L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > MASERATI > GRAN-SPORT-V8








PRESENTATION (28-09-2004)
MASERATI
GRAN-SPORT-V8
(2004-2005)
Environ 92 000 Euros (01/09/2004)
33 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MASERATI GRAN-SPORT-V8
MOTEUR
Type: 8 cylindres en V à 90°, 32 soupapes, 2 arbre à cames en tête
Position: Longitudinal AV
Alimentation: Injection électronique Bosch.
Cylindrée en cm3: 4 244
Alésage x course : 92 x 79,8
Puissance ch DIN à tr/mn: 400 à 7 000.
Puissance au litre en ch: 94,25
Couple maxi en Nm à tr/mn: 451 à 4 500
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports): 6 séquentielle Cambiocorsa.
POIDS
Données constructeur en kg: 1 580
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 3,95
ROUES
Freins : Disques ventilés (330 mm) AV et AR (310 mm) + répartiteur électronique de freinage EBD.
Pneus : 235/35 ZR 19 AV et 260/30 ZR 19 AR.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 290
400 m DA en secondes: 12,8
1 000 m DA en secondes: 23
0 à 100 km/h : 4,85
0 à 200 km/h : 17,4
Consommation moyenne : 18,9 L/100 Km


Raffinement et présentation élégante, même si la finition est parfois aléatoire.


La ligne initialement dessinée par Ital Design n'a pas pris une ride et est sublimée dans sa variante GranSport.


Equilibrée et efficace, la Maserati GranSport V8 est un pur moment de bonheur à piloter. Quel son moteur !!

BIEN :-)
Ligne !!
Présentation
Personnalisation
V8 fabuleux
Performances
Caractère

PAS BIEN :-(
Perte des feux " Boomerang "
Quelques détails de finition
Confort sur chaussées déformées

- Offre partenaire -

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (28/09/2004)

LA PORSCHE ITALIENNE
Née en 1998 sous le nom de Maserati 3200 GT, et dotée d'un V8 biturbo maison, la Maserati GT est désormais équipée depuis 2002 d'un V8 atmosphérique atmo issu de la gamme Ferrari et d'un design retouché. Exit donc les jolis feux arrière boomerang, mais quelques finitions et présentations spécifiques sont au programme pour rappeler à tous que la Maserati reste une des GT phare du segment. La Maserati GranSport V8 et ses équipements spécifiques se charge de rappeler à tous que Porsche en Italie s'appelle Maserati !...

Texte : Gabriel LESSARD
Photos : D.R.

En 1998, sous l'égide de Ferrari, Maserati créé la sensation avec sa nouvelle 3200 GT et ses feux arrière boomerang. Avec son V8 biturbo dérivé des Maserati Shamal et sa ligne griffée Ital Design, le coupé 2+2 Maserati a signé le retour de la marque au Trident aux affaires. Toujours dotée d'un charisme et d'un caractère ombrageux, les performances affichées sont au niveau des meilleures. Après 4 années de succès, les Maserati 3200 GT se muent en Maserati GT avec un design retouché, notamment avec la perte des feux arrière boomerang, et reçoit un V8 atmosphérique de 4,2 litres de 390 ch. Difficile de faire mieux… Si la Maserati GT a atteint aujourd'hui une maturité éclatante, le constructeur de GT italienne y va de petites séries spéciales et finitions particulières. Il faut dire que la concurrence active, avec la nouvelle Porsche 911 type 997 en particulier, oblige Maserati à être réactif. La Maserati GranSport V8 s'inscrit dans cette stratégie, ce qui ravit les amateurs de GT italiennes que nous sommes.

DESIGN
Par rapport au dessin d'origine de Giorgetto Giugiaro de 1998, quelques modifications de détails sont intervenues. Nous ne reviendrons pas sur la perte des feux boomerang évoqués plus haut, mais plus sur les modifications apportées par cette exécution GranSport V8. Comme la Maserati GT, la GranSport V8 se distingue par une aérodynamique particulièrement soignée. Avec un Cx de 0,33 la Maserati GranSport V8 se positionne parmi les GT à l'aérodynamique la plus efficace. Les plus grosses retouches concernent les spoiler avant et arrière et également les bas de caisse. Dessin plus agressif, et surtout aérations plus conséquentes. Les très belles jantes en 19 pouces de diamètre complètent la panoplie de la parfaite GT affûtée. D'autant plus que leur dessin inspiré des Maserati Tropheo symbolise avec ses branches le trident Maserati. Sa suspension rabaissée de 10 mm assoit encore mieux l'auto sur le sol et lui confère plus de caractère. Une fois la porte ouverte, c'est toute la finition et le raffinement italien qui s'offrent à vous. Tout l'intérieur est tendu de cuir et la présentation est soignée. Certes, on décèle encore ça et là quelques accessoires indignes d'une auto de ce rang, mais la période des Maserati Biturbo et leur finition spaghetti. L'équipement est ultra-complet et l'amateur exigeant trouvera son bonheur au volant de la Maserati GranSport V8. Toutes les principales commandes sont regroupées sur la console centrale, et pour réveiller le V8 un bouton " Start Engine " est sur la planche de bord. Sur le couvercle de boîte à gant, un petit monogramme " GranSport " est apposé. La Maserati GranSport V8 offre ainsi un habitacle raffiné et surtout chaleureux et charmeur, à l'opposé de la froide rigueur germanique.

MOTEUR
En italie dans les usines de fabrication des GT italiennes, les moteurs sont de véritables institutions. Chez Maserati, fini le temps des V8 biturbo capricieux nécessitant un entretien coûteux et scrupuleux. Désormais, la banque d'organe Ferrari va profiter à tous, y compris aux capots frappés du Trident. C'est donc le V8 de 4,2 litres atmosphérique issu du catalogue Ferrari. Si sur la GT il développe 390 ch, dans cette version spéciale GranSport V8, il développe 400 ch à 7 000 tr/mn. A noter que le régime maximum de ce V8 est de 7 600 tr/mn. Comme beaucoup de mécaniques italiennes sportives, il se distingue par un haut moteur particulièrement travaillé : 32 soupapes entraînées par deux arbres à cames en tête par rangée de cylindres, le tout commandé par chaîne. Comme tout bon moteur atmosphérique particulièrement développé dans sa partie haut moteur, le couple est conséquent, avec 452 Nm, mais assez haut perché à 4 500 tr/mn. Nous sommes loin des standards des poëles à mazout. Mais quelles sensations !! Et quel son surtout, car ce V8 de Modène sait chanter la sérénade. Plus il monte dans les tours, plus il vous gratifie d'un timbre métallique qui vous prend aux tripes. Les amateurs du genre comprendrons ce que nous voulons dire. Avec sa lubrification à carter sec, ce V8 se permet ainsi le luxe d'évoluer sans soucis sur circuit. Pour mener ce V8, c'est un accélérateur " Drive by wire " qui se charge de tout, c'est à dire qu'il n'y a plus de lien mécanique entre votre pédale d'embrayage et le moteur. C'est la boîte mécanique Cambiocorsa à 6 rapports qui est montée d'office sur la Maserati GranSport V8. Cette boîte mécanique à commande robotisée (système électro-hydraulique avec gestion électronique des rapports) est commandée depuis le volant avec deux palettes situées juste derrière le précieux cerceau. Un mode tout automatique est également possible. A l'usage, mieux vaut conserver le mode séquentiel avec les palettes, car le mode automatique (sauf en ville) gère les rapports de manière parfois incongrue et passe le rapport supérieur en pleine attaque dans une grande courbe ! Gênant… Et passer les vitesses du bout des doigts sans lever le pied de l'accélérateur est un pur moment de bonheur. Michael Schumacher, nous voilà !!.

CHASSIS
La Maserati GranSport se distingue par un châssis soignée et ayant recours à des solutions éprouvées et efficaces pour garantir un bon équilibre et une tenue de route efficace. Ainsi, si le moteur est situé devant, la boîte est montée de type transaxle comme sur les Porsche à moteur avant. Elle est donc accolée au différentiel à l'arrière. Cela confère donc une répartition des masses idéalement équilibrée entre l'avant et l'arrière. En plus de la suspension à double triangles, le système piloté Skyhook, habituellement en option sur les Maserati GT, est monté de série sur la GranSport V8. Cette suspension tient ainsi compte des variations transversales et des accélérations pour maintenir une assiette constante. Pour ralentir un tel pur sang, les ingénieurs de Modène ont monté des freins à disques ventilés au diamètre généreux : 330 mm à l'avant et 310 mm à l'arrière. Toutes les assistances à la conduite modernes sont également de la partie pour vous permettre de vous louper quelques fois (ABS, MSR, ASR, EBD…). Les roues sont en alliage et en diamètre généreux de 19 pouces chaussées de 235/35 à l'avant et 265/30 à l'arrière. Au volant, la Maserati GranSport surprend par sa facilité de conduite. Equilibrée, saine de comportement, elle affiche clairement un comportement de GT accomplie. Ses vitesses de passage en courbe sont impressionnants, bien que piloter un tel engin à haute vitesse sur circuit demande tout de même quelques notions de pilotage. Pour les allures standards et rapides, tout le monde ou presque peut manier cette splendide GT sans arrière pensée, sur sol sec bien entendu. Le seul bémol avec la suspension Skyhook est l'amortissement défaillant sur chaussée déformée. Sinon, c'est le sans faute...

:: CONCLUSION
Alors que Ferrari dévoile sa nouvelle F430, Porsche sa 911 type 997 et Chevrolet sa nouvelle Corvette C6, la Maserati GranSport V8 justifie toujours sa présence au catalogue de la marque au trident. Belle à mourir, pleine de charme, performante, bien finie et surtout efficace avec son châssis équilibré et son V8 sonore, ma Maserati GranSport V8 doit sérieusement être envisagée lors d'un achat de GT. D'autant plus qu'avec elle on peut aller sur circuit sans arrière-pensée, ce qui n'est pas toujours le cas de ses rivales directes...

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"Le coupé Maserati s'inscrit dans la continuité du Grand Tourisme à l'italienne, des autos élégantes et racées propulsées par des mécaniques généreuses et proposant un confort royal. Bien entendu, l'âme transalpine loge sous son capot avant : un V8, conçu chez Ferrari, au timbre irrésistible, accordé ici avec la boîte de vitesses Cambiocorsa. Les suspensions profitent d'une mise au point rigoureuse, uniquement pertirbée par un amortissement variable (Skyhook) peu convaincant sur routes bosselées, le poids del'auto provoquant des mouvements de caisse peu catholiques. Malgré ce travers, le Coupé Maserati demeure capable de tenir la dragée haute à bon nombre de ses concurrents parmi lesquels figure sa cousine, la Ferrari 360 Modena."
ECHAPPEMENT - Juillet 2004 - Maserati Gransport V8.

"Depuis l'abandon du V8 biturbo, la Maserati Coupé n'a rien perdu au change. On retrouve dans ses entrailles un nouveau V8 atmosphérique à la cylindrée majorée, qui figure comme l'un des plus extraordinaires moteurs de la production mondiale. Avec 400 ch, il enflamme les sens : caractère volcanique, sonorité fantastique et, en série, une boîte séquentielle rop violente pour le genre."
SPORT AUTO - Juin 2004 - Maserati Gransport V8.

Comparez les tarifs des assurances pour une MASERATI GRAN-SPORT-V8

Vous avez aimé cet article ? Merci de le partager :)



Avis des propriétaires

Propriétaire comblé d’une Gransport depuis maintenant deux ans. Je suis toujours sous le charme de cette fougueuse italienne! Certes la belle est capricieuse et demande beaucoup d’attention si l’on souhaite qu’elle garde toute sa splendeur... les finitions sont approximatives meme si l’ensemble présente encore bien. Mais on achète pas cette voiture pour ses finitions mais pour son caractère! Et du caractère elle n’en manque pas!!! Propriétaire de plusieurs voitures sportives et ayant pris le volant de nombreuses sportives, je dois reconnaître: la Maze fait peur... cette voiture vous le fait comprendre clairement: « manque moi de respect et je te tue!!! ». D’une sauvagerie inouïe et un comportement à l’ancienne, elle demande à son conducteur humilité et respect. La mienne est équipée d’échappement Tubisteel, le son, que dis-je la symphonie est juste incroyable. La consommation est inavouable mais amplement méritée... victime d’une mauvaise réputation injustifiée. La fiabilité mécanique est au rendez vous, seul quelques tracas de finition viennent ternir le tableau (plastiques qui collent, électricité un peu fantaisiste et matériaux Intérieur un peu Indigne du pédigrée de l’auto, notamment cuir et tissu) En conclusion, si vous cherchez une voiture De caractère, sauvage, belle à se damner, exclusive, avec 4 vraies places... la Gransport est une option qui demande considération. Enfin un dernier mot sur l’embrayage qui a fait couler beaucoup d’encre. Si vous respectez la mécanique et ne vous comportez pas en Kéké des feux rouges, ne tirez pas sur la première au démarrage et en se mettant en neutre à l’arrêt; la durée de vie sera très respectable. Beaucoup plus excitante, exclusive et sauvage qu’une Porsche. Je ne compte plus les pouces levés, les photos et les compliments sur la sonorité jouissive! Je la garde jalousement, aussi longtemps que je le pourrais)))

Lire tous les avis sur la MASERATI GRAN-SPORT-V8

Vous possédez une GRAN-SPORT-V8 ? Publiez votre avis !


VOUS POURRIEZ AIMER


Guide des sportives
A la Une TOYOTA SUPRA GR 2.0
TOYOTA SUPRA GR 2.0

GUIDE D'ACHAT
Forum
Les derniers sujets sur MASERATI :