud de l'Europe et que les journalistes puissent livrer leurs premières impressions de conduite. L'euphorie est partout et globalement les deux seules critiques immédiates qui ressortent sont le prix de vente affiché tout de même optimiste (surtout rapporté à l'équipement de base) et la boîte de vitesses toujours un peu lente surtout en rétrogradage.

En avril, les premières livraisons de clients ponctuent le démarrage de la (courte !) vie du roadster Smart. Malgré quelques évolutions dont des séries spéciales et également les versions Brabus, plus puissantes de 19 ch, DaimlerChrysler décide de trancher et de stopper la production des roadster en 2005. L'émotion est vive chez les " smartiens " qui n'avaient pas hésité à ériger le petit roadster au rang d'icône. Aujourd'hui, une des critiques majeures qui concernait son prix de vente ne sont plus des handicaps en occasion, et les roadster coupé et roadster Smart s'offrent à des prix accessibles pour une majorité d'acheteurs. Raison de plus pour nous de revenir sur cet étonnant engin en dehors des normes...

PRESENTATION

smart roadster-coupésmart roadster coupé

Pour le public, pas toujours au fait des gammes des constructeurs automobiles, le roadster coupé n'est pas toujours identifié à la marque Smart. La puissance du concept de la Smart Fortwo occulte en effet toutes les autres productions du constructeur allemand. Pourtant, les designers allemands ont repris bon nombre de petits détails et traits caractéristiques des petites Smart à commencer par la cellule Tridion. Pas si étonnant lorsque l'on sait que les roadster coupés Smart sont grossièrement des Fortwo modifiées. Sur la plupart des modèles vendus (hors Brabus et combinaisons noire/noire) la cellule Tridion ressort donc en gris argent ou noir. Le reste des panneaux de carrosserie, appelés " body panels " chez Smart, sont en plastique et montés sur la coque. Toute la face avant se distingue par une sorte de sourire constituée de la prise d'air centrale devant avec dans le prolongement en remontant vers le pare-brise les blocs optiques. La partie en plastique noir ou grise qui entoure les phares et la calandre ne sont pas du meilleur effet et accentue l'impression de " voiture-jouet ".

Heureusement sur les modèles Brabus 2005, ces éléments sont peints. Les ailes sont très marquées et larges accentuant le côté sportif de l'auto avec des voies avant et arrière relativement larges sur une longueur hors tout relativement courte. Le pare-brise très incliné est prolongé sur la variante coupé comme ici par une bulle derrière bien pratique en coffre d'appoint pour compléter le volume disponible sous le capot… avant ! A noter que comme dans les Alpine A310, il faut aller actionner une manette qui est dans la boîte gants pour ouvrir le capot avant. La bulle en verre est ponctuée par un petit becquet du meilleur effet intégrant le troisième feu stop. Côté séduction, le roadster coupé fait mouche et ne laisse personne indifférent. Il n'est pas rare de rouler avec et se faire féliciter par les passants.

HABITACLE

interieur smart roadster coupéinterieur smart roadster coupé

En vrai, le roadster coupé est très compact et petit dans ses dimensions. Pourtant, une fois assis (très bas !) à l'intérieur on se sent bien avec de l'espace. Certes, le volant n'est pas réglable ni en profondeur et ni en hauteur, ce qui complique, selon la taille du conducteur, à trouver les réglages parfaits. Toutes les commandes tombent bien sous la main et le volant trois branche offre une bonne préhension. Si l'ensemble de l'habitacle est très ludique et original dans sa présentation, la finition est en revanche très limite ! Plastiques durs, assemblages pas toujours rigoureux… la pilule est dure à avaler. Heureusement qu'une fois au volant tout se dissipe pour conserver que le plaisir de conduite. L'équipement de base est réduit au strict minimum et heureusement sur le roadster coupé la climatisation est en série. En revanche tout le reste est en option : autoradio CD, régulateur de vitesse, cuir, ordinateur de bord, pack audio, rétros électriques… Dur tout de même !

CARACTERISTIQUES


SMART ROADSTER COUPE 82 ch
moteur suprex smart roadster coupé
MOTEUR
Type : 3 cylindres en ligne, 6 soupapes, 1 arbre à cames en tête
Position : transversal AR
Alimentation : Injection électronique + turbocompresseur + échangeur air/air.
Cylindrée (cm3) : 698
Alésage x course (mm) : 66,5 x 67
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn) : 82 à 5 250
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 110 de 2250 à 4500
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports) : Robotisée séquentielle (6)
ROUES
Freins Av-Ar (Ø mm) : disques pleins (280) - tambours AR (Ø 280 mm) + ABS + EBV + CBC.
Pneus Av-Ar : 205/40 R 16
POIDS
Données constructeur (kg) : 815
Rapport poids/puissance (kg/ch DIN) : 9,93
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 180
400 m DA : 18,1
1 000 m DA : 33,2
0 à 100 km/h : 11,7
0 à 200 km/h : ND
CONSOMMATION
Moyenne (L/100 Km) : 7,4
PRIX NEUF (2005) : 20.850 €
COTE (2017) : 9.000 €
PUISSANCE FISCALE : 5 CV

- Offre partenaire -

MOTEUR

Sous le capot arrière est caché un des atouts du roadster coupé : son moteur. Véritable petit joyau technologique, ce petit trois cylindres turbocompressé affiche des rendements étonnants et intéressants tant en cheval par litre (117,44 ch/l) qu'en consommation et pollution. Malgré une simplicité avec deux soupapes par cylindres, et une cylindrée réduite à moins de 700 cm3, il offre son lot de sensations.

Non pas que le chronomètre soit tout ébouriffé, mais les reprises donnent l'impression d'être vigoureuses et les accélérations sympathiques. Pourtant, le chrono bute sur 33 secondes environ au kilomètres départ arrêté et 11,7 secondes au 0 à 100 km/h…

Alors comment expliquer ces impressions si éloignées de la réalité ? Le caractère tout simplement ! Ce petit berlingot vous gratifie dans votre dos de toute une palette de bruits : il soupire, il râle, il souffle, il fait " pfffuit " (c'est la soupape de décharge du turbo) et au ralenti comme en pleine charge il émet un petit bruit sympathique qui l'identifie immédiatement à une Smart.

A ses côtés la boîte robotisée avec ses 3+3 rapports, soit six à la finale, se commande soit par le levier soit par les palettes derrière le volant avec le pack sport de notre modèle d'essai. Le système, dépourvu d'embrayage est très intéressant et en progrès par rapport aux débuts sur la Smart City Coupé. Si les passages de rapports sont nettement plus rapides, c'est surtout à la descente que cela peut se compliquer, surtout si vous êtes trop haut dans les tours. Un coup de main à prendre, mais après une fois le mode d'emploi assimilé et accepté par le conducteur, c'est très rigolo !

SUR LA ROUTE

essai smart roadster coupe

C'est l'un des domaines de prédilection du roadster coupé Smart. Evidemment son centre de gravité très bas, ses roues arrière motrices et ses voies larges avec des roues rejetées aux quatre coin de l'empattement compact favorisent une vivacité de comportement et une agilité sans faille. Dès que les routes se resserrent et se tortillent, vous ne pourrez vous empêcher d'esquisser un sourire. Les choses sérieuses vont pouvoir démarrer, ou plutôt le côté ludique de l'engin va pouvoir exceller ! Les gros pneus en 205/45 R16 et les suspensions fermes et bien amorties participent à donner une impression que le roadster coupé sur des rails. L'impression est encore plus forte avec un modèle dépourvu de la direction assistée (ce que nous recommandons fortement pour ceux qui ne l'utiliseraient pas au quotidien). En revanche, comme sur les Smart Fortwo Brabus, la direction est trop démultipliée. Moulinets de bras au programme…

Le comportement du roadster coupé est si efficace qu'il faut plusieurs tentatives pour aller cherche ses limites… sur le sec ! Car sur le mouillé, les lois naturelles des propulsions dotées de larges pneumatiques reprennent le dessus et on comprend mieux pourquoi un ESP a été monté de série. Cela reste tout de même dommage de ne pas pouvoir neutraliser totalement l'ESP. Même en le déconnectant avec le bouton sur la console centrale, il se réactive en cas de situation qu'il juge " d'urgence ". Résultat, dès que vous souhaitez placer le roadster coupé avec les freins à l'entrée d'un virage (faut déjà y aller très fort tout de même pour que cela arrive), l'ESP vient vous donner un coup de main. Le confort reste très ferme évidemment, mais reste supportable et finalement même surprenant pour une auto posée par terre ! Pour les freins, Smart a monté des freins à disques pleins de 280 mm devant et des tambours derrière, le tout complété de l'ABS, de l'EBV (répartiteur électronique de freinage) et du CBC (Cornering Brake Control). Le résultat est satisfaisant sur route ouverte, mais dès qu'un circuit exigeant et un pilote chevronné rencontrent le roadster coupé, les freins montrent quelques signes de fatigue… Heureusement le poids d'environ 800 kg ne les met pas trop à mal. Sur autoroute (allemande !) rouler à haute vitesse n'est pas trop problématique malgré l'empattement court, mais on sent que le roadster coupé s'allège très légèrement de l'avant et se dandine sur son train arrière. Ces mouvements sont très légers voire imperceptibles, mais réels et normaux en raison de la conception de l'auto.

EVOLUTION

2002 : Le roadster smart est présenté au Salon de Paris.
2003 : Le 11 avril, lancement officiel des roadster et roadster coupé smart. Lancement du roadster smart en conduite à gauche en Angleterre en Juin. Le 23 juillet, le magazine anglais Auto Express récompense le roadster smart comme meilleur roadster dans sa catégorie : " The smart roadster is one of the most exciting sports cars to hit the sector in recent years". Le 7 août, lancement de la production en série du roadster " Bluewave ". En septembre, le marché anglais va enfin profiter de modèles avec conduite à droite. Le 11 septembre au salon de Francfort, présentation d'une série limitée " Bluewave " limité à 500 exemplaires en Europe, destinée à annoncer la future version Brabus. Le 17 septembre, toute la gamme smart est commercialisée pour la première fois en Irlande. Le 24 novembre, présentation de l'année-modèle 2004.
2004 : En janvier, lancement européen de la série spéciale limitée à 1 590 exemplaires du roadster " Affection ". Toujours en janvier au salon de Bruxelles, lancement de 5 exemplaires du roadster " Von Dutch " en Belgique basé sur un roadster 60 kW, ainsi que de 5 exemplaires du roadster " Miles et Miles ". Le 19 février, smart Angleterre annonce le roadster " Light " limité à 400 exemplaires avec un moteur de 101 ch et un équipement allégé pour offrir le maximum de peformances et sensations. Commercialisé dans les show-rooms anglais et irlandais courant mars. Le 10 mars, le magazine anglais Top Gear, récompense le roadster smart de " Most Fun Car in the magazine's 2004 Top Gear Awards ". En mai, lancement européen de la série limitée à 755 exemplaires du roadster " Speedsilver ". Le 28 juillet, le magazine anglais Auto Express couronne une deuxième année de suite le titre de meilleur roadster de l'année. En décembre, smart Italie comemrcialise une série limitée " Richmond " basée sur un roadster 60 kW et limité à 25 exemplaires.
2005 : Gamme améliorée avec l'année-modèle 2005. Présentation et commercialisation de la smart roadster et roadster coupé Brabus Xclusive 60 kW. En août, smart Angleterre commercialise une série spéciale " RCR " (pour Roadster Coupé Racing) doté du kit extérieur du Brabus V6 Biturbo et d'un moteur avec kit SB2. Limité à 50 exemplaires. En septembre, lancement en Allemagne et en Autriche du roadster MTV, série spéciale et limitée à 439 exemplaires basé sur un roadster 45 kW.
2006 : En janvier, lancement en France de la série limitée MTV, avec 80 exemplaires prévus. En mars, présentation au salon de Genève du roadster " Edition Collectors ". Toujours en mars, smart Angleterre commercialise deux séries spéciales supplémentaires : le roadster " Final " (200 exemplaires prévus) et le roadster Brabus " Final " (50 exemplaires prévus).

ACHETER UNE SMART ROADSTER COUPE 82 ch

Pénalisé en neuf à l'époque de son lancement par un prix de vente " généreux ", le roadster coupé Smart en occasion s'offre aux passionnés à des tarifs nettement plus attractifs démarrant vers 5000 euros. Mais comptez parfois jusqu'à 15000 euros pour des très beaux exemplaires peu kilométrés et avec des options, le prix moyen se situant juste entre ces deux extrêmes, entre 9 et 10000 €. Le fait qu'il soit encore récent peut amener à trouver des autos soit encore couvertes par la garantie constructeur, ou au mieux par une garantie occasion dans le réseau officiel de la marque. C'est déjà en soi un gage de sécurité et de sérénité. Les roadster coupés Smart ont rarement beaucoup de kilomètres, étant souvent des deuxième ou troisièmes véhicules entièrement dédiés au plaisir de conduite. Toutefois, la fiabilité générale n'est pas à redouter comme en témoigne le roadster d'un de nos membres du forum qui affiche 130000 km avec une prépa moteur à 106 ch au lieu de 82 et quelques sorties circuit dans les roues ! Solide ? Oui, mais à condition cependant de respecter scrupuleusement les préconisation constructeur : révision tous les 10 000 km, remplacement des bougies tous les 30 000 km, utilisation d'une huile de très bonne qualité… C'est le corollaire indispensable d'une auto à la mécanique au rendement élevé. Bien évidemment, comme tout moteur turbocompressé, pas de coup de gaz à l'arrêt du moteur sous peine de faire tourner le turbo dans le vide sans lubrification. Les seuls réels problèmes rencontrés en après-vente sur ces autos étaient des soucis d'étanchéité qui ont normalement été résolu après coup sur les premiers modèles par de nouveaux joints. Quelques réglages de capote peuvent également être nécessaires et il ne faudra pas oublier de graisser régulièrement les glissières. L'offre est très vaste sur le marché de l'occasion avec des véhicules à vendre dans le réseau Smart France, mais aussi dans les petites annonces de particuliers à particuliers et aussi sur Ebay. Il conviendra toutefois de rester prudent sur les autos en provenance d'Allemagne dont les tarifs sont attractifs mais les origines et finitions parfois douteuses. Pour un budget raisonnable, le roadster coupé Smart vous offrira toute sa joie de vivre et il vous sera difficile de vous en passer… Attention le virus n'est pas loin !

PRODUCTION
Smart Roadster+Roadster-Coupé (2003-2005) : 38 000 exemplaires

CONCLUSION

:-)
Cote abordable
Sensations !
Moteur vivant
Concept
Châssis
Look charmeur
Consommation
Assurance pas chère
Concept coupé et cabriolet
Capital sympathie !
:-(
Performances
Boîte un peu lente
Finition (plastiques durs)
Certaines options impératives
Direction trop démultipliée

Voilà une auto qui est en passe de gommer son défaut majoritaire, son prix de vente. En occasion, on commence à en trouver à partir de 5000 euros, et avec son caractère généreux, son look unique et même son petit côté collector en raison d'une carrière avortée très tôt, le roadster Smart fait parties des autos à ne pas oublier au moment de l'achat d'une petite sportive à sensations.


Devis d'assurance pour une SMART ROADSTER COUPE 82 ch

AVIS

pocesseur d une 82 modifié 106 a ce jour elle totalise 109000km,pas de problemes mécanique ,toujours au rendez vous ...
Lire tous les avis sur la SMART ROADSTER COUPE 82 ch

Vous possédez une ROADSTER COUPE 82 ch ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets SMART sur le forum :
Forum
RECHERCHE