L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > PEUGEOT > 306 XSI






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

GUIDE OCCASION (09-02-2004)
PEUGEOT
306
XSI
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES PEUGEOT 306 XSI 123 ch / 135 ch
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 8 soupapes / 4 cylindres en ligne, 16 soupapes.
Position: transversal AV
Cylindrée en cm3: 1 998 / 1 998
Puissance ch DIN à tr/mn: 123 ch à 5750 / 135 ch à 6500
Couple maxi en mkg à tr/mn: 17,9 à 2750 / 20 à 5500
TRANSMISSION
AV, BVM 5 / AV, BVM 5.
POIDS
Données constructeur en kg: 1 140 / 1 160
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 9,62 / 8,59
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 197 / 201.
1 000 m DA en secondes: 31,6 / 31.
0 à 100 km/h : ND


La planche de bord (ici une phase 2) sera le point noir de l'auto avec un dessin discutable, une ergonomie peu pratique et surtout des matériaux indignes pour une auto de ce rang...


Doté de la même mécanique que la Peugeot 306 XSi, la 306 cabriolet enlèvera le haut pour notre plus grand bonheur.


Bien que sportive de définition, la Peugeot 306 XSi n'oublie pas sa vocation familliale et offre une banquette arrière rabattable 2/3-1/3.


Si sur les premières Peugeot 306 XSi les jantes en tole avec enjoliveurs étaient de série, sur les phase 2, elles sont enfin chaussées en aluminium.


Sur les Phase 2, le moteur coiffe une culasse à 16 soupapes et non plus 8 comme sur les premières. La puissance y gagne, mais le couple et la souplesse en prennent un coup. Dommage...


Les Peugeot 306 XSI phase 2 sont identifiables par leur face avant entièrement redessinée avec notamment : de nouveaux feux englobant les clignotants, une calandre à une seule barette et des boucliers avant au dessin inédit.


Le châssis de la Peugeot 306 XSI avec son train arrière directionnel, agit comme un aimant sur le bitume. Toujours collée au sol, cette diablesse n'a pas assez de puissance pour déborder un châssis signé Peugeot !!

BIEN :-)
Châssis !
Fiabilité
Budget
Moteur 123 ch disponible
Ligne phase 2
PAS BIEN :-(
Finition
Moteur 135 ch pointu
Beaucoup de kilomètres
Rares en bon état


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 09-02-2004

PEUGEOT 306 XSI : LE JUSTE CHOIX ?
Comme en son temps avec la Peugeot 309 et ses GTI et GTI16, le constructeur sochalien adopte la même stratégie dans sa proposition haut de gamme sportif sur sa nouvelle 306. Les purs et durs opteront pour la S16, et les autres se tourneront vers la XSI dotée du même moteur que sa cousine la Citroën ZX Volcane. La Peugeot 306 XSI, peut être l'offre la plus homogène et cohérente dans la gamme 306…

Texte: Nicolas LISZEWSKI - Photos: D.R.

Avec la Peugeot 309, au physique quelconque mais au tempérament affirmé sous les labels GTI et GTI16, Peugeot avait démontré alors son savoir-faire en matière de berlines compactes sportives. L'offre mixte sur la Peugeot 309 ayant porté ses fruits commerciaux et étant justifiée, Peugeot réitère sa stratégie sur la nouvelle venue présentée en 1993. Sauf que désormais chez Peugeot, l'appellation " GTI " est rangée au placard (snif !!) et les versions sportives s'appellent XSI (comme sur la gamme 106 d'ailleurs) et S16 sur la version phare des Peugeot 306.

UN LANCEMENT PLUS CONVENTIONNEL…
La genèse de la Peugeot 309 avait été difficile, puisque prévue au départ pour être commercialisée sous la marque Talbot. Mais finalement, les grèves à répétition, les errements de marketing et les ventes en chute libre ont condamné la marque Talbot et la 309 qui sera donc commercialisée sous la marque Peugeot pour remplacer la 305. Avec la nouvelle Peugeot 306, Peugeot adopte une stratégie commerciale inédite. Pour capter et ratisser au plus large, en conservant l'esprit de la 205, sans l'enterrer définitivement, Peugeot a donc l'idée d'une structure de gamme en Y pour récupérer les clients 205 sans les décevoirs. La 106 doit aller débusquer les propriétaires du modèle mythique vers le bas de gamme et les petits gabarits (pour l'auto), tandis que la 306 va essayer d'attirer les clients 205 haut de gamme. Pari réussi ? Oui et non, car si au départ les résultats se sont avérés positifs, il fallait tout de même à Peugeot 2 modèles différents pour vendre plus d'autos que Renault et sa Clio. Depuis, la 206 a remis les pendules à l'heure...

T'AS LE LOOK…
Pour le design des Peugeot 306, Peugeot n'a pas voulu retomber dans les travers de la 309. Les designers ont donc eu pour consigne de prendre le best-seller de la marque, la Peugeot 205, comme modèle, en la réactualisant bien-entendu. La 306 ressemble donc à une grosse 205, avec des feux avant plus étirés et surtout des cotes extérieures plus conséquentes. L'ensemble est très réussi, et le design de la Peugeot 306 est l'un de ses points forts qui contribuera à son succès commercial.

MOTEUR
Pour sa Peugeot 306 XSI, Peugeot n'a pas innové en reprenant le moteur désormais célèbre qui a hanté les capots de bons nombres de sportives du groupe PSA : le 2 litres qui développe ici 123 ch. Sa cousine, la Citroën ZX Volcane partage donc ce moteur avec la sochalienne, ainsi que la transmission avec une boîte de vitesses à 5 rapports manuels. Pour ses 306 XSI phase 2, Peugeot installe sous les capot un nouveau 2 litres 16 soupapes qui développe désormais 135 ch. Mais, à la simple lecture de la feuille des caractéristiques techniques, on s'aperçoit que si le couple est supérieur à l'ancien moteur 8 soupapes, sa disponibilité est plus pointue car située plus haute dans la plage d'utilisation. Pas de changement pour la boîte qui reste manuelle à 5 rapports.

EVOLUTIONS
Peugeot commercialise dès février 1993 sa gamme 306. Initialement disponible en variante 5 portes, il faudra attendre l'automne pour pouvoir toucher les premières Peugeot 306 3 portes. A noter, qu'au contraire de la Peugeot 306 S16, la 306 XSI est disponible en 3 ou 5 portes. Ce qui apparaîtrait comme choquant aujourd'hui, ce sont les jantes toles avec enjoliveurs montés en série sur la XSI. Pour profiter des belles jantes en alu 15 pouces, il fallait alors penser à ressortir son portefeuille ! Dès le millésime suivant, Peugeot étoffe sa gamme 306 avec un cabriolet, et également une berline 4 portes avec malle arrière. Heureusement, cette dernière version n'est pas vendue en variante XSI, ni même S16. Détails plus importants : le hayon reçoit enfin une poignée (cela peut vous permettre d'identifier le bon millésime d'une auto...) et le Lion sur la calandre gagne en surface pour mieux s'affirmer. Après avoir sorti ses griffes durant des années, il bombe désormais le torse... Comme souvent, plus le modèle vieilli, plus la concurrence est active et le constructeur doit réagir. La première réaction de Peugeot est d'enrichir l'équipement de série sur toutes les 306, et notamment sur la XSI avec entre autre l'Airbag conducteur enfin de série. La deuxième réaction de Peugeot pour redonner un coup de fouet à ses ventes de 306 intervient en 1997 avec un facelift complet sur tout l'extérieure de l'auto. Ainsi, la face avant est revue avec des phares englobants les clignotants, la calandre est épurée, et les feux arrière sont également modifiés. L'habitacle ne subit pas de grands changements mais constate la qualité des matériaux employés progresser, ce qui n'était pas du luxe. Sous le capot de la Peugeot 306 XSI, le deux litres bien connu se coiffe d'une nouvelle culasse à 16 soupapes. Les performances progressent, mais l'agrément de conduite est dégradé par la physionomie plus pointue du berlingot. En cette fin de décennie, les GTI ne sont décidémment pas les plus en vues, et Peugeot supprime la XSI de son catalogue, qui se prénomme désormais XS, dans un souci évident d'harmoniser ses appellations. Jusqu'en 2001, c'est plus la XS HDI qui retiendra l'attention des acheteurs (soupirs...), et la 307 se chargera de pousser les 306 au panthéon des automobiles disparues. Pour cette dernière nouveauté Peugeot ressort de ses dossiers l'appellation... XSI !

SUR LA ROUTE
Sur la route, les Peugeot 306 XSI 123 ch et 135 ch sont à l'image des grandes sœurs S16. Sur les XSI 123 ch, le moteur conserve les mêmes qualités que sur les 309 GTI et 205 GTI 1.9. Il est souple et élastique et reprend courageusement à tous les régimes. La version 135 ch est moins agréable et homogène à l'usage. La culasse à 16 soupapes est passée par-là et le couple a notamment légèrement progressé mais est plus haut perché. Il est donc moins disponible en dessous de 4 000 tr/mn ce qui pénalise grandement l'agrément de conduite en usage standard. C'est intéressant de constater que ce qui était reproché à la Peugeot 306 S16 150 ch (et a été corrigée sur la 167 ch) est désormais en cause sur les XSI 135 ch, alors même que les 123 ch n'étaient pas concernées. En conclusion, il vaut mieux opter soit pour une XSI 123 ch, ou alors une S16 167 ch. En revanche, ce qui ne change pas sur les deux générations de XSI, c'est leur châssis en béton qui offre à la fois une précision de conduite et une sportivité pour celui qui sait jouer du train arrière…

ACHETER UNE PEUGEOT 306 XSI
Comme toujours, les sportives ne souffrent pas l'à-peu-près en terme d'entretien. Toutefois, bonne nouvelle, les 306 sportives sont fiables. C'est davantage la finition intérieure qui peut vous lâcher. Alors obtenir le carnet d'entretien serait une bonne chose, mais un bon dossier de factures et un sondage auprès du vendeur peuvent suffire. Attention toutefois à vérifier les remplacements de distribution et de joint de culasse. En l'absence de réels spécialistes reconnus ou désignés pour les Peugeot 306 XSI en occasion (elles ont désormais déserté le réseau Peugeot), il vous faut vous tourner vers la jungle des petites annonces. Et là, prudence… Comptez à partir de 5 200 euros pour les premières XSI de 123 ch, et 6 500 euros pour les XSI de 135 ch. Les Peugeot 306 XSI sont des sportives réellement agréables à l'usage. Très fiables au quotidien, elles ne devraient pas vous laisser sur le bord de la route. Pensez à la distribution (on l'a dit plus haut), indispensable sur des sportives, et vérifiez le joint de culasse. N'hésitez pas à prendre rendez-vous chez votre réparateur agréé Peugeot le plus proche dans le cas des dernières 306 XSI, pour vérifier s'il n'y a pas de campagnes techniques (modifications après les chaînes de montage) à effectuer. Ne lésinez pas sur la qualité des pneumatiques montés et sur l'efficacité des amortisseurs pour conserver l'équilibre exceptionnel des Peugeot 306 XSI. Si le temps des Peugeot rouillant comme de la dentelle est désormais lointain, il n'est pas rare de constater des peintures qui craquellent sur les boucliers avant et arrière. De même, certaines Peugeot 306 avec peinture non métallisée ayant toujours couchées dehors peuvent se ternir. Un bon coup de polish et le tour sera joué. L'autre avantage des Peugeot 306 XSI est que le coût d'entretien est raisonnable (environ 200 euros minimum par révision) et les points après-vente Peugeot sont partout sur le territoire. Le plus gros challenge pour vous sera d'en trouver une en bon état et entretenue.

:: CONCLUSION
A l'inverse des versions S16 qui se sont bonifiées avec le temps, les Peugeot 306 XSI sont devenues plus pointues et moins disponibles à la conduite. C'est dommage, car les phases 2 sont plus actuelles de design (même si les différences sont minimes) et la qualité des matériaux de la planche de bord est en réel progrès. Toutefois, en 123 ch et en 135 ch, les Peugeot 306 XSI demeurent finalement plus homogènes au quotidien que leurs grandes sœurs S16, et surtout le budget, tant à l'achat, qu'à l'entretien est plus accessible. Alors à vos chéquiers...

CHRONOLOGIE
1993 : Le 18 février, commercialisation des Peugeot 306 5 portes. A l'automne, commercialisation des 3 portes et des versions S16 de 150 ch.
1994 : A l'automne, commercialisation des berlines 4 portes et des cabriolets dessinés par Pininfarina. Nouvelles calandres avec un lion qui gagne en surface. Le hayon reçoit enfin une poignée.
1995 : Equipement enrichi sur les Peugeot 306 XSI avec notamment l'Airbag conducteur de série (enfin !). Hard-top disponible en fin d'année pour les cabriolets en option.
1997 : En avril, la gamme 306 est redessinée notamment au niveau des boucliers et de la face, avec des feux encore plus en amande, monoblocs et englobant les clignotants. La Peugeot 306 XSI reçoit une culasse à 16 soupapes (contre 8 auparavant) et développe désormais 135 ch.
1999 : La XSI n'est plus au catalogue et s'appelle désormais XS pour s'unifier avec le reste de la gamme Peugeot.
2001 : La 307 arrive et pousse la 306 vers la sortie de chaîne. Les 306 sportives n'existent plus, c'est la 307 XSI qui prend le relais.

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"Avec des pneus larges, on peut goûter pleinement à l'efficacité du châssis. Quel rigueur ! Le train avant se montre incisif et précis à la fois, et l'arrière semble comme collé au sol. Par rapport aux versions plus faiblement motorisées, il faut noter un durcissement des suspensions, mais le confort général n'est pas affecté. Le freinage se montre performant et endurant (l'ABS rest malheureusement en option à 5600 F). La présentation est également spécifique à ce modèle d'allure sportive. Il est toutefois dommage que l'on ne dispose que de simples enjoliveurs de roues."
AUTO PLUS - HS 400 ESSAIS 1996 - Peugeot 306 XSi 123 ch.

"Son moteur est un modeste 8 soupapes simple arbre, tandis que son équipement, simplifié, croit bon de se dispenser des jantes alu. Cela lui permet d'être affiché à un prix plus attrayant que celui de la S16, san sbeaucoup démériter sur le plan mécanique. Car autant le 2 litres déçoit plutôt avec 16 soupapes, autant il remplit son contrat lorsqu'il est coiffé de sa culasse "traditionnelle". Surtout lors des reprises. En vitesse de pointe et, dans une moindre mesure, en accélération, la XSi se fait distancer. Mais au bout du compte, elle répond davantage à ce que l'on attend d'elle."
LE MONITEUR AUTOMOBILE - HS 1996 - Peugeot 306 XSi 123 ch.


Devis d'assurance pour une PEUGEOT 306 XSI

AVIS

j'ai fait l'acquisition d'une xsi de 1998 l'an passé en tbe au prix de 3500 eur et 110ooo km au compteur,je la trouve tres agreable en conduite normale et ytres fougueuse en conduite sportive,son moteur 2l 16 v polyvalent .et son chassis efficace en font une voiture conduisible par tous deplus sa conso est raisonnable et je ne connais aucun probleme.cette voiture,rare merite le detour.passionné de peugeot sportive existe t il un club 306 en france...
Lire les avis sur la PEUGEOT 306 XSI

Vous possédez une 306 XSI ? Ajoutez votre avis !

Suggestions

Forum
>Sujets PEUGEOT sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE