stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

L'AUTOMOBILE SPORTIVE > REPORTAGE > KOENIGSEGG

VISITE DE L’USINE KOENIGSEGG AB (ÄNGELHOLM, SUEDE)

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (26/11/2014)

UNE LEGENDE EST NEE !

La société automobile Koenigsegg vient de fêter ses 20 ans même si son premier modèle routier vendu à un client n’a que 12 ans. Il s’agit donc d’une société encore jeune et pourtant, cette marque suédoise ne cesse de faire parler d’elle, avec à son actif de multiples records de vitesse qui ont eu de quoi agacer certains leaders de la catégorie. Nous avons eu la chance de visiter l’usine à Ängelholm…

Texte : Maxime JOLY - Photos : Étienne ROVILLÉ

Les supercars et autres hypercars exotiques sont à la mode. Plusieurs petits constructeurs tentent leur chance avec plus ou moins d’audace et donc, plus ou moins de succès. Le Danemark a Zenvo, l’Espagne a GTA Motor et l’Autriche a Tushek. Mais les deux firmes à succès se nomment Pagani et Koenigsegg, en plus de Donkervoort dans un autre registre. La Suède ne compte pas que Zlatan Ibrahimovic dans ses rangs. Christian von Koenigsegg, retenez bien ce nom…

L’HISTOIRE DE KOENIGSEGG : DU CONCEPT A LA ROUTE

koenigsegg factory ccx

C’est en 1994, à l’âge de 22 ans, que Christian crée sa société Koenigsegg Automobile. Deux ans plus tard, il réussit à produire un prototype, baptisé CC pour Competition Coupé et motorisé par un V8 d’origine Ford. Le concept est dévoilé durant le festival de Cannes et se fait immédiatement remarquer. Quatre années supplémentaires sont nécessaires pour proposer un second prototype, celui de la future CC8S au Salon de Paris de l’an 2000. Tout bascule lorsqu’un allemand ayant vu le proto téléphone à Christian von Koenigsegg afin d’acheter la voiture. Cet évènement sera un déclic pour Christian qui décide de se lancer dans la production en très petite série. La CC8S définitive est présentée en 2002 à Genève et la production démarre le 11 septembre de la même année…

L'USINE

koenigsegg production agerakoenigsegg ghost

Ängelholm est une petite ville d’environ 20.000 habitants située à une heure au Nord-Ouest de Malmö. Elle a l’avantage d’être le long de l’autoroute allant jusqu’à Göteborg mais aussi à côté de Helsingborg qui est en liaison directe en ferry avec le Danemark. Deux choix s’offrent donc à vous : le pont-tunnel Øresundsbron entre Copenhague et Malmö, ou bien le ferry. Suite à un incendie qui a frappé la première usine de Koenisgegg en 2003, la production a été déplacée dans l’ancien entrepôt qu’occupait l’Air Force. C’est ce qui explique le très faible nombre d’exemplaire de CC8S (six seulement) et la présence d’avions dans la ville et le fantôme (le Ghost) dans les voitures. Christian avait fait la promesse que pour rendre hommage à l’Air Force, les voitures produites à cet endroit porteraient leur emblème. L’autre bonne nouvelle est la présence d’une longue piste d’atterrissage servant de piste d’essai.

koenigsegg production line factorykoenigsegg production line factory

Tout dans une Koenigsegg est fabriquée à la main. Cela va du moindre détail de l’intérieur au moteur (fait maison et assemblé à l’usine mais produit en Angleterre). Il y a un atelier dédié au montage de la monocoque en carbone, un autre à l’assemblage des différents composants du châssis, un autre au moteur, un autre à la transmission, un autre à l’intérieur puis l’atelier de peinture. Pour se faire une idée du travail de titan réalisé, chaque moteur nécessite entre trois et quatre semaines de travail pour être assemblé. Un intérieur complet prend un mois, il y a six couches de peinture qui représentent un travail compris entre 950 et 1200 heures, en plus des 400 heures de polish qui suivent.

koenigsegg production line factory

Les ingénieurs travaillent dans cet immense open space et on croise Christian aller d’un endroit à l’autre de l’entrepôt, en toute simplicité. J’ai oublié de mentionner les deux salles « secrètes » où une partie des 60 (et bientôt 80) employés travaille sur les nouveautés à venir. Toute cette organisation sera prochainement remaniée afin de produire plus de voitures. Avec une moyenne annuelle de 15 voitures par an, Koenigsegg ne peut satisfaire toute la demande ! Mais pour bien comprendre le fonctionnement de Koenigsegg, il faut d’abord connaître son histoire…

LA PHILOSOPHIE DE KOENIGSEGG

pistons koenigseggpistons koenigsegg

L’ambition de Christian von Koenigsegg a toujours été simple et se résume en une phrase : faire la meilleure voiture de sport du monde. Rien que ça ! Une ambition qui a valu au suédois de se faire rire au nez plusieurs fois mais, deux décennies plus tard, il a largement pris sa revanche. Sa philosophie, dès le commencement, fut de faire une voiture de sport puissante mais sans que cela ne nuise au poids. Partageant le « Light is Right » de Colin Chapman, il a toujours pour objectif de faire la voiture - homologable - la plus légère possible. Une homologation américaine qui avait fait prendre à la CCX (baptisée en interne « première voiture mondiale ») 100 kg par rapport à la CCR. Aujourd’hui, les Agera R/S et One:1 passent les normes Euro6 ! Ce travail sur le poids se retrouve avec l’utilisation intensive de carbone, dont la pièce maîtresse est la coque carbone. Les portes (Dihedral Synchro Doors) à la cinématique extraordinaire sont également conçues dans cet esprit, en plus d’offrir un gain d’espace en stationnement. Autre caractéristique unique au monde d’une Koenigsegg est l’absence de plastique dans la voiture. Dernier point, aucun cabriolet n’a vu le jour, Christian et ses acolytes préférant la solution du targa.

LES RECORDS

2005ccr fastest carImpossible de mentionner Koenigsegg sans évoquer les records réalisés. Le premier se produisit en 2005 au Nürburgring sur une CCR. Il s’agit alors d’un record de slalom. Mais le tournant a lieu quelques semaines plus tard sur le circuit de Nardo lorsque la CCR détrône la McLaren F1 avec une vitesse chronométrée à 388 km/h ! La légende est en marche… La CCX, encore elle, bat le record au tour sur le circuit de Top Gear puis, l’année suivante, y obtient le record de vitesse. Avec 313 km/h authentifiés en 2006 par le Guiness Book, la CCR bat le record de vitesse au Nürburgring. En 2008, la CCX est chronométrée à 29,2 secondes pour effectuer l’exercice du 0-300 km/h-0. Elle enchaîne avec le 0 à 200 km/h en 9,3 secondes. En 2009, la boîte robotisée faite en collaboration avec Cima n’a besoin que de 30 ms pour effectuer un changement de rapport ! Deux ans plus tard, c’est au tour de l’Agera R de faire parler d’elle. Elle effectue le 300-0 km/h en 6,66 secondes et le 0 à 300 km/h en 14,53 secondes. Quant au 0 à 200 mph, il est mesuré en 17,68 secondes. Et il y en a encore d’autres. En ce moment, l’Agera R s’attaque à un autre record : celui de la voiture de route la plus rapide sur le Nürburgring…

L’ENVIRONNEMENT

ccxr biofuelLes suédois et les pays nordiques en général sont très sensibilisés aux notions environnementales. Les pompes E85 se trouvent quasiment à chaque coin de rue en Suède. C’est donc fort logiquement que Koenigsegg (qui travaillait sur le flexfuel pour Saab) profita de cette technologie pour l’installer sur ces voitures. La première à en profiter fut la CCXR de 2007, développant la puissance de 1018 HP. A présent, l’Agera R et la One:1 perpétuent cette tradition en proposant jusqu’à 1MW de puissance ! Une autre piste lancée par Koenigsegg est le moteur camless. Il est au point et fonctionne mais le lancement en production traîne malheureusement…

LE COURONNEMENT

Les Koenigsegg avaient rapidement acquis leur lettre de noblesse dans le monde de la voiture de sport mais c’est l’Agera qui installa définitivement le constructeur au panthéon des Grands de ce monde. En décembre 2010, l’Agera fut élue Hypercar de l’année par Top Gear. Depuis, l’Agera R a encore été améliorée avec les suspensions Triplex et la boîte de vitesse. La consécration audiovisuelle eut lieu dans le film Need for Speed. Bien que très mauvais, il permet de se rendre compte à quel point la marque a gagné en notoriété.

christian von koenigseggINTERVIEW CHRISTIAN VON KOENIGSEGG
Un rêve est devenu réalité. Nous avons eu la chance de passer une journée complète chez Koenigsegg, à Ängelholm. Cerise sur le gâteau, nous sommes restés deux heures avec Christian von Koenigsegg. L’occasion de lui poser plusieurs questions, ainsi qu’au responsable de la communication et au motoriste maison…
> Lire notre interview avec Koenigsegg

 

christian von koenigseggLA MEGACAR : KOENIGSEGG AGERA One:1
Un rêve est devenu réalité. Nous avons eu la chance de passer une journée complète chez Koenigsegg, à Ängelholm. Cerise sur le gâteau, nous sommes restés deux heures avec Christian von Koenigsegg. L’occasion de lui poser plusieurs questions, ainsi qu’au responsable de la communication et au motoriste maison…
> Lire notre dossier sur la Koenigsegg Agera One:1

CONCLUSION

Koenigsegg est sans doute l’entreprise la plus incroyable et la plus passionnante du monde de l’automobile. A la pointe de la technologie tout en demeurant fidèle au principe de la petite série, elle représente tout ce que l’on attend d’une telle marque : une voiture bien construite, une exclusivité poussée à son paroxysme et, surtout, un intérêt vis-à-vis de l’humain. Chaque client n’est pas un numéro sur une longue liste mais fait partie intégrante de la famille. Tout cela, en majeure partie grâce à Christian von Koenigsegg qui a su très bien s’entourer et rester accessible. Convivialité et sérieux cohabitent dans les locaux d’Ängelholm…

Nous remercions infiniment Christian von Koenigsegg et son équipe pour leur acceuil chaleureux et leur disponiblité. Continuez à nous faire rêver !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
RECHERCHE