L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > FERRARI > 288-GTO






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

COLLECTOR (09-07-2007)

FERRARI
288-GTO
(1984 - 1986)

935 000 FF (01/07/1984)
12 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES FERRARI 288 GTO
MOTEUR
Type: V8 central arrière, 2 ACT 32 soupapes + 2 turbos IHI avec échangeurs
Position: central AR
Alimentation: Injection électronique Webber-Marelli + 2 turbos IHI + intercoolers
Cylindrée: 2855 cm3
Alésage x Course : 80 x 71 mm
Puissance: 400 ch à 7000 tr/mn
Puissance spécifique (ch/L): 140,1
Couple: 50,6 Mkg à 3800 tr/mn
Couple spécifique (Nm/L): 173,9
TRANSMISSION
AR
Boîte de vitesses (rapports): BVM 5 rapports, propulsion
POIDS
Données constructeur (kg): 1160
Rapport poids/puissance (kg/ch): 2,9
ROUES
Freins: disques ventilés AV et AR
Pneumatiques : AV 225/55 VR16, AR 265/50 VR16
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h): 306
400 m DA: ND
1 000 m DA: ND
0 à 100 km/h: 4"9
0 à 200 km/h: ND

BIEN :-)
Ligne sublime
V8 d'exception
Comportement routier grisant
Mythe Ferrari
PAS BIEN :-(
Finition
Entretien
Pas de palmarès
Très rare !


© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (09/07/2007)

272, POUR LA LEGENDE
La 250 GTO reste à tout jamais celle qui constitue le mythe Ferrari. GTO, cette appellation née pour la course et devenue à travers les succès un symbole absolu de la sportivité, va être reprise pour la première fois en 1984 avec la 288, la nouvelle Ferrari destinée à courrir dans le Groupe B des rallyes internationaux. A première vue, la 288 n'est pourtant qu'un dérivé de la 308 GTB Quattrovalvole de l'époque. Mais sous sa robe fine et élégante, la technique issue de la compétition s'impose magistralement, pour faire date dans l'Histoire de la marque...

Texte: Sébastien DUPUIS - Photos: D.R.

PRESENTATION
1984 est une année importante dans l'histoire de Ferrari qui, tout en renouant avec son glorieux passé, démontre au monde entier un savoir-faire à la pointe de la technologie et un dynamisme commercial rare. Deux modèles mythiques voient en effet le jour en cette année : la Ferrari Testarossa, deuxième du nom, et la 288, deuxième "GTO" du nom. Contre la bagatelle de 935000 FF de l'époque, 200 clients soigneusement triés sur le volet vont pouvoir prendre possession de leur exemplaire de la version routière de la 288 "Gran Turismo Omologata", dont la production doit permettre en effet une homologation en groupe B des rallyes. Et contre toute attente, tous les modèles vont être vendus bien avant le début de la production en juillet 1984 ! Sur le total, seuls 20 exemplaires furent ainsi livrés en France, à l'importateur Charles Pozzi. Une extension de production de 72 modèles fut donc décidée pour satisfaire en partie la demande suscitée internationalement par la belle. Car étonnament, au fur et à mesure que l'on en découvre les spécificités stylistiques et techniques, la ressemblance visuelle de la 288 GTO avec la Ferrari 308 GTB s'estompe et laisse place à la découverte d'une authentique automobile de compétition, véritable fleuron du savoir-faire de Maranello. Même avant, fenêtres et prises d'air latérales... Ensuite la GTO se différencie entre autres par un clin d'oeil à son ailleul la 250 : 3 prises d'air déchirant les ailes arrières telles des ouies de requin. Egalement, elle s'habille d'un bouclier avant redessiné avec une calandre à 4 phares rectangulaires et pose cette ligne subtilement remodelée sur un châssis plus long de 11 cm qui, conjugué à un élargissement des voies, lui donne un aspect plus félin et plus musculeux que jamais. Pininfarina a réussi l'impossible pari de sublimer les lignes de la 308, prouvant une fois de plus son art inimitable et son talent magistral. Dimensions accrues donc prise de poids ? Absolument pas ! Conscient de l'importance de limiter au maximum le poids et la rigidité de la berlinette avant l'homologation, Ferrari a développé pour la 288 GTO un châssis tubulaire et une carrosserie en fibre de verre, Kevlar et carbone. Et rien que ça nous laisse rêveur car nous parlons d'une automobile conçue avant 1984... Terminons l'inventaire extérieur avec les jantes Speedline deux parties à écrou central, qui accueillaient à l'époque des pneus en 16" Goodyear Eagle VR50 de 225/55 à l'avant et 265/50 à l'arrière, bien que Michelin semble aussi avoir fourni Ferrari pour la 288 GTO. L'habitacle, très proche de celui de la 308, s'équipe de sièges baquets aérés comme sur la Daytona et le tableau de bord est recouvert d'un velours noir mat. La finition et la qualité de fabrication ne sont certainement pas au niveau du prix demandé mais l'esssentiel est ailleurs, comme toujours à bord d'une Ferrari. Ici, on se sent bien. Heureux, fier et humble à la fois, devant l'héritage sportif de la marque qui impreigne tout particulièrement ce modèle. Signes parmis tant d'autres, le compteur de vitesse gradué jusqu'à 320 Km/h et le compte-tours jusqu'à 10000 rotations par minutes ne laissent plus aucune place au doute : la belle et la bête ne font qu'un.

EN ROUGE... ET JAUNE !
Une, et une seule, Ferrari 288 GTO a été produite en jaune "GIALLO FLY". Il s'agit du dernier encore en vie des quatre 288 GTO PROTOTIPO officielles. Il a été vendu récemment aux enchères par le spécialiste RM à 506.000 $.

MOTEUR
Sous son léger capot arrière en aluminium, l'amateur de belles mécanique sportives est comblé. Le V8 2.8L à quatre soupapes par cylindre, type F114B, est ici implanté longitudinalement et non plus transversalement pour des raisons de répartition des masses. Mais surtout, il reçoit l'adjonction de 2 turbines japonaises IHI, portant sa puissance à 400 chevaux, obtenus à 7.000 t/m !!! Avec ses 1160 kg, la 288 GTO était également 10% plus légère qu'une 308 GTB ! Imaginez par un rapide calcul le rapport poids/puissance de cette voiture... la réponse est 2.9 Kg/ch. D'autres chiffres ? Un 0 à 100 km/h en 4,9 secondes et une vitesse maximale supérieure à 300 km/h, exactement 320, obtenus sur circuit avec un compteur de vitesse en butée, prouvent que le manomètre ne mentait pas... A l'époque, les chronos impressionnants de la 288 GTO prouvent une fois de plus l'efficacité du turbo-compresseur et démontrent surtout la maîtrise de cette technologie par la firme du Cavalino, juqu'alors uniquement connue et réputée pour ses motorisations atmosphériques. Pour démarrer le monstre, tournez la clé et appuyez sur le bouton de démarreur situé au tableau de bord. Séquence émotion ! Les turbos atténuent à peine la sonorité métallique du "petit" V8 italien dont l'échappement assez libéré en émet les vibrations et les crépitements. Contre toute attente, à l'usage la Ferrari 288 GTO n'a rien d'une bête sauvage indomptable tant qu'on la maintien en activité réduite. Elle s'accomode d'une conduite calme et coulée, le couple monstrueux du V8 bi-turbo (50,6 Mkg à 3800 tr/mn) permettant de reprendre sur n'importe quel rapport avec une aisance remarquable. En revanche quand on pousse un peu le V8 affûté qui sommeille derrière le pilote, la furie mécanique ne se fait pas attendre ! Elle nécessite alors expérience, maîtrise et force pour se laisser diriger. Du sport automobile à l'état pur, c'est pour cela qu'elle a été concue et voilà bien ce qu'elle aime cette Ferrari 288 GTO !

AUJOURD'HUI
Historiquement, la Ferrari 288 GTO ne connaitra malheureusement pas comme sa légendaire ainée la 250 GTO, un palmarès sportif à la hauteur de son formidable potentiel. Coupé dans son élan par un changement brutal de la législation, sensé mettre un terme à la course à la puissance du groupe B, Ferrari se retrouva brutalement mis au pied du mur alors que la production de la 288 GTO Evoluzione (la version course) qui ne démarra qu'en 1985, n'avait permis de construire que 5 voitures. Dure punition au regard du travail accompli pour la mise au point de la 288 GTO Evoluzione (NDLR: 650 ch pour 650 kg !!!). Ce coup de théatre va engendrer une montée en flêche des cours de revente des quelques modèles de route produits. Sa carrière de voiture de course ainsi compromise, la 288 GTO Evoluzione permettra toutefois de poser les bases d'un projet plus extrême encore d'une version routière qui aller marquer l'histoire du constructeur de Maranello : la F40. Evolution naturelle de la 288 GTO, aboutissement ultime du châssis et du moteur V8 turbocompressé obtenu par l'intermédiaire du prototype 288 GTO « Evoluzione ». On comprend alors aisément que la Ferrari 288 GTO, première "supercar" de la marque née sous l'impulsion du commandatore, soit parmi les bolides rouges les plus convoités aujourd'hui sur le petit marché des "collectors". Ses cours sont très élevés et les rares modèles qui changent de mains, s'échangent généralement autour des 400 000 Euros. Un cours élevé mais justifié car le marché a beaucoup changé de clients et on ne spécule plus sur les Ferrari comme à la fin des années 80, après la mort du Commendatore. Seuls les vrais passionnés et heureux propriétaires fidèles à la marque, s'intéressent encore à des modèles d'exception comme la Ferrari 288 GTO. Aussi riche techniquement qu'historiquement, elle restera une véritable pièce de choix dans le patrimoine et le passé de la marque.

:: CONCLUSION
Rare, performante et chargée d'une histoire vraiment unique, la Ferrari 288 GTO a donné naissance à une race de "supercars" toutes plus extraordinaires dont sa descendante directe, la F40. Mais qu'on ne s'y trompe pas, sa réputation ne tient pas qu'à sa rareté. La Ferrari 288 GTO est une voiture de course, une vraie, avec une mécanique incroyable et une ligne sublime, comme seul le petit artisan de Maranello sait en faire depuis toujours...


Devis d'assurance pour une FERRARI 288-GTO

AVIS

propriètaire d'une 288 gto depuis 1990, j'avais la chance d'avoir une voiture qui marchait très très bien, mais depuis qu'un réglage a été effectué sur les 2 boitiers d'injection par un professionnel sur nice, il est impossible à présent de la faire fonctionner comme avant. elle ne prend plus ses tours normalement et grille des bougies en désaccélération prononcée soit descente d'un col.merci de m'apporter une réponse car je bataille depuis plusieurs mois....
Lire tous les avis sur la FERRARI 288-GTO

Vous possédez une 288-GTO ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
videos
Forum
>Sujets FERRARI sur le forum :
Forum
RECHERCHE