L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > GLAS > 1700-GT






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

::
RETRO (02-10-2012)

GLAS
1700-GT
(1963 - 1968)

PRIX NEUF () : NC
COTE (2012): 15.000 €
PUISSANCE FISCALE : NC

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GLAS 1700-GT
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 8 soupapes
Position: longitudinal AV
Alimentation: carburateurs double corps Solex RH 35 ou RH 40
Cylindrée (cm3): 1290 / 1682 / 1573
Alésage x course (mm): 75x73 / 78x88 / 71x84
Puissance maxi (ch à tr/mn): 75 à 5800 / 100 à 5500 / 105 à 6000
Puissance spécifique (ch/L): 132
Couple maxi (Nm à tr/mn): 108 à 3500 / 146 à 3000 / 132 à 4500
Couple spécifique (Nm/L): 163
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports): manuelle (4/5)
POIDS
Données constructeur DIN à vide (kg): 900 / 920 / 960
Rapport poids/puissance (kg/ch): 5,3
ROUES
Freins Av-Ar (ø mm): Disques - tambours
Pneus Av-Ar: 155 SR 14
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h): 170 / 180 / 190
400 m DA: ND
1 000 m DA: ND
0 à 100 km/h: 13" / 11" / 11"2
CONSOMMATION
Moyenne normalisée (L/100 Km): ND
glas 1300 gt

glas 1700 gt av

glas 1700 gt ar

interieur glas 1700 gt

moteur glas gt

glas 1700 gt roule

glas 1700 cabriolet

BIEN :-)
Rareté
Dessin réussi
Performance du 1700/1600
PAS BIEN :-(
Pièces spécifiques Glas/Frua
Ssuspension arrière des Glas
Corrosion


glas 1700 gt

©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 02-10-2012

L'AMBITIEUX COUPE
Maurus Glas fonde la firme Glas en 1893 à Freising, spécialisée dans la construction et la maintenance de machines agricoles. L'entreprise prospère grâce à la qualité de ses machines et déménage à Dingolfing en 1908. En 1937 Hans Glas, un des dix-huit enfants de Maurus, rachète la firme. Malgré une reprise de la production après la seconde guerre le marché s’essouffle. La conséquence fut un premier changement de cap avec la commercialisation d'un scooter en 1951 mais sans grand succès. En 1955 Glas se tourne donc vers l'automobile, industrie de plus en plus florissante. La "Goggomobile" (vendue en France sous le nom de Isard) est une petite voiture économique mue par un bicylindre deux temps de 250 cm3 refroidi par air développant seulement 14 ch. Cette fois ce sera un succès et elle sera vendue à plus de 280000 exemplaires jusqu'en 1968...

Texte: Aurlien RABBIA - Photos: D.R.

C'est finalement Andreas, le fils de Hans, qui osera propulser ce modeste constructeur de micro-car dans le monde des vraies automobiles. Karl Dompert, un ami d'Andrea, devient le directeur technique de Glas et développe avec l'ingénieur Leonhard Ischinger un nouveau moteur afin de monter en gamme et s'adapter à la demande de la clientèle. Ce moteur conçu en collaboration avec Continental innove en étant le premier moteur de série dont l'arbre à cames en tête est entraîné par une courroie crantée. En 1961, ce quatre cylindres à 4 temps de 992 cm3 délivrant 42 ch est présenté sur la nouvelle Glas 1004, une berline tricorps dessinée par Michelotti. Il sera ensuite porté à 1200 puis 1300 cm3 sur les berline et break Glas 1204 et 1304.

PRESENTATION
En 1963, les ventes de Glas baissent mais la marque conserve de l'ambition et élargit sa gamme avec une nouvelle berline 1500. C'est grâce au projet avorté de Borgward, ayant récemment fait faillite, que l'affaire se fera. Glas prend en effet contact avec Frua, le carrossier avec qui a été conçu ce projet et négocie un accord. En échange du droit d'utiliser le dessin de la berline Borgward 1500, Frua dessinera l'ensemble de la future gamme Glas. Le premier modèle est un coupé sur la base de la berline 1304. Glas souhaite ajouter à sa gamme un coupé plus élégant que ses deux berlines avec une ligne sportive. Ce sera le modèle le plus réussi de Glas, avec son style italien avec un long capot, deux fins pare-chocs, un habitacle très en arrière et une ligne de toit de type fastback. On peut d'ailleurs remarquer la grande ressemblance de ce coupé avec l'ASA 1000 GT dessinée par Bertone en 1961 ainsi que la Ghia 1500 GT de 1962. En plus du dessin Frua assurera la fabrication de cette carrosserie, l'assemblage se faisant dans l'usine Glas en Allemagne. Le coupé Glas GT 1300 bénéficie d'un empattement plus long de vingt deux centimètres que celui de la berline pour améliorer la tenue de route mais garde la plateforme monocoque et la suspension de celle-ci. Rien de révolutionnaire de ce côté-ci. A savoir une suspension indépendante à l'avant à double triangulation de longueurs inégales une solution très moderne et efficace. Cependant on retrouve à l'arrière un antique essieu rigide avec ressorts à lames guidé par une barre Panhard, une technologie dépassé par rapport à ce que proposent BMW ou Alfa Romeo. Les freins assistés sont à disques à l'avant mais à tambours à l'arrière.

MOTEUR
En 1965, Glas commercialise la première grande évolution de son coupé avec la 1700 GT. Le premier coupé Glas 1300 GT reprenait le 4 cylindres à courroie des berlines 1304. Ce bloc est né avec une cylindrée de 992 cm3 pour 42 ch. Le budget de développement était alors très limité mais pas l'imagination des ingénieurs de Glas et de Continental. Ce classique bloc en fonte richement doté de cinq paliers est surmonté d'une culasse en aluminium avec deux soupapes inclinées à 30°. Les huit soupapes s'ouvrent et se ferment par l'intermédiaire de culbuteurs tous indépendants entraînés par un arbre à cames en tête et bien sûr une courroie crantée. Ce simple détail avant-gardiste fera beaucoup parler de Glas et lui assurera une certaine notoriété. Les avantages annoncés de cette courroie sont un plus grand silence de fonctionnement, un système moins coûteux et plus léger. Le coupé Glas GT reçoit donc la dernière évolution de ce moteur, initialement d'une cylindrée de 1290 cm3 pour une puissance de 75 ch permettant un vitesse de pointe de 170 km/h et un modeste 0 à 100 km/h en 13 secondes. Deux ans plus tard, en 1965, la puissance est portée à 85 ch augmentant la vitesse de pointe de 5 km/h, peu de temps avant la sortie du coupé Glas 1700 GT qui vient en complément du 1300 GT. Ce coupé reçoit le 1700 de la berline, évolution du 1500, reprenant la même technologie que le premier 4 cylindres. Ce 1682 cm3 de 100 ch à 5500 tr/min permet au coupé pesant seulement 920 kg d'atteindre les 180 km/h et les 100 km/h en 11 secondes. Cette fois les performances sont vraiment celles d'une sportive !

EVOLUTION
bmw 1600 gtEn France, les 1300 GT et 1700 GT manque cruellement de notoriété et ne parviennent à séduire qu'une poignée d'amateurs éclairés. L'entreprise ne pouvait pas compter sur la densité d'un vrai réseau de distribution. Malgré une large gamme de modèles Glas ne produit pas assez pour que ceux-ci soit rentables. En 1966, acculé par les dettes, Glas est racheté par BMW. Suite au rachat, les coupés GT 1300 et 1700 restent en production pendant un peu plus d'un an afin de compléter la gamme BMW. La carrosserie n'est que peu modifiée avec l'adaptation de la calandre BMW et des feux arrière des BMW 1602. L'intérieur est encore moins retouché et l'équipement se trouve assez réduit pour une BMW de ce prix. Le train avant moderne est gardé mais la mécanique Glas est finalement abandonnée au profit de l'ensemble moteur-boîte de la BMW 1600 Ti, avec l'avantage d'une intégration plus facile. Ce 1573 cm3 BMW de 105 ch est un peu moins coupleux que le 1700 Glas mais donne des performance très proches. Autre avantage, le train arrière est maintenant composé de semi-bras avec ressorts hélicoïdaux complètement indépendants. Ceci améliorera grandement le comportement mais rendra la voiture plus sous vireuse. Enfin, les carrosseries des BMW 1600 GT qui sortent de chez Frua recevront un traitement anti-rouille. En seulement onze mois de production seuls 1257 exemplaires de la BMW 1600 GT seront fabriqués, dont 2 cabriolets.

:: CONCLUSION
Racheté par BMW en 1966, le coupé Glas continue d'exister quelques années mais son prix trop élevé reste un obstacle majeur. En 1968, BMW arrête la production des coupés Glas et l'usine est reconvertie, permettant à BMW de doubler sa capacité de production. Les nouvelles séries 5, 6 et 7 y seront fabriquées à partir de 1973 après avoir modernisé l'usine.

PRODUCTION
Glas GT 1300 : 3760 exemplaires
Glas 1700 GT : 1802 exemplaires
Glas 1300/1700 Cabriolet : 363 exemplaires
BMW 1600 GT : 1255 exemplaires
BMW 1600 GT Cabriolet : 2 exemplaires

CHRONOLOGIE :
1955 : présentation de la Goggomobile
1961 : sortie du 4 cylindres à courroie et de la 1004
1963 : rachat du projet de la berline Borgward 1500
1963 : sortie du coupé 1300 GT
1965 : sortie du coupé 1700 GT
1966 : Glas est acheté par BMW
1967 : arrêt de la production des Glas , sortie de la BMW 1600 GT
1968 : arrêt de la production
.


Devis d'assurance pour une GLAS 1700-GT

AVIS

Vous possédez une 1700-GT ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
Forum
>Sujets GLAS sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE