L'AUTOMOBILE SPORTIVE, le portail des voitures de sport
GUIDE






Assurland.com

Nos Stages de pilotage :
Stage Porsche
Stage Ferrari
Stage Lamborghini
Stage Subaru
Stage Aston Martin
Stage 4 voitures
Stage Rallye
Cours pilotage
Stage Drift
Essais routiers
Journées circuit
Stage incentive
L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > GUIDE OCCASION > FIAT > COUPÉ
::
GUIDE OCCASION (02-01-2004)
FIAT
COUPÉ

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES
COUPE FIAT 1.8 / 2.0 / 2.0 T / 2.0 20 V / 2.0 T 20V.
MOTEUR
Type: 4 cyl. en ligne longitudinal, 16 s 2ACT / 5 cylindres en ligne, 20 soupapes 2 ACT.
Position: AV transversal
Alimentation: Injection électronique + turbo sur 2.0 T et 2.0 T 20 V.
Cylindrée en cm3: 1 747 / 1 995 / 1 995 / 1 998 / 1 998.
Alésage x course en mm: 82x82,7 / 84x90 / 84x90 / 82x82,7 / 82x82,7.
Puissance ch DIN à tr/mn: 130 à 6300 / 142 à 6000 / 195 à 5500 / 147 à 6100 / 220 à 5750.
Puissance au litre en ch: 74,4 / 71,1 / 97,7 / 73,7 / 110,1.
Couple maxi en mkg à tr/mn: 16,7 à 4300 / 18,7 à 4500 / 30,2 à 3400 / 19 à 4500 / 31,6 à 2500.
TRANSMISSION
Aux roues AV.
Boîte de vitesses (rapports): 5 manuelle (6 sur turbo 20V).
POIDS
Données constructeur en kg: 1 180 / 1 250 / 1 320 / 1 270 / 1 310.
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 9 / 8,8 / 8,9 / 8,6 / 5,9.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 205 / 208 / 210 / 225 / 218.
400 m DA en secondes: 17,1 / ND / ND / ND / 15.
1 000 m DA en secondes: 31,5 / 30,4 / 30,7 / 28,1 / 27.
0 à 100 km/h : ND.


Il y eut une période où Fiat motorisait des coupés dessinés par Bertone avec le V6 des Dino-Ferrari. Avec le coupé Fiat, c'est renouer avec la grande tradition des coupés de Turin.


Si le design extérieur du coupé Fiat du à Chris Bangle innovait fortement, l'intérieur n'était pas en reste et réalisé quant à lui par Pininfarina. Notez le bandeau peint couleur carrosserie.


Avant d'officier chez BMW avec les controverses que l'on connait, Chris Bangle a osé et réussi ce dessin pour le coupé Fiat. Une chose est certaine, il ne laisse personne indifférent, mais nous on adore....

Sur la route, le coupé Fiat se révèle comme un coupé homogène. Certes les explosives variantes turbo mettent à mal le train avant du beau coupé turinois, mais le sport est toujours omniprésent.

BIEN :-)
Performances pour les Turbo
Look
Comportement
PAS BIEN :-(
Image Fiat
Finition
Motricité perfectible
Pas sportive en 1.8 16V


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 02-01-2004

LE SPORT A PRIX D'AMI…
Depuis les Fiat 124 Coupé, le constructeur de Turin était dramatiquement absent du marché des coupés sportifs. Mais dans l'effervescence qui règne dans les années 90 chez Fiat et sous le crayon de Chris Bangle, la firme turinoise va dévoiler un coupé au design original qui va en outre s'imposer comme le meilleur rapport prix/plaisir du marché.

Texte: Nicolas LISZEWSKI - Photos: D.R.

Lorsque Fiat dévoile son Coupé Fiat en 1994, sa gamme est alors en pleine effervescence. La Punto, commercialisée depuis peu est un véritable succès commercial pour Fiat, les Fiat Bravo et Brava vont annoncer un design osé à Turin, et dans les cartons est prévue la petite Barchetta pour profiter du soleil en égoïste. Les Fiat Coupé vont être une vraie voiture image pour Fiat et son réseau qui vont vivrent leurs dernières heures de prospérité avant de rencontrer les difficultés actuelles dans un marché automobile tendu.

CONCEPTION.
Politique de groupe oblige, les Coupé Fiat vont devoir partager leur plate-forme avec un modèle alors commercialisé chez Fiat : la Tipo. L'idée est plutôt heureuse car la Tipo offre un comportement routier sain, et sa plate-forme oblige ainsi le Coupé Fiat de posséder un empattement long, gage d'une habitabilité respectable pour un coupé 2+2. Sur ce point précis, son cousin chez Alfa Romeo, le GTV, sera nettement moins bien loti. Côté mécanique, c'est toujours dans la banque d'organe du groupe Fiat que les ingénieurs vont jeter leur dévolu. Ainsi le 2.0 16V est celui des Tipo du même nom, et la version la plus puissante reçoit un turbo qui porte la puissance à 195 ch.

DESIGN OSE !
Chris Bangle qui officie aujourd'hui chez BMW, est alors aux commandes du design chez Fiat pour le Coupé. Le résultat, jugé alors original et osé à sa présentation, fait la force du Coupé Fiat. En effet, de très nombreux détails de la carrosserie ont été travaillés avec soin comme les arches de roues dotées d'une saignée, la trappe à essence à l'ancienne (comme sur les Ferrari GTO) et les petits double feux ronds qui rappellent immanquablement les cousines de Maranello. Au premier regard, le Coupé Fiat ne laisse donc pas indifférent et suggère sa sportivité, qui sera réelle que sur les variantes turbocompressées. C'est Pininfarina qui va s'occuper de l'habitacle et qui aura la bonne idée de dessiner une planche de bord avec la partie centrale qui entoure les conteurs notamment en acier couleur caisse. L'habitacle globalement est bien dessiné et les sièges sont confortables. Seule la qualité d'assemblage et la qualité de certains plastiques rappellent le prix d'ami du Coupé Fiat.

EVOLUTIONS
En 1994, Fiat commercialise donc ses Coupé avec deux moteurs différents : le 2 litres 16 soupapes atmosphérique de 142 ch et le même moteur suralimenté développant 195 ch. Evidemment, c'est la version suralimentée qui est la plus intéressante et elle permet en outre d'envisager des possibilités d'évolution moteur à moindre frais. Le Coupé Fiat est doté de série d'un équipement très complet et est proposé à un tarif très attractif. Dès 1995, les Coupé Fiat reçoivent de série un Airbag conducteur, proposé jusqu'ici en option. Pour le millésime suivant, les Coupé Fiat sont remaniés avec notamment de nouveaux moteurs issus de la gamme Fiat. Ainsi, la Barchetta cède son 1.8 16V de 130 ch pour commercialiser une entrée de gamme, et les Bravo HGT prêtent leurs 5 cylindres 20 soupapes pour le Coupé 2.0 20V et 2.0 20V Turbo. Avec 142 ch pour la première et 220 ch pour la dernière, le Coupé Fiat dispose ainsi d'une gamme homogène et complète. Le Coupé Fiat 2.0 20V Turbo est alors unanimement consacré par la presse de l'époque pour ses performances et le plaisir de conduite procuré, surtout ramené à son prix de vente d'alors inférieur à 30 000 € !! Si la version d'entrée de gamme, le Coupé 1.8 16V est bien calme et chiche en équipement (jantes tôle avec enjoliveurs de série !), la version Turbo est fort bien lotie avec même le cuir de série. Il faut attendre 1999 pour que Fiat s'intéresse de nouveau à son coupé original. Le Coupé 2.0 20V Turbo profite ainsi d'une boîte mécanique à 6 rapports et d'une présentation spécifique (jantes alu, petites lames de spoiler avant…). Le moteur 2.0 20V atmo grappille 7 ch supplémentaires pour gagner en souplesse et en agrément de conduite. Toute la gamme est désormais équipée en série des deux Airbags frontaux. Ce sont les dernières modifications sur la gamme Coupé, puisque la production va cesser courant 2000. Fiat va donc mettre un terme à ce coupé sans lui donner de descendance au grand dam de ses admirateurs.

SUR LA ROUTE
Le coupé Fiat ne renie pas son architecture mécanique, bien au contraire. Comme toute bonne traction avant dotée d'un bon châssis, le comportement est sain et équilibré quelles que soient les versions. Naturellement, le coupé Fiat 1.8 16V est un peu juste sur la route, surtout que le poids du coupé Fiat n'est pas mince. Les versions les plus intéressantes sont également les plus aguichantes : turbo et 5 cylindres 20V. Pour l'amateur de l'esprit grand-tourisme, mieux vaudra opter pour le cinq cylindres atmosphérique à la sonorité si particulière (les familliers des Audi ou Volvo sauront de quoi nous parlons...). Ses performances sont déjà convaincantes et le train avant ne souffre pas encore de trop. En revanche, les versions turbos son pour les fans de burns et d'accélérations musclées. Mais à ce petit jeu, le train avant laisse apparaître des pertes de motricité et la consommation de pneumatique peut devenir conséquente. Alors, turbos pour les intégristes du sport et des sensations et 2.0 20V en cinq cylindres pour les esthètes du ruban bleu...

ACHETER UN FIAT COUPE.
Les Coupés Fiat arrivent progressivement dans le creux de la vague des petites annonces. On en trouve donc à partir de 6 000 euros pour les premiers modèles à avec les motorisations les moins puissantes. Une belle version Turbo 20V vaut aujourd'hui minimum suivant l'état et le kilométrage 9 500 euros. Il n'est donc pas rare de trouver des exemplaires dont l'entretien n'a plus été assuré correctement par les propriétaires successifs. Il faut donc impérativement opter pour des Coupés avec carnet et historiques connus. Attention aux modèles italiens dont les kilométrages sont souvent " bidons ". Globalement les Coupé Fiat sont fiables. Seuls les plastiques intérieurs et la qualité des assemblages est médiocre jusqu'aux millésimes 96. Améliorations notable par la suite. Il ne faut pas s'inquiéter si votre Coupé Fiat consomme des pneumatiques, surtout en version turbo. Le couple transmis au seules roues avant et l'assistance électronique encore peu présente font souffrir les pneumatiques. Tous les 20 000 km vous pouvez penser au remplacement des pneus sans que cela soit anormal. Les Coupé Fiat n'ont pas connu une grande diffusion en France. Son physique original ne l'a pas aidé dans un marché hexagonal qui reste traditionnel sur le design des coupés et cabriolets. Pourtant, il reste un coupé injustement méconnu au regard de ses nombreuses qualités. Certes, si les versions de base en 2.0 16V et 1.8 16V n'ont que leur physique et leur habitabilité à offrir, les variantes 5 cylindres et turbo sont de vraies usines à sensations comme seule l'Italie sait les faire. Le son, le look, l'efficacité routière (mis à part les problèmes de motricité du train avant bien à la peine…) et l'esprit sont bien réunis pour une auto différente comme on les aime à l'Automobile Sportive. Sur le marché de l'occasion, les prix n'étant pas élevés pour les Fiat Coupé, il faut donc impérativement se tourner vers les variantes turbo ou le 5 cylindres atmosphérique. Quitte à rouler original, au moins avoir les performances qui vont avec. Très rares dans le réseau Fiat (peu de reprises puisqu'il n'y a pas eu de remplaçant), il faut donc se tourner vers le marché des particuliers. Les propriétaires de Coupé Fiat les ont souvent utilisés tous les jours, un peu à l'image des Opel Calibra, et trouver un modèle peu kilométré est une gageure. Mais la fiabilité de ces beaux coupés italiens est aujourd'hui encore correcte et mérite que l'on s'intéresse à eux.

:: CONCLUSION
Pourquoi Fiat a-t-il donc mis un terme à cette lignée qui lui fut si bénéfique en terme d'image et de conquête de nouveaux clients ? Certes, son design original lui avait alors fermé la porte des gros volumes de vente à son lancement, mais au fil des années, il s'était fait une place sur le marché des Coupés 4 places des constructeurs généralistes et son rapport prix/prestations était imbattable. Avec une telle polyvalence, les Coupé Fiat n'attendent que vous sur le marché de l'occasion pour vous donner le plaisir de rouler bien et rouler différent…

CHRONOLOGIE
1994 : Commercialisation des Coupé Fiat avec moteurs 4 cylindres 2.0 et 2.0 Turbo.
1995 : L'Airbag conducteur est désormais monté en série sur toute la gamme.
1996 : Nouveaux moteurs installés sous les capots du Coupé Fiat : 1.8 16V, 2.0 20V et 2.0 20V Turbo.
1999 : Adoption d'une boîte mécanique à 6 rapports pour le Coupé 2.0 20V Turbo. Tous les modèles sont maintenant équipés de deux Airbags frontaux en série.Le moteur 2.0 20V atmo passe à 154 ch.
2000 : Arrêt de fabrication des Fiat Coupé. Pas de descendance prévue…

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"Le Coupé se contente de jantes de 15 pouces de diamètre, mais de même largeur (que le Turbo 16V NDLR) et déjà chaussé de 195/55. Sa conduite précise et directe ne nécessite aucun effort. Bien sûr, il y a mieux pour aller très vite, mais surtout si le budget est sans importance. De la même façon, il existe encore plus parfait en confort et en qualité, mais rarement avec autant de saveur. Raisonnable avec une certaine fantaisie et accessible en étant amusant, le Coupé est efficace et plaisant à piloter."
LE MONITEUR AUTOMOBILE - HS 400 ESSAIS 1995 - Fiat Coupé 2.0 16V 142 ch.

"L'équilibre de ce Coupé Fiat est tel, que l'on a parfois envie de soulever le capot, pour vérifier que le moteur se trouve bien placé à l'avant… et non au centre ! Un très beau compliment, à porter au crédit des ingénieurs-châssis de Fiat ! Les qualités de confort du Coupé Fiat en font une dévoreuse de bitume, pouvant emmener quatre adultes (si les passagers arrière ne sont pas trop grands, bien que la place y soit plus généreuse que sur la plupart des coupés 2+2 !), le tout à plus de 220 km/h sans broncher !"
HS OPTION AUTO - 1996 - Fiat Coupé 2.0 16V Turbo 195 ch.

"Le 5 cylindres dans sa version turbo endigue le poids élevé du Coupé Fiat. Le gain en puissance est conséquent par rapport au précédent turbo (195 ch). Ce moteur est moins brutal, malgré sa plus grande vigueur. Le comportement du Coupé conserve le caractère sage des versions moins puissantes, mais la motricité est beaucoup plus vite prise en défaut. Reste que le rapport prix/cheval est particulièrement avantageux, bien plus que celui de son cousin Alfa Romeo GTV V6."
SPORT AUTO - 1999 - Fiat Coupé 2.0 20V Turbo 192 ch.



Comparez les tarifs d'assurance pour une FIAT COUPÉ




AVIS
AVIS > FIAT > COUPÉ

la sportivité par excellence. mon coupé jaune 2l16 142 cv fete son 19 eme anniversaire pour 126000 km et a meme eu son article dans le mag youngtimer :)) coupé sport intemporel aux lignes racées, c'est la diva des petits budgets. vehicule sans compromis pensé comme un concept car, tout est tourné vers le sport et l'elegance. moteur incroyab... lire la suite

Lire tous les avis sur les FIAT COUPÉ
Vous possédez une FIAT COUPÉ ? Ajoutez votre avis !
Forum
Vous voulez parler des FIAT COUPÉ ou de leurs concurrentes ? Besoin d'avis, de conseils d'achat, consultez le Forum : cliquez ici !

>Sujets récents sur FIAT :
Annonces
Liens
Actualites
Actualites
RECHERCHE