L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > BMW > SÉRIE-3 (E21) 323i






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

RETRO (11-08-2005)

BMW
SÉRIE-3
(E21) 323i
(1977 - 1982)

57 431 Francs (1978)
13 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES BMW SÉRIE-3 (E21) 323i
MOTEUR
Type: 6 cylindres en ligne, 12 soupapes, 1 arbre à cames en tête
Position: longitudinal AV
Alimentation: Injection mécanique K-Jetronic Bosch.
Cylindrée en cm3: 2 315
Alésage x course : 80 x 76,8
Puissance ch DIN à tr/mn: 143 à 6 000.
Puissance au litre en ch: 60,47
Couple maxi en mkg à tr/mn: 19,4 à 4 500
Couple au litre en mkg : 8,38
TRANSMISSION
AR + pont autobloquant
Boîte de vitesses (rapports): Manuelle 4 rapports.
POIDS
Données constructeur en kg: 1 155
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 8,07
ROUES
Freins : 2 disques ventilés AV + 2 disques pleins AR.
Pneus : AV et AR 185/70 VR 13.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 190
400 m DA en secondes: 16,4
1 000 m DA en secondes: 30,6
0 à 100 km/h : 9,5
0 à 200 km/h : ND
Consommation moyenne : 11 L/100 Km.

Avec ses deux modèles à six cylindres dans une carrosserie compacte, BMW n'hésite pas à mettre en avant ses deux modèles phares qui vont servir de locomotive à toute une gamme !


L'intérieur n'est pas des plus gais. En revanche la qualité de finition ne souffre pas la critique et leur résistance à l'usure est excellente...


La planche de bord est tournée vers le conducteur et l'ergonomie ne souffre pas la critique.


Une poupe d'une finesse et d'une pureté sans égal... Notez les deux lignes d'échappement séparées !


Les BMW 323i E21 n'avaient pas toutes des jantes alu. C'était une option.


Sur les modèles face-liftés, quelques petites modifications de détails interviennent comme les rétroviseurs en plastiques et non plus chromés.


La BMW 323i E21 distille un plaisir de conduite rare dans la production automobile avec un comportement joueur et dynamique. Attention sur le mouillé tout de même... une propulsion ça glisse!

BIEN :-)
Performances
Ligne
Moteur !
Boîte
Finition
Fiabilité
Comportement routier sportif
Disponibilité des pièces
PAS BIEN :-(
Image ?
Dur à trouver en bon état
Tenue de route sur le mouillé
Prix des pièces
Corrosion
Léger trou entre la 2e et 3e
Accessibilité arrière


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 11-08-2005

GRAINE DE MOTORSPORT !
La série 02 a sauvé la Bayerische Motoren Werken de la faillite. Pour la remplacer, le constructeur de Münich ne peut pas se tromper. Le concept sera donc conservé avec la nouvelle série 3 E21. Une compacte 3 portes, aux lignes élégantes inspirées de la dernière série 5 E12 et les mécaniques pétillantes de la série 02. Mais le poids est en hausse et le comportement amélioré. Les performances sont donc en léger retrait comparées à la série 02 Mais pour tenir le haut du pavé, BMW va équiper sa série 3 E21 de deux six cylindres en ligne. La BMW 323i coiffera ainsi la gamme et se révélera comme une référence reconnue de tous...

Texte: Nicolas LISZEWSKI - Photos: D.R.

En juillet 1975, BMW dévoile au salon de Münich sa nouvelle série 3 E21. A son lancement la E21 repris les mécaniques de sa devancière, la série 02, des moteurs quatre cylindres en ligne, performants et fiables, dont la réputation n'était plus à faire. A la fin de l'année 1975 arriva la version sportive de la gamme E21 : la 320i. Elle était dotée d'un système d'injection mécanique portant la puissance du bloc quatre cylindres à 125ch. Seules la 320 et la 320i disposaient des doubles optiques. Très rapidement, la succession du concept de la série 02 fut assurée avec succès. Les BMW série 3 E21 se distinguent par leur ligne compacte et élégante, mais également par leurs mécaniques fiables, mélodieuses et performantes. Une réussite qui ne se démentira pas avec le temps permettant ainsi à BMW d'asseoir l'image et la renommée de sa gamme compacte, devenue aujourd'hui vitale pour sa pérennité.

DESIGN
Les BMW Série 3 E21 se sont inspirées du design extérieur de leurs grandes sœurs, les BMW Série 5 E12. Si le concept de petite berline 3 portes compacte repris des BMW Série 02 est conservé, les lignes sont plus anguleuses. Les doubles optiques de phares intégrés pour aux versions 320 et 320i. Toutefois, la calandre caractéristique des BMW a été conservée. La ligne générale reste très élégante mais est marqué par le temps qui passe. C'est ce qui fait à la fois son charme et pour l'instant sa faiblesse sur le marché de la voiture ancienne. A noter une poupe particulièrement fine et bien dessinée qui fera le bonheur de nombreuses BMW avec ses petits feux qui seront ré-utilisés plus tard sur les… Venturi 200 ! La version 323i E21 se distingue de ses petites sœurs à quatre cylindres par ses deux pots d'échappement répartis de chaque côté de la poupe. Petite astuce, le bouchon de réservoir d'essence peut être fixé sur l'intérieur de la trappe lorsque vous effectuez le plein de carburant. Sympa ! A l'intérieur, on ne plaisante plus. Noir c'est noir ! Tout est noir ou gris foncé, mais force est de constater la qualité de finition ambiante et la résistance des matériaux à l'usure du temps. Les sièges sont fermes, mais une fois en place, la position de conduite est impeccable. La planche de bord, selon les standards de l'époque, est orientée vers le conducteur et prévue pour que l'ergonomie soit optimale. Comme sur toutes les BMW, vous ne trouverez pas de manomètre de pression d'huile. Sinon, pour le reste c'est le sans faute. A noter que si la BMW 323i E21 est une quatre places, l'accessibilité aux places arrière est délicate et nécessite quelques contorsions. Pour une auto ancienne, la BMW 323i E21 vieillit généralement très bien, d'autant qu'elles ne sont pas toujours bien entretenues et conservées.

MOTEUR
Après l'avoir réservé pendant plusieurs décennies aux automobiles haut de gamme, c'est en 1977 que BMW introduisit le six cylindres M60 - rebaptisé plus tard en M20 - sur les modèles 320i et 323i et, donc, dans la "petite classe". Conçu comme un groupe hautes performances classique, c'est-à-dire pour une puissance maximale à partir d'une cylindrée minimale, ce moteur compact dont les cylindres présentent un entraxe relativement petit, a constitué la base pour une succession évolutionnaire de six cylindres en ligne, base dont le principe est resté le même jusqu'à ce jour. Pour la première fois, le vilebrequin d'un six cylindres en ligne n'était pas matricé, mais coulé. Pour obtenir une chambre de combustion compacte, les soupapes culbutées formait un angle en V de 22 degrés seulement par rapport à la verticale, au lieu de 25 auparavant. Pour des raisons de rigidité, le vilebrequin était monté sur 7 paliers et disposait de 12 contrepoids d'équilibrage. Le moteur était équipé d'amortisseurs de vibration qui donnait un fonctionnement particulièrement doux. 110 millions de marks, une somme faramineuse à l'époque - voilà l'investissement que BMW avait consacré à cette nouvelle gamme de moteurs avec comme corollaire une production permettant de fabriquer les six cylindres en un nombre d'heures nettement inférieur à celui requis pour les anciens quatre cylindres. C'est presque sans vibrations et avec un merveilleux velouté que ce petit moteur monte en régime jusqu'à atteindre le nombre de tours maxi., accompagné d'une sonorité vigoureuse, mais jamais agressive." La puissance maximale de la BMW 323i E21 équipée d'une si brillante mécanique est donnée à 143 ch DIN à 6000 tr/mn et un couple de 19,6 mkg à 4500 tr/mn. Ce six en ligne élastique et mélodieux à souhait dote donc la BMW 323i E21 de performances encore d'actualités avec 190 km/h en vitesse maximale (avec une boîte 4 à grille inversée première en bas à gauche !). et 30,6 secondes au kilomètres départ arrêté. Sa consommation reste raisonnable avec moins de 12 litres au cent de moyenne si vous conduisez énergiquement.

CHASSIS
Les BMW série 3 E21 ont été conçues dans un double optique : économie et sport. Cela peut paraître totalement opposé, pourtant BMW réussi son pari comparé à la série 02. Le châssis est donc adapté à la puissance accrue du moteur par de nouveaux réglages de suspension et d'amortissement. Le rapport de pont a également été augmenté de façon à ce que le moteur tourne moins vite à vitesse égale (donc pour privilégier l'économie de carburant). En plus de trains avant et arrière renforcés, la 323i était équipée de freins arrière à disque (le moyeu de ceux-ci formant tambour recevant les garnitures du frein de stationnement), tandis que les freins avant sont ventilés. La dimension des plaquettes de freins et des disques accrue permet à la génération E21 de freiner plus fort et d'user moins vite ses garnitures. Les pneumatiques de série, des 185/70 VR 13, sont plus larges pour offrir une meilleure tenue de route et également faire face à l'augmentation du poids des séries 3 E21 comparé à la série 02. La suspension reste classique avec un schéma McPherson avec barre stabilisatrice à l'avant, et des roues indépendantes à l'arrière avec des triangles obliques, combinés ressorts-amortisseurs et une barre stabilisatrice. La direction est à crémaillère non assistée. Avec 1 135 kg sur la bascule, la BMW 323i E21 permet d'offrir un comportement très vivant et joueur. Normal, une propulsion avec un tel moteur, un gabarit compact et un autobloquant. Le rêve ! La BMW 323i appartient à cette race d'autos qui autorisent, si votre niveau de pilotage vous le permet, des passages très rapides. Le train avant reste incisif et l'arrière motrice à merveille… sur le sec ! Le comportement reste très joueur et dynamique mais oblige en revanche à de la prudence sur sol gras ou mouillé. C'était l'époque encore " nature " où l'électronique n'avait pas droit de cité : pas d'ABS, pas d'ESP et encore moins d'antipatinage… En résumé la BMW 323i reste facile à conduire aux allures autorisées et peut prodiguer beaucoup de plaisir à son conducteur à rythme soutenu… pour ceux qui savent. D'ailleurs, les BMW 323i E21 commencent à faire la joie des amateurs de la marque à l'hélice en sorties circuit club…

EVOLUTIONS
En juillet 1975 au salon de Münich, BMW présente la nouvelle BMW Série 3 E21. Trois modèles sont disponibles au catalogue avec la 316 (90 ch), 318 (98 ch) et 320 (109 ch). En fin d'année, la sportive de la gamme est lancée avec la BMW 320i E21. Avec son injection mécanique sa puissance est portée à 125 ch. En 1977, BMW inaugure des six cylindres M20 sur les BMW série 3 E21. La BMW 323i coiffe la gamme avec ses 143 ch. Toujours la même année, le carrossier allemand Baur commercialise une version découvrable de la BMW Série 3 E21. Pour l'année 1979, la gamme est légèrement face-liftée : les rétroviseurs chromés furent remplacés par des modèles en plastique noir et un nouveau tableau de bord fit apparition. Sur les versions 6 cylindres une horloge digitale en bas du compte-tours est montée. En 1982, c'est l'arrêt de la BMW 323i E21 tandis que la nouvelle BMW Série 3 E30 est présentée. Cette dernière est commercialisée l'année suivante. Fin 1983, la Série 3 E21 est définitivement arrêtée avec la 315 qui tire sa révérence après une production totale tous modèles confondus de 1 354 961 exemplaires.

ACHETER UNE BMW SÉRIE-3 (E21) 323i
La BMW 323i E21 est entrée depuis longtemps dans une période ingrate. Celle qui la jette dans les abîmes des petites annonces des véhicules d'occasion et qui ne lui autorise pas encore pleinement de jouir d'un statut de voiture de collection, ou ancienne tout du moins. Pourtant, cette BMW 323i E21 mérite que l'on s'attarde sur son sort (ce que de nombreux passionnés ont déjà fait). Ce statut " entre deux eaux " lui permet au moins de s'offrir à vous pour un prix encore raisonnable. Comptez environ 3000 euros pour un exemplaire sain et en bon état. Si le prix d'achat importe peu, c'est surtout l'état de l'auto et l'entretien qu'elle a reçu de la part de son propriétaire-vendeur qui est important. Globalement, la génération des BMW 323i E21 est fiable et endurante. Les gros kilométrages ne lui font pas peur et il n'est pas rare de les voir dépasser allègrement les 200 000 km. Bien entendu, comme tous les modèles, les BMW 323i E21 connaissent quelques faiblesses connues et des impératifs. La courroie de distribution est à changer tous les 70 000 km ou tous les quatre ans. Les roulements de roues fatiguent assez vite, surtout lorsque le propriétaire a monté des jantes larges. Pour les modèles qui sont immobilisés ou roulent peu, quelques grippages sont à noter sur les étriers ou sur certains éléments mécaniques. Quelques cas de chauffe moteur ont déjà été constatés, mais dans tous les cas il existe des remèdes et des explications. Sur les moteurs M20, il arrive que la culasse se fêle entre le 5e et 6e piston. Toutes les BMW 323i E21 ne sont pas concernées par ce défaut, bien heureusement. Il peut arriver avec l'âge que la pompe à essence grippe avec la chaleur (dans les cas de forte canicule). Ce problème est du à la conception même de la pompe (comme sur les VW Golf I). Il faut dans ce cas soit attendre que la température redescende, soit changer la pompe. Important également à vérifier, bien que nous soyons pas dans la caricature d'une italienne, la BMW 323i E21, en raison de son âge avancé (plus de 25 ans !), doit être inspectée pour traquer toute trace de corrosion. Sinon, des frais de remise en état important sont à prévoir, car si toutes les pièces sont disponibles chez BMW, les tarifs ne sont pas toujours légers.

:: CONCLUSION
La BMW 323i E21 est l'archétype de la voiture passion à acheter dès maintenant. Sa lignée BMW, sa renommée de l'époque et son caractère en font un collector avant l'heure. Les qualités dynamiques et son six en ligne mélodieux lui assurent des performances encore intéressantes. Et surtout, elle n'est pas encore totalement anoblit par le milieu de la collection et pas toujours entretenue comme elle le mérite. Le jour de sa reconnaissance, il n'en restera plus tant que cela en état concours. Sachez donc en profiter dès maintenant...

Nous tenons à remercier vivement tous les membres du forum www.6enligne.net, pour leur aide à la réalisation de ce dossier. Merci également à DoudouE21 pour les photos de sa très belle BMW 323i E21.

PRODUCTION BMW 323i E21
1977 : 37 exemplaires
1978 : 18 467 exemplaires
1979 : 31 123 exemplaires
1980 : 36 424 exemplaires
1981 : 33 205 exemplaires
1982 : 17 851 exemplaires
Total BMW 323i E21 : 137 107 exemplaires
Total toutes versions série 3 E21 : 1 354 961 exemplaires.

CHRONOLOGIE
1975 : En juillet au salon de Münich, présentation de la nouvelle BMW Série 3 E21. 3 modèles sont disponibles au catalogue avec la 316 (90 ch), 318 (98 ch) et 320 (109 ch).En fin d'année, la sportive de la gamme est lancée avec la BMW 320i E21. Avec son injection mécanique sa puissance est portée à 125 ch.
1977 : Lancement des six cylindres M20 sur les BMW série 3 E21. La BMW 323i coiffe la gamme avec ses 143 ch.Le carrossier allemand Baur commercialise une version découvrable de la BMW Série 3 E21.
1979 : La gamme est légèrement face-liftée : les rétroviseurs chromés furent remplacés par des modèles en plastique noir et un nouveau tableau de bord fit apparition. Sur les versions 6 cylindres une horloge digitale en bas du compte-tours est montée.
1982 : Arrêt de la BMW 323i E21. La nouvelle BMW Série 3 E30 est présentée.
1983 : La Série 3 E30 est commercialisée.En fin d'année, la Série 3 E21 est définitivement arrêtée avec la 315 qui tire sa révérence.

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"A dire vrai, il est difficile de formuler le moindre reproche à l'égard de ce moteur. En dehors de la question performances, il est silencieux et parfaitement équilibré à tous les régimes, ce qui ne l'empêche quand même pas de rugir discrètement lorsqu'on le mène aux frontières fixées par le limitateur d'allumage, à savoir 6400 tr/mn. La souplesse est d'excellent aloi. Je ne connais pas d'autre moteur, de cette cylindrée et affichant cette puissance, qui accepte sans protester de repartir en quatrième, pied droit à fond, à un petit peu moins de 1000 tr/mn -en fait au régime de ralenti- pour s'en aller d'un seul élan jusqu'à près de 200 km/h..."
L'AUTO JOURNAL - 1978 - BMW 323i E21.


Devis d'assurance pour une BMW SÉRIE-3 (E21) 323i

AVIS

323i depuis 1985.modif en 1990 kit zender jantes zender 15 pouces.lignes inox complette.moteur poli.climatisation en plus .le reve pour un septuagénaire et passinné de bmw...
Lire les avis sur la BMW SÉRIE-3 (E21) 323i

Vous possédez une SÉRIE-3 (E21) 323i ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
Forum
>Sujets BMW sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE