L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > FERRARI > 125 S






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

RETRO (26-07-2007)

FERRARI
125
S
(1947)

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES FERRARI 125 S
Moteur: 12 cylindres en V à 60°, 24 soupapes
Position: longitudinal AV
Alimentation: 3 carburateurs double-corps Weber 30DCF
Cylindrée (cm3): 1497
Alésage x course (mm): 55 x 52.5
Puissance maxi (ch à tr/mn): 118 à 6800
Transmission : AR, BVM5
Poids à vide : 750 Kg
Vitesse maxi : 155 km/h


1947 est l'année où une Ferrari triomphe pour la première fois en compétition. La voiture en question est la 125 S n°56 pilotée par Franco Cortese au Grand Prix de Rome.


La carrosserie est confiée à Touring à Milan.


A l'occasion du Ferrari 60 relay, la 125S a parcouru le tour du monde ! Pas mal pour une cinquantenaire !


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 26-07-2007

NAISSANCE D'UNE LEGENDE
Avant d'être une marque automobile, Ferrari fut d'abord une écurie de course. C'est pour cela que les voitures de route de la marque ont toujours été fortement impreignées de sport automobile. Pilote pour le compte d'Alfa Romeo depuis 1920, Enzo Ferrari prend conscience de ses propres limites et se voit progressivement chargé par Alfa de missions qui ont trait au fonctionnement de l'équipe de course. En 1929, il fonde la Scuderia Ferrari, dont l'ambition est à l'origine de faire courir les clients d'Alfa Romeo. Mais rapidement, Enzo songe à prendre sa liberté, son autonomie d'action et à créer sa propre manufacture de voitures de sport...

Texte: Sébastien DUPUIS - Photos: D.R.

En 1938, Enzo Ferrari se fâche avec Alfa Romeo qui cherche à prendre le contrôle de la Scuderia Ferrari. Si l'Histoire associe volontiers le V12 à Ferrari, le premier moteur conçu et réalisé par Enzo lui-même était un V8. En 1940, il fait construire la 815 Sport avec son 8 cylindres en V de 1500 cm3 mais qui par respect d'une clause de non-concurrence avec Alfa ne portera pas le nom Ferrari. Ce n'est qu'en 1947 qu'Enzo va créer la marque Ferrari dont le siège est à Modène et engager ses propres voitures sous son emblème.

Enzo affectionne tout particulièrement le V12 et décide que son modèle bénéficiera de cette architecture qu'il préfère au V8 car permettant d'avoir un centre de gravité plus bas grâce à l'angle plus ouvert et à l'équilibre naturel des masses lors des cycles de combustion, ainsi qu'une meilleure fiabilité grâce à la course plus faible des pistons. Le premier modèle de cette success story triomphante sera la 125, déclinée en version GT et S (ou Sport), dotée d'un V12 à 60° de 1500 cm3 (125 cm3 unitaires, d'où le nom de la voiture) développant 118 ch à 6800 tr/mn avec 3 carburateurs double-corps Weber 30DCF. Elaboré dès 1939 par Gioacchino Colombo, ce V12 se distingue par un alésage supérieur à la course (55 x 52,5 mm), une solution fort peu courante à l'époque.

Tout naturellement, la Scuderia Ferrari est réactivée sous sa direction pour engager en compétition les modèles de la marque. 1947 est l'année où une Ferrari triomphe pour la première fois en compétition. La voiture en question est la 125 S n°56 pilotée par Franco Cortese au Grand Prix de Rome. La voiture utilise un châssis tubulaire en acier et des suspensions à double triangulation à l'avant et la carrosserie est confiée à Touring à Milan. 2 exemplaires seulement seront construit en 1947, dont un vendu à Tony Vandervell, un riche industriel Anglais qui commença la course automobile au volant d'une Ferrari 125 en 1949.

Dès 1948, la voiture sera rebaptisée 159 S avec un moteur réalésé à 1900 cm3. La 125S disputa sa dernière course en 1950 à Spa pour le grand prix de Belgique où elle se classa 6ème dans les mains de Villoresi. Malgré son excessive rareté, la Ferrari 125S posait les bases de toutes les Ferrari à venir : recherche de la performance absolue par un poids réduit au maximum et un moteur le plus puissant possible.

En 1987, Michelotto offre à Ferrari une réplique exacte de la 125 S que l'on peut admirer à la galeria Ferrari de Maranello. Sachant que les deux modèle originaux ont disparu, la première victime d'un accident en 1947 puis reconvertie en 166 Spyder Corsa sous un autre numéro de châssis et la seconde également reconvertie en 1948, c'est bien le seul endroit où l'on pourra se recueillir devant une 125S à la mémoire du Commendatore...


Devis d'assurance pour une FERRARI 125 S

AVIS

Vous possédez une 125 S ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
Forum
>Sujets FERRARI sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE