L'AUTOMOBILE SPORTIVE, le portail des voitures de sport
GUIDE






Assurland.com

Nos Stages de pilotage :
Stage Porsche
Stage Ferrari
Stage Lamborghini
Stage Subaru
Stage Aston Martin
Stage 4 voitures
Stage Rallye
Cours pilotage
Stage Drift
Essais routiers
Journées circuit
Stage incentive
L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > GUIDE OCCASION > SUBARU > IMPREZA GT TURBO

SUBARU IMPREZA GT TURBO (1992 - 2001)

subaru impreza gt turbo
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE 20-01-2012

UNE WRC POUR TOUS

Subaru reste un constructeur atypique, tant par ses choix techniques que par sa diffusion confidentielle en France. Avec l'Impreza GT turbo, Subaru a pourtant su se tailler une image de fiabilité et de sportivité en béton que 10 ans de mauvais résultats en WRC n'auront pas suffit à faire oublier. C'est dire si la GT Turbo fait désormais partie des icônes de l'automobile sportive !

Texte & photos : Sébastien DUPUIS

Subaru, constructeur japonais depuis 1958, a toujours été très peu présent en France. Des choix techniques osés (transmission intégrale sur toute la gamme, moteurs boxer essence) et une gamme peu étendue ont en effet limité la diffusion de ses modèles dans l'hexagone. Pourtant, au début des années 90 Subaru souhaite développer son image en France mais surtout en Europe. Le Championnat du Monde des rallies, notamment avec sa réglementation qui favorise la transmission intégrale, est le terrain de jeu idéal pour Subaru. Les retombées en terme d'image seront immédiates. Le choix de Subaru s'est porté d'abord sur la Legacy, puis avec des résultats encourageants, c'est sur l'Impreza que l'ovale étoilé portera ses espoirs de conquêtes. Dans sa livrée bleue et sponsorisée par "555", elle est confiée aux mains d'experts en la présence de Carlos Sainz et Colin Mc Rae dont la notoriété va aller grandissante...

subaru impreza gtinterieur impreza gt

CARACTERISTIQUES


SUBARU IMPREZA GT TURBO
flat 4 subaru
MOTEUR
Type : 4 cylindres à plat, 16 soupapes 2 doubles arbre à cames en tête
Position : Longitudinal AV
Alimentation : Injection électronique + turbo avec échangeur air/air
Cylindrée (cm3) : 1994
Alésage x course (mm) : 92 x 75
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn) : 211 à 6000 / 217 à 5600
Couple maxi (mkg à tr/mn) : 27,4 à 4800 / 29 à 4000
TRANSMISSION
Intégrale permanente
Boîte de vitesses (rapports) : manuelle (6)
ROUES
Freins Av-Ar : Disques ventilés - disques pleins
Pneus Av-Ar : 205/50 VR 16
POIDS
Données constructeur (kg) : 1247
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 5,9 / 5,7
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 224 / 227
1 000 m DA : 26,9 / 26,3
0 à 100 km/h : ND / ND
PRIX NEUF (2001) : 159 900 FF
COTE (2012) : 9.000 €
PUISSANCE FISCALE : 15 CV



PRESENTATION

Introduite en novembre 1993, la Subaru Impreza est une berline populaire proposée soit en traction, soit en quatre roues motrices. La version sportive armée d'un 2 litres turbocompressé, et d'un échangeur d'air, est commercialisée au Japon sous la désignation Impreza WRX. C'est évidemment une intégrale, comme le modèle engagé en rallye pour remplacer la Legacy. Pour le marché français, où elle est officiellement importée à partir d'avril 1995, elle se nomme GT Turbo. Subaru jette alors un pavé dans la marre des sportives en proposant une vraie bombe au prix alors extrêmement compétitif de 155 000 Francs (oui oui, 23.000€!). Si la M3 e36 endossait le rôle de tueuse de GT, la Subaru endosse quasiment celui de tueuse de M3 ! Bon, esthétiquement la M3 conserve une bonne avance et je pense qu'on ne choquera personne en disant que l'Impreza n'a jamais été une référence face aux critères classiques de beauté automobile. C'est une Thérèse, elle n'est pas moche, mais elle n'a pas un physique facile... c'est différent. Et pourtant, c'est bien cette Impreza GT Turbo qui va entrer dans la légende du sport automobile ! Cette première génération (châssis GC/GF/GM) est probablement la plus agréable à regarder avec la toute dernière WRX STI S essayée il y a quelques mois. Entre deux, on peut vraiment dire que Subaru a cherché sa route... et pas qu'une fois. Dans cette livrée à la couleur nationale, elle offre l'avantage de se différencier des modèles bleus/jantes dorées, largement majoritaires. La japonaise affiche donc clairement la couleur, avec une face avant très agressive, les sourcils froncés et de gros diamants ronds dans les pare-chocs pour briller sur la route. Sans oublier la prise d'air sur le capot façon muscle car et, surtout, surtout... son "grozéleron" qui déborde du cadre comme une signature pittoresque. Le modèle de base de la Subaru Impreza étant d'une relative fadeur malgré une touche d'originalité qui consiste en 4 portes dépourvues d'encadrement, on ne regrette pas ces retouches sur la GT turbo, certes un peu tape à l'oeil mais néanmoins utiles et si charismatiques.

HABITACLE

A l'intérieur de la Subaru Impreza, changement de décor. On redescend sur terre, à bord d'une japonaise des 90's. Austère, fade,... noir. Seuls les baquets percés pour le harnais sont là pour nous rappeler l'univers de la compétition pour laquelle cette Impreza est née. Un peu décevant, d'autant plus que si la GT affiche la froideur d'une allemande, la finition n'a pas été importée de germanie... Cela étant, l'ensemble vieillit assez bien à l'instar des anciennes Toyota qui ne payaient pas de mine mais tenaient la distance. Un mot sur la position de conduite, évidemment datée, avec un volant qui tombe un peu sur les genoux. Il est réglable en hauteur et même si on se sent assis un peu haut, ce n'est pas vraiment désagréable pour autant. Evidemment, à ce prix là l'équipement de série est plutôt limité au lancement. Ainsi sur les 4 portes, la clim et l'ABS étaient en option.

MOTEUR

La Subaru Impreza GT turbo ne se contente pas du plumage mais elle possède également le ramage : boxer 2 litres 16 soupapes turbocompressé développant 211 ch à 6 000 tr/mn et 27,4 mkg de couple à 4800 tr/mn. Ce moteur est aidé dans sa besogne par une transmission intégrale permanente assurant à l'Impreza GT une motricité hors paire. Près de 230 km/h en pointe (ce n'est pas réellement l'exercice favori de l'Impreza) et moins de 27 secondes au kilomètre DA, voilà des chiffres qui assure la filiation avec sa sœur WRC qui se bat contre des concurrentes acharnées (Escort Cosworth, Toyota…). Le moteur boxer fait un bruit démoniaque qui vous prend aux tripes à chaque accélération, tandis que le turbo se charge de vous envoyer taquiner des GT de référence. Et dès que les conditions d'adhérence se dégradent ou que les virages se resserrent, elle se jette telle une lionne d'un virage à l'autre, et plus personne ne peut la rattraper. C'est assurément la vraie remplaçante des Lancia Delta Integrale et autres Ford Escort Cosworth. On lui pardonnera donc la fadeur de son design et de son habitacle…

SUR LA ROUTE

essai subaru impreza gt turbo

Avant de partir sur les spéciales, la mise en route du flat four est déjà un vrai ravissement. Son bruit de grosse machine à coudre rappelle au bon souvenir de ceux qui l'ont connu, feu le boxer Alfa. Le grondement grave qui accompagne la mise en route trahit une insonorisation beaucoup plus légère sur la GT que sur les modèles suivants (WRX). L'équilibre entre un moteur suffisamment audible et un confort acoustique parfaitement acceptable n'est sans pas éloigné de la perfection, avec un échappement d'origine bien sûr. Ce qui frappe dès la mise à feu, c'est également la très faible inertie du moteur et son équilibrage parfait. Ferdinand Porsche avait déjà vu juste avec cette architecture qui offre beaucoup de qualités, dont un abaissement certain du centre de gravité. Les commandes sont plutôt douces, direction assistée légère, embrayage sans effort, dès les premiers kilomètres on s'aperçoit qu'on est loin de la bête de rallye brutale qu'on pourrait s'imaginer. En fait, comme son nom l'indique, tout porte à croire que la Sub' est une véritable GT. Impression confirmée par l'amortissement qui étonne par sa capacité à digérer les bosses. Le revers, c'est une petite impression de lourdeur dans le comportement avec un train avant qui manque un peu de mordant, tout comme les freins. La motricité exceptionnelle et la rigidité de caisse qui préserve des rossignols confirment qu'on est bien à bord d'une dévoreuse de kilomètres en toute sérénité. La souplesse du moteur à bas régime étonne aussi. On parle souvent de l'Impreza GT comme d'une voiture "on/off", on est en réalité loin du compte. Elle est parfaitement civilisée et utilisable au quotidien, ne perdant rien de sa vocation de berline de bon père de famille. Mais le punch du moteur s'exprime pleinement à partir de 3000 tours et là, les 217 ch sonnent la charge avec un entrain rare sur un moteur turbo. Accélération franche sous la force des Nm généreusement servis et une rage tenace jusqu'en haut du compte-tour qui ne rechigne pas à titiller les 7000 ! Bien sûr, les rabat-joie diront qu'il est un peu trop porté sur la boisson, mais que voulez-vous, son charisme unique est à ce prix.

EVOLUTION

En 1995, c'est le couronnement en rallye des efforts de Subaru. L'Impreza WRC devient championne du monde pour la première fois de son histoire et Subaru France ne manque pas l'occasion de célébrer l'événement par une série spéciale d'une dizaine d'exemplaires de couleur bleue avec un intérieur spécifique. Uniquement disponible au départ en variante 4 portes, l'Impreza GT devient livrable en 5 portes qui profite d'un équipement plus complet. En 1996, l'Impreza reçoit quelques améliorations de détails. Le capot moteur et la calandre ont un dessin modifié, tandis que les freins et suspensions sont redimensionnés à la hausse. Le moteur gagne quant à lui 2 mkg de couple supplémentaire pour plus de souplesse. En fin d'année, l'Impreza arrache une nouvelle couronne mondiale en championnat du monde des rallies et s'en suit une série spéciale limitée à 100 exemplaires numérotés, livrables uniquement en couleur "Rallye métal" et avec des jantes alu dorées. Subaru améliore encore l'Impreza GT dans les détails avec enfin des jantes alu de 16 pouces de série et des fonds de compteurs blancs encastrés dans une nouvelle planche de bord. A la fin du championnat du monde des rallies 1997, l'Impreza WRC obtient son troisième sacre consécutif. Subaru a réussi à imposer son Impreza GT dans le cœur des sportifs et à lui construire une image indélébile. L'Impreza est ainsi allé rejoindre les Ford Escort Cosworth et Lancia Delta HF Integrale. Pour ce troisième titre, Subaru commercialise une série de 85 exemplaires numérotés toujours équipés de jantes alu dorées mais cette fois-ci, la teinte de la carrosserie est noire. Cette série spéciale est reconduite l'année suivante avec 140 exemplaires toujours numérotés. En 1998, Subaru amène quelques changements plus profonds, notamment mécaniques. Le 2.0 boxer développe désormais 217 ch et 29 mkg de couple, plus bas, améliorant par-là les reprises et la souplesse. Le freinage est une nouvelle fois renforcé avec des disques AV à étriers 4 pistons et des disques AR ventilés. Enfin l'équipement intérieur s'est enrichi avec notamment une paire de sièges baquets. En 1999, Subaru propose une finition d'accès pour les Impreza GT avec un équipement simplifié permettant de renouer avec un prix très agressif. En 2000, dernier millésime, les poignées de portes sont peintes, la fermeture centralisée peut se faire désormais à distance et les jantes de 16 pouces bénéficient d'un nouveau dessin à 6 branches. Elle doit céder sa place à la nouvelle Impreza WRX dont la mission difficile est de reprendre le flambeau en rallye. A noter que dans le championnat, les Impreza WRC furent engagées à la fin en version coupé (la fameuse 22B), modèle malheureusement non importé en France.

ACHETER UNE SUBARU IMPREZA GT TURBO

La Subaru Impreza GT turbo sera produite de 1993 à 2001. Elle ajoute à ses qualités dynamiques une fiabilité prouvée par de nombreux propriétaires ayant atteint de forts kilométrages. Mais cette fiabilité ne peut être obtenue que par un entretien régulier et scrupuleux. Le carnet et les factures sont donc tout simplement indispensables pour vous garantir un avenir radieux avec votre Sub'. A rendement moteur élevé, entretien élevé. Les vidanges d'huile moteur (avec une huile de très haute qualité) doivent donc être effectuées tous les 12 500 km, tandis que les révisions auront lieu tous les 25 000 km. A 50 000 km, tous les fluides sont à renouveler et c'est à 100 000 km que les bougies et les courroies sont à changer. Sur les premiers millésimes, les embrayages étaient un peu faibles avec des boîtes accusant des débattements prononcés avec l'usure. La carrosserie peut vous fournir de nombreuses informations sur le passé de l'auto. Ainsi, si vous voyez la moindre soudure fissurée ou refaite, notamment au niveau des passages de roues, passez votre chemin. Des amortisseurs et ressorts trop durs alliés à une conduite très sportive auront souvent usé les trains roulants jusqu'à la corde. D'où des écarts très marqués au niveau des tarifs en occasion ! Tout l'art de bien acheter une Subaru d'occasion est donc d'éviter les exemplaires ayant connu les affres de la compétition, du tuning "bidouille", ou même ceux qui ont été utilisés pour les reconnaissances des spéciales de rallye. Les Impreza GT ont quasiment disparu de chez les concessionnaires de la marque. Quelques rares spécialistes en proposent, mais c'est essentiellement vers les particuliers qu'il faut se tourner.

CONCLUSION

:-)
Icône du WRC
Berline ou break au choix
Sonorité et punch moteur
Performances
Efficacité, motricité
Fiabilité globale (d'origine)...
:-(
... mais bidouillages trop fréquents
Historiques souvent flous
Habitacle assez quelconque
Comportement un peu sous-vireur
Freinage peu endurant
Consommation élevée

Pour Subaru, l'Impreza GT est le pari réussi. Elle aura gagné des courses et des championnats, démontrant ainsi la fiabilité et le savoir-faire de la marque. C'est elle qui a permis de faire reconnaître la marque en France et en Europe avec à la clé un immense capital sympathie auprès de tous les amoureux des voitures. L'Impreza GT, c'est à acheter maintenant tant qu'il reste de beaux exemplaires…

Tous nos remerciements à Gaël pour l'essai de sa Subaru Impreza GT 217 ch.



Comparez les tarifs d'assurance pour une SUBARU IMPREZA GT TURBO




GUIDE
impreza_gt_turbo_01.jpgimpreza_gt_turbo_02.jpgimpreza_gt_turbo_03.jpg
impreza_gt_turbo_04.jpgimpreza_gt_turbo_05.jpgimpreza_gt_turbo_06.jpg

>Voir toute la galerie photos SUBARU IMPREZA GT TURBO

AVIS

excellentes performances hormis les freins et la consommation. j'ai cependant remarqué que passé 160000km ces voitures font beaucoup de vapeures d'huiles dans l'habitacle... lire la suite

AVIS > SUBARU > IMPREZA GT TURBO
Lire tous les avis sur les SUBARU IMPREZA GT TURBO
Vous possédez une SUBARU IMPREZA GT TURBO ? Ajoutez votre avis !
Forum
Vous voulez parler des SUBARU IMPREZA GT TURBO ou de leurs concurrentes ? Besoin d'avis, de conseils d'achat, consultez le Forum : cliquez ici !

>Sujets récents sur SUBARU :
Annonces
Liens
Actualites
Actualites
RECHERCHE