L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > ALPINA > B3 S Biturbo






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ALPINA B3 S Biturbo (2010 - )

alpina b3s biturbo
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (23/10/2010)

L'AUTRE 335i

Alpina, grand spécialiste des BMW est de retour en France avec sa nouvelle vision de la Série 3, la B3 S Bi-Turbo. Partant de la déjà excellente BMW 335i, cette nouvelle monture propose 400 ch, le tout en berline, touring, coupé ou cabriolet et en 2 ou 4 roues motrices, excepté pour le cabriolet, uniquement disponible en propulsion. C'est précisément ce modèle que nous avons essayé cheveux au vent...

Texte & Photos: Étienne ROVILLÉ

Le sorcier de Buchloe revient en France après vingt ans d’absence ! Jean-Michel Martin, le distributeur belge, tenant trois concessions BMW à Bruxelles (et importateur Alpina pour la Belgique) s’est en effet associé avec BMW France dans ce but. Ainsi, 6 concessionnaires distribueront Alpina sur notre territoire. Burkard Bovensiepen, le créateur d’Alpina, l’a toujours voulu comme ça : les Alpina doivent toutes être vendues par le réseau BMW. Le jeu des homologations plus complexe en France explique la si longue absence de la marque sur le territoire. Mais, depuis, l’homologation est devenue européenne, ce qui permet ce retour. Alpina apporte un travail typique d’outre Rhin : la rigueur. Le petit constructeur travaille en étroite collaboration avec le service marketing de BMW afin de préserver son positionnement complémentaire de la marque à l’hélice. La B3S affiche des performances similaires à celle de la M3 E90/e92, mais en moins sportif et avec un look bien plus sobre. De cette manière, elle vient combler le manque qui pouvait exister entre la 335i et la M3.

alpina b3s biturbo e93interieur alpina b3s biturbo e93

CARACTERISTIQUES


ALPINA B3 S Biturbo
moteur l6 biturbo
MOTEUR
Type: 6 cylindres en ligne, 24 soupapes
Position: longitudinal AV
Alimentation: Gestion électronique Siemens MSD81
Cylindrée (cm3): 2979
Alésage x course (mm): 84 x 89,6
Puissance maxi (ch à tr/mn): 400 à 6000
Puissance spécifique (ch/L): 134,3
Couple maxi (Nm à tr/mn): 540 à 4500
Couple spécifique (Nm/L): 181,3
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports): automatique ZF (6)
POIDS
Données constructeur (kg): 1770
Rapport poids/puissance (kg/ch): 4,4
ROUES
Freins Av-Ar (ø mm): Disques ventilés
Pneus Av-Ar: 245/40 - 265/40 ZR 18 Michelin Pilot Sport 2
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h): 298
400 m DA: ND
1000 m DA: 24"1
0 à 100 km/h: 4"9
0 à 200 km/h: ND
CONSOMMATION
Moyenne (L/100 Km): 9,7
Co2 (g/km) : 225
PRIX (10/2010) : 64.750 €
PUISSANCE FISCALE : 21 CV


PRESENTATION

Notre B3S bi-turbo cabriolet est effectivement très discrète et seul un connaisseur la distinguera d’un modèle classique lorsqu'elle n'est pas parée des célèbres bandes dorées Alpina. Nous sommes ici bien loin des préparations ostentatoires d’autres préparateurs. Le constructeur allemand a revu la BMW série 3 à sa façon, en lui ajoutant sa touche : peinture spéciale (vert Alpina ici), assiette abaissée, nouvelles jantes multi-branches 19 pouces Alpina Classic en alliage, boucliers redessinés - diminuant à l’avant la portance et optimisant le flux d’air pour alimenter le système de refroidissement hautes performances - ou encore, à l’arrière, un discret diffuseur entouré de chaque côté par deux échappements sport. Toutes les versions sont concernées par la mutation Alpina : berline (e90), break (e91), coupé (e92) et cabriolet (e93).

HABITACLE

Côté habitacle, même constat, la préparation est classieuse. Sièges tendus de cuir (pleine fleur en option), soufflets de levier de vitesse et de frein à main du même cuir, tapis de sol épais dont le contour est toujours de ce même cuir et un nouveau volant sport Switch-Tronic badgé Alpina, en cuir pleine fleur et surpiqure de la couleur des sièges. Ce volant comprend deux boutons derrière les branches pour monter (à droite) et descendre (à gauche) les vitesses en manuel. Au niveau de la planche de bord, notre exemplaire de B3 S Biturbo se pare de laque noire de style piano du plus bel effet et de l'instrumentation de bord à dominante bleue typique de la marque, donnant toutes les informations importantes (avec température d'huile et vitesse affichées en numérique). Cet intérieur est badgé Alpina en de multiples endroits : dossiers de sièges, appuie-têtes, tapis de sol et chaque voiture porte une plaque du constructeur avec son numéro de série. Le tout est fait si finement que cela passe presque inaperçu. Il en va de même pour le filet coupe vent avec le sigle Alpina en gros dessus mais peu voyant, et même totalement invisible dans le rétroviseur intérieur. Pas de doute, vous êtes à bord d’une BMW en mieux : une Alpina. Le souci du détail est partout, surtout dans le moteur.

MOTEUR

Le déjà très bon six cylindres en ligne de la BMW 335i a en effet été revu en profondeur comme il se doit. Il faut savoir que les Alpina sont désormais construites sur les chaines de montage de BMW et qu’en fonction du numéro de châssis, les pièces de l'ex-préparateur - Alpina conserve son statut de constructeur à part entière - sont montées en lieu et place des pièces BMW. On trouve donc des pistons haute résistance MAHLE diminuant le taux de compression, un nouveau filtre à air, des turbos soufflant à 1.2 bar, une nouvelle cartographie d’injection, une admission et un système d’échappement optimisé. Les ingénieurs de Buchloe se sont rendu compte que les cylindres extrêmes (1 et 6) avaient un moins bon remplissage que les 4 autres cylindres, ils ont donc travaillé en particulier sur ce point. Des cylindres mieux remplis donnent forcement de la puissance supplémentaire… De la puissance justement, ce n’est pas ce qu’il manque. Le fameux N54 donne désormais 400 ch à 6000 tr/min pour 540 Nm à 4500 tr/min. Un couple de 400 Nm est disponible en permanence de 1300 à 6000 tr/min. Couplé à une boîte automatique à six rapports ZF, ce moteur est même capable de monter à 7 000 tr/min et permet ainsi à la B3 S d’emmener les 1770kg de notre cabriolet à 100 km/h en 4,9 s et de filer à près de 300 km/h chrono! Alpina a aussi été attentif à la consommation en la limitant à 9,6 l pour 100 km parcourus en cycle mixte (224 g de CO2/km). Néanmoins, ne vous étonnez pas de flirter avec les 14 litres en ayant le pied peu léger, mais vous profiterez alors pleinement du son grave, mais jamais gênant, de la mécanique. A la différence du missile sol/sol au physique bodybuildé et au V8 rageur qu’est la M3, la B3S se distingue par une certaine noblesse. Elle incarnerait Lord Brett Sinclair quand la M3 serait Danny Wilde. Un style différent pour un résultat similaire. Le 6 cylindres, dont le déclenchement des turbos est tout bonnement imperceptible, donne l’impression de conduire un V8 de plus grosse cylindrée, tout en couple. Ce dernier, disponible à 75% dès 1300tr/min autorise des reprises franches sans changer de vitesse. D’ailleurs, le réglage de la boite automatique, de type ZF à 6 rapports, permet de relancer l’auto sans rétrograder. Cette boite, dont la gestion a également été revue par Alpina, est efficace et les passages de vitesses se font sans heurt. Cependant, l’électronique reprend bien vite le pas sur le conducteur si ce dernier intervient en manuel sur le mode auto. Cela peut même être gênant dans certains cas. S'il est probable que la voiture ne fasse jamais de circuit, sur des séries de virages serrés - par exemple à la montagne - il est très préférable de passer en mode manuel et de ‘jouer’ avec les boutons derrière le volant, mais dans ce cas l’on regrette la boite DKG de la M3, plus efficace.

SUR LA ROUTE

essai alpina biturbo b3s

Le châssis, quant à lui, digère sans sourciller la puissance omniprésente sans jamais chahuter ses occupants. Le comportement de la voiture est dans la plus pure tradition du Grand Tourisme. Vous pouvez, sans problème, partir pour un voyage au long cours et ponctuer ce dernier de petites routes amusantes et jouer avec les limites. Même dégradées, ces routes n’enlèveront rien au confort général de la voiture grâce aux suspensions conservant une bonne souplesse. Vous serez bien aidés dans cet amusement par le nouveau différentiel autobloquant, taré à 35 % en accélération et 25% en retenue. Et si Alpina s’en tient aux freins d’origine BMW mono-piston à étrier flottant, ils sont allés piocher les plaquettes dans le catalogue pour l’Arabie Saoudite, ces derniers ayant une meilleure résistance à la chaleur. Le manque d’endurance est toutefois le même que sur la M3, mais la vocation de l'Alpina B3S n’est sans doute pas d’aller sauter à pieds joints sur les freins à chaque bout de ligne droite. Du coup ce problème risque de ne jamais se poser.

CONCLUSION

:-)
Design élégant
Performances remarquables
Comportement serein
Confort de GT
Garantie BMW
Exclusivité
:-(
Poids élevé
Amortissement souple en conduite sportive
Fluidité de la boîte dans certains cas
Boite auto imposée

L’Alpina B3S bi-turbo est la BMW pour esthète, mais pour esthète pressé. Si elle se distingue peu ou prou de ses demi-sœurs de Munich pour le badaud, pour l’amateur averti elle représente une vraie rareté. C’est donc une bonne façon de rouler différent, sans forcement vouloir se faire remarquer...

L'Automobile Sportive remercie chaleureusement Christophe, propriétaire de cette superbe Alpina B3S Bi-turbo, pour sa disponibilité, sa gentillesse et sa passion.

b3s_e93_01.jpg
b3s_e93_02.jpg
b3s_e93_03.jpg
b3s_e93_04.jpg
b3s_e93_05.jpg
b3s_e93_06.jpg

>Voir la galerie photos ALPINA B3S E93



Devis d'assurance pour une ALPINA B3 S Biturbo

AVIS

je suis propriétaire d'une alpina b3s depuis un an (première vendue en belgique); excellent rapport qualité- prix-performances; à la fois sportive et confortable...un choix de puriste pour une voiture de tous les jours !...
Lire les avis sur la ALPINA B3 S Biturbo

Vous possédez une B3 S Biturbo ? Ajoutez votre avis !

Suggestions

videos
Forum
>Sujets ALPINA sur le forum :
Forum
RECHERCHE