L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > LAMBORGHINI > MURCIELAGO ROADSTER






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

PRESENTATION (03-01-2005)

LAMBORGHINI
MURCIELAGO
ROADSTER
(2004 - )

256 540 Euros (01/01/2004)
51 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES LAMBORGHINI MURCIELAGO ROADSTER
MOTEUR
Type: V12 à 60°, 48 soupapes
Position: longitudinal AV
Alimentation: Gestion électronique LIE + calage variable
Cylindrée (cm3): 6 192
Alésage x course (mm): 87 x 86,6
Puissance maxi (ch à tr/mn): 480 à 7 500
Puissance spécifique (ch/L): 77,5
Couple maxi (Nm à tr/mn): 650 à 5 400
Couple spécifique (Nm/L): 105
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports): 6 manuelle
POIDS
Données constructeur (kg): 1 665
Rapport poids/puissance (kg/ch): 3,46
ROUES
Freins Av-Ar (ø mm): Disques ventilés + ABS (380/355)
Pneus Av-Ar: 245/35 - 335/30 ZR 18 PIRELLI PZERO ROSSO
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h): 320
1 000 m DA: ND
0 à 100 km/h: 3,8"
CONSOMMATION
Moyenne (L/100 Km): 21,5


Sur la Lamborghini Murcielago roadster, le pare-brise et les vitres latérales présentent une ligne de toit très basse et droite, permettant un déploiement aisé de la capote qui s'intégre alors parfaitement avec la ligne du roadster.


Le capot moteur est également inédit et vu de dessus, sa forme fait penser à une aile d'avion.


Un habitacle, ou plutôt cockpit, entièrement tourné vers le pilote. L'ergonomie et la qualité de fabrication sont enfin plus à la hauteur du prix...


A peine masqué par le renfort de structure en carbone, le gros V12 vous donne le frisson aux premiers grondements !


Sous certains angles, le roadster Lamborghini prend des airs d'objet extraterrestre !


Gare aux remises de gaz un peu brutales en sortie de virage ! Malgré la transmission intégrale et les aides électroniques, la Lamborghini Murciélago roadster n'est pas une voiture "facile". Avec près de 600 ch sous le pied droit, elle conserve toute la sauvagerie que l'on attend d'une telle supercar...


Sublime et éxubérante, la Lamborghini Murcielago roadster fait incontesblement partie des monuments de la haute couture automobile.

BIEN :-)
Voiture passion
Ligne incroyable
Moteur fantastique
Sensations fortes !!!
PAS BIEN :-(
Voiture rarement utilisable
Consommation indécente
Comment dire... le prix ?

- Offre partenaire -

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (03/01/2005)

AVIS DE TEMPETE !
La Lamborghini Murcielago Roadster est de cette catégorie d'objets qui nous font inéxorablement regretter d'avoir un compte en banque trop peu garni. Néanmoins, il est toujours permis au plus grand nombre d'en admirer la sculpturale beauté et de se prendre à rêver des ennivrantes montées en régime du V12 de 6L2...

Texte : Anthony SINCLAIR
Photos : D.R.

Présentée au salon de Genève 2004, la Murciélago Roadster, dérivée du coupé du même nom (cf. dossier Lamborghini Murcielago) a été mise en production au début du second semestre et est entrée en commercialisation à l'occasion du salon de Paris en septembre, lors duquel elle trônait, seule, sur le stand de la firme de Sant'Agata Bolognese. Le dernier Taureau en furie est donc dans la tradition des des grands cabriolets et roadsters italiens, et en particulier des Lamborghini les plus célèbres à moteur 12 cylindres, allant de l'introuvable 350 GTS (2 exemplaires) à la Miura roadster, bien qu'elle ne fut jamais commercialisé (cf. dossier Lamborghini Miura), jusqu'à la plus récente Diablo (cf. dossier Lamborghini Diablo). Grâce à un design très travaillé, la Murciélago Roadster préserve la tenue de route et les performances éblouissantes du coupé, confirmant ainsi le renouveau de la marque entamé en 2001 et désormais soutenu par la petite Gallardo (cf. dossier Lamborghini Gallardo).

DESIGN
A l'image du coupé, le design de la Lamborghini Murciélago Roadster est exclusif, agressif et extrême. En créant le Roadster, le designer Luc Donckerwolke ne s'est toutefois pas contenté de "décapiter" la voiture d'origine. Il l'a sublimée en en accentuant son exceptionnelle apparence , faisant de la Murciélago Roadster un modèle unique. Un modèle qui conserve en série tous les aspects émotionnels du concept lui-même. Le design extérieur est caractérisé par une musculature très développée et des lignes acérées comme celles d'un avion furtif, perpétuant ainsi des valeurs propres à Lamborghini. Le pare-brise et les vitres latérales présentent une ligne de toit très basse et droite, permettant un déploiement aisé de la capote qui s'intègre alors parfaitement avec la ligne du roadster. Pour ne pas briser cette beauté sculpturale, les éléments aérodynamiques ne se découvrent qu'en cas de nécessité, soit pour refroidir le bouillant V12, soit pour ajouter de l'appui à grande vitesse. Le capot moteur est également inédit et vu de dessus, sa forme fait penser à une aile d'avion. On note également la présence de nouvelles jantes au design vraiment sublime. De même, la double sortie d'échappement centrale est inédite avec une section plus grande que sur le coupé, laissant rugir plus audiblement encore la furie du mythique 12 cylindres. On retrouve dans l'habitacle ce style unique, caractéristique des Lamborghini, avec un cockpit tourné vers le pilote. A cause de l'énorme tunnel central de la transmission intégrale, la forme des sièges est asymétrique afin de ne plus se retrouver décalé par rapport au volant comme c'était le cas dans la Diablo. Les sièges sont fait d'un mariage de cuir perforé sur les bords et d'alcantara au centre, l'ensemble de l'habitacle étant lui aussi couvert de cuir et souligné par une double surpiqûre de la couleur de la carrosserie. Sobre et bien finie, la planche de bord présente une ergonomie qui trahit les influences d'Ingoldstat. L'instrumentation est claire et précise, la Murcièlago faisant l'impasse sur les écrans qui envahissent de nombreuses automobiles modernes, bien que le navigateur GPS soit proposé en option. Une commande bien pratique vous permet d'agir sur la hauteur du train avant qui peut se soulever de 45 mm à basse vitesse, afin de vous éviter d'arracher le sublime (et onéreux) spoiler avant ! Comme quoi, la Lamborghini Murciélago roadster pourrait presque évoluer naturellement sur nos vieilles routes d'Europe...

MOTEUR
Animée par un coeur gros comme ça, la Lamborghini Murcielago roadster s'en remet bien évidemment au 12 cylindres en V à 60°, avec une cylindrée totale de 6192 cm3, développant la puissance faramineuse de 580 ch (426 kW) à 7500 tr/mn et un couple maximum de 650 Nm à 5400 tr/mn, dont la valeur de rendement spécifique de 105 Nm/L est assez peu ordinaire sur un moteur atmosphérique. L'admission à calage variable des arbres à cames passe par 24 soupapes et 24 autres se chargent d'évacuer les gaz vers les grosses sorties d'échappement centrales. La gestion électronique intégrale Lamborghini L.I.E. se charge de gérer tout ce petit monde. En série, la Murciélago roadster est livrée avec la boîte de vitesse maison à 6 rapports, au maniement relativement "viril", tandis qu'en option on pourra lui préférer la transmission à commande séquentielle “e-gear”, plus dans l'air du temps. Quelle que soit la configuration choisie, on pourra aussi opter pour un étagement plus rapproché des rapports 4, 5 et 6. Malgré tout, la vitesse maximum de ce cabriolet peu ordinaire atteint 320 km/h. De quoi vous arracher tous les poils de la tête ! En effet, la capote ne peut être utilisée au-delà de 160 km/h. Quand on sait que la Lamborghini Murcielago roadster passe de 0 à 100 km/ en moins de 4 secondes, on perd assez vite les notions de "limitation de vitesse" du code de la route, surtout lorsqu'il reste encore 4 rapports à passer en sortie de péage et que l'on est déjà au-dessus du seuil de tolérance... Testé sur plusieurs circuits par les pilotes de l'usine, le roadster s'est montré aussi performant que le coupé, mais les sensations sont, elles, totalement décuplées !

CHASSIS
Les dimensions générales de la Lamborghini Murciélago Roadster sont identiques au coupé: longueur de 4580 mm et largeur de 2045 mm. Plus basse en revanche de 70mm que le coupé, le roadster est aussi plus lourd de 15 Kg seulement (soit 1665 kg à sec) avec une répartition de poids de 42% à l'avant et 58% à l'arrière. Le supplément de poids trouve bien sûr sa cause dans les renforts de structure. Car en dépit de l'absence de toit, les modifications de structure et d'amortissement sont censées garantir une rigidité et une maniabilité proches de celles du coupé. Le Roadster diffère ainsi de la Murciélago "à toit" sur un certain nombre d'éléments de châssis - en acier et en carbone - en particulier par un cadre supplémentaire implanté au-dessus du moteur. Pour une question évidente de sécurité, tous les propriétaires n'étant pas nécessairement des pilotes aguerris, la Lamborghini Murciélago Roadster est équipée d'arceaux automatiques, pilotés électroniquement, qui se déploient depuis l'arrière des sièges en quelques millisecondes en cas de retournement. La transmission demeure aux quatre roues et vu le potentiel du moteur, on s'en réjouit ! La répartition (45% ar, 25% av) passe par un viscocoupleur central et un différentiel à glissement limité sur chaque train. L'amortissement piloté Koni FSD (pour Frequency Selecting Dampers) permet ainsi de préserver un certain confort ou, au contraire, une efficacité maximale. Les jantes en alliage d'aluminium accueillent de généreuses enveloppes signées Pirelli (PZero Rosso) de 245/35 à l'avant et 335/30 à l'arrière, le tout en 18" de diamètre, ce qui permet d'abriter de nouveaux freins, faiblesse révélée du coupé. En effet, la Murciélago Roadster s'offre un système de freinage, plus résistant à l'épreuve, toujours complété par une centrale ABS. Faute de disques en carbone-céramique, le diamètre et l'épaisseur ont été augmenté. Sur les disques avant, on passe ainsi de 355 x 32mm à 380 x 34mm, et à l'arrière de 332 x 32mm à 355 x 32mm. Les étriers avant sont également nouveaux et comprennent désormais 8 pistons; à l'arrière toujours 4 pistons mais d'un diamètre majoré. Au toucher, c'est également moins virile et Lamborghini annonce en effet un gain de 30% en pression à exercer sur la pédale. Il faut désormais 129,5 mètres à la Lamborghini pour stopper depuis 200 km/h, soit une décélération de 1,2 g encaissée par le corps.

:: CONCLUSION
Si vous vous ennuyez un peu au volant de votre coupé Lamborghini Murciélago, troquez-le contre le dernier roadster
! Le V12 magique résonne directement dans vos tympans et même aux allures légales, le plaisir prend une nouvelle dimension. Bien sûr, il est toujours difficile de ne pas s'en tenir au compteur, mais sur la croisette, la Lambo en jette !...

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"Extrême, décalée et provocante, la Murciélago Roadster respecte rigoureusement la philosophie de Lamborghini. Et, cerise sur le gâteau, son côté radical n'empêche pas une réelle facilité de prise en mains."
SPORT AUTO - Septembre 2004 - ESSAI LAMBORGHINI MURCIELAGO ROADSTER.


Devis d'assurance pour une LAMBORGHINI MURCIELAGO ROADSTER

AVIS

Vous possédez une MURCIELAGO ROADSTER ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets LAMBORGHINI sur le forum :
Forum
RECHERCHE