header


L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > ALFA-ROMEO > GIULIA JUNIOR ZAGATO 1600






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

RETRO (08-12-2005)

ALFA-ROMEO
GIULIA
JUNIOR ZAGATO 1600
(1972 - 1975)

env. 16 000 Euros (01/02/2005)
ND CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ALFA-ROMEO GIULIA JUNIOR ZAGATO 1600
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 8 soupapes, 2 arbre à cames en tête
Position: longitudinal AV
Alimentation: 2 Weber double corps 40 DCOE.
Cylindrée en cm3: 1 570
Alésage x course : 78 x 82
Puissance ch DIN à tr/mn: 109 à 6 000.
Puissance au litre en ch: 69,42
Couple maxi en mkg à tr/mn: 15,9 à 2 800
Couple au litre en mkg : 10,12
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports): Manuelle 5 rapports.
POIDS
Données constructeur en kg: 950
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 8,71
ROUES
Freins : 4 disques.
Pneus : AV et AR 165 HR 14 (en option 185/70 HR 14).
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 190
400 m DA en secondes: ND
1 000 m DA en secondes: ND
0 à 100 km/h : ND
0 à 200 km/h : ND
Consommation moyenne : 9 L/100 Km.

BIEN :-)
Ligne moderne et avant-gardiste
Performances
Caractère
Tenue de route
Exclusivité
Moteur mélodieux et vif
Prix d'achat
PAS BIEN :-(
Entretien exigeant
Pièces de carrosserie introuvables
Méconnue du public
Difficile à trouver


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 08-12-2005

L'AS DE TREFLE !
La génération des coupés Alfa Romeo Giulia est devenu au fil des années une icône incontournable du petit milieu des collectionneurs automobiles, ou même des simples amateurs du genre. Performance, des moteurs mélodieux, une ligne signée Giorgetto Giugiaro sous la houlette de la Carrozeria Bertone et une sportivité exacerbée. De 1963 à 1974, les coupé Bertone comme on les surnomme affectueusement ont marqué de leur empreinte le segment des coupés sportifs. Mais parmi toutes les déclinaisons, il existe une variante peu connue signée Zagato : le coupé Junior Zagato...

Texte: Nicolas LISZEWSKI - Photos: D.R.

Malgré une gamme de coupés Bertone pléthorique, Alfa Romeo ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Depuis 1963 en effet, le coupé Bertone fait chanter le bel canto au célèbre moteur double arbre qui sera décliné en 1300, en 1600, en 1750 et en 2000 cm3. Giovanni Luraghi, alors président d'Alfa Romeo souhaite encore élargir son offre en coupés sportifs. Mais cette fois-ci, il s'agit de compléter la gamme existante avec un coupé élégant et racé. C'est auprès des frères Zagato que l'usine Alfa Romeo va s'adresser pour le dessin de son nouveau coupé. La collaboration Alfa Romeo-Zagato n'est pas une nouveauté, mais jusqu'à présent, le carrossier de Milan n'avait réalisé que des carrosseries pour des Alfa Romeo de compétition. L'idée du président d'Alfa Romeo est de proposer une alternative intéressante pour une clientèle féminine, plus avide d'esthétisme que de sport pur et dur. Ainsi a été conçu et développé le coupé Alfa Romeo Junior Z. D'abord doté d'un 1300 cm3, puisque reprenant l'ensemble moteur-boîte de la Giulia GT 1300 junior. Et en 1972, lorsque le coupé Giulia Junior passe au 1600 cm3 de 109 ch (en plus du 1300 cm3 toujours au catalogue), le coupé Junior Z en profite également au passage avec quelques modifications.

DESIGN
Les frères Zagato ont eu le crayon particulièrement heureux et avant-gradiste. Certes, ce design aux lignes très acérées ne plaît pas à tous. Le coupé Alfa Romeo Junior Zagato 1600 ne laisse personne indifférent : on adore ou on déteste. Mais force est de reconnaître l'avance de ce design novateur. Un capot plongeant, une ligne en coin et une poupe tronquée, tels sont les traits caractéristiques du coupé Junior Z. En y regardant à deux fois, on s'aperçoit que Giorgetto Giugiaro s'inspirera très fortement du dessin des frères Zagato pour les Alfetta GT et GTV. Comme souvent avec Zagato, les lignes sont nettes et tranchées. L'avant plongeant aboutit à une proue vitrée derrière laquelle sont fixés les quatre optiques rondes. En plein centre, la calandre Alfa Romeo traditionnelle est évidée pour pouvoir alimenter la mécanique en air frais. Chaque passage de roue est marqué par un plat épais pour donner plus de caractère à la ligne générale. Les surfaces vitrées sont larges offrent une luminosité dans l'habitacle. La poupe tronquée présente des petits feux (différents de ceux des versions 1300) qui proviennent des Maserati et encadrent la plaque de police. Un épais pare-choc représente toute la partie basse de la poupe. Quelle avance stylistique ce pare-chocs ! Alors que toutes les réalisations contemporaines avaient pour la plupart des petits pare-chocs en chrome, les frères Zagato ont dessiné un pare-chocs enveloppant d'une seule pièce, comme cela sera fait 15 ans plus tard avec les VW Golf II restylées à la fin des années 80. Dans l'habitacle, l'atmosphère des sixties est bien plus présente. Le contraste avec l'extérieur est frappant. En stricte deux places qui se respecte, l'Alfa Romeo Junior Z 1600 qui illustre notre dossier possède un arceau et des sièges baquets, car son propriétaire tourne avec sur circuit. Deux gros cadrans ronds (tachymètre et comte-tours) sont sous les yeux du conducteur et une série de trois cadrans sont positionnés au-dessus de la console centrale. Cette dernière reçoit quelques boutons et surtout le levier de vitesses, à l'instar des spider Alfa Romeo ou des coupés Bertone. Un coffre, peu accessible mais avec ouverture à hayon, permet d'emmener quelques bagages pour la route.

MOTEUR
En bon coupé dérivé de la grande série, le coupé Alfa Romeo Junior Z 1600 hérite donc de la mécanique et de la boîte de vitesses du coupé Alfa Romeo Giulia GT 1600 Junior. Ce quatre cylindres en ligne tout alu est coiffé du fameux double arbre à cames. A la différence des moteurs 1300 cm3, le 1600 cm3 est doté de soupapes refroidies au sodium, résolvant ainsi quelques soucis rencontrés sur le 1300 cm3. Pour son alimentation, ce sont deux carburateurs Weber double corps 40 DCOE qui alimente les chambres de combustion en essence. Placé en position longitudinale sous le capot avant, cette brillante mécanique de 1 570 cm3 développe 109 ch DIN à 6 000 tr/mn et 15,9 mkg de couple à 2 800 tr/mn. Malgré une avance technologique évidente sur la concurrence pour la partie mécanique, les motoristes d'Alfa Romeo n'ont pas jugé utile de mettre un carter sec. Cela tend à confirmer que l'objet de cette belle Zagato n'était pas la piste, mais bien les rues des quartiers chics. La boîte de vitesses mécanique est à 5 rapports manuelle. Avec son aérodynamique soignée et son moteur véloce (ou plutôt " véloché ! " comme disent les italiens…), la vitesse de pointe progresse encore et atteint 190 km/h. Pas mal pour un 1600 cm3 ! Volant en main, la Junior Z 1600 se montre vive et nerveuse. Les reprises sont franches et la sonorité du double arbre Alfa est une pure merveille que tout amateur d'autos sportives se devrait de goûter.

CHASSIS
Pour la conception de leur Junior Z, les frères Zagato et leur équipe sont partis d'un châssis de spider tronçonné pour obtenir une poupe très courte. C'est sur une coque autoporteuse en acier que sont fixés les suspensions. Pour l'avant, les techniciens ont opté pour des leviers triangulaires inférieurs et des leviers supérieurs simple avec barres obliques de réaction. Des combinés ressorts-amortisseurs télescopiques sont également montés. Pour l'essieu arrière, c'est un classique essieu rigide avec ressorts hélicoïdaux et des jambes de poussée longitudinales et triangulaires centrales. Quatre freins à disques se chargent de ralentir la Junior Z et sont aidés efficacement par un double circuit avec assistance. Pour la direction, un classique boîtier à vis et à galet a été monté. Cette technique est connue pour son manque de précision pour pouvoir placer le train avant avec justesse lors d'une conduite très sportive. Avec moins d'une tonne, le coupé Junior Z 1600 possède un châssis vif et équilibré malgré son pont rigide. L'auto vire à plat mais se désunit rapidement dès que la chaussée se dégrade. Mais c'est ce qui fait son charme. On n'attend pas d'une sportive ancienne qu'elle offre un comportement routier moderne. Peu importe le flacon, pourvu que l'on ait l'ivresse. Et dans le cas du coupé Alfa Romeo Junior Z 1600, l'objectif est pleinement atteint.

EVOLUTIONS
Depuis 1963, Alfa Romeo possède dans sa gamme un coupé Giulia qui sera décliné à toutes les sauces. C'est au salon de Turin en 1969 qu'Alfa Romeo dévoile son nouveau coupé habillé par Zagato. Reprenant toute la base mécanique des coupés Alfa Romeo Giulia Junior 1300, le coupé Junior Z 1300 se distingue avant tout par son design. Sa fabrication démarre en 1970. Non importée officiellement en France, elle était vendue à l'époque 2 235 000 lires contre 1 665 000 lires pour le coupé 1300 GT usine. Mais la vie du coupé Alfa Romeo Junior Z 1300 ne dura que 2 ans après 1108 exemplaires produits. Le coupé Giulia Junior usine conserve son 1300 cm3 et reçoit également un 1600 cm3 plus puissant. Le coupé Junior Z hérite donc lui aussi du moteur 1600 cm3 et en profite pour recevoir quelques modifications : la longueur augmente de 10 cm, de nombreux détails de carrosserie sont différents (feux arrière…) et les performances évoluent à la hausse bien entendu. Jusqu'en 1974, ce sont 402 exemplaires de coupés Alfa Romeo Junior Z 1600 qui seront produits et vendus. Il faudra attendre les années 90 pour pouvoir admirer de nouveau des coupés Alfa Romeo Zagato de série, avec le coupé SZ puis le roadster RZ.

ACHETER UNE ALFA-ROMEO GIULIA JUNIOR ZAGATO 1600
Vouloir se rendre acquéreur d'un coupé Alfa Romeo Junior Z 1600 relève d'une volonté de fer et d'une obstination de tous les instants. Avec seulement 402 exemplaires produits, la version 1600 n'est pas présente dans les petites annonces tous les jours. Même en version 1300, car 1 108 exemplaires produits sur deux ans, il y a toujours beaucoup d'exemplaires qui disparaissent en l'espace de 30 ans. Difficile d'établir une cote moyenne sur un marché qui constate peu de transactions, mais comptez environ 15 à 17 000 euros pour des exemplaires en très bel état. Celui qui illustre notre dossier peut prétendre à plus puisqu'il est préparé pour les circuits, a été complètement restaurée. Et son état est tout à fait remarquable. Mais souhaiter posséder cette belle italienne raffinée et distinguée, c'est accepter lui offrir les égards qu'elle revendique. L'entretien doit être méticuleux sous peine de rencontrer des galères permanentes. De plus, la rareté des très nombreuses pièces spécifiques complique la tâche et grève vite le budget initial. Heureusement, la mécanique, si elle est correctement entretenue est des plus fiables. Et en bonne Alfa Romeo ancienne, la carrosserie rouille allègrement. Il conviendra donc d'offrir à votre nouvelle acquisition un garage fermé et également inspecter régulièrement la carrosserie sous toutes les coutures pour détecter toute corrosion naissante. Pour le double arbre, il conviendra de remplacer son huile moteur tous les 5 000 km avec de l'huile 20W50 et graisser le palier de transmission. Tous les 10 000 km, il faudra vérifier la distribution, remplacer les filtres à huile et à essence, contrôler les niveaux, la carburation et l'allumage. Enfin tous les 30 000 km il conviendra de vidanger la boîte de vitesses mécanique et tous les deux ans le circuit de freinage. Vous le voyez, l'Alfa Romeo Junior Z 1600 est tout sauf une voiture facile à vivre. Seul l'amateur exigeant et passionné pourra être à même d'entretenir et de vivre au quotidien avec un coupé Junior Z.

:: CONCLUSION
Attention, cette petite diva italienne est une véritable rareté (402 exemplaires seulement !) et représente certainement un achat passion de connaisseur. Un des très grands avantage de l'Alfa Romeo Junior Z 1600 est de pouvoir permettre à l'amateur éclairé de rouler dans une auto très exclusive et racée, pour une somme encore modique. Mais si le prix d'achat est encore contenu, il faudra penser à passer par la case "entretien exigeant" impératif tant cette Alfa Romeo carrossée par les frères Zagato le nécessite...

PRODUCTION
Junior Z 1300 (1970-72) : 1 108 exemplaires
Junior Z 1600 (1972-74) : 402 exemplaires
TOTAL : 1 510 exemplaires
Production totale Giulia Junior : 91 964 exemplaires
Production totale Giulia Bertone : 210 495 exemplaires

CHRONOLOGIE
1963 : Commercialisation de l'Alfa Romeo Giulia Sprint GT : 1570 cm3, 106 ch et 180 km/h.
1966 : Commercialisation de la première génération des Alfa Romeo Giulia GT 1300 Junior.
1969 : En septembre, présentation au salon de Turin de l'Alfa Romeo Junior Z 1300. 2ème génération des coupés Giulia GT 1300 Junior.
1970 : Démarrage de la production des coupés Alfa Romeo Junior Z 1300.
1972 : L'Alfa Romeo Giulia GT Junior passe à un moteur 1600 cm3. L'Alfa Romeo Junior Z récupère également le moteur 1600 cm3 de 109 ch.
1974 : Fin de commercialisation des coupés Junior Z 1600.


Devis d'assurance pour une ALFA-ROMEO GIULIA JUNIOR ZAGATO 1600

AVIS

Vous possédez une GIULIA JUNIOR ZAGATO 1600 ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
Forum
>Sujets ALFA-ROMEO sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE