L'AUTOMOBILE SPORTIVE > REPORTAGE > FORD PERFORMANCE DAY

FORD PERFORMANCE DAY 2019

ford performance days 2019 focus st fiesta st ecoboost circuit
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (08/10/2019)

Pour le plaisir

Après l'essai routier de la nouvelle Focus (4) ST, Ford France nous a proposé de la prendre en mains sur circuit à l'occasion des Performance Days 2019. La dernière véritable petite GTI encore disponible en neuf (toutes marques confondues), à savoir la Fiesta (7) ST, était également de la partie…

Texte : Maxime JOLY
Photos : D.R.

Hasard du calendrier, cette journée piste s'est faite le lendemain de l'officialisation de la grille du malus écologique 2020. Une épée de Damoclès qui pesait déjà sur la tête de la nouvelle Focus ST 280 Ecoboost (dont la boîte automatique est disponible à la commande dès ce mois-ci), moins sur la Fiesta ST 200 grâce à son 3 cylindres. On peut d'ailleurs indiquer au passage que le "barème WLTP" du malus sera plus favorable à ces deux sportives à partir du milieu d'année prochaine, sous réserve de confirmation des consommations WLTP homologuées. En attendant d'y voir plus clair, ce contexte particulier réserve son lot de surprises puisque le malus a eu la peau de l’Ecoboost sur la Mustang mais ne freine pas les ventes des Mustang GT restylées et Bullitt... Moralité : vive le V8 !

PISTE TECHNIQUE

essai circuit ford fiesta 7 st 200 ecoboost 1.5

La journée s'est séparée en deux ateliers. Le premier consiste à essayer les deux ST sur la partie courte du circuit. Plus technique, cette section permet de mettre en exergue la principale différence entre la Fiesta et la Focus : l’autobloquant. La première dispose d’un différentiel Quaife, purement mécanique, inclus dans le Pack Performance. Pour la seconde, Ford Performance a investi dans la technologie ultra-moderne du différentiel mécanique piloté électroniquement, une solution signée Borg-Warner.

Sur pareil tracé, la Fiesta est plus adaptée de par ses dimensions et surtout son poids. En prime, le train avant n’a pas à supporter un bloc trop lourd. Sur une piste courte, c’est tout naturellement la bestiole la plus sympa à mener. Après la pluie diluvienne qui s’est abattue sur l'asphalte, elle ne demande qu’à glisser. Elle conserve le tempérament « old school » de la précédente génération tout en gagnant en efficacité par l’apport de l’autobloquant. Le meilleur des mondes, loin des GTI de la catégorie devenues soit trop sérieuses, soit même pas encore remplacées (Renault Clio 4 RS et Peugeot 208 GTi bPS, notamment).

essai circuit ford focus 4 st 280 ecoboost 2.3

En parallèle, Ford Performance s’est essayé à transposer la même philosophie à l’échelon du dessus. Si vous avez lu notre essai de cette nouvelle Focus ST 2019, vous savez tout le bien que l’on pense aussi d’elle. La motorisation va tout de même à l’opposé avec un « downsizing » qui cède sa place à un « upsizing » (ou « rightsizing » selon comment on le nomme) à contre-courant. Un 2.3 litres dans une compacte, on n’en voit plus. Dans le fond, ça ne change pas grand-chose au problème des émissions de CO2, une Mégane 4 RS ramenée à 1.8 L étant également plombée par la fiscalité.

Assez lourde, la Focus manque d’agilité par rapport à la Fiesta. Pourtant, en efficacité pure, elle n’a rien à lui envier, au contraire, grâce à la magie de l’autobloquant piloté qui réduit les écarts concédés par le train avant. Le sous-virage est pour ainsi dire gommé, ce qui est impressionnant pour une traction de cette puissance et de ce poids, sur des enchaînements aussi serrés. Efficace, elle n’est en rien moins joueuse que sa petite sœur. Sur le mouillé, le mode Sport suffit à s’autoriser à quelques figures ! En Track, c’est assez rock ‘n roll.

PISTE RAPIDE

essai circuit ford fiesta 7 st 200 ecoboost 1.5

Sur cette seconde manche, la Fiesta ST est laissée sur le banc de touche. L’actualité primant, c’est la Focus ST Ecoboost qui joue titulaire. Grâce à l’étagement de la boîte, le couple de 420 Nm qui déborde de partout et une bonne allonge, la très grande majeure partie de cette piste se fait en 3. Un peu de 4 et 2 par-ci par-là et le tour est joué. Il n’y a plus qu’à se concentrer sur les trajectoires. Immédiatement, la Focus est plus à l’aise sur ces grandes courbes. Et lorsqu’il y a besoin de taper dans les freins, les gros disques répondent présents, là où la Focus 3 ST était plus en difficulté, le différentiel électronique n’étant pas très copain avec l’endurance des freins.

Le train avant incisif est associé à un arrière particulièrement enrouleur. A tel point que dans les grandes courbes, on le sent rapidement se délester. Il a la gentillesse de vous passer un coup de fil juste avant histoire de vous préparer à le retenir… ou pas. C’est vous qui voyez ! Joueur, mais pas piégeur, le compromis est bien dosé et n’est pas négligeable sur un segment où l’on reproche trop souvent des prises de vitesse trop importantes pour pouvoir prendre du plaisir. Sur piste humide, le plaisir est immédiat !

CONCLUSION

Si proches en philosophie et pourtant si éloignées en choix techniques, les Ford Fiesta ST et Focus ST se complètent parfaitement. La Fiesta ST étant aussi disponible en cinq portes (à l’instar de notre modèle d’essai), on ne peut même lui reprocher un éventuel manque de polyvalence…

VOUS POURRIEZ AIMER


Videos

VOIR NOTRE CHAINE