L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > PEUGEOT > 206-CC 2.0 16v






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

PEUGEOT 206-CC 2.0 16v (2000 - 2007)

peugeot 206 cc 2.0
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (14/06/2006)

2 POUR LE PRIX D'UNE

Après des années de classicisme et depuis le départ de Calvet, Peugeot a brisé la glace en 2000 en proposant l'une des plus désirables petites voitures jamais produites : la 206 CC. Phénomène de mode et star absolue durant ses premières années, la 206 s'attaque de belle manière au marché des petits cabriolets en décidant de proposer le concept du coupé-cabriolet pour la moitié du prix de la Mercedes SLK ! Qui pourrait dès lors y résister ?

Texte & photos : Sébastien DUPUIS

Au salon de Genève 1998, 6 mois avant le lancement commercial de la 206, Peugeot fait l'évènement sur son stand avec un concept car baptisé vingt cœur (20 ♥). Le premier coupé-cabriolet moderne de la marque basé sur la berline 206. Devant l'enthousiasme des visiteurs, Peugeot décide d'en lancer la fabrication à la fin de l'année 2000, avec le succès sans égal que l'on sait. Avec son toit rigide escamotable elle popularise l'idée géniale qui a donné naissance à la Mercedes-Benz SLK. La 207 CC l'a depuis remplacée en concession et le printemps 2007 marque la dernière saison pour la petite Peugeot 206 CC. Une longue carrière sur le marché de l'occasion s'annonce maintenant pour le premier petit coupé-cabriolet de l'histoire. Largement répandue en occasion et disponible à prix intéressant, voila deux bonnes raisons de s'intéresser à cette voiture été-hiver...

206 ccinterieur 206 cc

CARACTERISTIQUES


PEUGEOT 206-CC 2.0 16v
moteur 206 cc 2.0 137
MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne, 16 soupapes
Position : transversal
Alimentation : Injection indirecte
Cylindrée (cm3) : 1997
Alésage x course (mm) : 85 x 88
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn) : 137 à 6000
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 190 à 4100
TRANSMISSION
AV
Boîte de vitesses (rapports) : manuelle (5)
ROUES
Freins Av-Ar (Ø mm) : disques ventilés () - disques pleins () + ABS
Pneus Av-Ar : 205/45 WR 16
POIDS
Donnée constructeur (kg) : 1190
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 8,7
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 205
1000 m DA : 29"9
0 - 100 km/h : 9"1
80 - 120 km/h (5ème) : 11"
CONSOMMATION
Moyenne cycle mixte (L/100 km) : 9
PRIX NEUF (2001) : 19 400 €
COTE (2010) : 5 000 €
PUISSANCE FISCALE : 9 CV


PRESENTATION

20coeurDès 1992 Heuliez travaillait sur le principe du toit rigide escamotable, testé par Peugeot sur un prototype de Spider 106. Il faudra donc attendre près d'une décennie pour voir industrialiser cet ingénieux système en série. La 206 CC est une séductrice et aussitôt le cocktail fait mouche. Malgré une cadence de production de 400 unités/jour, le délai de livraison de la 206 CC dépasse les 6 mois d'attente l'année du lancement !

La CC ajoute au charme incontestable de la berline 206 3 portes, une partie arrière spécifique dont le design affiche un caractère très marqué et très personnel. Les bossages sur la malle ou les deux barres latérales ne faisant d'ailleurs pas l'unanimité. Mais tous les goûts sont dans la nature ! Pour notre part, on lui trouve une ligne plutôt réussie en coupé, (ce qui n'était sans doute pas évident à réaliser) et encore plus sympa en cabriolet. Si elle ne fait plus tourner les têtes comme au premier jour, la séduction agit toujours bel et bien sous le soleil en mode "détoité".

Haut de gamme, la 206 cc 2.0L 16V reprend les attributs stylistiques de la berline S16, avec ses ailes larges, son spoiler avant spécifique et une sortie d'échappement ovale à l'arrière. L'ensemble est complété par des jantes à bâtons de 16" identiques à celles de la 406 ST Pack Sport.

HABITACLE

La version de base en 1.6 16V ne constituant en effet qu'un prix d'appel, voit son tarif rejoindre de très près celui de la 2.0L à équipement égal. La dotation de série de cette dernière ne manque d'ailleurs que d'un intérieur cuir, disponible en option mais dont la qualité très moyenne (tout comme celle des plastiques intérieurs) nous inciterait à s'en passer, hormis pour le côté esthétique de l'option bi-colore noir/rouge. Jantes alliages 16", touches d'alu dans l'habitacle, compteurs à fonds blancs, climatisation automatique et lecteur CD à 4 HP, tout ou presque garni ce charmant petit cabriolet pour en faire une voiture agréable tout au long de l'année. Car là est bel et bien son principal atout sur le marché : la polyvalence.

En revanche, n'attendez pas d'elle tous les aspects pratiques de la berline. Le coffre est d'un bon volume mais se trouve presque inexploitable une fois le toit rangé. L'accessibilité à bord n'est pas aisée pour les grands, le pare-brise descendant très en arrière. Enfin, les places arrières sont totalement symboliques...

MOTEUR

Sous le capot, la Peugeot 206 CC a connu deux blocs essence. Au choix du 2.0L 16V type EW de la 206 S16 ou le petit 1.6 16V également disponible sur la 206 XS. Bien entendu, c'est seulement avec le 2.0L que l'on pourra commencer à parler de performances presque sportives. Coupleux, oil déplace assez efficacement cette 206 pourtant allourdie d'une bonne centaine de kilos et les 137 ch à 6000 tr/mn et les 19,4 Mkg de couple à 4100 tr/mn ne sont pas de trop pour procurer quelques sensations au pilote, même si l'intérêt d'un cabriolet est ailleurs.

Son caractère bien rond permet une belle souplesse de conduite, des accélérations convaincantes et des reprises sans souci. La sonorité assez banale de ce 4 cylindres se voit tout juste relevée par une ligne d'échappement qui émet quelques résonances sympathiques du type "vrooaaap" à bas régime. On ne retrouve toutefois pas le niveau de performances de la S16, ce qui est logique vu l'embonpoint. Mais sa grande docilité donne un ensemble très homogène.

La boîte de vitesse manuelle à 5 rapport est plutôt bien étagée, mais on déplore un levier accrocheur et peu précis. Enfin, côté consommation, le 2.0 PSA se situe dans la bonne moyenne et l'on peut s'en tenir à moins de 9L/100 km de moyenne en conduite normale.

SUR LA ROUTE

essai 206 cc 2.0

Il suffit d'un doigt pour faire passer le coupé en cabriolet, à condition d'avoir déplié au préalable le filet de sécurité dans la malle. Le pavillon complet, garni avec ses joints et ses vérins, pèse 33 kg. L'opération est assez admirable et ne prend qu'une vingtaine de secondes. Il fait beau, température extérieure annoncée de 20°, tout est donc réuni pour une petite balade cheveux au vent au volant de la 206 CC.

Premier constat, vitres levées et filet "windstop" déployé, les remous d'air sont quasiment inexistants, même en vitesse de croisière sur la route. En exploitant toute la puissance du 2.0L nous constatons également que le châssis de la Peugeot 206 est toujours aussi agréable, même si la rigidité est un peu en retrait ici comparé à la berline occasionannt quelques tremblements de caisse. Pourtant, les renforts de structure sont nombreux et pèsent sur la balance. Mais le comportement reste très agréable et même moins piégeur que celui de la S16 du fait d'une répartition des masses modifiée et d'un centre de gravité plus bas. Le train avant est toujours aussi précis et vif, permettant de bien inscrire la voiture en virage, et le train arrière, s'il n'est pas aussi "joueur" que celui de la S16, se montre apte à partir en travers si on le bouscule vraiment. Attention donc aux excès d'optimisme car sur les premiers modèles l'ESP n'était pas disponible ! Le freinage avec ABS de série est percutant et efficace mais son endurance pourra être prise en défaut en conduite soutenue.

Inutile d'ailleurs d'attaquer à fond des séries de virages donc, la 206 CC n'est pas fondamentalement une pure sportive... Ceci dit, rien de grave pour un conducteur averti qui préfèrera profiter des sensations décuplées à ciel ouvert plutôt que de taper des chronos.

EVOLUTION

206cc roland garrosTechniquement, la 206 CC n'évoluera que très peu, conservant ses deux blocs 1.6 et 2.0 sans modification de puissance. Après l'introduction du multiplexage fin 2001, le restylage d'avril 2003 est la principale date d'évolution majeure dans la vie de la 206 CC. Nouvelle grille de spoiler façon « nid d'abeilles », feux arrière inspirés de la 307, emblème (lion) plus grand sur le hayon, filet de coffre, ESP en série, peinture intégrale et gicleur plat sont au programme.

Afin de maintenir l'intérêt pour son modèle, Peugeot proposera plusieurs séries limitées variant selon les marchés. En France, la seule connue apparaît en juin 2002. C'est bien sûr la série spéciale associée au célèbre tournoi de tennis parisien Roland Garros. Disponible uniquement en vert "Tie Break" métallisé (puis gris Cendré métallisé à partir de 2003) elle se démarque principalement par ses boucliers et protections latérales couleur carrosserie et son intérieur en cuir vert/beige avec monogramme brodé.

ACHETER UNE PEUGEOT 206 CC

Commercialisée à partir d'octobre 2000, la Peugeot 206 CC a décroché d'emblée le titre de cabriolet le plus vendu de l'année, un succès qui ne s'est pas démenti jusqu'au restylage d'avril 2003 destiné à redonner un coup de boost aux ventes avec des séries spéciales Quicksilver et Roland Garros. Comme toutes les fashion victims, la 206 CC a donc connu une heure de gloire assez brève car la concurrence a fini par la bousculer et quelques soucis de jeunesse ont entâché sa réputation. Après une vague d'euphorie, la voici tombée dans l'anonymat fatalement lié à sa grande diffusion. La 206 CC 2.0 16v se trouve aujourd'hui facilement en occasion et sa cote tend à se stabiliser autour des 4-5000 euros pour les premiers millésimes, avec des kilométrages encore raisonnables la plupart du temps.

Avant de se jetter sur le premier prix qui passe, vérifiez auprès de l'acheteur que le toit fonctionne bien et surtout n'hésitez pas à tester son étanchéité dans une station de lavage. Ce toit magique, véritable botte secrète de la CC est aussi son talon d'Achille. Les capteurs peuvent se montrer défectueux et empecher le bon fonctionnement de l'ensemble cinématique... Notez à ce sujet que Peugeot a procédé à un rappel en janvier 2002 pour des faux-contacts d'ouverture du coffre et du toit.

A partir de 2001, le multiplexage introduit sur la 206 ne s'est pas fait sans douleur. De nombreux bugs et dysfonctionnements électroniques sont apparus, entraînant un retour en SAV assez catastrophique. Heureusement, la majorité des problèmes ont été réglés depuis. Pour le reste, la mécanqiue est robuste mais a tendance à consommer de l'huile. Bien vérifier le niveau. Le collecteur d'échappement, pièce très couteuse, est souvent hors d'usage vers 100 000 kms, tout comme sur la 206 S16. Sinon pas de mauvaise surprise à craindre, la 206 CC est avant tout une 206, c'est à dire une petite citadine plutôt robuste et économique à l'usage malgré un niveau de finition et des matériaux décevants. Parmi les accessoires à rechercher, privilégiez le filet coupe-vent au porte-bagage.

CONCLUSION

:-)
Ligne séduisante
Concept CC abordable !
Moteur souple et sobre
Comportement vif et équilibré
Equipement de série
Abordable et répandue en occasion
:-(
Passée de mode ?...
Plastiques et finition moyens
Moteur manquant de caractère
Bruits parasites
Montants de pare-brise gênants
Places AR décoratives...

Aujourd'hui largement répandue, la Peugeot 206 CC est certes passée de mode mais ses qualités de petit cabriolet demeurent réelles. Sans être véritablement sportive avec son 2.0, ses performances ne sont pas ridicules et permettent un plaisir de conduite certain.  Agréable au quotidien toute l'année, c'est toujours le cabriolet idéal pour celui qui veut s'offrir un petit plaisir à prix raisonnable. A n'en pas douter, la 206 CC est un classique de demain en collection.


Devis d'assurance pour une PEUGEOT 206-CC 2.0 16v

AVIS

Heureux propriétaire d'une 206cc 1.6 16v rolland garros depuis 2 ans, c'est ma 1ère voiture Ses 165 000 km ne se ressentent pas trop, et la mécanique a assez de pêche pour qui sait la manier. La liaison au sol est très bonne et le train arrière devient même joueur une fois le toit rangé. Excellent pour des ballades actives par beau temps, permet même des freinages au dernier moment pour se jeter dans les épingles. CEPENDANT L'entretien de la mécanique étant très simple, profitez en pour vous concentrer sur le reste. Pensez a resserer les vis de toit, lubrifier les joint, et vous éviterez pas mal de bruits désagréables (toit fermé) bien que ça ne soit pas une voiture faite pour être insonorisée Bien-sur, elle consomme pas mal (10l/100 pour avancer correctement à bon rythme), mais les charme du cabriolet à la française vaut bien ça. Surtout pour l'entretien au prix dérisoire qu'on a la large possibilité de faire sois-même...
Lire tous les avis sur la PEUGEOT 206-CC 2.0 16v

Vous possédez une 206-CC 2.0 16v ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
videos
Forum
>Sujets PEUGEOT sur le forum :
Forum
RECHERCHE