L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > YES > ROADSTER






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

PRESENTATION (09-06-2004)
YES
ROADSTER
(2004)

65 121 Euros (01/09/2004)
Pas encore importée en France
Véhicule homologué pour l'Union Européenne

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES YES ROADSTER
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 20 soupapes 2x2 arbre à cames en tête + turbocompresseur
Position: longitudinal AV
Alimentation: Injection électronique
Cylindrée en cm3: 1 781
Alésage x course : 81 x 86,4
Puissance ch DIN à tr/mn: 286 à 5 900.
Puissance au litre en ch: 160,58
Couple maxi en Nm à tr/mn: 350 à 5 900
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports): 5 manuelle
POIDS
Données constructeur en kg: 830
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 2,90
ROUES
Freins : Disques ventilés av et ar avec étriers à 4 pistons.
Pneus : 225/40 ZR 18 AV et 265/35 ZR 18.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 264
0 à 100 km/h : 4,2
0 à 200 km/h : 12,2
CONSOMMATION
Euromix: ND.


A gauche, c'est le premier prototype des deux amis ingénieurs qui est à l'origine de YES!.


L'habitacle est minimaliste. Sport radical mais finition de haut niveau et personnalisation avec le client.


Pas facile de se glisser dans le cockpit par les portes qui s'ouvrent en élytre.

Avec de telles caractéristiques, le roadster YES! est un véritable monstre d'efficacité sur route. Moins de 5 secondes pour le 0 à 100 km/h !!.

BIEN :-)
Style
Esprit intégriste
Artisanat automobile
Finition
Performances annoncées
PAS BIEN :-(
Prix exorbitant
Non importée
Palmarès en compétition inexistant

- Offre partenaire -

© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (09/06/2004)

LA FURIE GERMANIQUE !
Peu d'entre-vous connaissent le constructeur de voitures de sport YES!. Pourtant, depuis 2001, un petit constructeur artisanal allemand se pose en dernier bastion de l'intégrisme du sport automobile. Une vision partiale de l'automobile de sport spartiate qui n'est pas pour nous déplaire, bien au contraire. Focus sur un petit constructeur pas comme les autres...

Texte : Gabriel LESSARD
Photos : D.R.

C'est la rencontre de deux ingénieurs au Collège Technique de Cologne, Herbert Funke et Philipp Will, qui a donné naissance au roadster YES!. Pourquoi " YES! " ? Cela signifie Young Engineers Sportscar. D'emblée, le ton est donné, et on le verra par la suite, les productions de Grossenhain, dans la région de Dresde en Allemagne affichent et revendiquent très clairement leur vocation de sportives radicales. Dans le cadre de leur thèse de fin d'études, nos deux ingénieurs étudient un roadster sportif. Un ami designer de Stuttgart, Oliver Schweitzer, s'est charger de dessiner les lignes du roadster de nos deux compères selon leur cahier des charges. Le premier prototype fut présenté au salon de Frankfort et a généré une importante et inattendue demande de la part du public et de clients potentiels. Suite à cet événement, nos deux amis ingénieurs décident de poursuivre leur étude et de la commercialiser à leur propre compte. La société Funke und Will AG est donc créée en 2001, et va construire des automobiles d'une manière totalement opposée à la fabrication industrielle des principaux acteurs du marché automobile. Ainsi, chaque modèle de la firme produit, est unique et réalisé à la demande du client. Chacun peut donc opter pour une finition selon ses désirs et ses moyens (élevés tout de même vu les tarifs affichés). Lorsque la voiture est en phase finale d'assemblage, le client est invité à venir pour choisir et être conseillé dans la personnalisation de son auto. Il choisit donc la couleur, la position de conduite idéale avec réglage du siège, du pédalier, plus les divers équipements de confort. Ce concept de participation active du client dans la construction de sa voiture, et la centaine de roadster déjà fabriqués prouvent la justesse et la particularité de ce concept dans l'univers des Sportscars. Alors que les grands constructeurs haut de gamme ne propose éventuellement ce privilège que sur des modèles dépassant allègrement les 100 000 euros, YES! Le propose sur des autos nettement plus abordables. Toujours plus performant et innovant dans son approche commerciale, l'usine est implantée sur une ancienne base militaire de l'armée de l'air Est Allemande. Le client peut donc essayer à loisir son roadster jusqu'à la vitesse maximale sur le circuit long de 2,2 km. Enfin, le service de l'usine contrôle chaque auto individuellement. Si cela est nécessaire, un partenaire YES! se déplace chez le client, 24 heures sur 24 et sept jours sur sept, comme chez Maybach !

YES! ROADSTER
Pour un plaisir de conduite et une efficacité optimale, Herbert Funke et Philipp Will ont privilégié un poids réduit. Le rapport poids/puissance le plus bas possible étant synonyme de sport et efficacité. C'est le cas dans les extrêmes des Formule 1 et mieux encore dans les productions commercialisées des motos. C'est donc une structure totale réalisée en aluminium du type Space Frame qui a été retenue pour la caisse. Dessus viennent se greffer les suspensions avant et arrière qui sont toutes deux composées de triangles superposés et de quatre roues indépendantes. Légère, rigide et dotée de suspensions élaborées et à priori efficaces, le roadster YES! est freiné par quatre disques ventilés à étriers à quatre pistons. L'auto est ensuite posée sur de très belles jantes alu maison de 18 pouces de diamètre chaussées en 225/40 ZR 18 à l'avant et 265/35 ZR 18 à l'arrière. Sous le capot moteur, nos deux compères n'ont pas souhaité reproduire la Lotus Elise, première du nom, avec un châssis top, un poids contenu et un moteur peu puissant (120 ch). C'est donc vers le groupe VW que nos deux amis se sont tournés en optant pour le 1,8 litres turbocompressé à 20 soupapes bien connu de tous. L'avantage de ce choix mécanique est bien évidemment une puissance et un couple important dans un encombrement réduit (quatre cylindres seulement) et surtout des pièces largement diffusées et un réseau existant suffisamment étendu pour parer au plus pressé en cas de pépin. Installé en position longitudinale arrière dans notre roadster du jour, le moteur VW développe tout de même 286 ch à 5 900 tr/mn et 350 Nm de couple ! Pour parvenir à leurs fin, toute l'admission et l'échappement ont été retravaillés, de même que la gestion électronique du moteur qui est spécifique. Avec de telles caractéristiques, l'usine annonce 264 km/h en pointe et surtout 0 à 100 km/h en 4,2 secondes ! Pour atteindre les 200 km/h elle n'a besoin que de 12,2 secondes… Sans commentaire. Nous sommes réellement en présence d'une dynamite prête à exploser. A noter pour les amateurs, qu'il existe deux variantes encore plus exclusives : le roadster YES! Clubsport et YES! Cup/R. Le premier allégé, passe de 820 à 790 kg et améliore encore ses performances et le deuxième plus réservé au circuits hérite d'un 2 litres turbo de 340 ch. Chaud ! Pour habiller ce monstre de sportivité, Oliver Schweitzer a réinterprété le style de la petite barquette de course mais dans des dimensions extérieures vraiment réduites avec 3,63 mètres de long et un empattement de 2,35 mètres. Si de profil, une parenté semble patente avec l'Audi TT, la face avant est nettement plus agressive et ses dimensions alliées à des grosses roues de 18 pouces rendent le roadster YES! intimidant. Si le roadster YES! n'est certes pas le plus élégant, il est le plus bestial et surtout le mieux fini. Sa fabrication artisanale réalisée à la main et à la demande du client est un gage de sérieux. L'équipement est des plus succin puisque même la direction assistée ou l'ESP sont absent du catalogue, même dans la liste des options. Cela ne fait que conforter l'esprit roadster pur et dur de la YES!. Chaque détail stylistique et de finition a été peaufiné et étudié, et l'ensemble est très convaincant. Seul hic, son prix de 65 121 euros qui est tout de même excessif comparé à ses rivales directes (Caterham, Donkervoort, Lotus…) et surtout l'absence d'importateur français à ce jour. Si le métier d'importateur vous tente, n'hésitez pas, même si les homologations européennes vous permettent d'immatriculer ce beau jouet en France au prix de quelques démarches administratives…

:: CONCLUSION
Il est bien regrettable que la YES! Roadster ne soit pas importée chez nous. Cela complique ainsi la tâche des clients potentiellement intéressés par l'esprit Lotus, Donkervoort ou Caterham, avec en prime un service d'excellence digne des marques automobiles les plus prestigieuses au monde. YES! n'a pourtant rien révolutionné, mais s'est concentré sur le basique de la voiture de sport performante et efficace : légèreté, moteur puissant, châssis rigide et répartition des masses idéale. Le bonheur automobile en quelque sorte...

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"En tout juste un an, le roadster YES!, petit constructeur allemand qui existe depuis 2001, a séduit plus d'une centaine de clients… et se verrait bien sillonner les routes de France. En effet, la jeune marque cherche activement un distributeur dans notre pays. L'aventure du commerce automobile vous tente ? Sachez tout de même que cette rustique deux places, longue comme une StreetKa, dépourvue de direction assistée et d'antidérapage, mais dotée d'un 1,8 litres turbo de 286 ch d'origine VW, est vendue 78 000 euros. A ce prix-là, vos concurrents s'appelle Porsche, BMW et Mercedes…"
L'AUTOMOBILE MAGAZINE - Juin 2004 - YES! Roadster.


Devis d'assurance pour une YES ROADSTER

AVIS

Vous possédez une ROADSTER ? Ajoutez votre avis !




VOUS POURRIEZ AIMER

videos
Forum
>Sujets YES sur le forum :
Forum
RECHERCHE