L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > RENAULT > MEGANE (2) CC 2.0 T 165 ch






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (24-01-2005)

RENAULT
MEGANE
(2) CC 2.0 T 165 ch
(2005 - )

26 800 Euros (01/01/2005)
10 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES RENAULT MEGANE (2) CC 2.0 T 165 ch
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 16 soupapes, 2 arbres à cames en tête
Position: Transversal AV
Alimentation: Injection électronique multipoint + turbocompresseur.
Cylindrée en cm3: 1 998
Alésage x course : 82,7 x 93
Puissance ch DIN à tr/mn: 165 à 5 000.
Puissance au litre en ch: 82,58
Couple maxi en Nm à tr/mn: 270 à 3 250
Couple au litre en Nm : 135,13
TRANSMISSION

AV + ESP
Boîte de vitesses (rapports): Manuelle 6 rapports.
POIDS
Données constructeur en kg: 1 415
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 8,57
ROUES
Freins : AV disques ventilés (Ø 280 mm), AR disques (Ø 240 mm) + ABS + AFU.
Pneus : AV et AR 205/60 R 16.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 220
400 m DA en secondes: 16,4
1 000 m DA en secondes: 29,7
0 à 100 km/h : 8,7
0 à 200 km/h : ND
Consommation moyenne : 8 L/100 Km


L'intérieur est de présentation très classique et se distingue par une excellente ergonomie. En revanche, les plastiques et les assemblages sont parfois encore à revoir...


En option, le toit panoramique peut être livré sur la Mégane CC. Un bon choix pour compléter ce toit repliable en moins de 20 secondes.


Malgré les schémas techniques à l'appui, la Mégane CC 2.0 T n'a pas été renforcée pour éviter la prise de poids. La rigidité en souffre...


Un moteur plein de couple dès les plus bas régimes. Malheureusement, son caractère rend les 165 ch bien timides.


Une tenue de route au-dessus de tout soupçon, mais qui n'est pas prévue pour le sport à outrance. Et ce satané ESP non déconnectable !

BIEN :-)
Look
Concept
Coffre avec toit déployé
Confort
Châssis équilibré
Equipement complet
Prix
PAS BIEN :-(
Moteur sans voix et trop lisse
Trop lourde
Finition encore à améliorer
Rigidité insuffisante
ESP non déconnectable

- Offre partenaire -

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (24/01/2005)

HOMOGENE
Jusqu'à présent, si Peugeot avait commercialisé une 307 CC avec le moteur 180 ch, Renault se contentait du moteur 2 litres 16 soupapes de 136 ch. Un peu juste à notre goût pour animer le (lourd) coupé-cabriolet de l'ex-Régie. Mais depuis quelques mois déjà, Renault avait annoncé sa Mégane CC 2.0 T de 165 ch. Enfin une motorisation plus en phase avec nos attentes qui nous permet aujourd'hui de lui consacrer un dossier et de combler l'absence dans notre guide d'achat de la Renault Mégane CC...

Texte: Gabriel LESSARD - Photos: D.R.

La motorisation 2 litres turbo essence de 165 ch n'est pas une nouveauté chez Renault. En effet, les Vel Satis et Coupé Avantime offrait déjà en 2002 cette mécanique avec un couple toutefois inférieur à celui de la Mégane CC : 250 Nm. Depuis début 2003, elle est disponible sur la Laguna avec un couple porté à 270 Nm. La Mégane CC fait partie de la stratégie de Renault d'étendre au maximum une famille et de réutiliser les plate-formes. Ainsi dans la famille Mégane, l'acheteur peut hésiter entre une berline 4 portes, une berline 5 portes, un coupé 3 portes, un break et … un coupé-cabriolet ! Puisque nous avions pu prendre le volant d'une Mégane coupé 2 litres atmosphérique, nous avons décidé d'essayer la Mégane CC avec le moteur 2 litres turbo de 165 ch. Cela nous permet ainsi de combler un vide qui existait encore dans notre guide d'achat jusqu'à ce jour.

DESIGN
La Renault Mégane CC n'est pas une nouveauté à proprement parler et sa silhouette si caractéristique est désormais familière à tous. Signe particulier des coupés-cabriolets à quatre places, le porte-à-faux arrière semble démesuré avec un coffre très volumineux, tout du moins extérieurement. Cela se confirme d'ailleurs par la lecture de la fiche technique avec un empattement plus court de 10 cm aux berlines 3 et 5 portes mais une longueur totale avec 16 cm de plus. Avec le toit replié, la contenance du coffre est de 190 dm3 et passe à 490 dm3 avec le toit en place (+160 dm3 que dans une Mégane 3 portes). A l'instar de la Peugeot 307 CC, sa rivale directe, le toit en dur repliable nécessite un logement adéquat pour être totalement escamoté. C'est d'ailleurs une des raisons qui a poussé Audi, BMW et Mercedes-Benz, pour ne citer qu'eux, à conserver une capote classique sur leurs cabriolets quatre places. Il ne faut qu'une vingtaine de secondes à la Renault Mégane CC pour être couverte ou découverte. Bien que ce système existe désormais depuis près de 10 ans sur des véhicules de la grande série (Mercedes-Benz SLK), on reste toujours épaté comme un enfant de voir ce toit et sa cinématique entrer en action ! Génial. Les stylistes de Renault ont bien réussi leur affaire, car la Mégane CC reste aussi élégante capotée que découverte. Pas facile dès lors de se décider entre la Mégane CC et la 307 CC car toutes deux affichent la même harmonie et élégance des lignes. La Peugeot est peut être plus racée et sportive de ligne alors que la Mégane est plus conventionnelle. Affaire de goût. Les lignes de la Renault offre des arêtes plus vives et dynamisent la ligne générale de la Mégane CC. Le seul reproche que l'on puisse adresser à la Mégane est peut être le diamètre de ses jantes un peu timide (16 pouces) rapporté au gabarit de l'auto. Les jantes de la Mégane RS auraient été certainement en phase avec l'auto. L'habitacle n'est pas très novateur, mais l'ergonomie est excellente, preuve du savoir-faire en la matière de l'équipe de Patrick le Quément. La finition en revanche mériterait à être améliorée, que cela soit avec la qualité des plastiques retenus (trop de plastiques durs qui se rayent rapidement) ou des assemblages. Sur ce point, sa rivale sochalienne prend nettement l'ascendant. L'équipement de série est généreux et en phase avec les attentes de la clientèle actuelle pour ce type d'autos. Le toit lumineux panoramique (en option) est une très bonne idée qui illumine l'habitacle et le rend plus agréable.

MOTEUR
Les motoristes de Renault sont partis sur la base du moteur Renault F4R. Avec sa culasse à quatre soupapes par cylindres, il est d'une cylindrée de 2 litres et délivre la puissance de 165 ch à 5000 tr/mn et développe un couple maximum de 270 Nm à 3250 tr/mn. Ce moteur bénéficie d'un turbo d'architecture spécifique, dite " à double entrée " (Twin Scroll). Cette technologie permet d'améliorer le rendement : elle limite le phénomène de réaspiration des gaz brûlés et optimise le remplissage d'air. Son rapport volumétrique, élevé pour un moteur turbo (9.5/1), assure également un meilleur rendement et une baisse des émissions polluantes. Par rapport au moteur 2.0 T de la Laguna, la principale évolution concerne l'acoustique. L'introduction d'un tirant reliant le moteur à son support supérieur a notamment permis de réduire les vibrations. Le circuit d'alimentation en air du turbo a également été travaillé afin d'en améliorer l'acoustique au levier de pied. La boîte mécanique à 6 rapports (type ND0), reçoit un étagement étudié pour offrir (dixit Renault) un compromis optimum entre sport et confort acoustique. Volant en main, la Renault Mégane CC 2.0 T offre une belle sensation de poussée linéaire. Les amateurs des turbos à l'ancienne seront déçus. Il faut regarder le compteur ou le chrono pour s'apercevoir que les performances de la Mégane CC 2.0 T sont intéressantes. Avec moins de 30 secondes au kilomètre départ arrêté et 220 km/h en vitesse maximale, on ne peut pas parler de contre-performance. Mais les sensations délivrées par la Mégane CC 2.0 T, sont trop édulcorées et il n'y a guère que toit replié que l'on peut espérer ressentir quelque chose. La boîte de vitesses offre un étagement adapté et la commande de boîte est précise. Mais difficile de parler de voiture " sportive " eut égard des sensations délivrées. D'ailleurs, la Mégane CC 2.0 T ne prétend pas à ce titre. Elle assume pleinement son statut de voiture plaisir homogène, suffisamment performante, mais pas trop pour rester à la portée de tous.

CHASSIS
Par rapport aux berlines Mégane, la Mégane CC 2.0 T reçoit des suspensions raffermies. Pour le reste, c'est toujours un système pseudo MacPherson à l'avant et un essieu multibras à l'arrière. Les jantes de 16 pouces sont chaussées en 205/60 R 16. Une monte qui privilégie un compromis confort/efficacité au détriment du sport. Mais aller au-delà serait peut être néfaste pour l'homogénéité du comportement de la belle Renault. Car on vient de le voir, les modifications sur le châssis de la Mégane CC 2.0 T comparé aux berline sont minimes. Avec l'ablation du toit, la rigidité est donc mise à mal, entraînant en conduite musclée quelques petits bruits parasites. Le freinage est également resté d'origine. Impossible donc de vouloir jouer les sportifs en herbe sans avoir la désagréable impression de s'être trompé de monture. SI vous êtes accroc aux sorties circuits, n'achetez pas la Mégane CC 2.0 T dans cette optique. Il y aurait indéniablement erreur de casting. Mais on ne peut rien reprocher à Renault qui n'a pas trompé son monde. Si le mot " sport " est disséminé dans le dossier de presse, c'est plus pour rappeler l'esprit récréatif de la Mégane CC 2.0 T que pour en faire une vraie sportive. Ce job est d'ailleurs celui de la Renault Mégane RS qui affiche clairement la couleur. Alors il faut acheter cette Mégane CC 2.0 T pour ce qu'elle est : une auto polyvalente, qui permet de se faire plaisir, rouler différent abattre les kilomètres en toute sécurité et avec le confort d'avoir sous le pied une réserve de puissance bien sécurisante. Dernier point important : l'ESP n'est pas déconnectable, et vous rappellera à l'ordre dès que vous malmènerez la Mégane CC 2.0 T.

megane rs livreLIVRE : MEGANE RS, LA LOI DE LA TRACTION
Au fil des ans et des évolutions, la Renault Mégane R.S. s'est forgée une image de référence chez les compactes sportives depuis sa sortie en 2004. Ce livre se propose de revenir en détail sur chacune d'entre elles. Pour connaître les subtilités des appellations châssis, les chiffres de production, les répartitions de ventes ou bien, même, en savoir plus sur la Mégane R.S. de la Gendarmerie, ce livre a été écrit avec la collaboration de Renault Sport Cars. Et comme un symbole, la préface est signée de Laurent Hurgon, pilote-metteur au point chez RSC (et Alpine), auteur de deux des trois records de la Mégane R.S sur le Nürburgring...
En savoir plus : www.meganers-lelivre.com

:: CONCLUSION
Pour les sportifs purs et durs, prêts à de multiples concessions pour jouir au quotidien d'une auto sportive découverte, il faudra oublier la Mégane CC 2.0 T. En revanche, pour les amateurs de voitures plaisir, qui permettent tout de même d'être fréquentables au quotidien, par tous temps et même avec des enfants ou des amis, la Renault Mégane CC 2.0 T est faite pour eux. Un choix pas toujours incohérent pour vous permettre de rouler plaisir sans vous fâcher avec votre compagne et passer par la case monospace...

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"La souplesse démontrée par la Renault est aussi impressionnante que la linéarité de sa mécanique. Dommage que ce caractère demeure plutôt avare en sensations. Après tout, c'est un moindre mal puisque les performances (non mesurées) sont indéniablement au rendez-vous et qu'un turbo trop " sauvage " aurait nécessité le renforcement -et donc l'alourdissement- de la caisse. La rigidité demeure en effet un problème inhérent à l'auto. Cette tare se retrouve d'ailleurs mise en exergue par les retouches apportées au châssis. Ne nous plaignons pas puisque le tarage affermi des amortisseurs limite le phénomène de pompage et améliore la précision de conduite, alors que la résistance au roulis, accrue de 7,5% sur l'essieu arrière, rend l'auto un brin plus survireuse."
ECHAPPEMENT - avril 2004 - Renault Mégane CC 2.0T 165 ch.

"Affichant un comportement routier sérieux, la Mégane 2.0 T reçoit des suspensions légèrement raffermies qui n'altèrent pas son confort. Sans réelle prétention sportive, elle ne démérite pas pour autant face au chronomètre, atteignant les 222 km/h, largement de quoi voir amputer son permis de quelques points ! Si en terme de sensations, le manque de caractère du turbo déçoit, le fait de conduire cheveux aux vents compense largement. Et si le temps se gâte, il sera toujours possible de re-capoter. Ou plutôt de déployer le toit, une manœuvre entièrement automatisée qui ne prend que 20 s.."
AUTO-JOURNAL - HS Spécial Essais Haut de Gamme - décembre 2004 - Renault Mégane CC 2.0T 165 ch.


Devis d'assurance pour une RENAULT MEGANE (2) CC 2.0 T 165 ch

AVIS

Vous possédez une MEGANE (2) CC 2.0 T 165 ch ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets RENAULT sur le forum :
Forum
RECHERCHE