header


L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > FIAT > 131 ABARTH






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

COLLECTOR (10-10-2013)

FIAT
131
ABARTH
(1976 - 1978)

PRIX NEUF (1976) : NC
COTE (2013): 18 à 40.000 €
PUISSANCE FISCALE : NC

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES FIAT 131 ABARTH / 131 RACING
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne 16 soupapes / 8 soupapes
Position: longitudinal AV
Alimentation: 1 carburateur Weber double corps 34 mm
Cylindrée (cm3): 1995
Alésage x course (mm): 84 x 90
Puissance maxi (ch à tr/mn): 140 à 6400 / 115 à 5800
Puissance spécifique (ch/L): 70,1 / 57,6
Couple maxi (Nm à tr/mn): 176 à 3800 / 167 à 3600
Couple spécifique (Nm/L): 88,2 / 83,7
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports): manuelle (5)
DIMENSIONS
Poids constructeur DIN à vide (kg): 980 / 1070
Rapport poids/puissance (kg/ch): 7 / 9,3
Taille (cm) : 419x182x136
ROUES
Freins Av-Ar (ø mm): Disques - tambours / Disques (227)
Pneus Av-Ar: 195/50 VR 15 / 185/70 SR 13
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h): 190 / 180
400 m DA: NC
1 000 m DA: 28"7 / 31"
0 à 100 km/h: 8"2 / 10"3
CONSOMMATION
Moyenne normalisée (L/100 Km): NC
fiat 131 abarth rallye

fiat 131 abarth av

fiat 131 abarth ar

interieur fiat 131 abarth

moteur fiat 131 abarth rally

essai fiat 131 abarth

pub champion du monde 1977 abarth

fiat 131 racingFiat 131 Racing (1978-1981).

BIEN :-)
Moteur rageur et souple
Performances (sauf 131 Racing)
Propulsion
Train arrière multibras (131 Abarth)
PAS BIEN :-(
Insonorisation
Consommation
Direction lourde
Poids (131 Racing)
131 Abarth limitée à 400 exemplaires...


fiat 131 abarth rally

©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 10-10-2013

BRIQUE DE COURSE
Début des années 70, Fiat change sa berline et construit pour elle une nouvelle usine à Mirafiori. Pour la rentabiliser il faudra en vendre beaucoup et, comme d'autres, Fiat fait le pari de la compétition pour promouvoir sa 131...

Texte: Aurélien RABBIA - Photos: D.R.

Fiat remplace la 124 à une époque difficile pour l'automobile. En effet le récent choc pétrolier dû à la guerre du Kippour à fait tripler le prix du baril en quelques semaines. Alors qu'Abarth fut récemment acquis par Fiat, en 1969, les esprits s'échauffent pour savoir ce que l'on doit en faire alors que la clientèle est encore sous le choc du prix de l'essence. Conservateur et prudent Fiat ne propose pas dans un premier temps de version sportive dans sa gamme 131. Chez Abarth on regarde de près les succès de la Lancia Stratos et on se retrouve face à la nécessité de remplacer la 124 Spider Rallye. Fiat veut continuer à promouvoir le côté sportif de ses voitures contrairement à la Stratos qui ne fait la promotion que de Lancia. De plus Fiat veut une voiture proche des clients et retire le projet de X1/9 Rallye. C'est donc la nouvelle "boite à chaussures" 131 qui s'y colle sous le nom de code 131 ARO et remplace la sublime Stratos! En 1975 le feu vert est donné à l'équipe Fiat-Abarth et à Bertone pour l'étude et la construction d'une version homologuée route (ou stradale en italien) et d'une version "Rally" pour le Groupe 4.

PRESENTATION
La Fiat 131 prend pour la première fois chez Fiat le nom de l'usine où elle est construite, Mirafiori. Présentée au Salon de Turin en septembre 1974 elle se doit de remplacer la très robuste 124 dans un climat automobile morose. Robuste, elle le sera aussi. La pub est d'ailleurs tournée dans ce sens en prétendant que la 131 est "conçue pour que vous la gardiez 10 ans!". A la fois économique, simple et solide la Fiat 131 n'est toutefois pas franchement la meilleure base pour en faire une voiture de course et donc l'engager en rallye. Pourtant en 1976 Fiat présente la 131 Abarth Rally qui marque son grand retour dans le championnat du monde des rallyes. Pour cela il fait appelle à Bertone pour la production des parties en fibre polyester de la carrosserie des 400 exemplaires demandés par la FIA pour l'homologation en groupe 4. La production des 131 Abarth commence en octobre 1975 chez Abarth et la dernière sort en mars 1976, l'homologation en Groupe 4 étant obtenue un mois plus tard. Une cinquantaine d'exemplaires serviront à l'écurie Abarth pour le championnat du monde des rallyes. La 131 Abarth Rallye reprend la base de la version deux portes première série qui va subir une cure d'allègement afin de passer sous la tonne. Son coffre, ses ailes élargies qui se rejoignent en un spoiler intégrant des écopes de refroidissement des freins et ses passages de roues sont en résine, les portières et le toit en aluminium, les vitres latérales et les custodes en plexiglas et elle perd ses deux pare-chocs ce qui lui permet de perdre 65 kg. Pour le look et l'alimentation du carburateur elle se pare d'une grosse prise d'air sur le capot et pour le refroidissement des freins en bas du pare-choc avant et un de chaque côté des ailes arrières. Les ailes élargies couvrent de larges jantes Cromodora en aluminium et côté aéro deux ailerons, un en bout de toit et un sur le coffre, sont là pour améliorer le Cx qui n'est pas le point fort de la 131... A l'intérieur l'ambiance se veut plus "luxueuse" que sportive avec de beaux sièges en velours manquant de mantient.

MOTEUR
Abarth laisse de côté les blocs Fiat et emprunte un quatre cylindres en ligne conçu par Aurelio Lampredi. L'ex ingénieur motoriste Ferrari arrivé chez fiat en 1956 et récent directeur de l'écurie Fiat-Abarth conçoit ce moteur en 1966. La 124 Sport l'inaugure avec une version 1400 de 90 ch ayant pour particularité d'avoir une culasse à double arbres agissant directement sur des poussoirs (avec réglage des jeux par pastilles) et une distribution par courroie crantée, encore rare à l'époque. Le 2.0l délivrant 120 ch est apparu sur la Lancia Beta Montecarlo en 1975. Aurelio Lampredi en charge de tout le projet 131 Abarth Rallye coiffe le bloc en fonte d'une nouvelle culasse toujours à double arbres à cames mais disposant de quatre soupapes par cylindres, technologie encore très peu courante sur les voitures de série. On peut citer la Triumph Dolomite Sprint et la Jensen-Healey apparues en 1973 et la Chevrolet Vega Cosworth en 1975. Cette culasse et son carburateur double corps Weber 34 mm permettent de sortir 20 ch supplémentaires du 2.0l soit 140 ch à 6400 tr/min et 176 Nm à 3800 tr/min mais contrairement à ce que l'on peut attendre d'un moteur multisoupapes aussi ancien le Lampredi est incroyablement souple à bas régime grâce à sa longue course, très élastique mais aussi rageur dans les tours. Les performances sont excellentes avec le 1000 m DA abattu en 28,7s et le 0 à 100 en seulement 8,2s. Ses seuls défauts sont une insonorisation faible de la voiture rendant le moteur bruyant à haute vitesse à cause aussi de la boite courte. Cette dernière a pour autre inconvénient de souligner une consommation un peu trop élevée. La consommation sera légèrement revue à la baisse avec l'adoption d'une injection mécanique en 1981. La boite à quatre rapports de série est amélioré par Colotti. Plutôt virile, elle remplace ses synchros par des crabots et gagne un cinquième rapport. Pour les pilotes amateurs, Fiat propose trois kits moteurs portant la puissance à 165 ou 190 ch avec de plus gros carburateurs et même 215 ch avec l'injection de la version compétition. Il est aussi possible de recevoir les mêmes suspensions, freins et différentiel ZF que la 131 Abarth engagée en rallye ainsi que pas moins de dix couples coniques... pour un coût équivalent au prix de la voiture !

CHASSIS
La Fiat-Abarth 131 est une propulsion (la dernière de Fiat) est c'est là bien le seul avantage de son châssis. Effectivement, pour en faire une sportive digne de ce nom il y aura beaucoup de travail. Abarth reprend ce qui a été fait sur la 124 Rallye. La suspension arrière de type pont rigide de la 131 est troquée contre une suspension à roues indépendantes entièrement réglable de type McPherson comme à l'avant avec deux bras inférieurs et triangles et ressorts hélicoïdaux. La barre anti-roulis étant réglable on peut donc ajuster le caractère sousvireur de la voiture à souhait et la rendre survireuse. Malgré l'absence d'autobloquant la motricité est bonne. A l'avant elle garde sa suspension de type McPherson mais avec une barre anti-roulis plus grosse montée sur rotules. La direction non assistée est assez directe et communicative, permettant à la 131 d'être très agile, mais aussi très lourde en ville. Le freinage est confiné à quatre disques, ventilés à l'avant, de 227 mm et les belles jantes Cromodora de 7 pouces de large sont chaussées avec des Pirelli 185/60 VR 14.

fiat 131 abarth rallyeCOMPETITION
La Fiat 131 est engagée en rallye en 1976. A partir de l'Abarth de série est développée celle pour le championnat du monde des rallyes. Son moteur est profondément modifié pour le Groupe 1 avec des plus grosses soupapes, de nouveaux arbres à cames et pistons portant le taux de compression à 10,7/1, une admission par guillotine, une injection mécanique Kugelfisher et un allumage spécifique Magneti-Marelli pour une puissance de 215 ch à 7000 tr/min. Côté châssis les ressorts sont plus durs, les amortisseurs De Carbon ont une plus grande capacité d'huile, le différentiel ZF devient autobloquant avec des disques et le réservoir est déplacé pour une meilleur répartition des masses. Pour tester le prototype elle fait quelques apparitions en 1975 dans le championnat italien avec un V6 3,5l de 270 ch dérivé de celui du coupé 130 mais commence en championnat du monde en 1976. Le coupé 130 devant être arrêté le moteur V6 est abandonné et Fiat reprend le 2.0l de l'Abarth Rallye de série. Sous les couleurs OLIO Fiat et face aux Lancia Stratos et Saab 99 l'équipage Alen (alias Maximum Attack) - Kivimaki gagne le rallye des 1000 lacs (Finlande). En 1977 la voiture gagne 15 ch et Fiat sort l'artillerie lourde puisque chaque importateurs nationaux se doit d'engager une équipe, c'est la consécration fasse aux Escort RS et Ascona SR avec un titre de champion du monde des rallyes constructeur. En 1978 avec un peu plus de régularité cette fois-ci Markku Alén remporte le titre pilote et Fiat celui constructeur avec encore cinq victoires sur onze rallyes. En 1979 Fiat réduit le budget et le nombre d'équipes et laisse le titre à Ford. C'est Walter Röhrl qui l'année suivante se chargera de remporter un titre pilote et un troisième titre constructeur grâce encore à cinq victoires dont quatre de lui-même. En 1981 Fiat se retire officiellement de la course cependant Allen décroche une 17ème victoire au Portugal pour la Fiat 131 en championnat du monde. Fiat, en raison du nouveau règlement imposé de la FISA pour la saison 1982, prépare la Lancia 037 Rallye pour le futur Groupe B.

EVOLUTION
Les 400 exemplaires de la Fiat 131 Abarth Rally suffisent pour l'homologation en Groupe 4 et les ventes se prolongent jusqu'en 1978. Mais il faut construire 5000 voitures pour le Groupe 1 et l'engagement en Championnat du Monde des Rallyes. C'est impossible avec l'Abarth 131 Rally beaucoup trop chère, c'est pour cela que Fiat sort en 1978 la 131 Racing (131 Sport en Allemagne) basée sur la 131 phase 2. Comme la 131 Abarth elle reprend une calandre noir mat avec quatre phares ronds mais revêt des extensions d'ailes, des pare-chocs et des jantes beaucoup plus sages. Seuls les coloris très seventies sont là pour relever la sportivité. Elle est motorisée par le même 2.0l que l'Abarth mais dans la même version que la Lancia Beta (culasse 8 soupapes) avec 115 ch à 5800 tr/min. Le moteur est nettement moins rageur que celui de l'Abarth 131 Rallye mais la 131 Racing garde la boite 5. Cependant les performances restent très honnêtes avec 180 km/h en pointe et les 100 km/h atteints en un peu plus de 10 secondes. Côté châssis aussi il y a une régression afin d'afficher un prix de vente beaucoup plus raisonnable, le pont arrière reste rigide ce qui dégrade le comportement devenu plus pataud et la motricité, le freinage reste celui des versions plus paisibles avec les tambours à l'arrière. Elle sera vendue jusqu'en 1981 année de la troisième phase de la Fiat 131. Il ne sera conservé ensuite que la SuperMirafiori 2000 de 113 ch plus luxueuse que sportive.

fiat 131 volumetricoSupermirafiori 2000 VOLUMETRICO ABARTH (1981-1983)
Pour remplacer la Racing après l'arrêt de l'engagement de la 131 en rallye, Fiat sort une nouvelle version pour les deux dernières années de production de la 131. Deux prototypes sont présentés à la presse, l'un équipé du 1300 Lampredi muni d'un compresseur à lobes de 115 ch et l'autre avec le moteur de la Racing compressé, fort de 140 ch. En août 1981 est lancée la 131 Supermirafiori 2000 Volumetrico Abarth avec un taux de compression descendu à 7,6/1. Le 2.0 développe la même puissance que sur l'Abarth Rallye mais à seulement 5500 tr/min car c'est surtout le couple qui fait un bond avec 220 Nm à 3600 tr/min. Tout l'équipage mobile est renforcé, un radiateur d'huile est ajouté, l'embrayage est renforcé et la pompe d'alimentation en carburant est électrique et non plus mécanique. La base moteur étant la même il y a quelques différences entre celui-ci et celui des Lancia Beta Volumex. En effet le compresseur type Roots des 131 Volumetrico est plus gros (identique à la Lancia 037 Rallye) mais tourne moins vite, il utilise aussi l'huile moteur pour sa lubrification. Malgré un poids plus élevé (1140 kg) les performances de la 2000 Volumetrico se situent entre celles de l'Abarth Rallye et de la 131 Racing avec 190 km/h et 29,8 s pour le 1000 m DA. Les freins, la suspension et la boite de vitesse sont légèrement améliorés et il est possible d'équiper la voiture du kit carrosserie de l'Abarth Rallye.

:: CONCLUSION
Fiat encore très présent en rallye grâce à sa nouvelle branche sportive Abarth veut promouvoir sa gamme et va faire de sa berline placide une véritable bête de course. Malheureusement produite à seulement 400 exemplaires, la Fiat 131 Abarth Rallye est très recherchée aujourd'hui et les plus beaux exemplaires ont une fâcheuse tendance à partir au Japon ! Après avoir éclipsé la Lancia Stratos, Fiat confiera à nouveau le rallye à Lancia pour de nombreuses années avec les 037 Rallye et Delta Integrale.

PRODUCTION
Fiat Abarth 131 Rally : 400 exemplaires.

CHRONOLOGIE
1974: Sortie de la Fiat 131
1976: Présentation de la Abarth Rallye de 140 ch
1978: Fin de la vente de l'Abarth Rallye
1978: Sortie de la Racing de 115 ch
1981: Arrêt de la Racing
1981: Sortie de la 2000 Volumetrico
1983: Arrêt de la 2000 Volumetrico


Devis d'assurance pour une FIAT 131 ABARTH

AVIS

Vous possédez une 131 ABARTH ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
Forum
>Sujets FIAT sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE