L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > NOBLE > M12 GTO-3R






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

PRESENTATION (01-12-2004)
NOBLE
M12
GTO-3R
(2003)
78 500 Euros (01/10/2004)
NA CV FISCAUX - Non importée en France
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES NOBLE M12 GTO-3R
MOTEUR
Type: 6 cylindres en V à 60°, 24 soupapes, 2x2 arbres à cames en tête
Position: Central AR transversal
Alimentation: Injection électronique + 2 turbocompresseurs.
Cylindrée en cm3: 2 967
Alésage x course : 89 x 79,5
Puissance ch DIN à tr/mn: 352 à 6 200.
Puissance au litre en ch: 118,63
Couple maxi en Nm à tr/mn: 475 de 3 500 à 5 000
Couple au litre en Nm : 160,09
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports): manuelle 6.
POIDS
Données constructeur en kg: 1 080
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 3,1
ROUES
Freins : Disques ventilés AV (330 mm) et disques AR (326 mm) + étriers flottants 4 pistons.
Pneus : AV 225/40 ZR 18 et AR 265/35 ZR 18.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 270
400 m DA en secondes: ND
1 000 m DA en secondes: ND
0 à 100 km/h : 3,7
0 à 200 km/h : ND
Consommation moyenne : ND L/100 Km


L'habitacle est racing avec une conduite... à droite. La finition est top et la présentation sportive.


C'est chez Ford que Lee Noble a trouvé un moteur. Et quel moulin ! V6 3 litres biturbo (fait maison) avec 352 ch et 475 Nm de couple. Chaud derrière !!


Comme sur une auto de course, l'avant et l'arrière se dévoilent entièrement.


Véritable catapulte, la Noble M12 GTO-3R affiche des performances de monstre sacré.


En sportive pure et dure, la Noble M12 GTO-3R oublie les assistances à la conduite à rappelle au pilote qu'il est seul maître à bord. Bravo pour la démarche à contre-courant...

BIEN :-)
Look d'enfer
Performances
Capacité de freinage
Etat d'esprit
Poids
Comportement
PAS BIEN :-(
Prix
Commande de boîte
Non homologuée
Absence de réseau en France

- Offre partenaire -

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (01/12/2004)

LETTRES DE NOBLESSE…
Lee Noble est passé du statut de pilote à celui de constructeur. Avec sa GT, la M12 GTO-3R, inutile de préciser en la regardant que sa vocation est exclusivement sportive. Son intérêt ? Une puissance suffisante, un poids contenu, une carrosserie adaptée et surtout des performances détonantes. Nos confrères anglais en raffolent et ne jurent que par elle pour étalonner les Supersportives du moment. Il faut avouer qu'à la simple lecture de la fiche technique, la Noble M12 GTO-3R nous met l'eau à la bouche. Un bien beau pays que l'Angleterre pour les voitures de sport...

Texte : Gabriel LESSARD
Photos : D.R.

Si en France Lee Noble est un inconnu, il est depuis des années installé dans le paysage automobile anglais. Ses premières lettres de noblesse automobile, il les a acquise il y a plus de 15 ans alors qu'il courrait avec une Lotus Europa à moteur Renault. Après des belles performances et quelques places d'honneur, sa volonté de concevoir et développer une voiture de sport germa en lui. Le fait d'être anglais allait lui faciliter ses projets, tant les règles d'homologation sont souples en Angleterre comparées à celles de la France. Il est l'artisan (dans tous les sens du terme) de l'Ultima, une sportive brute de fonderie anglaise. Mais après quelques temps, Lee Noble changea de projet et revendit Ultima après avoir fabriqué pas moins de 200 exemplaires. Il s'essaya avec succès aux répliques de qualité de Lotus 23B et Ferrari P4, et produisit ensuite différentes autos à usage circuit et/ou routier. Il fut également l'initiateur de l'Ascari, puis produisit la Noble M10. Avec sa carrosserie découvrable, elle perdait de son efficacité aérodynamique. Alors Lee Noble, éternel insatisfait, replancha sur son projet et créa une berlinette fermée : la M12 GTO. D'abord produite avec un V6 atmosphérique de 310 ch, c'est désormais un V6 3 litres biturbo de 352 ch qui équipe la Noble M12 GTO-3R…

DESIGN
La Noble M12 GTO-3R est une auto artisanale. Cela se ressent évidemment dans son design et sa finition. La carrosserie de cette GT anglaise offre un physique pour le moins sportif mais un poil déséquilibré. En fait, l'empattement très court avec une très faible hauteur de toit ne concourent pas à une ligne harmonieuse. Difficile d'apprécier la Noble à sa juste mesure, tant elle surprend. De profil, elle donne des faux airs de l'éphémère Ford RS2000 Groupe B. L'intégration des blocs optiques arrière de Ford Mondeo MkI est réussie et l'arrière avec son double aileron est des plus suggestif. Les prises d'air sont omniprésentes pour aérer la mécanique survoltée. Les jantes de 18 pouces remplissent bien les arches de roues et accentuent le caractère sportif de l'auto. Dans la multitude de détails qui sont présents sur la Noble M12 GTO-3R, on notera les ailes avant qui sont " aérées " façon Ferrari F40 ! Les sorties d'échappement encastrées dans l'extracteur arrière ont également retenu notre attention. Conçue comme une voiture de course, Lee Noble et son équipe ont pensé aux mécanos. Ainsi, le moteur se dévoile en relevant la totalité de la partie arrière, et l'avant se relève également intégralement. Pratique ! On ouvre la porte, et, pas de surprise, l'habitacle est étroit. On enjambe le passage de porte assez épais et on se laisse tomber (le mot n'est pas trop faible) dans le siège baquet conducteur qui est à droite. Immédiatement, la qualité de finition impressionne. Imaginez, même l'arceau cage est recouvert d'Alcantara ! Sous vos yeux, bien calé dans le baquet tendu de cuir bicolore rouge et noir et pressé par le harnais, votre regard glisse sur chaque détail original. Derrière le volant, 4 compteurs sont posés, et sur la console centrale en aluminium, trônent quelques boutons de commande. Mais inutile de chercher tout équipement de luxe à bord de la Noble. Pour ceux qui ne l'aurait pas encore compris, la Noble est une auto dont toute l'attention est tournée vers le sport et le pilotage. Donc il n'est pas surprenant de voir des vitres manuelles avec la manivelle en alu et allégée et un équipement des plus succincts. Le petit levier de vitesses en alu tombe bien sous la main… gauche ! Il est situé sur l'imposant tunnel central qui est tapissé de cuir rouge. La Noble M12 GTO-3R, comme beaucoup de réalisations de petits constructeurs se distingue par une qualité de finition et de réalisation hors pair, que les réalisations industrielles et standardisées peinent à atteindre au prix de tarifs élitistes.

MOTEUR
Lee Noble, comme beaucoup de petits artisans anglais, fait appel au catalogue Ford pour la mécanique de sa voiture de sport. C'est le V6 3 litres de la Ford Mondeo ST220 qui a été retenu. Il se distingue par ses 24 soupapes et ses 4 arbres à cames en tête. Mais pas question pour Lee Noble de le laisser tel que. Deux turbocompresseurs viennent souffler dans les bronches de ce V6 pour lui faire gagner 126 ch. Ils sont refroidis par eau et un échangeur air/air permet de garantir un rendement constant. Ce sont donc 352 ch qui passent par les roues arrière pour une auto d'une tonne. Mais au-delà de la puissance c'est également le couple copieux de 475 Nm de 3 500 à 5 000 tr/mn Pour l'occasion, il se donne même des tonalités de V8. De même, la wastegate vous gratifie de sa complainte usuelle. Avec sa puissance brute de fonderie, la Noble M12 GTO-3R dispose d'un moteur turbo à l'ancienne : un petit temps de réponse, et puis c'est le déferlement de la puissance. Terriblement jouissif surtout pour une auto de ce poids. Imaginez, 3,1 kg/ch ! Et le couple démoniaque permet des reprises canons. Nous n'avons malheureusement pas pu faire des mesures de reprises, mais les sensations sont bien réelles. Heureusement que les reprises sont efficaces, car cela dispense de jouer de la boîte 6 qui possède malheureusement un guidage imprécis et une commande dure.

CHASSIS
Le châssis de la Noble M12 GTO-3R est à lui seul révélateur de l'exotisme de la bête et de ses gènes compétition. Totalement réalisé en acier, des panneaux en alu sont boulonnés dessus. Il est fabriqué en Afrique du Sud et est ensuite envoyé en Angleterre pour intégrer les lignes de montage de Noble. Sur la 3R, les insonorisant ont disparu ce qui a permis un gain de poids de 30 kg. Les éléments de suspension à double triangulation ont certains éléments en aluminium. Là encore, la conception compétition de la Noble privilégie un poids plume. Mais malgré cette obsession de l'efficacité circuit, Lee Noble et ses techniciens ont réussi à trouver un compromis entre confort sur route et efficacité sur circuit. Confort, relatif tout de même vu la définition de l'engin. La direction est assistée et directe avec 2,6 tours de butée à butée. Bien que la Noble pèse autour de la tonne seulement, les freins ont été montés en puissance suffisante : disques ventilés avant (330 mm) et arrière (326 mm) avec des étriers flottants à 4 pistons. Généreusement chaussée avec des jantes alu de 15 pouces, les hommes de Noble ont monté des pneus de 224/40 à l'avant et 265/35 à l'arrière. A noter que le moteur est implanté derrière les occupants en position transversale. Un différentiel à glissement limité Quaife autorise une motricité sans faille, puisque la Noble est une sportive pure : pas d'assistance à la conduite d'aucune sorte, ni même d'ABS ! Pied sensible et expert sur la pédale du milieu donc. Le plus surprenant reste la polyvalence du châssis de la Noble M12 GTO-3R qui permet à tous ou presque de rouler sur route ouverte dans les limites du raisonnable et pour les plus experts de chercher les limites sur circuit. La presse anglaise est littéralement dythirambique sur la Noble et n'hésite pas à l'utiliser comme valeur étalon pour ses essais de supersportives. Après cette brève prise en main, on les comprend aisément.

:: CONCLUSION
Mi-ange, mi-démon, la Noble M12 GTO-3R est une véritable furie au caractère bien trempé. Mais au-delà de son physique athlétique, c'est surtout sa qualité de finition, ses performances et son châssis efficace qui impressionnent. Peu étonnant en fait que nos amis journalistes anglais se soient entichés de la Noble. Dommage que son tarif soit à la hauteur de ses prestations et que surtout la Noble ne profite pas d'une homologation européenne. Imaginez un peu une telle auto sur nos routes ! Voilà qui donnerait bien des nuits blanches à certains de nos gouvernants...

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"Le comportement routier de la M12 est bluffant à plus d'un titre. Par sa polyvalence, tout d'abord, et son efficacité ensuite. L'amortissement n'est pas dur comme du bois et les débattements de suspension sont tout à fait adaptés à un usage routier. Malgré ce filtrage, la GTO-3R vous met en prise directe avec la route. La direction assistée n'offre pas un feeling irréprochable, mais sa précision ne souffre d'aucun défaut majeur. Notons également que le différentiel à glissement limité Quaife permet une excellente motricité. Les capacités de freinage sont du même acabit, mais l'absence d'antiblocage oblige à doser les forts ralentissements de façon précise. Difficile de conclure cette prise en main sans évoquer l'aspect financier. La M12 GTO-3R est affichée à 78 500 euros, soit la somme pour acquérir une Porsche 911 Carrera flambant neuve… Et rappelons que l'absence d'homologation européenne promet au futur acheteur français de nombreuses tracasseries administratives."
SPORT AUTO - mars 2004 - Noble M12 GTO-3R.


Devis d'assurance pour une NOBLE M12 GTO-3R

AVIS

Vous possédez une M12 GTO-3R ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets NOBLE sur le forum :
Forum
RECHERCHE