L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > FERRARI > 250 GT coupé Pininfarina








RETRO (15-07-2008)

FERRARI
250
GT coupé Pininfarina
(1958 - 1961)

759.000 € (enchères 2008)
NC CV
FISCAUX

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES FERRARI 250 GT coupé Pininfarina
MOTEUR
Type: 12 cylindres en V à 60°, 24 soupapes
Position: longitudinal AV
Alimentation: 3 carburateurs Weber 36 DCS
Cylindrée en cm3: 2953
Alésage x course : 73 x 58.8
Puissance ch DIN à tr/mn: 250 à 7000
Puissance au litre en ch DIN : 84,6
Couple maxi en mkg à tr/mn:
Couple au litre en mkg :
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports): mécanique 4 rapports
POIDS
Données constructeur en kg:
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN :
ROUES
Freins : 4 tambours
Pneus : 6.00-16
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 240
0 à 100 km/h : 8"


La lignée des 250 marque le début du Grand Tourisme chez Ferrari. Cette 250 GT Lusso en est certainement la plus belle interprète.


La Ferrari 250 GT Lusso repose sur le châssis court des 250 GTO. Ce coupé aux proportions jugées parfaites fait tourner la tête des collectionneurs et ses cours atteignent des sommets vertigineux...


Le V12 3.0 Ferrari fournit 240 ch à 7000 tr/mn et une musique particulièrement envoûtante !


Ci-dessus, l'une des 3 Ferrari 250 GT Lusso Competizione connues. Un utlime collector vendu 1.100.000 euros dernièrement...

- Offre partenaire -

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (15/07/2008)

LUXE ET SPORT
Aussi appellée Ferrari 250 GT Lusso Berlinetta à ses débuts, la GT/L est pour ainsi dire la première Ferrari Grand Tourisme qui sera commercialisée en série. Belle, puissante, performante, la 250 Lusso (pour "Luxe") s'embourgeoise en offrant un confort et un raffinement jamais atteint sur les premières Ferrari qui étaient avant tout des voitures de sport, sinon de course. La sublime 250 GT Lusso signée Pininfarina arrive en 1963 et va quitter le catalogue Ferrari seulement un an plus tard. Produite à 350 exemplaires, elle reçu alors les éloges de la presse et s'attire aujourd'hui encore les faveurs des plus riches collectionneurs...

Texte : Sébastien DUPUIS
Photos : RM Auctions

Reposant sur le châssis court de 2400 mm d'empattement des mythiques 250 GTO, la Ferrari 250 GT Lusso Berlinetta fût longtemps considérée comme la plus belle réalisation de Pininfarina. Véritable chef d'oeuvre parmi les chefs d'oeuvre de la série 250, la GT/L possède des proportions parfaites et s'inscrit dans les plus désirables productions de coupés 2 places des années 60. Le premier prototype de la nouvelle 250 GT/L, ou Lusso, apparaît au salon de Paris Motor en octobre 1962. Dessinnée chez Pininfarina et assemblée chez Scaglietti, elle hérite de la grâce naturelle des 250 GT SWB Berlinetta et marque définitivement la naissance d'une deuxième branche d'activité chez Ferrari : le voitures de sport destinées à la route, parallèlement aux voitures de course. Destinées à une clientèle riche et célèbre (de préférence, pour les retombées médiatiques), les Ferrari de route deviennent de plus en plus confortables et "accessibles", dans le sens où leur conduite sur longue distance s'apparente de moins en moins à une course marathon... Après les 250 GT Coupé, Cabriolet, Spyder California et GTE 2+2, la 250 Lusso sera la dernière voiture dotée du V12 Colombo. Avec ses 3 cabrurateurs Weber (contre 6 en compétition), le 3.0 délivre ici environ 250 ch et permet d'atteindre les 240 km/h en pointe avec une accélération de 0 à 100 km/h en 8 secondes. Le magazine Car and Driver de mai 1964 disait “…ses proportions approchent la perfection”. Road and Track qui testa la voiture en 1969 écrivait pour sa part, “… la plus belle voiture de Ferrari; un classic en 5 ans seulement”. Mais ce n'est pas que la presse qui était en admiration devant cette Ferrari 250 GT/L. Elle s'attira également les faveurs de nombreuses personnalités, ce qui ne manquait pas de plaire à Enzo. Battista “Pinin” Farina, lui-même, en acheta une pour son usage personnel, ainsi que l'acteur et pilote Steve McQueen. Sans aucun doute, elle aida Ferrari à se propulser en élite de l'automobile parmi les clients les plus riches et assurer ainsi la rentabilité de sa petite entreprise et de ses activités sportives, ce qui restait pour Enzo le but ultime de sa passion. A noter que 3 modèles auront eu le privilège d'être vendus en version "competizione", c'est à dire allégés au maximum de tout superflu car destinés principalement à la course. Ce collector de Maranello a récemment été vendu 1.100.000 euros lors d'une vente aux enchères...

:: CONCLUSION
Entièrement restaurée ces dernières années, la Ferrari 250 GT/L Lusso présentée ici a été vendue aux enchères ce printemps pour la modique somme de 759.000 euros. Une somme qui reflète l'engouement encore très vif pour ce modèle considéré par beaucoup comme la meilleure Ferrari de tous les temps, la plus belle, la plus racée. Bien sûr, ces performances sont éloignées des standards actuels de la marque, mais avouons que pour le reste, elle est toujours aussi diablement désirable !

L'Automobile Sportive remercie la société RM Auctions pour sa contribution à la réalisation de ce dossier. www.rmauctions.com

Comparez les tarifs des assurances pour une FERRARI 250 GT coupé Pininfarina

Vous avez aimé cet article ? Merci de le partager :)



Avis des propriétaires

VOUS POURRIEZ AIMER


Videos

VOIR NOTRE CHAINE

Guide des sportives
A la Une VOLKSWAGEN GOLF (7) GTI TCR
VOLKSWAGEN GOLF (7) GTI TCR

GUIDE D'ACHAT
Forum
Les derniers sujets sur FERRARI :