L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > CHRYSLER > PT-CRUISER 2.4 TURBO CABRIOLET






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (19-07-2004)
CHRYSLER
PT-CRUISER
2.4 TURBO CABRIOLET
(2004)
27 400 Euros (01/07/2004)
15 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES CHRYSLER PT-CRUISER 2.4 TURBO CABRIOLET
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 16 soupapes 2 arbre à cames en tête
Position: Transversal AV
Alimentation: Injection électronique + turbocompresseur DC Mitsubishi (0,96 bars) + échangeur air/air.
Cylindrée en cm3: 2 429
Alésage x course : 87,5 x 101
Puissance ch DIN à tr/mn: 223 à 5 100.
Puissance au litre en ch: 92,63
Couple maxi en Nm à tr/mn: 332 à 2 400
TRANSMISSION
AV
Boîte de vitesses (rapports): 5 manuelle.
POIDS
Données constructeur en kg: 1 670
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 7,48
ROUES
Freins : Disques ventilés (279 mm) AV et pleins (270 mm) AR.
Pneus : 205/50 R 17 AV et AR.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 200
400 m DA en secondes: 16,7
1 000 m DA en secondes: 29,5
0 à 100 km/h : 8,6
0 à 200 km/h : ND
Consommation moyenne : 10


Un habitacle original et logeable pour 4 personnes


Mais où est passé le coffre ? Pas très pratique...


Avec son turbo Mitsubishi, le 2,4 litres développe 223 ch et un couple appréciable dès les plus bas régimes..


Bien que son équilibre général soit bon, la conduite sportive n'est pas son domaine... Le cruising lui va si bien !


Véritable monument du design américain, le PT Cruiser Cabriolet possède un charme fou.

BIEN :-)
Look exotique
Moteur agréable
Commande de boîte
Habitabilité
Tarif
Performances…
PAS BIEN :-(
…mais timides
Consommation
Diamètre de braquage
Détails de finition
Coffre peu pratique


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 19-07-2004

LA SURPRISE
Le Chrysler PT Cruiser, c'est la vision automobile de l'Amérique à l'état pur. Une gueule qui semble issue d'un Cartoon US et des arguments exotiques. Lorsque Chrysler décide de le décoiffer et d'en faire un cabriolet 2 portes, l'idée paraît saugrenue, mais avec son moteur de 223 ch sous le capot l'idée devient intéressante...

Texte: Gabriel LESSARD - Photos: D.R.

Chez Chrysler, de nombreuses voitures commencent leur carrière sur les moquettes des salons automobile. Ce fut déjà le cas pour les Chrysler Viper, Prowler et d'autres encore qui furent initialement présentées à l'état de concept car. Le PT Cruiser n'échappe pas à cette règle. Son physique issu d'un dessin animé, en plein style neo-rétro fait alors fureur auprès du public. A tel point, que les dirigeants de Chrysler décident de commercialiser le PT Cruiser. Ainsi, en dépit d'une palette de motorisation limitée à un seul moteur essence, le PT Cruiser enregistre de beaux succès commerciaux dès sa première année de commercialisation il y a quatre ans. Quelques salons plus tard, Chrysler dévoile un concept car de PT Cruiser cabriolet. Aussi saugrenu qu'il puisse paraître de transformer un monospace en cabriolet, l'idée à le mérite d'être intéressante. D'autant plus intéressante, qu'entre temps, si. La palette de moteur sur le PT Cruiser berline s'est enrichit d'un diesel, un moteur 2,4 litres turbo de 223 ch est venu compléter l'offre vers le haut. De là à associer le plus gros moteur et le charme du cabriolet, il n'y avait plus qu'un pas que les dirigeants de Chrysler ont franchi...

DESIGN
La grande force du PT Cruiser berline est avant tout son design original et réussi. Il ne laisse personne indifférent. Sur la version cabriolet, le charme est intact et opère à chaque instant. Il n'y qu'à voir le regard des passants sur le passage du Chrylser PT Cruiser 2,4 Turbo cabriolet. La face avant est identique à celle de la berline, et c'est le profil et l'arrière de l'auto qui diffèrent. Contrairement aux apparences, le PT Cruiser cabriolet repose sur la même plate-forme et le même empattement que la berline dont il dérive. Les portes sont donc nettement plus larges sur le cabriolet que sur la berline. Un arceau de sécurité est monté de série pour rigidifier la caisse. Les belles jantes de 17 pouces complètent le style sportif et exotique de l'engin. Il aurait peut être été judicieux de les chromer pour accentuer le look Californien. Mais bon, il faut bien laisser du grain à moudre pour les fans de tuning. Pour un cabriolet, le PT Cruiser 2,4 Turbo propose quatre vraies places, même si l'accès aux places arrière n'est pas très aisé, surtout une fois capoté. La capote justement se déverrouille manuellement, mais se replie ensuite électriquement dans son logement. En raison de sa forme de base (monospace en deux volumes), le coffre est peu pratique dans son accès et surtout d'une contenance un peu juste pour quatre personnes. L'équipement est complet et la finition encore un ton en-dessous des standards européens. La présentation de l'ensemble est sympathique et originale à l'image de sa carrosserie.

MOTEUR
Dans sa version atmosphérique, le 2,4 litres développe 143 ch pas très vindicatifs. Mais sur le PT Cruiser 2,4 Turbo cabriolet, le même bloc suralimenté développe 223 ch ! Mais plus encore que sa puissance spécifique, c'est par une disponibilité dès les plus bas régimes qu'il se distingue. N'allez pas imaginer que le bloc atmosphérique a été repris tel quel sur la version suralimenté. Deux arbres d'équilibrage à rotation inversée et d'autres modifications ont été prodigués au moteur américain. Ainsi, le bloc et la culasse ont été redessinés, les pistons sont refroidis par jet d'huile, les bielles sont matricées en acier et la gestion électronique a été recalibrée. Enfin, un turbocompresseur Mitsubishi très compact vient souffler à près d'un bar dans le moteur 2,4 litres. Sa disponibilité à bas régime est illustrée par les chiffres avec 332 Nm de couple dès 2 400 tr/mn. Ce moteur suralimenté évite donc d'avoir souvent recours au levier de vitesses surmonté d'une boule en alu brossé. Il est d'ailleurs dommage de ne pas avoir 6 rapports sur le PT Cruiser Turbo, alors que les automobiles sportives actuelle s'équipe d'un sixième rapport fréquemment. Autre regret, une sonorité moteur quelconque, qui gagnerait à être travaillée comme cela été fait sur le Crossfire. Les accélérations sont plutôt linéaires mais s'essoufflent rapidement dans leur intensité. Il est clair que le PT Cruiser 2,4 Turbo cabriolet n'a pas été conçu comme une voiture de sport, mais plus comme une auto ludique. Sa vitesse de pointe de 200 km/h est le résultat d'une aérodynamique sacrifiée sur l'autel du design. Avec les réglementations actuelles et leur stricte application, on donnera raison aux dirigeants de Chrysler, car il serait totalement incongru de perdre son permis en PT Cruiser cabriolet !…

CHASSIS
C'est clairement le domaine où le PT Cruiser 2,4 Turbo cabriolet se montre moins à son aise en conduite virile. Sa suspension trop souple, ne met pas en confiance lors de gros appuis en courbe. Les sièges n'offrent pas en outre un maintien latéral suffisant. Autre problème, le passage de la puissance et du couple au sol uniquement sur les roues avant. Certes, le système TRACS (antipatinage de Chrysler) agit pour réguler la puissance, mais se sont alors les performances qui en pâtissent. Déjà d'origine, le Chrysler PT Cruiser ne disposait pas d'un train avant particulièrement rigoureux, mais avec un surcroît de 80 ch sur la version atmosphérique, il était prévisible que le résultat serait décevant. Enfin, le freinage semble un peu trop classique dans sa conception et qui souffre dès que le rythme s'accélère. Ainsi, en rythme très soutenu, les freins perdent de leur efficacité. Vous l'aurez compris, le PT Cruiser 2,4 Turbo cabriolet ne prétend pas lutter contre d'autres GTI ou sportives affûtées. Ses 223 ch bienvenus, sont surtout là pour l'agrément de conduite en usage standard et permette au PT Cruiser de se montrer sous un nouveau visage. Celui d'une auto qui peut rouler vite lorsqu'il le faut, et qui apprécie surtout de cruiser sur le couple le coude à la portière. N'est-ce pas là la fonction première d'un cabriolet, surtout lorsque son design mérite d'être montré ?…

:: CONCLUSION
Amateurs des burns ou de conduite type WRC, oubliez tout de suite le PT Cruiser 2,4 Turbo cabriolet. En revanche, vous recherchez un cabriolet original, pour quatre personnes et attachant, ne cherchez plus ! Le PT Cruiser est alors fait pour vous. On appréciera particulièrement la souplesse du moteur qui rend sa conduite très agréable, et bien entendu son look qui fleure bon l'Amérique...

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"Certes, le PT Cruiser cabrio se montre encore plus " original " que sa version à toit rigide. En revanche, pour ce qui est de l'élégance et l'homogénéité des lignes, il faudra repasser ! En fait, c'est surtout sur le plan du confort que le PT Cruiser cabrio se distingue, en offrant quatre vraies places et un très honnête amortissement. Dommage que les ingénieurs et les designers semblent avoir complètement négligé les aspects pratiques, concernant le coffre, notamment. Quant au moteur turbo et ses 223 ch, autant dire qu'ils ne pourront jamais s'exprimer, faute d'un châssis à la hauteur (motricité franchement défaillante). Cela dit, le 2,4 Turbo est l'allié idéal pour une conduite détendue… le seul moyen, en fait, de ne pas vider le réservoir d'essence en un clin d'oeil."
LE MONITEUR AUTOMOBILE - 1er Juillet 2004 - Chrysler PT Cruiser 2.4T Cabriolet.

"Obligatoirement dépaysant pour un sportif invétéré, le PT Cruiser convient davantage à une conduite décontractée. Jusqu'à une certaine limite ; il laisse même apparaître un équilibre général de bon aloi. Lorsque la vitesse s'accélère, sa conception de mini-van ralentit la vivacité de ses réactions : l'avant s'alourdit, élargissant ainsi les trajectoires, et des mouvements de roulis (balancement transversaux) dégradent la précision initiale."
ECHAPPEMENT - Juillet 2004 - Chrysler PT Cruiser 2.4T Cabriolet.


Devis d'assurance pour une CHRYSLER PT-CRUISER 2.4 TURBO CABRIOLET

AVIS

Vous possédez une PT-CRUISER 2.4 TURBO CABRIOLET ? Ajoutez votre avis !

Suggestions

Forum
>Sujets CHRYSLER sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE