L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > MG > TF 160






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (28-04-2003)
MG
TF
160
26 900 Euros (01/05/03)
10 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MG TF 160
Moteur: 4 cylindres en ligne
Cylindrée: 1796 cm3
Puissance maxi: 160 ch à 6900 tr/mn
Couple maxi: 174 Nm à 4 700 tr/mn
Transmission: Boîte mécanique à 5 rapports
Poids: 1160 Kg
PERFORMANCES
VItesse maxi: 215 km/h
1000 M D.A: 28,2 sec
De 90 à 130 km/h: 12,6 sec
CONSOMMATION
Ville: 10,6 l / Route : 7,7 l/ Autoroute : 9,4 l

mg tf 160
Une ligne reliftée, un châssis renforcé et une motorisation dopée, le petit roadster MG réjouira plus que jamais son pilote qui prendra un grand plaisir à son volant.


L'intérieur de la MG TF a bénéficié également d'améliorations dans sa présentation. Les équipements de confort sont assez rares.


La biplace qui pèse pourtant 1160 kg sur la balance, se contente de 8 secondes pour monter à 100 km/h, soit un temps équivalent à celui de la Mazda MX-5 1.8, sa principale rivale. L'aérodynamique en progrès profite à toutes les versions qui sont globalement plus performantes.

mg tf160

essai mg tf 160
Le châssis de la MG TF 160 a fait l'objet d'une mise au point spécifique et l'efficacité tout comme le plaisir ont progressé.

BIEN :-)
Agrément moteur
Comportement sportif amélioré
Ligne très sympa
PAS BIEN :-(
Prix en hausse...
Confort symbolique
Equipement restreint


© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (28/04/2003)

BRITISH SPIRIT
Le grand retour de MG sur le créneau du roadster "à l'anglaise" en 1996, avec la MGF, avait ravivé la flamme et réjouit le public. Son architecture à moteur central et propulsion reste un atout majeur mais techniquement il s'est fait rattrapper par des concurrents plus affûtés. MG a donc riposté début 2002 avec la TF, évolution de la MGF. Rustique, petit, léger, nerveux et joli, la MG TF160 de notre essai est plus que jamais dédiée au plaisir de conduire. Elle a d'ailleurs été élue "cabriolet de l'année 2002"...

Texte: Sébastien DUPUIS - Photos: D.R.

PRESENTATION
Relooké par Peter Stevens le nouveau cabriolet MG, dérivé de la MGF, bénéficie d'aussi nombreuses modifications techniques qu'esthétiques. Le relifting a permis d'abaisser la hauteur de caisse et la ligne de coffre pour affiner la silhouette et renforcer son allure sportive. La ligne du nouveau roadster MG est donc plus agressive et possède de plus, une meilleure aérodynamique. Les nouveaux éléments stylistiques et notamment, les pare-chocs avant moulés ou la calandre plus ouverte renforcent cette dynamique et mettent plus en valeur l'écusson du "Morris Garage". Les nouveaux phares intègrent les projecteurs antibrouillard et les clignotants. Les prises d'air latérales destinées à refroidir le moteur dynamisent quant à elles les flancs emboutis d'une seule pièce. Un soin particulier a été apporté aux détails comme le troisième feu stop à diodes qui intègre le becquet de coffre ou les sorties d'échappement séparées logées dans le pare-chocs arrière. Enfin, les très jolies jantes en alliage léger de 16" reprenant le dessin à 11 rayons déjà vu sur la MGF Trophy, complètent le package sportif et mettent en valeur des étriers de freins rouges. L'intérieur de la MG TF 160 a bénéficié d'améliorations peu sensibles. Fidèle à l'esprit original "so British", le TF reste dépouillé comme un roadster à l'ancienne et ne bénéficie pas des derniers raffinements technologiques. Nulle trace de contrôle électronique de trajectoire ou autres airbags latéraux. Les équipements de confort sont également rares: les vitres électriques à l'avant ne disposent pas de commande séquentielle, radio et climatisation sont reléguées au rang des options. La boîte à gants est la principale zone de rangement intérieure... Derrière, dans le coffre qui ne s’ouvre qu’avec la clé, le volume de 210 dm3 proche du moteur est intéressant mais très vite... chaud ! La capote est manuelle mais d'un maniement aussi rapide qu’avec l'option électrique. A un peu moins de 27000 Euros, le rapport prix/équipement n'est donc pas l'un des plus intéressants de la catégorie. Une fois calé dans les sièges redessinés, il est toujours difficile d'obtenir une position de conduite idéale... Argh ! On peste toujours contre l'ergonomie générale de cet intérieur étroit avec des sièges relativement hauts et peu réglables. Les grands devront se contorsionner pour passer leurs jambes autour du volant, qui n’est réglable qu’en hauteur. Le nouveau roadster MG s'offre enfin de nouvelles couleurs pour l'habitacle et la carrosserie dont le "Platinum Silver" de notre modèle.

MOTEUR
Les mécaniques ont malheureusement été oubliées dans le restylage. L'offre reprend les motorisations du MGF, allant de 115 à 160 ch. Le TF 160 de notre essai couronne donc la gamme en reprenant à l'identique l'évolution déjà rencontrée sur la MGF Trophy ou encore la ZR 160 du bloc Rover K. Il s'agit du 1.8L 16V à admission variable VVC. Le système d'admission a été retravaillé, de même que les pistons, les injecteurs et les paliers de villebrequin ont été modifiés. La recette a porté ses fruits avec pas moins de 15 chevaux gagnés. Le moteur Rover exprime logiquement mieux ce gain de puissance et de couple dans les tours. Avouons même qu’il ne se passe pas grand-chose au-dessous des 4500 tr/min. Linéaire, cette mécanique sait se faire rageuse à l'approche de la zone rouge, avec une aptitude marquée à se maintenir dans les tours. Seulement, pour atteindre le plein rendement, il faut monter à 6900 tr/mn et 200 révolutions plus haut, le limiteur coupe l’alimentation. Bien étagée la boîte de vitesse l'aide bien à la tâche mais pêche par ses verrouillages trop fermes, sans pour autant y apporter de la précision. Il devient alors vraiment diffcile de monter et descendre les rapports à la volée, chose handicapante pour une conduite réellement sportive. Côté "sound", le roadster MG se montre à la hauteur de sa vocation sportive et ses vocalises sont autant audibles qu'agréables. Ainsi armée, la biplace MG, qui pèse pourtant 1160 kg sur la balance, se contente de 8 secondes pour monter à 100 km/h, soit un temps équivalent à celui de la Mazda MX-5 1.8L de 140 ch, sa principale rivale. L'aérodynamique en progrès profite logiquement à toutes les mesures qui sont globalement meilleures. Comme vitesse de pointe pour la TF 160, MG annonce 220 km/h. Jusqu’à 180 km/h, la poussée de la MG est effectivement assez plaisante, au delà, il vous faudra beaucoup d'optimisme pour vérifier les avances du constructeur...

SUR LA ROUTE
Avec une rigidité de caisse en hausse de 20%, les vrais changements se cachent aussi sous la voiture. Les équipes de MG Rover qui ont déjà beaucoup travaillé le sujet avec la gamme Z proposent ainsi sur ce roadster un essieu arrière multibras. Au programme également, des suspensions avant modifiées avec un angle de carrossage négatif augmenté, des stabilisateurs plus importants, des cadres auxiliaires plus rigides et surtout, la suspension Hydragas remplacée par des ressorts hélicoïdaux et des amortisseurs à gaz dont le compromis est résolument plus sportif. L'ensemble permet ainsi d'améliorer la réactivité et l'efficacité du véhicule. Le MG TF est devenu un roadster plus rigoureux, plus communicatif et procure de meilleures sensations. Etant donné que la masse du moteur se trouve au centre (répartition de poids 44/56 %), la MG amorce les virages avec la précision que l'on attend d'une telle architecture ayant fait ses preuves en compétition. Enroulant un virage aux limites notre anglaise paraît parfois incertaine, mais jamais dangereuse. Pas du tout pesante, la direction est plus directe qu'auparavant et retransmet un bon toucher de route sans jamais être perturbée par des remontées parasites. Grâce aux retouches sur le châssis, il n’y a pratiquement plus de réactions aux changements d’appui. Rien à reprocher non plus à la motricité malgré l'absence d'antipatinage. Tous ces réglages bénéfiques pour le pilote permettent également à MG d'économiser un ESP. Dans les virages serrés ou sur le mouillé, on peut écraser l’accélérateur sans trop avoir d'arrière pensée de pouvoir se retrouver à l'envers en sortie... Ouf ! Votre assureur devrait vous remercier de préférer le TF à un Z3 ! Par ailleurs, on apprécie les freins et leurs grands disques avant (304 mm de diamètre) pour leur endurance, leur efficacité, et une sensibilité du dosage très agréablement sportive. Autre bonne surprise, la MG nous a positivement étonné par sa frugalité, dépassant de très peu les 8,0L/100 km de moyenne. Effet inverse pour l’acoustique, car le MG TF 160 est bruyant. Notez que, comme sur beaucoup de cabriolets, le coupe-vent proposé en option est loin d'être inutile... tout comme le hard-top.

:: CONCLUSION
Une ligne reliftée, un châssis renforcé et une motorisation dopée, le petit roadster MG réjouira plus que jamais son pilote en renforçant son caractère sportif. Mais au final, la suspension franchement typée sport pourra décevoir les amateurs de promenade sur le réseau secondaire... De par la fermeté de ses ressorts et ses enveloppes à flanc bas, la MG TF 160 offre un confort très symbolique. Toutefois, nous avons pris un grand plaisir à son volant et c'est bien là l'essentiel qu'on en attendait ! Mais elle n’est pas la seule à le faire, certaines étant même moins chères...


Devis d'assurance pour une MG TF 160

AVIS

Vous possédez une TF 160 ? Ajoutez votre avis !

Suggestions

videos
Forum
>Sujets MG sur le forum :
Forum
RECHERCHE