header


L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > ALPINE > GTA V6 GT






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

GUIDE OCCASION (06-10-2005)

ALPINE
GTA
V6 GT
(1984 - 1989)

175 000 Francs (1985)
15 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ALPINE GTA V6 GT
MOTEUR
Type: 6 cylindres en V à 90°, 12 soupapes, 2 arbres à cames en tête
Position: longitudinal porte-à-faux AR
Alimentation: 2 carburateurs Solex (1 simple corps 34 TBIA + 1 double corps 35 CEE1).
Cylindrée en cm3: 2 849
Alésage x course : 91 x 73
Puissance ch DIN à tr/mn: 160 à 5 750.
Puissance au litre en ch: 56,16
Couple maxi en Mkg à tr/mn: 23 à 3 500
Couple au litre en Mkg : 8,07
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports): Manuelle 5 rapports.
POIDS
Données constructeur en kg: 1 135
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 7,09
ROUES
Freins : 4 disques ventilés (Ø 259 mm).
Pneus : Michelin TRX AV 190/55 VR 365 et AR 220/55 VR 365.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 237
400 m DA en secondes: 15,3
1 000 m DA en secondes: 28,4
0 à 100 km/h : 8,3
0 à 180 km/h : 30
Consommation moyenne : 11,5 L/100 Km.


>> Pour consulter gratuitement la galerie de fonds d'écran sur l'Alpine GTA V6 GT, cliquez vite ici ou sur chaque photo !!!


>> Pour consulter gratuitement la galerie de fonds d'écran sur l'Alpine GTA V6 GT, cliquez vite ici ou sur chaque photo !!!


>> Pour consulter gratuitement la galerie de fonds d'écran sur l'Alpine GTA V6 GT, cliquez vite ici ou sur chaque photo !!!


>> Pour consulter gratuitement la galerie de fonds d'écran sur l'Alpine GTA V6 GT, cliquez vite ici ou sur chaque photo !!!


>> Pour consulter gratuitement la galerie de fonds d'écran sur l'Alpine GTA V6 GT, cliquez vite ici ou sur chaque photo !!!


>> Pour consulter gratuitement la galerie de fonds d'écran sur l'Alpine GTA V6 GT, cliquez vite ici ou sur chaque photo !!!


>> Pour consulter gratuitement la galerie de fonds d'écran sur l'Alpine GTA V6 GT, cliquez vite ici ou sur chaque photo !!!

BIEN :-)
Ligne aérodynamique !
Position de conduite
Habitabilité pour un coupé
Rapport Performances/Puissance
Fiabilité
C'est une Alpine !
Prix d'achat
Entretien facile et peu onéreux
PAS BIEN :-(
Comportement délicat à la limite
PRV à carbus !
Finition
Electricité parfois " italienne "
Image ?
Quelques fautes de goût (jantes ?)
Pneus TRX très chers et difficiles à trouver
Certaines pièces plus disponibles


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 06-10-2005

LA BELLE INCONNUE
Il est temps de remplacer l'Alpine A310 qui a fait plus que son temps puisque les premières à moteur 4 cylindres remontent à 1971 ! Après plusieurs projets étudiés, dont le NGA dans les années 70 qui sera finalement avorté, c'est sur une grosse évolution de l'Alpine A310 que sera basée les futures Alpine GTA dont il existera en plus d'une version suralimentée, une version de base atmosphérique. C'est donc l'Alpine V6 GT qui sera commercialisée la première et qui va se frotter au public impatient et exigeant. Un accueil glacial pour une auto pourtant très intéressante, aujourd'hui encore...

Texte: Nicolas LISZEWSKI - Photos: D.R.

Au cours des années 70, et contrairement à une idée fausse trop largement répandue dans le milieu de la voiture de sport, Renault ne comptait pas délaisser totalement la marque Alpine créée par Jean Rédélé dans les années 50. En réalité, alors même que l'Alpine A310 V6 était commercialisée et que l'Alpine A310 1600 VG restait au catalogue pour quelques mois encore, Alpine et Renault travaillent alors sur le projet NGA pour compléter l'offre Alpine et remplacer à terme l'Alpine A310. Mais très rapidement les ingénieurs partent sur un concept de GT à moteur central et doté de 4 places. L'idée de base étant de conserver bien évidemment le concept des quatre places (toujours utiles et efficaces commercialement) et conférer à leur nouveau projet une efficacité de tenue de route plus proche de l'Alpine A310 1600 VE que de l'actuelle version V6 à l'équilibre …disons pointu ! Malheureusement, le projet NGA sera avorté, les responsables du projets étant confrontés aux mêmes problèmes que d'autres avant eux : absence réelle de coffre, difficulté de dessiner une auto jolie et sportive… Ferrari fera plusieurs tentatives avec la première Dino 308 GT4 puis Ferrari GT4 et enfin la Ferrari Mondial, plus heureuse de ligne, mais qui ne restera pas dans les annales comme l'une des Ferrari les plus abouties. Depuis, pour ses quatre places, Ferrari est revenu avec efficacité au concept des GT à moteur avant, bien plus intéressant stylistiquement. En 1981, la naissance du projet des GTA va pouvoir démarrer. Mais contrairement à ce qui avait alors été envisagé avec le projet NGA, l'Alpine GTA ne va pas pouvoir bénéficier d'autant de latitude sur les choix techniques. L'ordre est donc donné de réaliser une sorte de " Super Alpine A310 ". Le cahier des charges techniques prévoit entre autre que la future Alpine GTA doit conserver l'architecture de châssis poutre avec moteur en porte-à-faux arrière de l'Alpine A310, doit posséder une carrosserie en plastique et 4 places. Enfin, elle doit être une GT moderne, facile à vivre, polyvalente et facile d'entretien. C'est donc avec ce cahier des charges que seront développées et conçues les Alpine GTA V6 GT et Alpine GTA V6 Turbo…

DESIGN
Plusieurs centre de design seront mis en concurrence pour le dessin des futures Alpine GTA : le centre de style du Berex avec Yves legal, le centre de style de Rueil Malmaison avec Jacques Nocher, le centre de style d'American Motors à Détroit (alors propriété de Renault) et le carrossier Heuliez. C'est au cours du second semestre 1983 que le style sera figé pour le choix du dessin initial. C'est donc Heuliez qui remporte la partie sur un dessin initial de Gérard Godfroy qui partira créer avec son compère Claude Poiraud MVS qui deviendra Venturi par la suite. Toutes les Venturi, sauf la Fetish, porteront la signature de Gérard Godfroy : Venturi 200, Venturi 400 GT… Ce qui a le plus séduit les dirigeants de Renault dans le dessin d'Heuliez et les premières maquettes à l'échelle 1/5e puis 1, c'est la parenté évidente avec l'Alpine A310 tout en étant totalement nouvelle et surtout dotée d'une aérodynamique très efficace. L'Alpine GTA V6 GT peut en effet s'enorgueillir d'un CX très flatteur de 0,28 et également un SCx record de 0,48 ! Cela permettait ainsi à moteur égal de faire progresser les performances sans effort particulier Cette préoccupation aérodynamique permanente va amener les designers d'Alpine à quelques maladresses de style. Si le profil de l'Alpine GTA V6 GT est incontestablement une réussite de même que sa poupe et ses feux inclinés très modernes avec un aileron intégré, la face avant est souvent jugée un peu molle et mièvre par le public de l'époque. Encore que cela reste de l'ordre du subjectif et donc difficilement critiquable, la proue de l'Alpine GTA V6 GT affiche aujourd'hui un style très typé années 80 qui lui donne du charme pour les amateurs du genre. De nombreux détails indiquent la quête de l'aérodynamique comme les très beaux rétroviseurs profilés ou les vitres affleurantes sans montants. Les jantes alu (si si, elles sont bien en alu et ce ne sont pas des enjoliveurs en plastique !) à voile plein participent également à ce bon résultat en soufflerie. La surface vitrée a très largement progressé (comparée à celle de l'Alpine A310) pour améliorer très nettement la visibilité arrière. Le léger décroché après les portes était diversement apprécié à l'époque et pourtant il permet, à notre avis de dynamiser le profil de l'Alpine. Le design de l'habitacle devait permettre de gagner de l'espace (l'Alpine A310 n'ayant jamais été bien lotie de sur ce thème). C'est Piero Stroppa, designer du centre de Rueil-Malmaison qui sera responsable de l'idée de la planche de bord. Frédérick Lhospied, dans son livre "Les Renault Alpine GTA, de l'espoir au désespoir" (disponible auprès de l'auteur) rapporte une rumeur affirmant que l'idée initiale de cette planche de bord avait été dessinée par Marcello Gandini. Peu importe la paternité de la planche de bord, tant elle s'attira les foudres des journalistes et des clients potentiels. Pourtant, il s'agit plus selon nous d'un véritable problème de présentation et de finition que de dessin réel de la planche de bord dont l'ergonomie est bien étudiée et offre une position de conduite parfaite, même pour les plus grands gabarits. Les vrais problèmes concernaient l'utilisation de plastique trop bon marché, d'un assemblage indigent et de petits soucis chroniques de bruits parasites et d'électricité parfois fantaisiste. Cela sans parler du drap cendre digne d'un Renault Express qui recouvre de série les sièges. Vous aurez remarqué le levier de vitesses excentré qui tombe naturellement sous la main et les deux places arrière pour le dépannage ou des enfants.

MOTEUR
Le moteur qui équipe l'Alpine GTA V6 GT est quasiment le même que celui qui était déjà monté dans l'Alpine A310 V6. Toutefois il existe divers aménagements pour le rendre plus puissant (de peu certes pour atteindre 160 ch à 5750 tr/mn contre 150 ch à 6000 tr/mn pour l'Alpine A310 V6), plus disponible et souple, toujours dans l'optique d'un usage polyvalent. C'est donc le PRV le plus gros en cylindrée, déjà vu sous le capot de Peugeot et de Volvo, avec 2849 cm3 contre les 2664 cm3 de l'Alpine A310 V6. Pour augmenter la cylindrée l'alésage est passé de 88 mm à 91 mm, la course demeurant identique. Les arbres à cames " croisés " (ils n'étaient pas identiques) étaient spécifiques à l'Alpine GTA V6 GT, l'allumage profitait également d'une nouvelle loi et les échappements étaient améliorés pour libérer plus vite les gaz. Le principe de deux carburateurs (un simple avec un double corps) était conservé avec le simple corps qui entre en action en premier, puis le double corps qui s'ébranle passé un certain régime. Le principe est donc le même que sur l'Alpine A310 V6, mais le système utilisé est différent. La plage d'utilisation du couple moteur de 23 mkg à 3500 tr/mn est étendue par rapport à l'Alpine A310 V6. Une boîte 5 vitesses, dérivée de celle de l'Alpine A310 V6, est montée avec en petite nouveauté, un embrayage renforcé et également la petite bague sous le pommeau de vitesses pour pouvoir passer la marche arrière. A l'usage, l'Alpine GTA V6 GT est une GT agréable et facile. Son moteur reste souple, et même si l'absence d'injection électronique peut paraître incongru en resituant l'Alpine dans son époque, le résultat sur l'Alpine est convaincant tant en performances qu'en consommation d'essence qui reste très raisonnable. Avec 235 km/h, 28,4 secondes au kilomètre départ arrêté et moins de 9 secondes pour le 0 à 100 km/h, l'Alpine GTA V6 GT offrait alors des performances généreuses surtout pour 175000 francs ! C'est bien ce que mettrons d'ailleurs en avant toute la presse spécialisée dans son ensemble.

CHASSIS
C'est toujours le châssis-poutre hérité de la généalogie Alpine qui est conservé. Toutefois, comparé à celui de l'Alpine A310 V6 quelques modifications d'importance sont apportées : le berceau arrière est amovible pour accueillir l'ensemble moteur-boîte, et deux renforts de chaque côté viennent rigidifier le châssis pour le protéger des chocs latéraux. Ce nouveau châssis, plus long offre à l'Alpine GTA V6 GT un empattement, et des voies accrues. Tout le train avant reprend les suspensions des Renault 25 avec des bras supérieurs et triangles inférieurs en tôles embouties. Ces triangles superposés forment un ensemble avec tirants de chasse. Le train arrière est très largement dérivé de celui de l'Alpine A310 V6, lui-même repris de celui des Renault 5 Turbo 2. C'est toujours l'Alpine A310 V6 qui va fournir le système de freinage avec quatre disques ventilés au diamètre identique sur les quatre roues. La direction à crémaillère est issue de la Renault… Fuego ! Cela confirme ainsi la tradition Alpine de piocher ses composants et pièces dans la banque d'organe existante de la production Renault. Le résultat obtenu sur circuit est à la hauteur des espérances des dirigeants de Renault et d'Alpine. La nouvelle Alpine GTA V6 GT est nettement moins rétive que l'Alpine A310 V6. Plus facile à emmener vite, la tenue de cap est également améliorée jusqu'à 200 km/h. Au-delà, avec la monte pneumatique d'origine, la tenue de cap se fait plus hasardeuse. L'option jantes Turbo améliorait alors grandement ce phénomène. Plus facile à conduire en courbe (l'Alpine GTA V6 GT s'inscrit plus tranquillement en courbe et son adhérence est excellente) l'Alpine GTA V6 GT est évidemment moins agile que ne l'était l'Alpine A310. Moins sportive peut être, mais plus GT et surtout tellement plus polyvalente ! Il serait une erreur de vouloir comparer la tenue de route des deux Alpine (A310 et GTA V6 GT) tant elles sont différentes par leur philosophie et leurs définitions techniques. En revanche, les deux autos possèdent un point commun : la qualité de leur freinage !

ACHETER UNE ALPINE GTA V6 GT
L'Alpine GTA V6 GT est peu l'achat idéal pour démarrer sans trop de budget et sans crainte dans le milieu des GT plus ou moins puissantes. Avec un budget d'environ 10000 euros, une belle Alpine GTA V6 GT peut s'offrir à vous. De très beaux exemplaires pourront prétendre à 12000 euros, mais les acheteurs ne seront certainement pas légion. Globalement les kilométrages affichées ne sont pas toujours très élevés eut égard de l'âge des autos, mais il ne faut pas craindre des gros chiffres en raison de la robustesse du PRV qui peut atteindre allègrement 300000 km, à condition d'avoir été utilisé et entretenu correctement. Les défauts des Alpine GTA V6 GT sont rares et bien connus. C'est surtout l'habitacle qui vieillit vite si l'on n'y prend pas soin et l'électricité qui est parfois digne de la "Comedia dell'arte". Les déficiences et interruption du bloc d'instrumentation et du compteur ne sont pas rares, ce qui doit amener à de la prudence sur les kilométrages compteurs affichés. L'autre point gênant est le chapitre des pneumatiques. D'origine, les pneus TRX sont difficiles à trouver et de surcroît sont très chers. Cela explique pourquoi de nombreuses Alpine GTA V6 GT ont troqué leurs jantes d'origine contre des jantes de diamètre supérieur. Les raisons esthétiques ont également dicté ce choix aux différents propriétaires de l'auto convoitée. Il faut tout de même retenir que le travail de carrosserie sur une voiture à caisse en plastique n'est pas toujours à la portée du premier carrossier venu. Pour le reste, comme pour tout achat d'automobiles d'occasions ou anciennes, il sera important de pouvoir faire un essai sur route et de sonder le vendeur. Globalement, surtout en raison du prix affiché, l'Alpine GTA V6 GT est certainement la bonne affaire du moment. D'autant plus qu'elle a souvent été achetée par des amateurs plus intéressés par le style et l'image que par le sport pur et dur que l'Alpine GTA V6 Turbo a monopolisé. Elles ont donc souvent moins souffert et été mieux traitées que leurs sœurs turbocompressées.

A LIRE :
Les Renault Alpine GTA. De l'espoir au désespoir
Ce livre de Frédérick Lhospied est tout simplement l'ouvrage de référence concernant l'Alpine V6 turbo. Fruit d'un travail de titan il retrace tout le développement de cette automobile, traite des réactions et des essais des médias, passe en revue les évolutions au fil des millésimes... Chaque version est détaillée, et le livre se termine avec une foule de tableaux concentrant tout ce que l'on peut vouloir savoir sur cette auto : des chiffres de ventes aux codes couleur de peinture en fonction des millésimes. A posséder absolument !

:: CONCLUSION
L'Alpine GTA V6 GT est la grande inconnue sur le marché dans la saga des Alpine GTA. La moins puissante certes, mais pas la moins intéressante et surtout dotée d'une vraie personnalité avec des qualités qui lui son propres. Sa cote étant au plus bas, il serait dommage de passer à côté de la bonne affaire du moment dans le milieu des GT. Et pour 10000 euros vous aurez le privilège de rouler dans un Alpine qui affiche une polyvalence bien agréable pour un usage régulier. Mais avec seulement 1500 exemplaires produits, il n'y en aura pas pour tout le monde...

PRODUCTION ALPINE GTA V6 GT
1984 : 191 exemplaires
1985 : 639 exemplaires
1986 : 264 exemplaires
1987 : 139 exemplaires
1988 : 164 exemplaires
1989 : 81 exemplaires
1990 : 31 exemplaires
TOTAL : 1509 exemplaires ( Dont 212 en conduite à droite)

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"Avouons-le, c'est avec un brin de désinvolture, dans l'attente de la version turbo qui, évidemment, promet beaucoup, que nous avons pris le volant de l'Alpine V6 GT. Or, elle nous a surpris par son homogénéité, séduits par son agrément et conquis par son prix. En somme, il s'agit en aucune façon d'un sous-produit, mais d'un modèle à part entière, même s'il faudra lui aménager quelques aménagements (on pense aux roues en particulier). Bref, il faut se garder de la sous-estimer."
SPORT AUTO - mars 1985 - Alpine GTA V6 GT.


Devis d'assurance pour une ALPINE GTA V6 GT

AVIS

véhicule fiable et performant la consommation est raisonnable pour un v6 superbe auto qui n'a pas viellis...
lire cet avis sur la ALPINE GTA V6 GT

Vous possédez une GTA V6 GT ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
Forum
>Sujets ALPINE sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE