L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > BMW > M5 E39






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

GUIDE OCCASION (28-05-2009)
BMW
M5
E39
(1998-2003)
516.000 FF (01/08/2000)
35 CV
FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES BMW M5 e39
Moteur: 8 cyl. en V 32s
Alimentation : Gestion Siemens MSS 52 Motronic + double Vanos
Cylindrée: 4941 cm3
Alésage x Course (mm) : 94 x 89
Puissance: 400 ch à 6600 tr/mn
Couple: 500 Nm à 3800 tr/mn
Transmission: AR BVM6
Poids: 1720 Kg
Pneumatiques Av-Ar: 245/40 ZR18 - 275/35 ZR18
PERFORMANCES
Vitesse maxi: 250 KM/H
0 à 100 km/h: 5"6
400m D.A: 13"9
1000m D.A: 24"7
80 à 120 KM/H (5è/6è): 5.9/7.9s
CONSOMMATION
Ville/route/mixte: 21.1/9.8/13.9 L/100km


La M5 E39 inaugure un V8 de 5 litres de 400 ch sous le capot. En plus de proposer évidemment des performances canon, l'intérieur et le luxe BMW n'est pas en reste. C'est en outre la dernière représentante de l'ère "avant-Bangle"...


Equipement fourni, finition haut de gamme. Avec les M5 E39 équipées du pack technologie (GPS...) offrez-vous la totale !


La zone rouge à diodes lumineuses évolue en fonction de la température moteur. A froid c'est 4000 tr/mn maxi, comme un Diesel ! Mais après...


Sous le capot de cette berline à la robe bien sage, se cache l'une des plus fantastiques motorisations qu'il nous ait été donné de voir : un V8 Motorsport de 400 ch !


La BMW M5 e39 conservera ses superbes jantes 18" "M Parallel Spoke II" en alliage, à la finition Chrome Satin.


Pour tester la M5 en conduite extrême nous nous sommes rendus sur le circuit de Lurcy-Levis.


A conduire les BMW M5 sont des automobiles exceptionnelles d'autant qu'elles autorisent des performances dignes des meilleures GT, en emportant 5 personnes !

BIEN :-)
Ligne élégante
Finition de très haut niveau
Moteur passionnant
Performances de grande GT
Comportement "facile"
Rapport prix/prestations
PAS BIEN :-(
Freinage peu endurant
Autonomie réduite...
Poids élevé

- Offre partenaire -

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (28/05/2009)

LE MEILLEUR DES MONDES ?
Chez BMW, la culture M5 dure depuis bientôt 20 ans.A lors forcément, on commence à maitriser son sujet, celui des berlines sportives. Après un début de montée en puissance avec la M5 e34, fin 1998 BMW ouvre pour de bon les hostilités contre Mercedes et Audi, mais aussi Porsche et Ferrari dans une moindre mesure, en proposant une berline bourgeoise de 400 ch...

Texte : Sébastien DUPUIS
Photos : D.R.

Comme nombre de ses concurrents, BMW est confrontée à l'augmentation du poids des automobiles modernes. Sur sa nouvelle série 5 E39 présentée fin 1995, la firme de Munich intègre donc beaucoup d'aluminium pour contrer l'excès de poids lié à un équipement toujours plus riche et une sécurité passive et active en augmentation elle aussi. Toute l'auto est entièrement nouvelle, de même que le design qui a très fortement évolué. La version M5 arrive au salon de Genève 1998, pour une commercialisation à la fin de l'année, avec son pack carrosserie Motorsport et ses jantes en magnésium de 18 pouces. L'intérieur est encore plus somptueux que sur la précédente M5 e34, mais la grande nouveauté est sous le capot avec un V8 de 5 litres de 400 ch en remplacement du vieux 6 cylindres en ligne...

PRESENTATION
La BMW M5 cultive l'art de la discrétion à un niveau rarement atteint. Qui soupçonnerait le potentiel de cette classique routière allemande, à peine trahit par ses grandes roues de 18" ? Visiblement la clientèle pour ce genre d'auto aime ne pas se faire remarquer et la Bmw M5 e39 est à des lieux de l'image tapageuses des coupés sportifs. Les boucliers sont pourtant spécifiques, celui de l'arrière intrégrant un petit renfort aérodynamique apportant l'appui supplémentaire qui permet de se passer d'un disgracieux aileron tout en préservant une aérodynamique soignée (Cx = 0.31). De même que les rétros "obus" rabattables électriquement, les jantes de couleur sombre sont d'un dessin spécifique à la M5. Remarquablement construit, l'habitacle utilisant des matériaux de grande qualité sait accueillir avec classe et sportivité (ambiance boisée ou "aluminiumisée" au choix) ses passagers qui pourront profiter de son confort et son insonorisation de haut vol et de son équipement de limousine high-tech. Les sièges sport chauffants et à réglage électrique n'attendent que votre fessier pour vous offrir une position de conduite parfaite et vous embarquer dans un univers de perfection et de raffinement automobile. Sans oublier un niveau de performances digne du blason Motorsport, nous le verrons juste après. Plus encore qu'une très belle série 5, la BMW M5 incarne la quintescence de la berline sportive à l'allemande, à bord de laquelle les limitations de vitesse de notre beau pays paraissent terriblement préhistoriques...

MOTEUR
Sous le capot de cette berline à la robe bien sage, se cache l'une des plus fantastiques motorisations qu'il nous ait été donné de voir. Le V8 de 5 litres (code S62) travaillé chez Motorsport dérive du plus paisible 4.4 M62 des 540i. La course et l'alésage ont été augmentés pour établir la cylindrée à 4941 cm3. Les pistons sont refroidis par jet d'huile et le système de lubrification à deux pompes assure son travail même par forte accélération latérale. L'huile est refroidie via un radiateur. La culasse, redessinée, adopte le calage variable en continu des arbres à cames (Double VANOS) Le taux de compression passe de 10 à 11:1 tandis que chaque papillon d'admission (1 par cylindre) est commandé électroniquement, ce qui permet à la M5 e39 d'être la première à offrir l'ESP (en série). La gestion de l'alimentation et la commande électronique des papillons confiée au boitier Siemens MSS 52 peut être modulée selon deux programmes grâce au programme "M Driving Dynamics" et le bouton "Sport". Affichant fièrement 400 ch à 6600 tr/mn et un couple maxi de 500 Nm à 3800 tr/mn, le V8 de la M5 e39 offre une double personnalité, calme et civilisé à bas régime, sauvage et hargneux dans le haut du compte-tours ! L'évolution de caractère se faisant dans une transition remarquablement douce, en suivant la mise en température de la zone rouge indiquée par des LED sur le compte-tours. Associé à la même boîte manuelle Getrag Type D à six rapports que la 540i, la M5 s'en démarque par son embrayage renforcé, un rapport de différentiel plus court (3.15:1) et un autobloquant à 25%. A l'usage, il ressemblerait à s'y méprendre à un paisible big bloc à l'américaine lorsqu'il ronronne doucement dans le bas du compte-tours. Mais si l'envie vous en prend, il se met à changer d'humeur dès qu'on titille la pédale de droite. Capable de hurler comme un fauve à l'approche de la zone rouge, il trahit alors sa préparation digne d'un moteur de course ! Tout simplement magique et envoûtant. Avec son rapport poids/puissance très avantageux (4,3kg/ch), les performances de cette grande routières sont tout simplement époustouflantes ! A noter que le poids de laM5 e39 évolue peu comparé à sa devancière. En conséquence, les performances font un nouveau bond en avant ! Accrochée aux basques des meilleures sportives, la M5 vous catapulte à 250 km/h en un éclair et repart sur n'importe quel rapport avec une aisance déconcertante.

CHASSIS
La suspension de la M5 conserve les éléments en aluminium des autres série 5 E39 mais adopte un tarage spécifique des ressorts et amortisseurs. Les barres anti-roulis sont de plus gros diamètre et les silent blocs sont en polyuréthane ou en acier à la place du caoutchouc. La direction, qui se passe toujours de crémaillère (boitier à recirculation de billes) est plus directe aussi, avec un ratio de 14.7:1 et reprend également le système Servotronic (assistance variable asservie à la vitesse) apparu sur la précédente M5. Avec le bouton "Sport" du programme M Driving dynamics, elle se montre aussi plus ferme et de ce fait plus précise en conduite sportive. Côté freins, la M5 e39 embarque du gros : disques ventilés aux quatre coins, 345 mm de diamètre à l'avant et 328 à l'arrière, avec étriers flottants en deux parties. Bon pour le feeling, bon pour la puissance, mais pas au niveau d'une Porsche côté endurance. N'ayant subi quasiment aucune évolution durant sa carrière, la BMW M5 e39 conservera ses superbes jantes 18" "M Parallel Spoke II" en alliage à la finition Chrome Satin. Larges de 8" à l'avant et 9"5 à l'arrière elles se chaussent d'enveloppes en 245/40 ZR 18 et 275/35 ZR 18 respectivement. Le comportement est aussi à la hauteur des performances et la voiture conserve une belle agilité ainsi qu'une marge de sécurité importante grâce au DSC (Dynamic Stability Control), déconnectable pour les plus téméraires. On en oublie qu'elle pèse tout de même plus de 1700 Kg ! Une grande dame que l'on sait ultra-performante, mais sur circuit où le poids est un véritable handicap, comment se comporte-t-elle ? Bien ? Non, très bien en fait ! C'est bien simple dans la ligne droite de Lurcy-Levis, la force du V8 dépose littéralement pas mal d'autos présentes le jour de notre essai, et pas réellement des trainardes d'ordinaire. L'équilibre du châssis est quant à lui bluffant d'efficacité, même s'il faut rester vigilant pour ne pas se faire embarquer dans les courbes. Freiner tôt est aussi un impératif sous peine d'être à l'agonie dans les virages. Dans la parabolique de Lurcy, la M5 perd un peu de sa superbe et oblige à affiner au mieux sa trajectoire pour passer très vite. Les freins sont plus endurants que la réputation leur concède habituellement mais les kilos restent leur pire ennemi. Dans le sinueux, ça passe finalement très fort, mais attention aux pneus qui chantent la mélopée de la gomme fondue... Sous ses atours de berline de luxe sportive, la M5 nécessite un vrai coup de volant pour aller vite et on ne s'ennuye pas. Impératif, déconnecter le DSC qui castre sinon l'auto sur tout le circuit ou presque. Bien vu, l'autobloquant mécanique, presque "à l'ancienne" désormais.

EVOLUTION
La BMW M5 e39 va connaître très peu d'évolutions au cours de sa carrière, preuve de sa bonne conception de départ. Toutefois, au millésime 2001 (modèles produits à partir de septembre 2000), elle subit une petite mise à jour cosmétique comprenant les nouveaux phares de type "Angel Eye", un volant M à 3 branches plus épais, similaire à ceui de la M3 e46, des fonds de compteurs gris. Les équipements de confort subissent la même nuance : des capteurs de parking dans le bouclier avant (seulement à l'arrière auparavant), un capteur de soleil pour la climatisation automatique, un système audi-GPS revu avec écran plus large, des airbags de tête, un kit répare-pneu "M Mobility" de seconde génération et quelques remaniements de finitions. A partir de septembre 2001, deux nouveaux coloris sont ajoutés au nuancier et un an plus tard, la navigation par DVD est intégrée.

ACHETER UNE BMW M5 E39
Les BMW M5 E39 sont encore récentes sur le marché de l'occasion, les derniers modèles étant sortis de chaines en 2003, et elles y sont relativement nombreuses et à des prix peu en rapport avec leurs qualités. A moins de 20.000 euros, ces fabuleuses dévoreuses d'asphalte s'offerent à vous. Le choix est donc aisé et il convient de s'orienter de préférence vers les modèles avec un historique d'entretien limpide. Et en cherchant bien, vous pouvez même limiter les risques en optant pour un modèle encore sous garantie constructeur, vendu avec un contrat de garantie et/ou d'entretien et un modèle vendu par le réseau officiel BMW et donc garanti. Les BMW M5 e39 sont des autos performantes et fiables à condition d'être entretenues régulièrement. Les moteurs notamment sont des mécaniques de grande précision et nécessitent un entretien suivi et rigoureux avec une huile de très grande qualité. On ne connaît essentiellement que des faiblesses d'embrayage et des freins peu endurants pour ces berlines assez lourdes. La consommation d'huile est à surveiller, ainsi que tout bruit anormal émanant des Vanos (eh oui, un par culasse...), surtout passé les 150.000 km. Mais attention, si le budget achat est à peine supérieur à celui d'une familiale insipide neuve, le prix des pièces spécifiques et des consommables matraque autrement le portefeuille : embrayage, échappement, amortisseurs, disques de freins, tout cela se paye au prix fort. A titre d'information, Bmw facture 250€ la vidange sur une M5 e39 et 650€ la grosse révision, 900€ les freins avant et 500€ les freins AR, environ 800€ une paire d'amortos, 1000€ un silencieux, 900€ un embrayage. Mais c'est finalement un juste retour des choses à accepter pour s'offrir une auto si charismatique et qui permet de transporter toute sa petite famille en conservant un feeling sportif.

PRODUCTION BMW M5 e39 :
Version européenne (10/1998-06/2003): 7895 exemplaires
+ 2595 ex. avec volant à droite
Version US (09/1999-06/2003): 9992 exemplaires

:: CONCLUSION
Sorte de croisement idéal entre voiture de sport (pour un prix deux fois inférieur à celui d'une Ferrari...) et berline luxueuse (pour un prix quatre fois inférieur à celui d'une Rolls Royce...), la BMW M5 e39 reste sans hésitation la meilleure "berline-GT" de sa génération. Il n'y a qu'un mot à dire, cette voiture est formidable !

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"La BMW M5 est une auto fabuleuse. Un V8 de 400 ch dans une caisse de berline cossue, cela permet des joies rares ! Le mélange est réellement détonnant. Rageuse et équilibrée, vive et attachante, la M5 se montre terriblement performante : 24 sec. Pour abattre le 1 000 m DA, c'est à peu de choses près la performance d'une 911 GT3. Quelle claque ! Cette sportive à deux visages sait se montrer également confortable à allure modérée. Deux bémols : le freinage manque d'endurance et le style a vieilli."
SPORT AUTO - Juin 2002 - BMW M5 e39 5.0 400 ch.


Devis d'assurance pour une BMW M5 E39

AVIS

J'ai acheté une M5 en 2007 (110 000km) aujourd'hui 239 000 km ; c'est effectivement une voiture remarquable qui se conduit aussi bien en mode familial que sportif; elle est tellement sûre que je n'ai jamais été en difficulté malgré des accélérations brutales ; très fiable également ( remplacement des disques et des plaquettes avant, de la pompe électrique à essence et de deux durits d'air,+ lève vitre avant c'est tout! ( hors entretien courant bougies vidanges etc...) Elle fonctionne comme une horloge; intérieurement, les garnitures sont quasi-neuves et le cuir est en excellent état ; c'est un véhicule que je ne peux que recommander très vivement...
Lire tous les avis sur la BMW M5 E39

Vous possédez une M5 E39 ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets BMW sur le forum :
Forum
RECHERCHE