L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > NISSAN > 260Z Datsun (S30)






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

NISSAN 260Z Datsun (S30) (1974 - 1978)

nissan datsun 260z
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (04/12/2013)

PREMIER PAS VERS LE GRAND TOURISME

La sortie de la 240Z fut un vrai coup de génie de la part de Nissan, propulsant sa notoriété à travers le monde au sein du petit clan des constructeurs de voitures de sport. Fiable et pas chère, la 240Z n'avait pour seul défaut que de devoir suivre les bouleversements de son époque pour survivre… 

Texte : Sébastien DUPUIS
Photos : Alexandre AZIMZADEH

Au milieu des années Nissan, à travers sa marque Datsun réservée à l'exportation, brigue le marché américain pour développer ses ventes. Pour y parvenir, la marque japonaise a besoin d'un véhicule porteur d'image. Des études de marché indiquent au constructeur qu'il y a une place à prendre sur le segment de la voiture de sport. Le cahier des charges indique un coupé compact, sportif, performant et confortable à prix serré. En commercialisant son coupé Datsun 240Z (ou Nissan S30) le 22 octobre 1969, au prix de 3256 dollars, Nissan va assommer la concurrence et réussir un joli coup marketing en écoulant 116.712 exemplaires en seulement 4 ans et en inscrivant le nom de la Fairlady Z aux premières places des compétitions. Mais dès 1973, la marque va devoir s'adapter aux nouvelles réglementations des lois fédérales en matière de pollution et de sécurité. En 1974, la 240Z évolue donc en douceur pour devenir 260Z.

PRESENTATION

datsun 260z ardatsun 260z ar

Esthétiquement l'évolution de la 260Z reste timorée, ce qui explique sans doute que ce modèle est souvent considéré comme une simple évolution. Elle porte d'ailleurs toujours le code modèle interne S30. De la 240Z, elle conserve l'intégralité de la carrosserie. La 260Z marque toutefois l'arrivée des appendices aérodynamiques rajoutés, avec une lame en plastique noir à l'avant et un spoiler sur le coffre du même matériau. C'est peu nous direz-vous et pour cause : la 260Z aura été conçue en moins de 18 mois, entre la crise pétrolière de 1973 et la fin de l'année 1974 ! La sortie de ce "nouveau" modèle est pourtant marquée par l'arrivée d'une version jusqu'alors inédite sur la Datsun, la 260Z 2+2. Offrant de la place pour 2 adultes et 2 enfants sur un empattement allongé de 302 mm et une structure rigidifiée, elle entend élargir la clientèle. Cette nouveauté se traduit par une ligne de toit moins plongeante et un profil intégrant une large custode ouvrante.

HABITACLE

intérieur datsun 260zintérieur datsun 260z

A l'intérieur, c'est la même évolution en douceur. La Datsun 260Z reçoit une planche de bord redessinées, un nouveau volant tulipé en simili-cuir, de nouveaux sièges et un équipement amélioré avec notamment un système d'air conditionné particulièrement... lourd. Des dizaines d'autres modifications plus ou moins visibles ont été apportées pour swapper correctement la 240Z en 260Z, dont un plancher relevés de 20mm, un radiateur plus gros et les ceintures de sécurité imposées dorénavant par la loi.

CARACTERISTIQUES


NISSAN 260Z Datsun (S30) / 2+2
moteur datsun 260z 2.6 l6
MOTEUR
Type : 6 cylindres en ligne, 12 soupapes
Position : longitudinal AV
Alimentation : deux carburateurs simple corps Hitachi HMB 46W type SU
Cylindrée (cm3) : 2565
Alésage x course (mm) : 83 × 79
Puissance (ch DIN à tr/mn) : 150 à 5400
Couple (Nm à tr/mn) : 213 à 4400
TRANSMISSION
AR
Transmission (rapports) : manuelle (5)
ROUES
Freins Av-Ar (mm) : disques (270) - tambours (230)
Pneus Av-Ar : 195x70 VR14
POIDS
Poids à vide (Kg) : 1160/1220
Rapport poids/puissance (Kg/ch) : 7,7 / 8,1
PERFORMANCES
Vitesse maxi (Km/h) : 210/205
0-100 Km/h : 8"5
1000m D.A :
CONSOMMATION
Mixte (L/100 km) : 8 à 12
PRIX NEUF (1975) : NC
COTE (2013) : 14.000 €
PUISSANCE FISCALE : 12 CV
- Offre partenaire -

MOTEUR

Au coeur de l'évolution de la 240Z se trouvait le moteur, jugé trop polluant par les autorités américaines. C'est ainsi que Nissan dû se résoudre à livrer un moteur plus gros que celui qu'il remplaçait pour maintenir le même niveau de puissance tout en abaissant sa consommation.

Comme de nombreux constructeurs de l'époque, Nissan privilégia donc le couple à la puissance pure. Le 6 cylindres en ligne Nissan grimpe donc à 2.6 L de cylindrée - par le seul allongement de sa course de 73 à 79mm - pour donner naissance à la 260Z. Les soupapes d'échappement sont un peu plus grosses aussi et pour les USA, un système de recirculation des gaz d'échappement (EGR) est installé et le taux de comrpession abaissé doit satisfaire à l'utilisation d'essence sans plomb et du pot catalytique, obligatoire à partir de 1975. Toutes ces mesures castratrices de puissance font tomber le 6 en ligne japonais à 139 ch en version dépolluée (c'est un grand mot...).

Visible sur le modèle Suisse qui vous est présenté ici en photos, la boite à air peinte en bleu ciel sensée symboliser l'air propre qui pénètre dans le moteur de la 260Z... Sur les autres marchés, dont la France fort heureusement, le 6 cylindres L26 pouvait s'en passer et délivrait donc 165 ch SAE, soit 150 ch DIN tout rond. Face à la 240Z, l'honneur restait donc sauf.

Les versions françaises reçurent également la boîte de vitesse manuelle à 5 rapports en série, celle-ci présentant un guidage plus rapide du levier et un rapport de pont de 3.70:1.

SUR LA ROUTE

essai datsun 260z

Nissan profita également de la sortie de la Datsun 260Z pour régler quelques critiques émises par les clients. Le premier d'entre-eux concernait la tenue de route et la sensibilité au vent latéral. Il faut dire que la 240Z n'avait pas été conçue en soufflerie et que son Cx comme sa déportance auraient de quoi effrayer plus d'un pilote actuel. La suspejnsion indépendante de type McPherson reste simple de conception et outre les éléments en plastique rajoutés pour augmenter l'appui, la 260Z reçoit des amortisseurs plus fermes (sans doute autant pour compenser la prise de poids que la tenue de route) et une barre anti-roulis arrière. Le comportement est devenu de ce fait plus neutre et un peu moins sous-vireur que sur la 240Z. La direction pu d'ailleurs être améliorée avec un pignon plus direct (2,8 tours de butée à butée).

EVOLUTION

datsun 280z usDans le but de maintenir le niveau de sportivité de la S30 face aux restrictions américaines sur les émissions polluantes, Nissan Motors va mettre au point un modèle spécifiquement conçu pour le marché US : la Datsun 280Z. Elle remplace la 260Z aux USA dès 1975 et reçoit les gros pare-chocs imposés par les nouvelles normes de chocs. Comme son nom l'indique, la cylindrée de la Datsun 280Z est encore augmentée. Son 6 cylindres type L28 dérivé du L26 présente un alésage de 86.1 mm et le remplacement des carburateurs IHI par une injection Bosch L-Jetronic permet d'afficher 170 ch à 5600 tr/mn et 221 Nm de couple. Au choix l'acheteur peut opter pour une boite manuelle à 4 (ou 5 rapports en option à partir de 1977) ou pour la boite automatique à 3 rapports. Cette version ne sera jamais distribuée en Europe mais son moteur servira de base à la remplaçante de la série des Datsun S30. En 1979 elle laisse définitivement sa place à la nouvelle Nissan S130, plus connue sous le nom de Fairlady 280ZX ou Nissan Datsun 280ZX.

ACHETER UNE DATSUN 260 Z

Produite à plus de 300.000 exemplaires entre 1974 et 1978, la Datsun 260Z confirme le succès commercial de la 240Z en y ajoutant une variante de carrosserie plus familiale et un caractère plus grand tourisme, apporté à la fois par son moteur plus coupleux et par son équipement enrichi. Une tendance qui sera encore amplifiée avec la sortie de la 280Z aux USA dès 1975. Si le poids s'en ressent, les performances se maintiennent à un bon niveau et la fiabilité demeure l'un des points forts du coupé japonais. Son L6 en fonte ne craint pas les gros kilométrage, même si une révision des carbus pourra s'avérer nécessaire avec le temps en raison du "vapor-lock". Principalement, on s'attachera donc à vérifier les traces de rouille éventuelles, notamment dans le logement de la batterie et les arches de roues, ou encore du côté du hayon. Loin d'être ifnaillible, le circuit électrique enrichi de novuelles fonctionnalités a aussi souffert assez souvent de bidouilles plus ou moins artisanales, notamment concernant l'adaptation de systèmes audio durant les années 70 et 80. Un gros check up du faisceau pourra donc s'avérer utile au premier signe de faiblesse (souvent avec la commande des clignotants). Nissan avait d'ailleurs prévu les problèmes en installant un bypass pour démarrage d'urgence...

PRODUCTION NISSAN DATSUN 260Z (S30) (1974-1978) : environ 310.000 exemplaires

CONCLUSION

:-)
Look 70's
Version 2+2 pour père de famille
Esprit GT
Fiabilité mécanique
Cote encore abordable
Disponibilité des pièces
:-(
Rare
2+2 moins élégante
Performances moyennes
Corrosion

Moins connue et cotée que la mythique 240Z dont elle dérive, la Datsun 260Z offre aujourd'hui une bonne alternative pour rouler vintage sans se ruiner. Alors certes, la 260Z marque le début de l'évolution de la 240Z vers le Grand Tourisme mais en dépit de chronos légèrement moins flatteurs, elle se montre encore plutôt performante et fiable et saura vous donner beaucoup de plaisir avec son 6 cylindres souple et mélodieux. Le plus dur restant de trouver un bel exemplaire...

Nos remerciements à Bahman Cars pour les photos.


Devis d'assurance pour une NISSAN 260Z Datsun (S30)

AVIS

Datsun 260 z 2+2 Fiabilité= irréprochable, une fois remplacés les carburateurs par ceux d'une 240 Entretien= normal, pas excessif mais qui doit être régulier comme pour toute voiture Consommation= ramenée à 10 l/100 avec nouveaux carb. et en roulant sur un filet de gaz la plupart du temps. Revente= non, je tiens à la garder. Ligne= la ligne d'une 260 2+2 me plaît plus qu'une 240. On ne peut donc pas dire "une 260 est moins flatteuse". Boutique en couleur, je ne pense pas m'en séparer de sitôt....
Lire tous les avis sur la NISSAN 260Z Datsun (S30)

Vous possédez une 260Z Datsun (S30) ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets NISSAN sur le forum :
Forum
RECHERCHE