L'AUTOMOBILE SPORTIVE, le portail des voitures de sport
GUIDE






Assurland.com

Nos Stages de pilotage :
Stage Porsche
Stage Ferrari
Stage Lamborghini
Stage Subaru
Stage Aston Martin
Stage 4 voitures
Stage Rallye
Cours pilotage
Stage Drift
Essais routiers
Journées circuit
Stage incentive
L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > ESSAI > MITSUBISHI > LANCER Evo IX

MITSUBISHI LANCER Evo IX (2005 - 2008)

mitsubishi lancer evolution 9
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE 20-02-2012

FINAL FANTASY

9éme génération de cette berline pour papa pressé et la recette demeure la même : un look exubérant, de la puissance et quatre roues motrices. Alors, la Mitsubishi lancer Evolution IX est elle aussi surdoué que ses devancières ? Nous allons vite le savoir...

Texte & Photos : Vincent MAUBOIS

L'histoire a débuté avec la la Lancer EX 2000 Turbo en 1980, mais c'est réellement en 1992 au Japon qu'est née la légende Lancer Evolution. S'en suivront pas moins de sept générations avant de pouvoir profiter de la distribution officielle de la Lancer en France. Avant cela, quelques exemplaires de Lancer Evolution VI et VII se sont néanmoins retrouvés sur le territoire, importé par d'irréductibles fans de rallyes ou de jeux vidéos. Car même sans importation officielle, les performances en Rallye des "Lan Evo" ne sont pas restées sans écho. L'arrivée tardive sur notre territoire poussera Mitsubishi à redoubler d'effort pour rattraper sa jumelle rivale des spéciales de WRC, la Subaru Impreza.

mitsubishi lancer evo 9interieur mitsu lancer evo 9

CARACTERISTIQUES


MITSUBISHI LANCER Evo IX
moteur evo 9
MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne, 16 soupapes
Position : transversal AV
Alimentation: Injection multipoint ECI-II+ turbo IHI TD05HR-16G6- 9T (1.1 bars) avec échangeur
Cylindrée (cm3) : 1997
Alésage x course (mm) : 85 x 88
Puissance maxi (ch à tr/mn) : 280 à 6500
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 355 à 3500
TRANSMISSION
4x4 permanent avec Torsen avant + viscocoupleur central + pont arrière piloté S-AYC
Boîte de vitesses (rapports) : manuelle (6)
ROUES
Freins Av-Ar (ø mm) : Disques ventilés (320) étriers fixes 4 pistons - Disques (300) étriers 2 pistons + ABS
Pneus Av-Ar : 235/45 WR 17
POIDS
Données constructeur (kg) : 1465
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 5,2
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 247
400 m DA : 14"1
1000 m DA : 25"4
0 à 100 km/h : 5"7
0 à 200 km/h : 21"4
CONSOMMATION
Moyenne mesurée (L/100 Km) : 12
PRIX NEUF (2005) : NC
COTE (2012) : 20.000 €
PUISSANCE FISCALE : 18 CV


PRESENTATION

Peu d'évolution notable sur l'extérieur entre la 7éme Mitsubishi Lancer Evolution, la 8éme et cette dernière Evo IX qui débute en mars 2005. On reprend les mêmes ingrédients et la même base du châssis type CT9A, à commencer par les ailes larges et l'aileron proéminent apparu dès l'évolution 1 et qui n'a cessé de grandir... Il est désormais en fibres de carbone, très léger est creux pour un gain de poids et pour finir le capot équipé de sa large grille qui permet de laisser respirer le rageur 2.0 turbo. Si les changements visuels sont donc minimes, l'ensemble n'en reste pas moins travaillé, en effet le refroidissement se voit augmenté grâce à un facelift qui rajoute deux conduits aux extrémités du bouclier avant afin de mener l'air directement à l'intercooler. À l'arrière on retrouve un diffuseur intégré au bouclier afin d'améliorer l'ensemble aérodynamique de l'auto et par la même occasion accroître la tenue de cap à haute vitesse. Invisibles à l'oeil nu, un pavillon et un capot en aluminium permettent de gagner encore un peu de poids (-10 kg officiellement par rapport à la Lancer Evo VIII). La rigidité de la caisse a été une nouvelle fois retravaillée, ici grâce à la technique des rivets autoperforants pour joindre le toit en aluminium à la structure monocoque en acier, le centre de gravité se retrouve abaissé et surtout le poids est diminué de quatre kilos, cela influe sur la rigidité globale de la voiture. La perte de poids semble être une préoccupation pour Mitsubishi puisque les roues se voient elles aussi mises au régime. On retrouve l'équipementier BBS pour la création de jantes forgées en option qui vont à merveille à l'Evolution IX et permettent de gagner pas moins de 4,4 kg ! Mais de série il faut se contenter d'un gain de 1 petit kilo avec la monture Enkei.

HABITACLE

Austérité ou sobriété japonaise à vous de juger, comme à son habitude point de folklore dans l'habitacle de la Mitsubishi Lancer. On retrouve la planche de bord des Evo 8, tout à fait classique. Néanmoins l'effort est fait pour rappeler que nous sommes dans une sportive puisqu'un long bandeau de carbone y a été intégré. Le volant trois branches en cuir est toujours signé Momo et en marge des touches carbone on retrouve de l'aluminium pour le pédalier. Mais la plus belle pièce reste la paire de baquet signés Recaro. Extérieur en cuir et centre en alcantara, en plus d'être esthétiquement superbes, ils confèrent un maintien idéal en conduite sportive. Côté équipement on note l'apparition en série d'une boite 6 vitesses alors que l'Evo VIII n'avait que cinq rapports sur notre territoire (la boîte 6 était en série au Japon), la climatisation automatique est ici de série et enfin, Mitsubishi nous offre un système audio CD/MP3 Blaupunkt de 140W qu'il est possible en option d'upgrader avec un système Infinity 315W. Mais sincèrement est ce bien utile de se priver de la sonorité typique d'une Lancer pour écouter du Chopin ?

MOTEUR

4G63, c'est sous cette appellation que l'on retrouve le bouillant 2.0 litres 16 soupapes de Mitsubishi, équipé d'un double arbre à cames en tête. Contraint par un accord entre constructeurs japonais, il ne dépasse pas la puissance "officielle" de 280 ch, mais comme à chaque Evolution, la cavalerie s'agrandit. On gagne ici 15 chevaux pour un couple maxi de 355 Nm à 3500 tr/min, mais ce qu'il faut retenir c'est que la courbe de couple est retravaillée afin d'obtenir une répartition idéale sur une plage d'utilisation la plus vaste possible. Il faudra se caler à 6500tr/min pour bénéficier de la puissance maxi et réagir pour enclencher le rapport suivant puisque 500tr/min plus loin la graduation 7000tr/min sonne l'entrée dans la zone rouge. Alors, comment Mitsubishi a-t-il gagné en souplesse et en puissance ? Pour cela le moteur est désormais équipé du système MIVEC (Mitsubishi Innovative Valve Timing and lift Electronic Control System), qui est le calage variable des soupapes. Le système MIVEC associé aux flux d'air modifié procure un ensemble homogène qui permet d'accroître sensiblement l'efficacité de la Lancer. L'échangeur frontal perd toutefois la vaporisation d'eau alors qu'il était de série sur la précédente version, le refroidissement étant compensé par la nouvelle face avant. Marque de fabrique de nombreux constructeurs automobiles, la sonorité est un point clé sur toute sportive qui se respecte. Impossible de ne pas reconnaître une Mitsubishi Lancer Evolution sur un rallye ou sur circuit. Pas d'architecture spécifique, comme le boxer chez Subaru, mais la Lancer possède son identité propre via sa signature sonore. Bien qu'ici sur le modèle de série elle soit nettement plus étouffée, elle reste tout de même évocatrice grâce à une insonorisation encore loin des standards actuels. Le travail de Mitsubishi s’est également porté sur LE gros point faible de cette Japonaise gavée aux hormones, c'est-à-dire sa consommation qui est censée diminuer de 3% avec l'Evo IX. Il s'avère qu'elle reste toujours très élevée même en usage "tranquille" et Mitsubishi semble avoir été optimiste en annonçant une moyenne de 10,6L... Au quotidien on avoisine plus facilement les 12L.

SUR LA ROUTE

essai mitsubishi lancer evo 9

Passons maintenant sous la voiture si l'on peut dire, pour admirer la célèbre transmission intégrale Mitsubishi, accouplée au système ACD qui permet de choisir le type de revêtement entre Route, Gravier et Neige, via une simple touche sur le tableau de bord. Avec ça comment faire pour ne pas se prendre pour Tommi Mäkinen? Afin de compléter le dispositif, la Lancer Evo IX est également équipée de l'S-AYC (super contrôle actif du lacet), système en liaison avec l'ABS, qui prend en compte l'inclinaison du volant ainsi que l'enclenchement de l'accélérateur pour réguler séparément le couple envoyé aux deux roues arrière et donc permettre un passage de virage encore plus rapide. Grâce à l'ACD cette fois,, lors du freinage la répartition AV/AR est de 50/50 puis dans la phase de virage on se retrouve avec 100% sur le train arrière afin d'améliorer l'agilité de la voiture. Dès la sortie du virage on remet plein gaz et on repasse sur une répartition 50/50 pour s'extraire avec une facilité déconcertante ! L'ACD et l'AYC restent actifs en permanence, inutile donc de vouloir les déconnecter. Pas de changement sur la suspension, à l'avant on retrouve les triangles aluminium et un essieu multi bras pour l'arrière, avec une barre antiroulis en complément sur chaque essieu. Si vous craquez pour la version Top Ralliart, vous bénéficierez d'amortisseurs Bilstein qui renforcent la dureté et réduisent notamment la prise de roulis dans les courbes ou encore l'affaissement de l'avant sur les freinages appuyés. Justement côté freinage on retrouve en bonne place les étriers Brembo 4 pistons (à l'avant) avec des disques ventilés de 320 mm à l'avant et 300 mm à l'arrière. Inchangé depuis l'Evolution 6, cet ensemble ne semble malheureusement toujours pas en mesure de stopper durablement la lourde Mitsubishi. La limite arrive encore plus vite sur circuit et rares sont les propriétaires à avoir conservé la monte d'origine... Néanmoins, tout est fait dans la lancer Evo IX pour assurer la performance à l'état pur. Elle vous poussera à tester vos limites en vous délivrant le parfum d'une spéciale de Rallye dès qu'un panneau vous annoncera une succession de virages sur plusieurs kilomètres. Même si le freinage reste perfectible (gare aux descentes de cols !), le plaisir de conduite demeure le premier atout de cette sportive mythique.

CONCLUSION

:-)
La dernière vraie LanEvo ?
Moteur plein et rageur
Performances
Comportement sportif
Maintien des sièges
Plaisir de conduite et de pilotage
Importation officielle
:-(
Poids élevé
Consommation gargantuesque
Budget utilisation élevé
Finition moyenne

Alors bête de WRC ou familiale dynamique ? Ni l'une ni l'autre, modernité oblige, la mitsubishi lancer Evolution a perdu au fil des générations la radicalité des voitures dépouillées prêtes à prendre le départ d'une spéciale. La belle des rallyes s'est transformée en une Evolution IX plus civilisée qui permet (pour peu que le budget carburant suive) d'emmener les enfants la semaine et de se déchaîner le weekend, mais avec toujours plus de confort et de facilité. Concrètement l'efficacité de la Lancer Evolution 9 reste sensationnelle et le plaisir de conduite toujours présent. A ce titre, elle assure parfaitement la succession de ses aînées.



Comparez les tarifs d'assurance pour une MITSUBISHI LANCER Evo IX
photos
lancer_evo_9_01.jpglancer_evo_9_02.jpglancer_evo_9_03.jpg
lancer_evo_9_04.jpglancer_evo_9_05.jpglancer_evo_9_06.jpg

>Voir toute la galerie photos MITSUBISHI LANCER EVO IX

AVIS
AVIS > AVIS MITSUBISHI > AVIS LANCER Evo IX
Vous possédez une MITSUBISHI LANCER Evo IX ? Ajoutez votre avis !
Forum
Vous voulez parler des MITSUBISHI LANCER Evo IX ou de leurs concurrentes ? Besoin d'avis, de conseils d'achat, consultez le Forum : cliquez ici !

>Sujets récents sur MITSUBISHI :
Annonces
RECHERCHE


Liens
Actualites
Actualites
Newsletter
Newsletter