L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > RENAULT > MEGANE (4) RS Trophy 300








RENAULT MEGANE (4) RS Trophy 300 (2018 - )

renault sport megane 4 rs trophy 300
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (08/03/2019)

Hypertrophie

La Renault Megane RS revient déjà en version Trophy, plus puissante que jamais. Cette fois pourtant, elle n'arrive pas avec un record sous le bras pour faire valoir ses droits. Alors question : la Trophy 300 est-elle la Megane 4 RS que nous attendions tous ? Saura-t-elle remettre les pendules à l'heure et faire taire ses détracteurs ? Réponse...

Texte & Photos : Sébastien DUPUIS

Sans vous refaire tout l'historique de la saga des Megane RS (voir notre dossier dédié ou mieux encore, l'excellent livre de Maxime !) rappelons que la première Trophy est apparue en 2005 pour accompagner l'arrivée de la Megane de course avec quelques modifications châssis spécifiques. En 2011, la Mégane III R.S. rallumait le flambeau avec une nouvelle Trophy (265), toujours en édition limitée. Basée sur une Megane 3 RS en châssis Cup, elle recevait cette fois une évolution de puissance lui permettant de décrocher le titre de traction la plus rapide du marché sur la Nordschleife du Nürburgring. Un succès sportif qui sera accompagné d'un fort succès commercial, puisque les ventes seront deux fois supérieures aux prévisions ! Avant-dernière mouture en date, toujours sur base de Mégane III RS mais en version restylée, la RS 275 Trophy de 2015 se distinguait par une nouvelle évolution de puissance mais également quelques équipements inédits conçus pour décrocher un nouveau record... avec la Trophy R.

Si on prend le temps de vous refaire l'article sur cette saga, c'est pour mieux remettre dans son contexte l'arrivée de cette nouvelle version Trophy 300, pour le moins attendue. En effet, la sortie de la Megane 4 RS 280 en boîte EDC a montré que Renault souhaitait prendre un nouveau chemin avec sa compacte et certains ont pu penser que la chasse aux records et la performance pure étaient mises de côté. Notre essai de la RS Cup en boîte manuelle n'aura sans doute pas suffit à réconcilier tous les fans de la première heure regrettant que leur sportive favorite ne figure plus en tête des comparatifs. Mais Renault Sport, sans doute conscient de ce risque, avait pris les devants en annonçant dès le lancement, l'arrivée d'une version plus puissante pour la fin d'année 2018. C'est chose faite et il nous tardait de voir si cette version "300" de la Megane 4 RS parviendrait à mettre tout le monde d'accord...

PRESENTATION

arriere renault megane 4 rs trophy 300 ch 2018

Le moins qu'on puisse dire, c'est que notre combattante a fière allure, vêtue de son armure jaune Sirius. Autant il est parfois difficile de reconnaître la Megane 4 RS de ses congénères diésélisées dans le trafic lorsqu'elle est peinte en blanc ou en gris - merci les 5 portes - autant là, le doute n'est pas permis ! Tel un champ de tournesol en plein soleil, ce jaune renvoie la lumière en sublimant les galbes musclés de cette 3ème génération de "MRS" et attire tous les regards.

Pour le design extérieur, Renault Sport ajoute à la Trophy deux dessins inédits de jantes 19". Les premières sont diamantées noires avec des touches de rouge tandis que les secondes, équipant notre modèle d'essai, se caractérisent par un poids allégé. Dommage que ces "Fuji Light" en alliage forgé, soient tout de même facturées 2 000 € en option... Pour le reste, en dehors du logo Trophy à peine visible collé sur la lame du bouclier avant, on reste sur les standards habituels de la Megane 4 RS. Précisons d'ailleurs, si besoin est, que la Trophy s'inscrit désormais au catalogue comme une version à part entière et non plus une édition limitée.

HABITACLE

interieur renault sport megane 4 rs trophy 300 ch 2018 recaro

C'est la même chose à l'intérieur, où l'exclusivité de cette version prend un caractère minimaliste. Surtout si vous n'avez pas pris soin d'ajouter les superbes baquets Recaro à votre liste d'options. Une option quasiment incontournable puisqu'elle a l'avantage de préserver un excellent confort d'assise en plus d'apporter le maintien indispensable et un réglage plus bas de 20 mm. Parmi les gestes de générosité de Renault, citons tout de même la sellerie et volant cuir+microfibre, le Multimédia RS Monitor Bose Sound System avec radio numérique DAB et l'affichage tête haute.

Comme cela a déjà été dit, la finition de la Megane 4 RS a fait un gros progrès par rapport à la génération précédente. La position de conduite est également meilleure, surtout avec les nouveaux baquets et c'est un réel plaisir de s'installer à bord. On n'en dira pas autant concernant la tablette tactile dont la gestion et l'ergonomie ne sont toujours pas au top de l'agrément, ni du commodo de radio d'un autre temps qui gène parfois la préhension de la palettes de droite.

MOTEUR

moteur m5pp404 renault megane 4 rs trophy 300 ch 2018

Inauguré sur l'Espace, le nouveau moteur 1.8 turbo à injection directe issu de l’Alliance Renault-Nissan a bénéficié d'évolutions spécifiques, à la fois pour l'Alpine A110 et la Megane 4 RS. Poussé à 280 ch dans cette dernière, il n'a toutefois pas su combler les attentes face au fort caractère de son prédécesseur, le F4RT de 275 ch. A la fois plus linéaire et sans relief à haut régime, il doit de surcroît faire face à une augmentation du poids. Le bilan de la RS 280 reste donc encore mitigé à ce jour si on privilégie les sensations et/ou les chronos. Maintenue au catalogue pour l'entrée de gamme, elle a toutefois bénéficié d'une mise à jour à l'été 2018 avec l'arrivée du FAP et nous aurons, peut-être, l'occasion d'en reparler.

Ce nouveau moteur porte le code M5PP404, c'est écrit dessus, comme le Port Salut. Bénéficiant d'une cartographie spécifique sur la Trophy pour gagner 20 ch, il permet à Renault Sport de combler en partie son retard sur une concurrence qui a accroché, sinon largement dépassé, la barre des 300 ch depuis un certain temps. Le couple augmente également pour passer à 420 Nm... à condition d'opter pour la boîte EDC. Sinon quoi, vous vous contenterez de 400 Nm en boite manuelle. Voilà, en grande partie, pourquoi nous avons souhaité vous présenter l'essai d'une Trophy EDC. Cette augmentation du rendement respecte évidemment la nouvelle norme antipollution Euro6d-Temp avec la pose d'un filtre à particules. Pour compenser la forte augmentation de la contre-pression d’échappement qui en découle, les motoristes ont choisi un nouveau turbocompresseur monté sur un roulement à billes en céramique. En réduisant les frottements internes, le temps de réponse est amélioré.

Outre la hausse de puissance, la nouvelle ligne d’échappement constitue le second point d'évolution spécifique à la Trophy. Ainsi, le silencieux arrière reçoit un clapet permettant d’agir sur la sonorité en fonction du mode sélectionné mais aussi du régime et de la charge moteur. Résultat, lorsque le clapet est ouvert, l'écoulement plus direct des gaz se traduit par une plus forte présence des basses fréquences. Sans devenir pour autant mélodieuse, la sonorité se montre un peu plus étoffée et renforce le caractère sportif en faisant oublier la cylindrée modeste sous le capot. Plein comme un oeuf dès les bas régimes, le petit 1800 se laisse conduire sur le couple comme une grosse cylindrée pour évoluer en douceur au gré de la gestion de boîte. Et si cette dernière caricature un peu trop le mode confort par un manque de réactivité au kick-down, il suffit de basculer sur le mode Sport pour obtenir un comportement plus agréable.

Par rapport à l'essai de la RS 280 en BVM, le seul ressenti laisse penser que les performances sont en progrès. Le 0 à 100 km/h annoncé en 5"7 semble en tout cas crédible. Bien que restant très linéaire, le moteur ne s'essouffle plus comme avant une fois passé les 5000 tr/mn et poursuit sa poussée jusqu'à près de 7000 tr/mn. Rien que pour ça, la Trophy devient la Megane 4 RS la plus agréable ! Par ailleurs, il faut bien admettre que la boite EDC ne souffre guère plus de critiques. Rapide et réactive, elle accompagne aussi bien une conduite en douceur qu'un pilotage agressif. Faisant oublier le bon vieux levier, elle permet aussi d'abaisser le surcoût de l'option par un malus réduit et devient particulièrement pertinente. Sans compter qu'à la revente, l'EDC séduira plus de clients. Ce n'est pas nous qui le disons mais les chiffres de ventes de Renault.

SUR LA ROUTE

essai renault sport megane 4 rs trophy 300 ch 2018

Parallèlement à la hausse de puissance, la Trophy adopte en série le châssis Cup de sa petite soeur. Par rapport au châssis Sport, il se caractérise par la présence du différentiel Torsen, d'amortisseurs et ressorts significativement plus fermes (+25 et +30% respectivement) ainsi que d'une barre antiroulis un poil plus raide (+10%). Cerise sur le gâteau, Renault ajoute à ça, de série, les freins sur bol alu et des pneus ultra sportifs, à savoir des Bridgestone Potenza S007. Oui, mais attention, ça c'est uniquement si vous avez choisi l'option jantes allégées ! Autrement, vous aurez des S001.

Ainsi bardée de toutes les options "qui vont bien" sportivement parlant, notre Trophy dévoile une efficacité impressionnante sur route. Un sacré outil comme on dit, capable de s'extirper de n'importe quelle courbe avec l'agilité d'une gazelle et faisant oublier ses quelques kilos en trop. Des kilos qu'une Trophy R saura probablement éliminer, nous dit-on dans l'oreillette... Toujours est-il qu'en dehors d'une consistance un peu artificielle de la direction et d'une tendance à suivre le relief de la route et à guidonner sur les fortes accélérations, l'amateur de compacte sportive est servi. Efficace mais aussi un peu joueuse, c'est ça le tour de force de la Megane 4 face à une SEAT Leon Cupra ou une Honda Civic Type R. Car avec l'aide précieuse du 4Control, plus les virages sont serrés, plus la Megane fait étalage de sa férocité incomparable en imprimant à la trajectoire choisie un petit déhanché très plaisant.

S'il n'y avait pas l'amortissement un peu sec en ville sur les trop nombreux raccords, trous et dos d'ânes, la RS Trophy EDC incarnerait très certainement le "daily driver" idéal pour bon père de famille. A la fois facile, pratique, plaisante et redoutablement efficace, la Trophy 2018 combine tous les ingrédients attendus de la compacte idéale comme aucune autre Mégane avant elle.

ACHETER UNE RENAULT MEGANE RS TROPHY 300

Facturée 44 100 € en boîte manuelle et 45 900 € en EDC, la Megane Trophy passe dangereusement la barre des 50 000 € une fois le douloureux malus inclus (8 173 € pour la BVM et 6 300 pour l'EDC). A ce tarif, il reste encore quelques options coûteuses comme les sièges Recaro à 1200 €, les jantes allégées à 2000 €, la peinture métallisée (le blanc "Mégane société" étant la seule couleur gratuite), le RS Monitor Expert à 450 € ou encore le régulateur adaptatif à 300 €. Vous l'avez compris, à l'arrivée, la facture n'a rien d'amicale même si le budget global reste en-deça des constructeurs premiums de la catégorie. Mais ces mêmes premiums proposent aujourd'hui des autos fortes de 400 ch... Moins performante que la Trophy, la Hyundai i30N se positionne en face d'une RS 280 (voir notre comparatif). Entre les deux, la fin de carrière de plusieurs modèles (Golf, Leon, Focus, 308...) laisse, pour le moment, le champ relativement libre à Renault Sport. Reste cependant l'indéboulonnable Civic Type R qui, à ce jour, offre un meilleur rapport prix/prestations malgré un malus de 6 810 €.

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
RENAULT MEGANE (4) RS Trophy 300 BVM / EDC


MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne, 16 soupapes à levée variable
Position : transversal AV
Alimentation : Injection directe + turbocompresseur twinscroll Borg Warner avec échangeur
Cylindrée (cm3) : 1798
Alésage x course (mm) : 79,7 x 90,1
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn) : 300 à 6000
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 400 / 420 de 3200 à 4800
TRANSMISSION
AV
Boîte de vitesses (rapports) : manuelle (6) / double embrayage EDC (6)
ROUES
Freins Av-Ar (Ø mm) : disques ventilés (355) - disques pleins (290) + ABS
Pneus Av-Ar : 245/35 R19 (Bridgestone Potenza S001)
POIDS
Donnée constructeur (kg) : 1419 / 1442
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 4,73 / 4,8
logo renault sport megane 4 rs trophy 300
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 260
1000 m DA : 24"8
0 - 100 km/h : 5"7
CONSOMMATION
Moyenne NEDC corrélé (L/100 km) : 8.1
Moyenne de l'essai (L/100 km) : 9.5
CO2 (g/km) : 183 / 176
PRIX NEUF (01/2019) : 44 100 / 45 900€
PUISSANCE FISCALE : 17 CV

CONCLUSION

La Megane 4 RS Trophy est la sportive la plus polyvalente et la plus performante jamais produite jusqu'ici par Renault Sport. Malheureusement, l'hypertrophie tarifaire qui en découle l'éloigne de plus en plus de sa clientèle initiale et d'une concurrence pour le moins féroce. Les ventes nous diront si cette orientation est la bonne...

:-)
Présentation sympathique
Moteur plus agréable
Boîte EDC réussie
Freinage
Châssis très affûté
:-(
Tarif et malus salés...
Baquets en option
Amortissement très ferme en ville

Comparez les tarifs des assurances pour une RENAULT MEGANE (4) RS Trophy 300

PHOTOS


megane4_rs_trophy300_01.jpgmegane4_rs_trophy300_02.jpgmegane4_rs_trophy300_03.jpgmegane4_rs_trophy300_04.jpgmegane4_rs_trophy300_05.jpgmegane4_rs_trophy300_06.jpgmegane4_rs_trophy300_07.jpgmegane4_rs_trophy300_08.jpgmegane4_rs_trophy300_09.jpg
Voir toutes les photos de RENAULT MEGANE 4 RS TROPHY

Vous avez aimé cet article ? Merci de le partager :)



Avis des propriétaires

VOUS POURRIEZ AIMER


Forum
Les derniers sujets sur RENAULT :