L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > PORSCHE > 944 S2


PORSCHE 944 S2 (1989 - 1991)

porsche 944 s2
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (20/01/2024)

Les plaisirs simples

Avec la hausse vertigineuse des prix des 911 ces dernières années, les Porsche à moteur avant longtemps appréciées pour leur cote raisonnable sont elles aussi de plus en plus prisées. L'occasion de se rappeler qu'elles avaient d'autres arguments à faire valoir qu'un blason et un prix...

Texte & Photos : Sébastien DUPUIS

Succès commercial apprécié du côté de Stuttgart, la Porsche 944 S a été produite à 12 831 exemplaires entre 1986 et 1989. Mais Porsche qui ne s'endort que rarement sur ses lauriers va peaufiner sa recette et, après que la 944 Turbo ait reçu une nouvelle version S de 250 ch, la 944 S va devenir la S2 pour combler le fossé qui s'est créé !

PRESENTATION

porsche 944 s2 essai

En octobre 1988, la Porsche 944 S2 était présentée à la presse. En récupérant la caisse de la Turbo, la S réalisait une très bonne opération. Oubliez l'aspect "kit carrosserie" avec les restes de pare-choc des 944 de base, désormais la S2 exhibe un superbe bouclier d'une seule pièce parfaitement intégré à sa ligne. Dans le même temps, les ailes gonflées de la 944 sont mises en valeur avec des passages de roues remplis par les nouvelles jantes de 16 pouces "Design 90" empruntées à la Carrera 964. A l'arrière, le déflecteur aérodynamique de la jupe vient également améliorer le look en masquant le soubassement de la voiture. De plus, il s'accompagne en partie haute d'un becquet en plastique noir posé sur la lunette arrière (remplacé sur les derniers modèles par celui, surélevé, des 944 turbo 250 ch).

La 944 S2 Cabriolet

porsche 944 s2 cabriolet ©Photo : Alex BAHMAN

Et pour que la réussite de cette auto soit complète, Porsche sort (enfin !) en septembre 1989 la variante cabriolet qui avait été présentée au salon de Francfort dès 1985. Tout le dessin de la partie haute à l'arrière a été modifié pour remplacer le hayon par une malle qui permet d'accéder au petit coffre. Comme le décrit Porsche dans sa brochure, le cabriolet S2 conserve une rigidité "pratiquement équivalente à celle du coupé" et ce, grâce à des renforts bien positionnés. Ainsi, le pare-brise est plus court de 60 mm et ses montants font office d’arceau de sécurité. Officiellement, le surpoids du cabriolet est de 80 kg (1390 kg DIN) mais ce qui est perdu en performances est gagné en sensations du fait de la conduite au grand air. Le système électrique d’ouverture de la capote se charge d'ouvrir ou de fermer la toile avec un simple (dé)verrouillage. Il faut encore procéder à une opération manuelle pour la recouvrir de sa housse. Enfin, un saute-vent permet de rouler sans remous jusqu’à 120 km/h mais il a l'inconvénient de condamner les places arrière, déjà plus étriquées que dans le coupé...

HABITACLE

interieur porsche 944 s2

L'intérieur de la 944 S2 demeure inchangé par rapport au restylage de la 944. Au manomètre de pression près, on pourrait se croire dans la Turbo, ce qui est plutôt flatteur. L'ouverture de la portière, qui paraît aujourd'hui toute petite, produit un son bien particulier, sorte de "clic" métallique et lourd à la fois qui fleure bon la "Deutsche Qualitat". A l'exception d'une casquette de compteurs qui peut finir par se fissurer sous l'effet du soleil, les matériaux respirent eux aussi la qualité, les assemblages sont sérieux et l'ensemble, bien qu'un peu austère avec l'omniprésence de noir, a très bien résisté à l'épreuve du temps.

En s'installant à bord, la position de conduite jambes allongée étonne mais elle contribue à créer immédiatement une ambiance sportive. A l'inverse, le volant quatre branches à jante fine, cher aux Porsche de l'époque, n'a rien de particulièrement évocateur. Son gros cache central rectangulaire semble abriter un airbag mais ce n'est pas le cas. Un autre inconvénient concernant ce volant : il est positionné assez bas et n'est pas réglable en hauteur ni en profondeur. Tombant parfaitement en main, le gros levier de vitesses est un peu lourd à manipuler et ses débattements sont d'un autre temps, tout comme les commandes de réglage de ventilation à tirette ou la montre numérique. C'est vraiment les années 80 dans la S2 !

MOTEUR

moteur porsche 944 s2 4 cylindres 3.0l 16s

Sur le projet de coupé sportif abordable commandé par Volkswagen pour remplacer la 914, Porsche avait retenu un 4 cylindres d'origine Audi refroidi par eau. Ce moteur monté sur la 924 a longtemps fait jazzer les puristes mais la 944 est arrivée pour remettre les pendules à l'heure avec un gros 4 cylindres maison de 2,5 L, directement dérivé du V8 de la prestigieuse 928. Fin de la polémique. Néanmoins, même après un premier "upsizing" à 2,7 L on pouvait encore reprocher à ce moteur de ne pas égaler la souplesse d'un bon 6 cylindres, qu'il soit en ligne ou à plat, et encore moins sa sonorité. Pour répondre au premier point à défaut du second, la solution de Porsche fut d'augmenter une nouvelle fois la cylindrée pour gagner encore du couple. Ainsi, en partant du même bloc, un nouvel alésage fait bondir le cubage de la S2 à 3 litres et donne naissance au plus gros quatre cylindres du moment. Avec un taux de compression porté à 10,9:1, on pouvait compter désormais sur 211 ch mais surtout 280 Nm de couple à 4 100 tr/mn. Alors que le 2.5L 16V plafonnait à 230 Nm, dès 1500 tr/mn le nouveau 3 litres délivre déjà au moins 200 Nm. De quoi ramener la 944 atmosphérique parmi l'élite de l'automobile sportive du moment.

C'est peu dire en effet que l'agrément et les performances progressent significativement. La vitesse maxi gagne 10 km/h pour accrocher les 240 km/h tandis que le 0 à 100 km/h est explosé en à peine plus de 7 secondes et le kilomètre DA en 27,1 secondes, soit un gain de presque 1 seconde pleine par rapport à la précédente "S". Les reprises progressent dans les mêmes proportions. Dans le même temps, le travail des motoristes ne s'est pas fait au détriment de la consommation puisque le gros moteur doté de l'injection moderne Bosch Motronic sait se tenir autour de 10 l/100 km en moyenne, comme son prédécesseur.

SUR LA ROUTE

porsche 944 s2 essai

Les essayeurs de la presse auto de l'époque n'ont pas toujours été tendres avec la 944, parfois vue comme une "sous Porsche" face à la référence 911. Pourtant, confrontée à ses rivales d'alors comme les séduisantes Lotus Esprit Turbo SE et MVS Venturi 280, la Porsche 944 S2 avait encore de beaux restes même si elle ne pouvait plus vraiment compter sur l'effet nouveauté. Le magazine Autoplus avait émis un jugement très objectif de la bête qui sonne encore parfaitement juste aujourd'hui : "La position de conduite est bonne, mais le volant, implanté trop bas, ne favorise pas le talon-pointe. Le moteur 4 cylindres grimpe sans histoire jusqu'à son régime maxi, ses performances sont satisfaisantes, mais il est sans saveur. Il est efficace mais n'a pas la rondeur et le moelleux d'un bon 6 cylindres. Cette authentique GT est dotée d'un comportement routier sans défaut, si ce n'est une paresse à virer et trop de lourdeur dans la direction en appui ainsi que dans la commande de boîte". Le fait est que, de série et sans l'option châssis sport, l'amortissement de la 944 est un peu souple et la prise de roulis marquée. Le train avant, conçu dans les années 70, accuse aujourd'hui le coup en matière de précision et de mordant, à l'inverse des freins qui - malgré un ABS d'ancienne génération "chatouilleux" sur route bosselée - surprennent toujours par leur efficacité très nettement au-dessus du lot pour l'époque !

Bien qu'ayant récupéré les trains roulants de la Turbo, la Porsche 944 S2 n'est donc pas une pure sportive et c'est sans doute pourquoi une BMW M3 E30, moins élitiste en prix, pouvait faire de l'ombre au petit coupé Porsche. Conciliant avec un rare sens du compromis les notions de confort et de sportivité, on en apprécie pourtant aujourd'hui les plaisirs simples permis par une puissance "suffisante" qui ne risque pas de vous envoyer en prison par inadvertance... A l'inverse de la 911 de l'époque, la 944 anticipait brillamment le futur de l'automobile sportive par une étonnante modernité. L'arrivée de nouvelles GT japonaises telles que la Nissan 300ZX et la Toyota Supra, confirmera que les attentes des clients avaient évolué tout en précipitant la fin de la 944. La Porsche 944 S2 est donc à prendre pour ce qu'elle est, à savoir un coupé pratique mariant le caractère mécanique d'une sportive "16s" à l'ancienne, malgré la souplesse offerte par sa cylindrée généreuse, à un châssis de propulsion équilibré grâce au montage transaxle de l'ensemble boîte-différentiel, sûr et confortable. Contrairement à la 911 qu'il fallait un peu brutaliser, la 944 se pilote plus en souplesse.

ACHETER UNE PORSCHE 944 S2

acheter porsche 944 s2 guide d'achat

Au début des années 90 le marché des coupés sportifs est plus que jamais disputé et la gamme 944, aussi complète et aboutie soit-elle, commence à être en décalage par rapport aux dernières créations de la concurrence mais aussi au sein de la gamme Porsche. En d'autres termes, on attendait vivement la remplaçante... Ainsi, la 944 s'efface en 1991 après une belle carrière de 10 ans pour laisser la place à la 968... malheureusement pas assez nouvelle puisqu'il s'agit encore d'une évolution de la 924 lancée 16 ans plus tôt. La forte production des modèles 944 sur la période aura d'abord été la cause d'une épuration sévère parmi les exemplaires entrenus et ceux qui ne l'étaient pas, ou mal. Après avoir navigué longtemps dans les eaux troubles des petites annonces de sportives à pas cher, la 944 sort enfin la tête de l'eau portée par la vague des "youngtimers" depuis quelques années. Cela profite évidemment aux vendeurs, moins aux acheteurs !

Alors que l'on pouvait encore s'offrir une belle S2 pour environ 10 000 euros avant 2020, c'est désormais très compliqué en-dessous de 20 000 €. Et la raison est bien simple, d'une part le coût des remises en état a fait grimper la cote, d'autre part, c'est tout le marché des Porsche anciennes (et même des anciennes tout court) qui a flambé ces 5 dernières années ! Ainsi, avec des 944 Turbo qui tutoient les 30 000 €, la S2 suit logiquement le mouvement juste derrière. Pour autant, dans ce contexte, il faut encore se réjouir de pouvoir trouver l'une des meilleures sportives des années 80 au prix d'une citadine downsizée-hybridée neuve. Par ailleurs, de vous à nous, indépendamment du prix, il suffit juste d'un peu d'objectivité pour se dire que la S2 est certainement un meilleur choix que la Turbo car plus homogène et facilement utilisable...

Alors, acheter aujourd'hui une Porsche 944 S2 en occasion, avec un kilométrage pas trop chargé et un historique d'entretien à peu près limpide, comporte une part de chance (un peu) et de persévérance (beaucoup). Car l'oiseau est devenu rare. Et les S2 Cabriolet, encore plus rares, en profitent pour facturer leurs charmes nettement plus cher. Le problème avec la spéculation, c'est quand le prix demandé n'est plus en phase avec les prestations offertes...

Quel que soit votre choix, en cas de doutes n'hésitez pas à consulter les spécialistes Porsche avant votre achat. Ils sauront très bien vous renseigner sur les quelques problèmes - désormais archi connus - qui touchent ces modèles. Parmi les points essentiels (et coûteux) à prendre en compte, la distribution doit être changée tous les 5 ans ou 80 000 km, l'embrayage dépasse rarement les 200 000 km comme les amortisseurs et l'échappement/catalyseurs. Enfin, du jeu peut apparaître dans les roulements du transaxle. Hormis cela, globalement on peut le dire sans prendre trop de risque : la 944 S2 c'est du solide !

PRODUCTION PORSCHE 944 S2
944 S2 Coupé (1989-1991) : 9 352 exemplaires
944 S2 Cabriolet (1989-1991) : 6 980 exemplaires
TOTAL : 16 332 exemplaires

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
PORSCHE 944 S2

MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne, 16 soupapes
Position : longitudinal AV
Alimentation : Injection indirecte multipoint Bosch Motronic
Cylindrée (cm3) : 2990
Alésage x course (mm) : 104 x 88
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn) : 211 à 5800
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 280 à 4100
TRANSMISSION
AR (+ autobloquant en option)
Boîte de vitesses (rapports) : manuelle (5)
ROUES
Freins Av-Ar (Ø mm) : disques ventilés (282), étriers fixes 4 pistons - disques ventilés (289), étriers fixes 4 pistons
Pneus Av-Ar : 205/55 - 225/50 ZR16
POIDS
A vide constructeur (kg) : 1310
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 6.2
sigle 944 s2 porsche 3.0l 16s 211 ch
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 240
1000 m DA : 27"2
0 - 100 km/h : 7"1
80 - 120 km/h (5) : 11"
CONSOMMATION
Moyenne constructeur (L/100 km) : 9.7
Moyenne de l'essai (L/100 km) : 10
PRIX NEUF (03/1990) : 323 535 FF
PUISSANCE FISCALE : 17 CV

CONCLUSION

Très loin de l'orgie technologique et de chevaux qui caractérise les sportives d'aujourd'hui, la Porsche 944 est un précieux rappel de ce qu'était la voiture plaisir quand elle se conjuguait encore avec la simplicité. Certes, elle n'a pas la voix d'une diva mais elle n'en a pas non plus les caprices. La petite Porsche s'adresse aux grands enfants qui ont passé l'âge de jouer à "qui a la plus grosse" et savent que la taille ne compte pas pour prendre du plaisir là où il se présente...

:-)
Encore abordable...
Ambiance 80's !
Finition
Performances "suffisantes"
Comportement très équilibré
Fiabilité globale
Moteur rageur...
:-(
... mais pas mélodieux
Assez rare en bon état
Pièces Porsche pas données...

PHOTOS


porsche_944_s2_01.jpgporsche_944_s2_02.jpgporsche_944_s2_03.jpgporsche_944_s2_04.jpgporsche_944_s2_05.jpgporsche_944_s2_06.jpgporsche_944_s2_07.jpgporsche_944_s2_08.jpgporsche_944_s2_09.jpg
Voir toutes les photos de PORSCHE 944 S2

Vous avez aimé cet article ? Merci de le partager



Avis des propriétaires

J'ai possédé une 944 de base 165 CV, c'est une bonne voiture mais très lourde et manquant vraiment de puissance. Je possède maintenant une 944 S2 cabriolet. J'ai trouvé avec cette voiture ce qui manque à la 944, c'est à dire un rapport poids puissance équilibré et une souplesse extraordinaire pour un 4 cylindre (Grâce au couple) J'habite en Corse roule sur des routes sinueuses avec de gros dénivelés, si vous voulez rouler tranquille un coup de troisième et vous êtes pratiquement sur une boîte auto, vous pouvez faire des kilomètres sans toucher le levier de vitesse. Ce n'est pas une sportive, trop lourde pour jouer dans cette catégorie mais une très bonne GT. Le cabriolet en Corse est un pure bonheur. L'auto est confortable pour son âge vous pouvez enquiller les kms d'autoroute sans fatigue. La conso est raisonnable si vous restez sage. Pour le moment pas de soucis mécaniques quelques problèmes d'équipements, rétros, horloge, étanchéité capote, sonde température. Si vous mettez les mains dans le cambouis l'entretien reste raisonnable.

Voir tous les avis sur la PORSCHE 944 S2

Vous possédez une 944 S2 ? Publiez votre avis !


VOUS POURRIEZ AIMER


Guide des sportives
A la Une MASERATI MC20
MASERATI MC20

GUIDE D'ACHAT
Forum
Les derniers sujets sur PORSCHE :