L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > PORSCHE > 944 S / S2






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

GUIDE OCCASION (01-08-2001)

PORSCHE
944
S / S2
(1984 - 1991)

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES PORSCHE 944 S / S2
MOTEUR
Type (cylindres): 4 en ligne
Position: AV longitudinal
Arbres à cames (entraînement): 2 simples en tête
Soupapes (nombre): 16
Alimentation: Injection électronique Bosch Motronoic
Cylindrée en cm3: 2479 / 2990
Alésage x course en mm: 100 x 78,9 / 104 x 88
Puissance ch DIN à tr/mn: 190 à 6000 / 211 à 5800
Puissance au litre en ch: 76 / 70,5
Couple maxi en Nm à tr/mn: 230 à 4100 / 280 à 4000
TRANSMISSION
Aux roues AR
Boîte de vitesses (rapports): 5
POIDS
Données constructeur en kg: 1280 / 1310
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN: 6,7 / 6,2
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 230 / 240
400 m DA en secondes: ND / 14,9
1 000 m DA en secondes: 28 / 27,1
0 à 100 km/h en secondes: 7,7 / 7


Sur cette image on aperçoit bien comment la répartition des masses a pu être excellente sur les 944 avec le moteur à l'avant et la boîte derrière le tout relié par un système transaxle très rigide.


Les S et S2 héritaient de la planche de bord des versions turbo, tandis que les 944 normales eurent droit aux planches de bord des 924 jusqu'en 1985.


Si les places arrière des 944 n'étaient guère confortables pour des adultes, une fois la banquette rabattue, un grand coffre très logeable s'offrait à vous…


La 944 S ne se distinguait pas extérieurement des 944 normales hormis ses jantes alu type "téléphone" comme sur les Turbo.


La 944 S2 marquait non seulement un changement mécanique important, mais elle bénéficiait de plus des artifices aérodynamiques et esthétiques des Turbos. Effet garanti !

BIEN :-)
Ligne discrète
Vraie Porsche
Performances
Comportement routier
Fiabilité
PAS BIEN :-(
Coût de l'entretien
Alimente les jalousies
Places arrières symboliques

- Offre partenaire -

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (01/08/2001)

L'ART DU JUSTE MILIEU
Entre la rapide version turbo et ses 220 puis 250 ch, et la version de base atmosphérique et ses 163 puis 165 ch, il manquait un chaînon intermédiaire pour que la gamme 944 soit complète. C'est ainsi que Porsche démontra une nouvelle fois ses talents de motoriste avec les versions S puis S2…

Texte: Nicolas LISZEWSKI - Photos: D.R.

UNE NOUVELLE ERE
En 1972, Ferry Porsche et sa sœur, Louise Piëch, décidèrent qu'il était temps pour eux de passer la main, et confièrent la direction de l'entreprise Porsche, tout en restant actionnaires, à Ernst Fuhrmann. Ernst Fuhrmann est l'homme qui pensait que la 911 avait fait son temps. L'histoire a failli lui donner raison. Pourtant, la mythique 911, même à moitié délaissée, conserva ses fidèles clients, et revint en force sur le devant de la scène de Stuttgart. Après une expérience mitigée sur une collaboration avec le "grand cousin" VW et la 914, l'idée de départ était de renouveler cette expérience. Avec des composants "VAG", une conception "Porsche" et des performances à l'avenant. Ainsi est née la Porsche 924. Mais sortie en pleine crise du pétrole, VAG, qui devait également vendre des modèles sous l'une de ses marques, s'est désengagé. Pour ne pas handicaper Porsche dans cet investissement important pour un constructeur de la taille de Porsche, VAG a continué son partenariat technique, notamment dans la fourniture des moteurs 4 cylindres Audi de 2 litres développant 150 ch (110 voire 95 ch pour les marchés US et Japonais dépollution oblige !). Fine et élégante, performante mais pas trop, la 924 souffrit toujours d'un déficit d'image pour les porschistes purs et durs. Pourtant, la réussite commerciale est bien là : entre 1975 et 1988 près de 140 500 Porsche 924 tous modèles confondus ont été produites. C'est la série limitée baptisée Carrera GT, qui était basée sur la turbo qui servit de déclic pour produire la 944. Avec ses ailes larges et son moteur turbocompressé de 210 ch, elle fit sensation en 1980. C'est donc en 1981 qu'est présentée la 944 2,5 litres développant 163 ch. Et là, elle mérite réellement son blason, car son moteur n'est plus un Audi, mais un demi-V8 de 928 ! Messieurs, chapeau bas… En 1984, c'est la turbo, discrète et efficace avec ses 250 km/h et ses 220 ch. La concurrence est laminée et seul un prix de vente toujours généreux chez Porsche noircit le tableau. Mais entre l'atmosphérique "de base" et la version "Turbo", pas loin de 57 ch les séparent. performances.

LA 944 S
Ainsi, c'est au salon de Frankfurt que Porsche dévoile sa version "S" dans sa gamme 944. La nouveauté technique est évidemment située au niveau du moteur. Doté de 2 arbres à cames en tête et de quatre soupapes par cylindres, ce 2,5 litres était notamment doté d'un type de distribution inhabituel : une simple courroie crantée entraînait l'arbre d'échappement qui, à son tour, commandait l'arbre d'admission par l'intermédiaire d'une chaîne passant entre les cylindres 2 et 3. Les collecteurs d'admission et d'échappement ont été également retravaillés par rapport au modèle de base dans l'optique d'une augmentation de la puissance et du couple, tout en conservant une certaine souplesse. Extérieurement, elle reprenait le look de la version de base, mais reprenait le châssis de la version Turbo avec les jantes de type "Téléphone". En revanche, le bouclier avant et arrière était identique à celui de la version de base de même que la planche de bord désormais commune à toute la gamme 944 depuis février 1985. Avec ses 190 ch et ses 230 Nm de couple à 4 300 tr/mn, la 944 S offrait des performances très intéressantes surtout par rapport à ses concurrentes de l'époque. Ainsi, elle accrochait un bon 230 km/h (228 exactement) et affichait un 0 à 100 km/h en 7,7 secondes. Terriblement efficace en terme de tenue de route grâce notamment à un comportement routier très équilibré, la 944 S devenait cependant plus pointu à la limite, surtout par rapport à une 944 Turbo car son régime moteur devait être maintenu entre 4 000 et 6 000 tr/mn pour avoir toute sa pêche. Et finalement un kilomètre départ arrêté franchi en 28 secondes, c'est plutôt suffisant pour se créer de belles sensations. Pour les sportifs avertis, une option châssis sport était disponible au catalogue comprenant notamment un différentiel à glissement limité à 40%. Succès d'estime pour cette Porsche du juste milieu dans la gamme 944 produite à 12 831 exemplaires. Mais Porsche ne semble jamais s'endormir sur ses lauriers et, comme la version Turbo dispose désormais d'une version S de 250 ch avec nouvelles jantes et nouvel aileron arrière, la S va devenir à partir de 1989 la… S2 !

LA 944 S2
Si les améliorations sur la version Turbo étaient mineures et peu visibles, il n'en était pas de même pour la S2. Cette fois-ci, la S2 reprenait intégralement les artifices aérodynamiques et esthétiques de la 944 Turbo avec pèle mêle le bouclier avant, le déflecteur aérodynamique de la jupe arrière et les jantes alu au dessin nouveau. Ca, c'est pour la partie reprise. Mais pour le reste, le quatre cylindres voit sa cylindrée augmenter pour être portée à 3 litres ! Pour un quatre cylindres c'est tout simplement énorme, mais cela a été rendu possible grâce au talent des motoristes de Porsche. Il faut donc compter sur 211 ch et 280 Nm de couple dès 4 000 tr/mn. Inutile de vous préciser que les performances progressent elles aussi. La vitesse maxi progresse de 10 km/h pour se situer à 240 km/h, tandis que le 0 à 100 km/h est explosée en 7 secondes et le kilomètre DA en 27,1 secondes, soit presque un gain de 1 seconde pleine. On peut réellement parler de nouvelle voiture et non plus de simple évolution. L'intérieur demeure inchangé, seules les versions US ont droit à des clignos latéraux et un Airbag de volant très disgracieux. Ce moteur est tellement onctueux et performant, qu'il fait oublier nombre de concurrentes dotées d'un 6 cylindres. Et pour que la réussite de cette auto soit complète, Porsche sort (enfin !) la variante cabriolet qui avait été présentée depuis très longtemps en salon. Dotée des mêmes caractéristiques techniques que sa version couverte, la 944 S2 cabriolet offre une ligne à couper le souffle aussi bien capotée que découverte. Et comme toujours chez Porsche, c'est un cabriolet qui a conservé toute la rigidité du coupé préservant ainsi les qualités de tenue de route intactes. Malheureusement, le marché est toujours aussi disputé et la gamme 944 aussi complète et aboutie soit-elle, commence à être en décalage par rapport aux dernières évolutions de la marque surtout esthétiquement, d'autant plus que BMW prépare une arme redoutable dont nous aurons l'occasion de reparler : la M3 3 litres de 286 ch… Ainsi, c'est toute la gamme 944 qui s'efface de devant de la scène en 1991 après une carrière de 10 ans, si on part de la première 944 ou de 16 ans si l'on part de la première 924. Au total 20 260 S2 auront été produites, soit tout de même 33 091 exemplaires pour ce modèle du juste milieu (944 S & S2), comme quoi Porsche avait une nouvelle fois vu juste.

ACHETER UNE PORSCHE 944 S / S2
La forte production de ces modèles profite évidemment au marché de l'occasion pour les passionnés que nous sommes car si les exemplaires à vendre sont nombreux, les acheteurs de ce type de voiture se font plus rares. La raison en est bien simple, comme pour tout véhicule haut de gamme : Le coût de l'entretien est tel en cas de grosse panne ou même d'entretien courant, que souvent les gens qui ont les moyens ou l'envi de mettre aussi cher dans l'après-vente, ont les moyens de l'acheter neuf. Ne rêvons pas, ces véhicules, aussi fiables soient-ils coûtent très cher en entretien. Pour vous donner une idée, une petite intervention se chiffre à coup de 5 000 francs tandis qu'une grosse intervention à coup de 10 000 francs. Alors, acheter aujourd'hui une Porsche 944 S et S2 en occasion mission impossible ? Non, bien sûr, car de très bonnes affaires sont à votre portée. Pour les prix vous trouverez des 944 S à partir de 40 000 francs mais avec des kilométrages chargés et un entretien et un passé pas toujours limpide. Les 944 S2, plus récentes, sont plus cotées et vous n'en trouverez pas à moins de 55 000 francs. Enfin les plus cotés sont évidemment les cabriolets que l'on trouve à partir de 95 000 francs. Le seul impératif que vous devez avoir, c'est d'acheter plus un carnet d'entretien et un passé limpide et prouvé qu'une auto. C'est primordial pour votre porte-monnaie. N'hésitez pas à aller voir des professionnels Porsche pour votre achat. Vous les payerez un peu plus cher, mais si ces professionnels avaient accepté de reprendre ces véhicules, c'est qu'ils sont sûr du passé et de l'entretien de l'auto.

:: CONCLUSION
Alors réfléchissez bien avant de foncer. Petits budgets orientez-vous évidemment vers les 944 S qui sont déjà de superbes autos, pour les autres à vous de voir : cheveux au vent ou perfs' à donf…

PRODUCTION DES 944 S & S2 :
944 S: 12 831 ex.
944 S2: 20 260 ex.
TOTAL: 33 091 ex.
TOTAL 944 (tous modèles 1981-91): 176 126 ex.
TOTAL 924-944 (tous modèles 1975-91): 316 573 ex.

Ce qu'ils en ont pensé :
"Là où les autres virevoltent avec plus ou moins d'agilité (MVS Venturi 2.8 SPC et Lotus Esprit Turbo - NDLR), la Porsche préfère enrouler vite, sans brusquerie. Sinon, elle peut vous révéler elle aussi un certain caractère méritant de bonnes qualité de dompteur."
Essai comparatif Echappement - 1989 - 944 S2

"Par rapport à la 944 normale, la S creuse l'écart, avec une vitesse maxi en net progrès. Indépendamment des chiffres, la 944 S ne procure pas les mêmes sensations que la Turbo mais elle ne déçoit pas."
Auto-Journal - 1987 - 944 S

"Si vous recherchez une définition exacte de la voiture de sport moderne, vous n'avez alors seulement besoin que de la 944 S. C'est après quelques miles passé à son volant que vous comprendrez qu'elle est une sacrée référence."
Car & Driver - 1987 - 944 S

"Heureusement, les 123 Ib additionnels ne semblent pas handicaper la voiture d'une manière significative. En ce sens, Porsche maintien que le cabriolet conserve le même équilibre de répartition des masses de 50/50 que les versions coupés."
Motor Trend - 1988 - 944 S2 Cabriolet


Devis d'assurance pour une PORSCHE 944 S / S2

AVIS

J'ai une 944s depuis 30 ans, elle a 222 000 km, c'est une perle. changement du pot, de la suspension (amortisseurs,arbre de transmission) embrayage, tout ça a 225 000km disques et freins, plaquettes, contrôle technique en2016. c'est encore un avion et le cout au km est très bas. je vais la garder encore quelques années, je peux la mettre en collection ...
Lire tous les avis sur la PORSCHE 944 S / S2

Vous possédez une 944 S / S2 ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets PORSCHE sur le forum :
Forum
RECHERCHE