L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > SMART > ROADSTER 61 ch / 82 ch








::
GUIDE OCCASION (08-03-2010)
SMART
ROADSTER
61 ch / 82 ch
20 600 Euros (01/04/2003)
5 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
MOTEUR
Type: 3 cylindres en ligne, 12 Soupapes, Gestion électronique intégrale + turbocompresseur
Position: AR transversal
Cylindrée en cm3: 698
Puissance ch à tr/mn: 82 à 5 250
Puissance au litre en ch: 117
Couple maxi en Mkg à tr/mn: 11,2 à 2 250
TRANSMISSION
AR, Boîte de vitesses Séquentielle 6 rapports
POIDS
Données constructeur en kg: 815
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN: 9,9
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 180
0 à 100 km/h en secondes: 10,9

L'un des deux protos présentés en salon...


Propulsé par un petit trois cylindres turbo de 698 cm3, le Smart roadster développe 82 ch. C'est pas gargantuesque, certes, mais il n'y a que 815 kg à propulser. Le moteur est secondé par une boîte séquentielle à 6 rapports.


Pour les habitués des Smart "des villes" (City-Coupé), il n'y aura pas de dépaysement. Planche de bord à l'ergonomie pratique et au plastique omniprésent. Les sièges baquets à coque dures sont confortables et maintiennent suffisamment le corps lors des phases d'appui en courbes.


Smart propose également une deuxième variante Roadster avec une bulle arrière. Dans les deux cas l'esprit reste le même : des sensations fraîches avec un style décalé.


Bien campé sur ses jantes alu de 16" (en option), le Smart roadster dégage un air sportif marqué par ses flancs travaillés intégrants les prises d'air moteur et son petit gabarit contenu. Une réussite !!

BIEN :-)
Ligne
Sensations
Comportement
Concept
Poids léger
PAS BIEN :-(
Boîte encore trop lente
Plastiques
Rapport prix/équipement

- Offre partenaire -

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (08/03/2010)

RETOUR AUX SIXTIES
Jusqu'ici, Smart est pour le grand public un concept de mobilité. Objet culte pour certains (surtout en Italie et en Allemagne), jouet inutile pour d'autres, force est de constater que les Smart City-Coupé et City-Cabriolet, idéales en utilisation urbaine, ne laissent pas indifférentes. Mais, grande nouvelle, Smart, n'est plus un produit, mais une marque qui développe et commercialise une gamme variée. Une quatre places est même en préparation… Mais aujourd'hui, retour aux racines des petits coupés sportifs avec le roadster ! ...

Texte: Gabriel LESSARD - Photos: D.R.

L'aventure Smart, fruit de l'association entre Swatch de Nicolas Hayek (le "S" de Smart) et Mercedes-Benz (le "M" de Mercedes-Benz), a longtemps amusé les observateurs sceptiques. Certes, notamment en France, le démarrage des Smart a été laborieux. Mais depuis 2 ans, les Smart connaissent une croissance constante de leurs ventes, ce qui permet aujourd'hui à Smart d'envisager d'autres modèles dans sa besace. Première étape : encore plus de fun avec un produit image, les Roadster et roadster. Deux modèles sont donc bientôt disponibles en concessions, avec pour le roadster deux motorisations possibles : le 82 ch ou le 60 ch. Le roadster n'accepte pour l'instant que le 82 ch. Il fait donc l'objet de notre essai.

REFERENCE A L'ESPRIT TECHNIQUE SMART
Lorsque les ingénieurs de Smart, encore appelé MCC à l'époque, ont conçu les premières Smart, ils sont partis d'une feuille blanche et ont pu essayer des solutions peu courantes. Ainsi, le moteur était-il un 3 cylindres turbocompressé, placé en position transversale arrière, la boîte, pour des raisons d'encombrement était séquentielle à 6 rapports, la propulsion se faisait par les roues arrière et toute la cellule centrale est baptisée Tridion, car ultra-résistante et constituée de 3 métaux différents. Les Coupés-roadster conservent le même esprit technique. Quelques différences toutefois. Les roadster sont plus longs que les City-coupé, et le moteur est plus gros et plus puissant.

LOOK D'ENFER !
La problématique d'encombrement extérieur n'étant plus la même sur les roadster, les designers ont pu travailler sans contraintes. Il faut avouer que c'est plus facile de dessiner une auto lorsqu'un capot avant est autorisé. Le résultat est très réussi, avec en prime, deux autos avec deux esthétiques différentes. Soit un coupé avec une bulle arrière, soit un roadster avec un capot arrière plat. Si cela ne se voit pas très bien sur les photos, imaginez-vous, que le Smart roadster est aussi court qu'une Twingo, et vous comprendrez alors mieux l'esprit mutin de ce petit coupé découvrable. La cellule centrale Tridion grise est rassurante et imprime la marque de fabrique des Smart. Les panneaux sont toujours en plastiques ("Body Panel") et sont interchangeables. Les flancs travaillés intègrent des prises d'air du plus bel effet et bien campé sur ses jantes alu, le roadster respire la sportivité et la récréation.

LE PLASTIQUE C'EST FANTASTIQUE !
Pas facile de pénétrer dans le roadster, tant il est bas. Mais une fois assis, l'habitué des Smart des villes ne sera pas dépaysé. L'habitacle surprend agréablement par son habitabilité et sa luminosité, surtout avec le toit découvert. La planche de bord reprend le même dessin que celle des Smart urbaines, et les plastiques sont du même tonneau. Si les plastiques sont parfois légers, l'ergonomie est très satisfaisante et le petit levier de la boîte séquentielle tombe pile sous la main. Les sièges baquets possèdent une coque dure et offrent un maintien suffisant. Pour avoir de nombreux équipements, il faut avoir recours à la longue liste d'options. Dommage, tant l'esprit général qui se dégage est fun…

MOTEUR !
Le roadster, c'est la bonne surprise de l'année 2003 dans le monde des sportives. Quoi ? 82 ch seulement pour une sportive ? Oui monsieur, mais avec 815 kg seulement ! Et vous connaissez beaucoup de sportives dotées d'une mécanique qui offre un rendement de 117 ch/litres ? Cela fleure bon l'esprit des années 60 avec les petites Fiat boostées par Carlo Abarth. Ce petit tri-cylindres de 0,7 litres est turbocompressé. Sa sonorité est amusante et fait même croire que l'on roule à des vitesses supersoniques. Il est installé en position transversale arrière et est secondé par une boîte de vitesse séquentielle à 6 rapports. Le sixième rapport tire long, et si le cœur vous en dit, vous pouvez même opter pour le mode automatique. Sport ou confort, tel est le luxe que se permet ce petit coupé ludique.

SUR ROUTE…
Sur toutes les Smart roadster de présentation, les jantes montées sont des 16". La direction assistée, option à choisir dans le catalogue, gomme un peu les sensations au volant. Mais globalement, on reste tout émoustillé à l'idée de conduire cet engin. Assis très bas, au ras du sol, on démarre le "moulin" avec la clé sur la console centrale, comme sur les Saab. Les premiers tours de roues donnent le ton. La sonorité est rigolote, l'amortissement est très efficace et même confortable, et on se sent d'attaque pour l'arsouille sur petites routes dès que l'huile sera chaude. L'huile est enfin chaude et on monte les rapports jusqu'à 6 000 tr/mn. Dommage que les passages des rapports soient encore trop longs, car l'idée de la boîte séquentielle est très fun, et offre en outre l'appréciable avantage du tout automatique lorsque l'on décide de laisser reposer tout pilote qui sommeille en nous. Poids plume, propulsion, comportement de kart, tous les ingrédients sont là pour une petite sportive vive et efficace. De virages en virages elle virevolte et offre des sensations oubliées jusque-là. Un peu dans l'esprit des 205 GTI 1.6 d'antan… L'autoroute n'est évidemment pas son terrain de prédilection, mais le Smart roadster offre une polyvalence appréciable. Nul doute en revanche, que si ici les 82 ch sont suffisant pour offrir des sensations, le moteur de 60 ch sera en revanche trop timide pour le Roadster, et n'aura pour objet que d'offrir une entrée de gamme à prix abordable (15 000 €).

:: CONCLUSION
Quelle joie ce roadster ! C'est tout l'esprit des roadsters et coupés des années 50 et 60, comme les Austin-Healey Sprite, MG Midget et Triumph Spitfire, qui ressurgit avec bonheur. Technique originale Smart, esprit et design fun et poids léger sont les composantes de ce coupé. Si ici, ce ne sont pas les performances pures qui priment, Smart nous rappelle, surtout en cette période de répression routière accrue, que les sensations et le plaisir de conduite sont les premières composantes de la passion automobile. Et si le look suit en plus, alors il ne vous reste plus qu'à en commander une. Mais attention, la production 2003 est de seulement 1750 exemplaires pour la France…

Liens conseillés sur SMART ROADSTER 61 ch / 82 ch : smart.fr - Site de smart active - Site de Smart Up France - roadster smart passion

Comparez les tarifs des assurances pour une SMART ROADSTER 61 ch / 82 ch

Vous avez aimé cet article ? Merci de le partager :)



Avis des propriétaires

Bonjour Problème sur ma SMART Roadster 61 cv cabriolet : Vitre passager ne se relève plus. Il reste 5% en apparence puis ces 5% peuvent se baisser à volonté mais pas se relever en totalité… Merci pour votre aide Louis Aix en Provence 17.12.18

Lire tous les avis sur la SMART ROADSTER 61 ch / 82 ch

Vous possédez une ROADSTER 61 ch / 82 ch ? Publiez votre avis !



VOUS POURRIEZ AIMER


Forum
Les derniers sujets sur SMART :