L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > TVR > TAMORA






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (22-07-2004)
TVR
TAMORA
(2001)
PRIX (01/07/2004): 60 000 Euros
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES TVR TAMORA
Moteur: 6 cylindres en ligne, 24 soupapes
Position: AV, longitudinale
Cylindrée: 3 605 cm3
Puissance maxi: 350 ch à 7 200 tr/min
Couple maxi: 40,1 Mkg à 5 500 tr/min
Transmission: AR, BV Manuelle 5 rapports
Freins Av/Ar (ø): disques ventilés (304/282 mm)
Poids à vide (constructeur): 1 060 kg
Pneumatiques Av/Ar: 225/50 ZR 16
PERFORMANCES
Rapport poids/puissance: 3 Kg/ch
Vitesse maxi: 258 km/h
0 à 100 km/h: 4"5
CONSOMMATION
Moyenne: 10 L/100km


En cuir et Alcantara, les baquets sont très enveloppants. Le tableau de bord au design original apporte plus de vie à l'habitacle que certains ensembles noircissimes trop fréquemment rencontrés.


Sous ce long capot trône un 6 en ligne de 3,6 L développant 350 ch. Attention sous la pluie, on ne rigole plus !


Du côté de Blackpool, les occasions de rouler sous le soleil sont rares mais les puristes ne reculents devant rien. Et d'ailleurs, comment résister au roadster TVR, capable dégayer chacun de vos déplacements...


Avec la TVR Tamora, on retrouve le plaisir d'un travail réalisé par la main de l'homme et dont l'unique but est de procurer du plaisir...

BIEN :-)
Moteur envoûtant
Superbe machine à sensations
Comportement sportif et prévenant
PAS BIEN :-(
Homologation à titre individuel
Réseau français quasi inexistant
Aspects pratiques ignorés
Equipement ?

- Offre partenaire -

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (22/07/2004)

SHE'S SO FINE !
Si le paysage automobile français vous semble terriblement morose et que vous disposez de quelques dizaines de milliers d'euros pour vous offrir un nouveau jouet, prenez le premier car-ferry vers la plus grande île d'Europe. Au royaume d'angleterre, l'artisanat, et plus encore l'art automobile, existent encore pour le plus grand plaisir des amateurs de sportives d'exception. TVR est de cette secte d'irréductibles et la Tamora, le nouveau roadster sportif de la gamme, possède tous les arguments qui ont fait la réputation de la maison, Outre-Manche...

Texte : Sébastien DUPUIS
Photos : D.R.

A Blackpool, à 400 km au Nord-ouest de Londres, les ateliers de TVR continuent à donner vie à des engins extraordinaires et malheureusement bien peu connus chez nous autres français. Il faut s'y faire, nous avons le vin, les anglais ont l'automobile. Le mélange de deux n'étant pas conseillé, nous ne saurions mieux vous conseiller que de vous rendre sur la côte ouest anglaise, non pas pas pour vos vacances (car elle n'a rien de celle d'Azur), mais afin d'y découvrir un engin atypique qui ferait passer la Bmw Z3 M pour un roadster de fillette...

SPORTIVE, A L'AIR LIBRE !
Si les ateliers TVR n'ont rien de la rationalisation industrielle à grande échelle, il s'en dégage une atmosphère chaleureuse propre à tout atelier d'artisanat d'art. Et il suffit de découvrir et contempler le dernier bijou de Blackpool pour se convaincre de la force émotionnelle de ces deux mots : artisanat, art. Car la TVR Tamora est belle et s'admire comme une oeuvre d'art. Ses formes douces, lisses et rondes semblent ne s'inspirer d'aucun best-seller connu et son habitacle accueillant tranche avec la tendance "germanisante" des productions actuelles. Pour le détail, on se surprend par exemple de ne trouver aucune poignée d'ouverture des portières... Normal, celle-ci est électrique ! Côté ergonomie, le dépouillement de la planche de bord repose les yeux et les grands n'auront aucun mal à loger leurs jambes sous le petit volant sport à 3 branches (sans airbag). On regrette juste une largeur aux coudes peu agréable. Basée sur un nouveau châssis, commun à la Tuscan, le roadster Tamora reçoit également une évolution de sa mécanique 6 cylindres en ligne, placée en position longitudinale avant. Un moteur en aluminium, léger et compact, entièrement conçu en interne. Une prouesse qui fait la fierté des ingénieurs maison, plutôt habitués à bidouiller des V8 provenant de la banque de moteurs Rover. Ce travail osé techniquement et financièrement, apporte néanmoins cette particularité de proposer aux clients TVR une mécanique inédite et par ailleurs, forte en caractère ! En effet, ce "straight" 6 à 24 soupapes, cubant 3L6, développe 350 chevaux à 7200 tr/mn et un couple copieux de 40,1 Mkg à 5500 tr/mn. Des valeurs qui mettent la puce à l'oreille avec un excellent rendement et un goût prononcé pour les hauts régimes. Dans les faits, le caractère moteur se dévoile effectivement autour de 5000 tr/mn où la conduite "sur le couple" laisse place à l'ivresse de la zone rouge. D'autant plus que, si on en croit la fiche technique du constructeur, le poids de la belle se limite à 1060 Kg, ce qui lui octroie un rapport poids/puissance de 3 Kg/ch seulement ! Il est donc probable dans ces conditions que le 0 à 100 annoncé en 4"5 soit tout aussi réaliste que la vitesse maxi de 258 Km/h. La puissance est transmise aux seules roues arrières par l'intermédiaire d'une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports dont le maniement ferme et peu précis n'est pas exempt de reproches. Pour vous aider à dompter la bête, ne comptez pas sur une quelconque aide électronique. La TVR est une sportive à l'ancienne, la répartition des masses n'est pas idéale et seule un passage par la bonne vieille école des pilotes permet de se passer d'ABS ou d'antipatinage et plus encore d'ESP... Sur la pluie, généralement fréquente au Royaume-Uni, on apprend donc rapidement la science du drift maîtrisé ! Heureusement, la Tamora est très communicative dans ses réactions. Les pneus à profil haut (225/55 R16) ont cette qualité qui devient rare de se montrer plus progressifs. La suspension, qui préserve un bon confort, n'est pas non plus en bois et les mouvements de caisse à l'accélération ou au freinage trahissent une amplitude prononcée, sans doute étudiée pour les petites routes de l'angleterre profonde. Mais volant en main, on prend un plaisir certain à placer au millimètre, grâce à une direction directe et précise, ce roadster au parfum de sportivité enivrant.

:: CONCLUSION
Avec son rapport poids/puissance très athlétique, le roadster TVR Tamora ne manque pas de sportivité. A tous les régimes, il se déguste comme un bon vin, avec des sensations uniques et rares. En somme, on retrouve le plaisir d'un travail réalisé par la main de l'homme, avec talent et expérience, et dont l'unique but est de procurer du plaisir à ceux qui sauront l'apprécier. Finalement, le plus grand regret reste que TVR n'entreprenne toujours pas de démarche d'homologation au niveau Européen. Car honnêtement, la Tamora nous donnerait presque envie de partir vivre en Angleterre !...

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"Puissante, légère, agile... la Tamora présente tous les attraits d'un roadster pur sport. Elle y ajoute un réel confort de suspension et une authenticité assez savoureuse, avouons-le. Mais sa polyvalence d'usage est en retrait par rapport à celle de la Porsche Boxster S, pour ne citer qu'elle."
SPORT AUTO N°479 - CONTACT TVR TAMORA.


Devis d'assurance pour une TVR TAMORA

AVIS

je possède une trv tamora depuis 12 mois. habitué aux mdèles de la même marque (cerbera, chimaera) celle ci est la plus fiable de son histoire. hormis quelques soucis electriques, le moteur dans sa configuration d origine délivre 20% de chevaux supplémantaires grâce à un échappement silverstone complet, qui en plus de délivrer un son rauque à bas régime et un rugissment strident dans les tours fait littéralement décoller l'auto dès le premier rapport. on regarde bien la route, et on change de rapport au clignottement des led de zone rouge. conduite à droite, mon bras gauche s'est bien musclé depuis un an. boite dure, la marche arrière ne passe que si vous enclenchez la 5e avant; c'est une technique. avec presque 400ch, motricité cependant difficile, même sur le sec lorsque, téméraire sur des routes bien larges si possible , on écrase l 'accélérateur. cet un engin difficile à dompter, voire impossible, dans le pur esprit tvr, aucune assistance electronique, de la brutalité sans pouvoir compter sur un quelconque appui mécanique qui rattraperait une erreur de pilotage. vigilance absolue. au delà de 220kms/h, autant se cramponner au volant et esperer qu'aucun élement de coque ou appendices exterieurs ne se détachent, ça trembre, ça fait du bruit, et le vent qui s 'infiltre de tous les côtés possibles ne rassure pas votre passagère qui m'a déjà réclamé des boules quiès (étanchéité aléatoires...) rayon de braquage ridicule, manoeuvres parfois impossibles dans les espaces publics (parking); freinage correct pour le poids, mais autaut être prê à écraser la pédale de frein (assistance?) l'auto est une sacrée bête intouchable qui attire tous les regards et laisse dans le rétroviseur quasiment tout le monde(sauf la ligue des porsche 911 turbo) mais drivers des autos puissantes germaniques passez votre chemin, ici pas de concession ni confort, c est de la conduite en osmose avec l'engin.du pilotage à l'ancienne) concentration constante,et sous la pluie, laissez les clio vous dépasser, pas de vexation personnelles sur ce point. pas de toit électriques, il faut 10mns pour se garer et ranger le hardtop dans le coffre. et les désagréments de fiabilité , petites pannes électriques sont fréquentes. j'adore l'engin. mais mon esprit reste plus proche de la conduite huile et bruit de l'inox, que gants de conduite hermes et mocassins immaculés sur la pédale d'un cayman....
Lire tous les avis sur la TVR TAMORA

Vous possédez une TAMORA ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets TVR sur le forum :
Forum
RECHERCHE