L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > VOLKSWAGEN > SP2






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

RETRO (06-04-2006)

VOLKSWAGEN
SP2
(1976 - )

ND (1976)
ND CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES VOLKSWAGEN SP2
MOTEUR
Type: 4 cylindres à plat, 8 soupapes 1 arbre à cames central
Position: longitudinal AR
Alimentation: carburateur
Cylindrée (cm3): 1 678
Alésage x course (mm): 85.5 x 88
Puissance maxi (ch à tr/mn): 75 à 5 000
Puissance spécifique (ch/L): 44,69
Couple maxi (mkg à tr/mn): 12,1 à 2 600
Couple spécifique mkg/L): 7,21
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports): 4 manuelle
POIDS
Données constructeur (kg): 890
Rapport poids/puissance (kg/ch): 11,86
ROUES
Freins Av-Ar (ø mm): Disques AV et tambours AR
Pneus Av-Ar: ND
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h): 160
400 m DA: ND
1 000 m DA: ND
0 à 100 km/h: 13
0 à 200 km/h: ND
CONSOMMATION
Moyenne (L/100 Km): 8,3

Un habitacle coloré qui se veut sportif dans sa présentation. Pour une fois, le sampiternel noir et gris allemand a cédé la place à des couleurs plus brésiliennes. Notez le tableau de bord totalement dévoué aux cadrans...


Ne recherchez pas des performances de vraie sportive avec la SP2. En revanche, côté sensations, effet garanti avec un moteur qui fait un "barouf" du diable !


L'arrière est nettement plus élégant que la partie avant en faisant penser un peu à celui de la Jaguar Type E ou encore de la Vaillante Le Mans, pour les bédéphiles avertis.

>> Pour télécharger gratuitement en fond d'écran les photos de VOLKSWAGEN SP2 cliquez ici !

BIEN :-)
Lignes séduisantes et décalées
état d'esprit
Présentation sportive
Sensations d'autrefois
Pièces mécaniques grandes séries
Prix d'achat

PAS BIEN :-(
Où en trouver
Procédures d'homologation !
Performances
Conduite éprouvante sur longs trajets


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 06-04-2006

COUPE POPULAIRE DO BRAZIL !
A l'aube des années 70, Volkswagen inonde le marché Brésilien de ses Coccinelles, Variant et Brasilia. Cependant, l'amateur de véhicule sportif à tarif raisonnable ne trouve pas son compte avec les berlines allemandes...

Texte: Philippe Lagrange - Photos: Jacques Lagrange

Au début des seventies, la gamme Volkswagen Do Brasil propose aux amateurs de coupés le joli Karmann Ghia, un véhicule sympathique mais manquant de mordant par rapport à la concurrence brésilienne en plein essor. Bien que se vendant de façon correcte sur le marché sud américain, le Karmann ne fait pas le poids face à la Puma de conception locale et à la Willys Interlagos, une Alpine A108 fabriquée sous licence. La direction prend alors la décision de lancer un coupé ambitieux. La conception de la SP (SP pour São Paulo) débute en novembre 1970. Présentée en 1971 au public, le succès est immédiat et la décision de lancer la production (SP1 en 1600 cmP3P, SP2 en 1700 cmP3P) vite entérinée. Les premiers exemplaires sortiront des chaînes en juin 1972.

DESIGN
Construite sur une base de VW Variant, la SP reprend le dessin de la face avant de la berline. Une calandre en " gueule de squale " aux phares un peu disproportionnés, mais qui contribuent à donner un air agressif à la SP2. Le profil, quand à lui, présente des proportions plus classiques : un long capot, un arrière ramassé, en quelque sorte la quintessence de la sportivité à une époque où les berlinettes à moteur central sont encore rares. Enfin la partie arrière ronde, fine et assez haute dégage un charme nerveux façon Jaguar type E en adéquation avec le reste de la carrosserie. A l'intérieur on retrouve l'ambiance typique des années 70 avec un tableau de bord en plastique sans fioritures et coloré de la même teinte que la carrosserie. Le tableau de bord dépouillé est exclusivement agencé pour le pilote, une batterie de cadrans tournés vers lui mangeant la console centrale. Le volant cuir trois branches avec un rappel de couleur en haut et en bas s'intègre parfaitement et contribue à l'originale ambiance intérieure. Contrairement aux icônes européennes contemporaines, la SP2 n'hésite pas à se montrer joyeuse dans l'utilisation des couleurs pour l'habitacle. Car malgré le dépouillement de la SP2 un véritable charme dégage de l'habitacle. A bord de cette VW on se sent vraiment dans une voiture de sport, ceci même avant d'avoir démarré. Les sièges, relativement confortables, ne permettent pas de nombreux réglages mais la garde au toit réduite (1158 mm de hauteur hors tout) impose de toute façon d'avoir le dossier très incliné. Le style " Jim Clark " est de rigueur. Heureusement l'espace n'est pas compté et, aussi bien en largeur qu'en longueur, les grands gabarits arriveront à trouver une position correcte.

MOTEUR
C'était tout de même prévisible, il est en porte-à-faux à l'arrière, comme une bonne vieille Coccinelle. Et s'il ne s'agit que d'un 4 cylindres à plat de 1700 cm3 issu du modèle Variant, il délivre un son classique Volkswagen agrémenté d'une forte connotation sportive. Entendez par là (tant que vous le pouvez) qu'il s'avère très présent, aussi bien dans l'habitacle que pour les passants. A se demander s'il y a vraiment un silencieux quelque part sur la ligne d'échappement. Le couple du quatre à plat permet de démarrer sans soucis et de s'insérer facilement dans la circulation actuelle. Certes la poussée est loin d'être en rapport avec ne niveau sonore ambiant, mais les performances permettent de se sentir à l'aise au milieu des véhicules plus récents. La boite, bien que d'une précision toute relative s'en sort sans trop de problème grâce aux débattements courts du levier. La première peut parfois se montrer récalcitrante mais tout rentre dans l'ordre avec un double débrayage adéquat.

CHASSIS
Sur un panel de routes mixant nationales et départementales on se sent vite à l'aise au volant de la SP2. La direction un peu floue mais saine et les amortisseurs neufs permettent d'enrouler les virages à un rythme soutenu sans mauvaises surprises, mais il apparaît vite que l'attaque à outrance n'est pas le domaine de prédilection du coupé brésilien. D'ailleurs bien que voulant venir troubler les ébats de la Puma et de la Willys sur un marché porteur, la base de berline populaire limitait la SP2 à un rôle d'apparat plus que de sportive pure et dure. Ceci n'empêche pas le coupé VW de se comporter honorablement dans les enchaînements et de fournir son lot de sensations au pilote rendu sourd par l'échappement et fourbu par la lourdeur de la direction (non assistée et pourvue d'un trop petit volant) dans les épingles. Profitant de quelques lignes droites reposantes du fait d'une tenue de cap sans soucis, on peut jeter un œil à l'instrumentation dont les indications en portugais sont suffisamment rares pour être signalées. Toutefois, pas besoin de s'attarder des heures à surveiller l'état de la mécanique qui ne présente aucun signe inquiétant. On passera plus de temps à rechercher les commandes de phares caché au pied du siège conducteur ou éventuellement à trouver la marche arrière dont le passage, d'une logique particulière se fait en enfonçant le levier en sélectionnant le second rapport. Si la campagne permet de profiter des diverses qualités dynamiques de la SP2, la ville met en exergue ses qualités " sociales ", raison d'être du coupé VW. Tout autant qu'un cabriolet, la jolie brésilienne est une auto que l'on se doit d'assumer. Annoncée longtemps à l'avance par sa mécanique, elle laisse aux piétons le temps de cesser toute activité pour venir admirer ce " bolide ". Et si l'engin qui arrive effectivement n'est pas à la hauteur de leurs espérances, il s'avère malgré tout suffisamment exotique pour capter leur attention visuelle.

ACHETER UNE VOLKSWAGEN SP2
S'agissant d'un modèle localement produit et commercialisé au Brésil, les SP2 sont forcément rares en Europe (seuls 670 sur les 10 205 produits furent exportés vers le vieux continent). Il faut donc faire le déplacement en Amérique du Sud pour trouver un choix intéressant. Sur place, le modèle n'est cependant pas courrant non plus et il est préférable de se renseigner avant de faire le déplacement plutôt que d'espérer en trouver une pendant un séjour de courte durée. Les tarifs varient bien entendu selon l'état du véhicule mais un exemplaire en bon état se négociera aux environs de 4 à 5000 euros (conversion faite). Il restera alors à s'acquitter des droits d'exportation, du voyage et des formalités d'immatriculation pour pouvoir rouler en toute quiétude. En ce qui concerne l'entretien il est sans soucis, tout du moins pour la mécanique réputée pour sa solidité et dont les pièces sont facilement trouvables. La carrosserie demandera plus d'attention, s'agissant d'une carrosserie monobloc, toute touchette demandera des travaux importants.

:: CONCLUSION
La SP2 remplit ainsi parfaitement son contrat de voiture de séducteur grâce à sa ligne suggestive et son échappement sport. Elle permet de concilier le plaisir d'une belle auto et la facilité d'utilisation quotidienne du fait de la fiabilité de sa mécanique et de sa prise en main aisée. Cependant il ne faudra pas lui demander d'être performante ou efficace, là n'est pas sa vocation. Une interprétation latine de la voiture de sport américaine en quelque sorte....

PRODUCTION
Totale SP2 : 10 205 ex.


Devis d'assurance pour une VOLKSWAGEN SP2

AVIS

Vous possédez une SP2 ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
Forum
>Sujets VOLKSWAGEN sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE