L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > ABARTH > SIMCA 1300 GT / 2 Mila






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ABARTH SIMCA 1300 GT / 2 Mila (1962 - 1965)

abarth simca 1300 gt
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE 07-10-2013

COUSINE FRANCAISE

L'histoire de Simca commence par la fondation de la Société Anonyme Française des Automobiles Fiat (SAFAF) créé par Giovanni Agnelli et dirigé par Henri Pigozzi qui importe et assemble des véhicules Fiat en France. En 1929 les droits de douanes deviennent exorbitants et il n'est plus possible d'importer autant de véhicules et il devient difficile d'en importer des pièces pour les fabriquer sur place. Pour contourner la loi Fiat fonde avec Henri Pigozzi en 1934 la Société Industrielle de Mécanique et de Carrosserie Automobile (Simca) et achète l'usine de Donnet-Zédel à Nanterre...

Texte: Aurélien RABBIA - Photos: D.R.

Simca fabrique des véhicules sous licence Fiat jusqu'en dans les années 60 avec pour dernier modèle étudié conjointement, la Simca 1000. Abarth proche de Fiat et voulant élargir sa clientèle en France se pencha sur cette dernière. Simca lui, souhaite des retombées de la notoriété d'Abarth, une rajeunissement de sa gamme et le développement de ses voitures pour la compétition après le départ de Gordini. Carlo Abarth et Henri Pigozzi se rencontrent par l'intermédiaire de Rudy Hruska, ingénieur chez Simca et ami de Carlo Abarth avec qui il a participé à l'aventure Cisitalia. Ce ne sera pas la première infidélité d'Abarth à Fiat puisqu'il a déjà réalisé un coupé pour Porsche. Abarth présente en 1962 quatre versions de la Simca-Abarth 1150 développant de 55 à 85 ch au lieu des 40 de série. Mais le projet n'est pas retenu car Chrysler vient de monter sa participation dans Simca à 63% et Henri Pigozzi vient de démissionner. Cependant Abarth garde le contrat de fourniture de 100 plateformes de Simca 1000 signé en 1961.

brochure simca abarth 1300

CARACTERISTIQUES


ABARTH SIMCA 1300 GT / 2 Mila
moteur simca abarth gt
MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne, 8 soupapes
Position: centrale arrière
Alimentation : 2 carburateurs Weber 45 mm ou 58 mm
Cylindrée (cm3) : 1288 / 1946
Alésage x course (mm) : 76x71 / 88x80
Puissance maxi (ch à tr/min) : 125 à 7200 / 193 à 7200
Couple maxi (Nm à tr/min) : 133 à 6000 / 196 à 5300
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports) : manuelle (4 Simca ou 6 Abarth)
ROUES
Freins Av-Ar : Disques Girling
Pneus Av-Ar : 145x13/ 185x13 Dunlop Racing
DIMENSIONS
Poids (kg) : 630/ 690
Taille (cm) : 3560x148x114
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 230 / 270
1000 m DA : 27"6 / 24"1
0 à 100 km/h : 7"2 / 4"9
PRIX NEUF (1963) : 32.700 €
COTE (2013): 50.000 à 300.000 €
PUISSANCE FISCALE : 9 / 12 CV

PRESENTATION

En 1962 Carlo Abarth et Mario Cuolucci, son ingénieur en chef, développe donc un coupé dérivant de la base de la Simca 1000. Il reprend les lignes d'un projet Abarth rejeté par Fiat, Abarth en fera son coupé 1000 Bialbero lancé deux ans plus tôt. Il fut conçu à la fois pour la compétition mais aussi comme une voiture de route pour amortir les coûts de développement. La 1300 GT présentée au salon de Genève est proche de la 1000 Bialbero dont l'arrière avec sa vitre quasiment horizontale et son capot percé et entrouvrable afin de refroidir le moteur à la façon des Porsche Abarth Carrera GTL. La carrosserie tout en aluminium sauf les soubassement de la Simca 1000 garde les rondeurs de la 1000 Bialbero mais avec un avant un peu plus pointu, des ailes élargies et une entrée d'air plus large. L'ensemble n'est pas sans rappeler une autre berlinette de l'époque : l'Alpine A110, elle-même dérivée de la berlinette A108.

MOTEUR

Le moteur vient directement de chez Abarth et dérive de celui des 1000 Bialbero qui se retrouve aussi en position centrale arrière. Pour cette raison, il s'agit vraiment d'une Abarth-Simca plutôt que l'inverse. L'alésage augmente de 11 mm et la course perd 3 mm afin de favoriser les hauts régimes comme le 1000 Bialbero ce qui est la marque de fabrique d'Abarth. Ce 1288 cm3 toujours tout en fonte et à culasse en aluminium à double arbres à cames avec chambres de combustions hémisphériques développe 90 ch à 6000 tr/min. Prévu pour être utilisé aussi en compétition, la lubrification se fait par carter sec. La puissance étant jugée trop faible le 1300 sera préparé à partir de 1963, de façon proche de celui de compétition, gavée par deux carburateurs Weber double corps de 45 mm pour un rendement proche des 100 ch/l avec 125 ch à 7200 tr/min et 130 Nm à 5500 tr/min. La boite de vitesse peut être celle Simca à 4 rapports qui encaisse assez mal la puissance ou une version de celle-ci modifiée et renforcée par Abarth avec 6 rapports. Abarth a en effet repris le carter Simca en lui ajoutant un second carter en aluminium et des arbres plus long afin d'y mettre les deux trains supplémentaires. Pesant seulement 630 kg, le coupé Simca-Abarth 1300 GT peut atteindre 230 km/h et abattre le 1000 m DA en seulement 27,6 s.

CHASSIS

La simple Simca 1000 prête sa plateforme au coupé Simca-Abarth GT sur laquelle la carrosserie en aluminium est boulonnée. Pour plus de stabilité à haute vitesse l'empattement est allongé de 9 cm. Il reprend aussi la direction à vis et galet pas très précise et la suspension de la 1000. Certes celle-ci est à quatre roues indépendantes avec sur l'essieu avant un ressort à lame transversal et amortisseurs ce paraît un peu dépassé. A l'arrière officient des classiques bras tirés et ressors hélicoïdaux nettement plus efficace. Dédié à la compétition, le coupé Abarth-Simca voit son freinage confié à quatre disques Girling.

EVOLUTION

En 1964 la gamme s'étoffe avec une version 1600 sur la même base moteur Abarth que le 1300. La nouvelle version 1600 tutoie aussi les 100 ch/l avec 155 ch à 7400 tr/min grâce à un double allumage et un vilebrequin à cinq paliers afin de fiabiliser le bloc. Mais faute de Classe 1600 en compétition elle ne rencontre pas le succès et est abandonnée dès l'année suivante.

abarth 2 mila simcaIl est aussi présenté une ultime version 2 litres, la fameuse "2 Mila" qui impressionne. Elle emprunte le 1946 cm3 de 177 ch à 6800 tr/min des Fiat-Abarth OT 2000 et des barquettes 2000 Sport Spider. Selon la préparation, la puissance peut être relevée à 192 ch à 7200 tr/min avec une gain de 20 km/h en pointe (250 km/h). Ces deux moteurs sont aussi accouplé aux boites Simca ou Abarth. Cette année là le coupé reprend les modifications esthétiques qu'a reçu le 1000 Bialbero l'année précédente. Les 1600 GT et 2 Mila reçoivent soit la face avant de la 1300 sans les bulles de phares en plexiglas, soit des bulles en plexiglas plus grandes intégrant les clignotants, ce qui la différencie de la 1300. Abarth ajoute un arrière allongé et un becquet afin d'améliorer l'aérodynamique.

abartn simca corsaEn 1964 une bestiale version Corsa aux ailes élargies reçoit les énormes Weber de 58 mm portant la puissance à 202 ch à 7200 tr/min, le petit et léger coupé abat les 1000 m DA en moins de 24 s avec la boite 6 et se trouve propulsé à 270 km/h, ce qui demande une certaine concentration avec un empattement si court! Elle pouvait être pourvue d'une réservoir plus grand que celui de 30 litres d'origine avec des capacités de 55, 85 ou 110 litres. 1965 est la dernière année de collaboration entre Simca et Abarth, les moteurs voient leur puissance augmentées et le coupé s'affine avec un nouveau capot dit «Long nose» en fibre de verre et enfin basculant. Le 1600 est abandonné et la 1300 voit sa puissance portée à 138 ch à 7800 tr/min pour palier à ce manque, même si les performances sont un cran en dessous. L'Abarth 2 Mila reprend les caractéristiques de la version Corsa de 202 ch.

CHRONOLOGIE
1962 : Présentation de l'Abarth Simca 1300.
1963 : Le 1300 passe à 125 ch.
1964 : Apparition des coupé 1600 et 2 Mila.
1965 : Arrêt de la production.

simca abarth le mansL'ABARTH SIMCA COUPE EN COMPETITION
Dès la première année, quatre Simca Abarth sont engagées aux 24h du Mans mais une seule termine (14ème). Elles auront plus de chance à Charade, aux 1000 Kilomètres de Paris (Montlhéry) et à Vallelunga. En 1963 elles cumulent 90 victoires toutes courses confondues et mettent fin à la domination d'Alfa dans la catégorie 1300. Toujours dans leur classe, les Simca-Abarth remporteront de nombreuses courses prestigieuses comme les 12h de Sebring en 1963 et 1964 et les 24h du Nurburgring cette dernière année. En 1965 ce sont les 3 Heures de Daytona, la Coupe de Paris, Imola et la Targa Florio qu'Abarth accroche à son tableau de chasse.

CONCLUSION

:-)
Performances
Rareté
Boite 6 Abarth
Base Simca 1000 la plus aboutie
:-(
Fragilité des boites
Cote élevée

L'aventure entre Simca et Abarth tournera cours en raison du non intérêt de la part de Chrysler, nouvel actionnaire majoritaire de Simca. Ajoutons le côté trop "italien" des Abarth-Simca reproché par M Pigozzi et de Fiat qui ne voyait pas d'un bon œil cette concurrence. Alors qu'il aurait fallu construire 100 exemplaires de chaque modèle, seulement une centaine de Simca-Abarth sont fabriquées dont une vingtaine à queue longue. Après quelques années de calme, un service compétition est alors créé en interne chez Simca en 1969 et dirigé par William Reiber et Henri Chemin qui lancent une coopération avec CG.

Remerciements aux sites fantasyjunction.com, abarth-germany.de et bernimotori.com.


Devis d'assurance pour une ABARTH SIMCA 1300 GT / 2 Mila

AVIS

Vous possédez une SIMCA 1300 GT / 2 Mila ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
Forum
>Sujets ABARTH sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE