L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > BMW > SÉRIE-3 (E30) 320is






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

BMW SÉRIE-3 (E30) 320is (1987 - 1990)

bmw 320 is
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE 03-08-2015

LE FOND SANS LA FORME

La diversité des marchés offre parfois quelques bizarreries. C’est le cas de la « M3 italienne », comme on l’appelle, qui se cache derrière le patronyme 320is. Un nom qui ne doit pas hypothéquer le pedigree sportif de la bête, encore plus au moment où la cote de la M3 s’envole de façon spectaculaire. Ou comment rouler en sportive, sans en avoir l’air...

Texte : Maxime JOLY - Photos : D.R.

BMW Italie fut confronté à un problème de vente de ses Série 3 e30 les plus puissantes, à savoir les 325i et M3. La cause en incombait à la fiscalité particulière de l’époque qui taxait sévèrement les moteurs de plus de 2 litres. C’est pourquoi il existe plusieurs modèles spécifiques à ce marché et toutes les gammes étaient touchées. Cela allait de la familiale sportive telle que la Volvo 850 T5-R que nous avons essayée récemment, aux marques de prestige telles que Ferrari, Lamborghini et Maserati. BMW dût s’essayer à cet exercice afin de contenter la demande émise par les concessions. Le Portugal profita également de cette M3 2 litres…

PRESENTATION

bmw 320 is arav bmw 320is

La 320is coïncida avec la sortie de la phase 2 de la e30. Le "s" est en minuscule, et non en majuscule comme sur la 320iS phase 1. Ce "S" était synonyme d’un équipement plus luxueux, expliquant qu’à partir de la phase 2, il fut remplacé par un "L". Ainsi, il n’y avait pas de confusion possible entre ces deux versions qui n’avaient strictement rien à voir l’une avec l’autre. La 320is existait dans deux carrosseries, berline et coupé. Plus insolite, la version deux portes mit quelques temps à apparaître au catalogue, sans doute pour mieux marquer sa différence par rapport à la M3. Ensuite, aucun logo M n’est présent sur la voiture. Seule la double sortie d’échappement reprise à la 325i indique qu’il ne s’agit pas d’une version comme les autres...

Il y a plusieurs distinctions entre les deux carrosseries. La berline 320 is se contente d’un petit spoiler arrière, d’antibrouillards et de jantes alliage tandis que le coupé (ou deux portes si vous préférez) recevait de série le kit M-Technic qui comprend des spoilers avant et arrière spécifiques. En outre, ses rétroviseurs sont peints en couleur carrosserie, elle reçoit le kit shadowline pour les tours de vitres et des jantes alliage BBS à rayons croisés de 14" sur la 320 is coupé. En option, il était possible de choisir les même jantes sur la berline également. Toutefois, pas d’ailes élargies, ni appendices aérodynamiques, ni jantes 16" de la M3...

HABITACLE

interieur 320is

L’instrumentation de la 320is est quasiment identique à celle de la M3. C’est-à-dire qu’on retrouve l’indicateur de température d’huile mais que le logo M du compte-tours fait cruellement défaut. Mêmes différences entre les versions 2 et 4 portes à l’intérieur qu’à l’extérieur. La berline est plus conventionnelle avec seulement les rétroviseurs électriques, la fermeture centralisée et le dégivrage de la lunette arrière en série quand le coupé dispose des atouts du kit M-Technic et de ses sièges et volant sport. Comme toujours, le rayon des options était bien fourni. Climatisation, vitres électriques, toit ouvrant et sellerie cuir, il valait mieux piocher dans le catalogue pour avoir un équipement décent.

CARACTERISTIQUES


BMW SÉRIE-3 (E30) 320is
moteur bmw 320is s14b20
MOTEUR
Type : 4 cylindres en ligne, 16 soupapes
Position : longitudinal AV
Alimentation : Gestion électronique Bosch Motronic M1.3
Cylindrée (cm3) : 1990
Alésage x course (mm) : 93.4 x 72.6
Puissance maxi (ch à tr/min) : 192 à 6900
Couple maxi (Nm à tr/min) : 210 à 4900
TRANSMISSION
AR + autobloquant 25%
Boîte de vitesses (rapports) : manuelle (5)
ROUES
Freins Av-Ar (ø mm) : Disques ventilés (260) - disques pleins (260) + ABS
Pneus Av-Ar : 195/65 VR 14 ou 205/55 VR 15
POIDS
Données constructeur (kg) : 1280
Rapport poids/puissance (kg/ch) : 6,7
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 224
400 m DA : ND
1000 m DA : 28"5
0 à 100 km/h : 7"3
0 à 200 km/h : ND
CONSOMMATION
Moyenne (L/100 Km) : 10
PRIX NEUF (1988) : 273.000 FF
COTE (2012) : 10.000 €
PUISSANCE FISCALE : 10 CV

MOTEUR

Attention, il ne s’agit pas de confondre le bloc de la 320is avec celui de la 320i. D’abord parce qu’il ne s’agit pas d’un 6 cylindres et ensuite parce que le S14B20 provient de chez Motorsport ! En effet, le 2 litres de la 320is est né de la réduction de la course de 11,4 mm par rapport au 2.3L original de la M3 e30. Plus qu’un simple "4 pattes", le S14 n’est ni plus ni moins qu’un descendant du 6 en ligne de la BMW M1, comme en atteste sa culasse 16 soupapes dérivée de celle du L6 S38. Une autre preuve du prestige de ce moteur est le sigle "BMW M Power" moulé dans le couvre-culasse.

Malgré la réduction de la cylindrée, la puissance du S14 ne baisse que très peu. Grâce au nouvel allumage électronique Bosch Motronic DME M1.3 et au nouveau rapport volumétrique de 10.8:1, la prouesse a été de tirer 192 chevaux du 2 litres, contre 195 pour son grand frère. Il faut dire que le catalyseur n’était pas encore obligatoire en Italie et au Portugal, et c’est aussi ce qui explique que la M3 non catalysée voyait sa puissance culminer à 200 ch. Soyons clairs, il n’est pas question de minimiser l’exploit de sortir 96 ch au litre en 1987. Encore moins en sachant que c’était ni plus ni moins que le record du monde pour un moteur atmo ! Vous pourrez la ressortir en dédicace aux fans d’une marque japonaise bien connue qui s’approprient souvent ce genre d’exploit…

graph 320isPour notre plus grand plaisir, les courbes de puissance ne varient que de très peu entre le 2.0 et le 2.3. Mieux, le 1990 cm3 est encore plus typé haut régime avec sa puissance maximale délivrée à 6900 tr/min, tout en conservant le régime de rupture à 7300 tours. La différence la plus notable entre les deux frères concerne le couple. Bien que dépassant les 100 Nm/L, le « S14 italien » rend 30 Nm en se limitant à 210 Nm.

Autre signe prestigieux de la BMW 320is, sa boîte inversée Getrag à 5 rapports, celle-la même qui équipe la vraie M3 e30 et seulement elle quand une 325is se contente d'un étagement mieux calibré en guise de "boîte sport". Le rapport du pont est également raccourci sur la 320is, passant à 3,46.

Et les performances dans tout ça ? La M3 195 ch est annoncée pour une vitesse de pointe de 238 km/h et un 0 à 100 en km/h abattu en 7,1 secondes. La 320is 2 portes n’est pas loin derrière avec ses 231 km/h et 7,3s (227 km/h et 7,5s pour la berline). Quoi qu’il en soit, nous voici en face de chiffres d’une banalité absolue pour une sportive moderne. Mais si le chronomètre mesurait le plaisir de conduire, ça se saurait…

SUR LA ROUTE

essai bmw 320is

Par rapport à la 320i, la « is » a de série l’autobloquant et l’ABS. Qui dit ABS dit disques de freins à l’arrière, en lieu et place des tambours. A l'avant ce sont des disques de même diamètre (260 mm) mais ventilés, issus des versions 6 cylindres. La direction assistée est la même que sur les autres E30 elle aussi, avec un ratio de 20.5:1. Mais, en dehors de cela, ce paragraphe est à séparer en deux, selon le type de carrosserie évoqué.

Malheureusement, dans les deux cas, Motorsport ne s’est pas penché sur le châssis de la 320is. Et c’est encore plus problématique sur la berline qui se contente des éléments de la 320i, nettement moins puissante. Suspension McPerson à l’avant et triangles obliques à l’arrière, le comportement routier n’est pas non plus aidé par les petites roues chaussées en 195/65 VR14 et une barre anti-roulis sous-dimensionnée. Le résultat est sans appel. Une prise de roulis trop importante pénalise sensiblement la tenue de cap de la voiture qui se montre même moins efficace que la 325i.

Pour le coupé, c’est un peu différent. Elle bénéficie des trains roulants de la 325is avec la suspension à tarage spécifique M-Technic. Cette option, appelée Sportfahrwerk (châssis sport), revoyait les réglages des ressorts et des amortisseurs. Enfin, comme évoqué plus haut, les 205/55 VR15, disponibles en option, étaient un plus significatif. Avec la 320is, il ne faut pas s’attendre à la même tenue de route impériale que sa grande sœur M3. Décevant sur la berline, le comportement général est optimisé par le kit M-Technic. Suffisant pour prendre beaucoup de plaisir grâce à goût prononcé pour le survirage comme on aime (attention sur le mouillé...), mais il manque ce petit plus qui fait de la M3 une vraie Motorsport et qui fait que la 320is n’en est pas une. De quoi mieux comprendre l’absence de blason M sur la voiture…

ACHETER UNE BMW SÉRIE-3 (E30) 320is

pub bmw 320isComme pour la M3, les prix de la BMW 320is ont explosé ces dernières années et on dépasse gentiment les 10.000 € pour un beau coupé. Des prix élevés que nous ne jugeons pas réellement justifiés, si ce n'est pour la rareté évidente de cette "M3 italienne". Si vous décidez justement d’aller acheter une is en Italie, sachez que BMW ne délivre qu’un certificat de conformité partiel. Cela signifie qu’une immatriculation à titre isolée, longue et parfois coûteuse, sera nécessaire.

Comme toute sportive, la BMW 320is s’essaye moteur chaud. Cela peut sembler évident mais c’était toujours utile de le rappeler. Cela permet déjà de trier les vendeurs sérieux des autres… Ensuite, pour vérifier l’état de fonctionnement de la munichoise, les montées en régime sont obligatoires. Elles doivent être franches, voire violentes. Le moteur doit accepter sans broncher d’aller jusqu’au rupteur. La boîte est aussi à inspecter. Douce et précise, elle ne doit pas donner de signe de craquements suspects. Si l’essai commence à froid, laissez chauffer la mécanique au moins 15 km. Les démarrages à froid sur le S14B20 sont toujours un peu bruyant. L’absence de poussoir hydraulique impose un réglage régulier des soupapes. Comme toute BMW de la grande époque, la fiabilité est au rendez-vous. La corrosion épargnait davantage l’E30 phase 2, mieux préparée. L’état des soubassements est à inspecter. Le moteur et la boîte étant les éléments les plus coûteux à remplacer, un historique précis est vivement recommandé, à moins d’avoir un prix en conséquence.

PRODUCTION BMW 320 is e30
320is coupé (09/1987-01/1989) : 1364 exemplaires
320is coupé (01/1989-11/1990) : 1178 exemplaires
320is 4portes (09/1987-01/1989) : 1074 exemplaires
320is 4portes (01/1989-07/1990) : 132 exemplaires

CONCLUSION

:-)
Moteur Motorsport !
Boîte de la M3
Moins chère que la M3
Consommation raisonnable
Fiabilité
:-(
Pas le châssis de M3...
Conduite sur le mouillé
Entretien exigeant
Manque d’image
Jamais importée en France

Sportive par son moteur, la BMW 320is l’est moins dans son look. Seuls les connaisseurs reconnaîtront sous sa robe classique de série 3 ses gênes empruntés à la course. Jamais importée chez nous, elle permet pourtant de s’offrir une part mythe M3 à un coût moins élevé. A condition de trouver un modèle déjà immatriculé, sans quoi il faudra affronter l’administration française...

Nous remercions François pour son aide sur la réalisation de cet article et les sites e30m.free.fr, bmw-e21e30.fr et bmwpassion.fr pour leurs informations.

bmw_320ise30_01.jpg
bmw_320ise30_02.jpg
bmw_320ise30_03.jpg
bmw_320ise30_04.jpg
bmw_320ise30_05.jpg
bmw_320ise30_06.jpg

>Voir la galerie photos BMW 320IS E30



Devis d'assurance pour une BMW SÉRIE-3 (E30) 320is

AVIS

Vous possédez une SÉRIE-3 (E30) 320is ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
vendez votre voiture
Forum
>Sujets BMW sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE