L'AUTOMOBILE SPORTIVE > ACTUALITES > autre

Quelle hausse des assurances auto en 2023 ?

20/12/2022

Quelle hausse des assurances auto en 2023 ?

 Assurer son véhicule en 2022 aura coûté plus cher qu'en 2021, vous l'aurez sans doute constaté par vous même. Et alors que les avis d'échéances commencent à arriver pour l'année 2023, la plupart des automobilistes constateront à regret que la hausse n'est pas terminée...

Selon une étude annuelle menée par le comparateur Assurland, relayée par Le Parisien, la hausse des tarifs de l'assurance auto était de 3% entre le 1er janvier et le 1er octobre 2022. Le coût moyen de la prime annuelle s'établit ainsi à 630 euros contre 611 euros l'année précédente. Une moyenne qui cache par ailleurs de fortes disparités selon les régions.

En cherchant une manière de positiver les choses, on pourra se réjouir que cette augmentation reste toutefois bien en dessous de l'inflation, qui s'établissait à 6,2% fin novembre. Cependant, il nous faut encore préciser que toutes les tranches d'âges n'ont pas non plus subi la même hausse et ce sont les 18-25 ans qui accusent le plus gros effort avec une augmentation de 18 % pour l'année 2022 avec une prime moyenne qui atteint désormais 1.255 euros en moyenne.

Pour autant, l'accidentalité routière n'a pas évolué par rapport à l'an passé. Entre janvier et septembre 2022, on recense 41 618 accidents corporels en France et en outre-mer, soit une hausse très modérée de +0,4 %. De ce fait, personne ne sera ravi d'entendre que les principales compagnies d'assurance ont déjà annoncé de nouvelles hausses pour 2023. Toujours d'après Assurland.com, par la voix de son fondateur Olivier Moustacakis, elle se situera autour des 3% mais d'autres sources évoquent jusqu'à 5% de hausse. De quoi motiver un peu plus les automobilistes à utiliser les services des comparateurs auto à n'en pas douter ! Mais l'effet le plus regrettable de cette inflation inédite, c'est qu'elle pousse déjà de plus en plus d'automobilistes à ne plus assurer leur véhicule en tous risques...

Alors comment les assureurs justifient-ils ces hausses continues ? Et bien ils s'en remettent tout d'abord aux chiffres, ou plus exactement au coûts des sinistres qui sont malheureusement de plus en plus élevés pour eux. D'abord, en dépit de la stagnation du nombre de sinistres, les coûts d'indemnisation des dommages corporels progressent chaque année de 5 à 7 %, selon France Assureurs. A cela, s'joute le coût des réparations lui aussi en forte hausse ces dernières années avec des technologies de plus en plus coûteuses. Ainsi, d'après Franck Le Vallois, directeur général de France Assureurs, la fédération française de l'assurance, le prix des pièces de rechange a augmenté sur un an de plus de 8 %. Le prix d'un pare-brise par exemple, du fait notamment de la hausse du coût de l'énergie pour les fabricants, a flambé de 7,3 %. Par ailleurs, on pourra reprocher à beaucoup d'assureurs de ne pas recourir davantage aux pièces de réemploi, chose à laquelle la loi les contraint pourtant.

Mais le prix de la technologie n'est pas le seul facteur inflationniste. En effet, le réchauffement climatique pèse lui aussi de plus en plus lourd dans la balance. Les tempêtes, incendies et inondations en nombre croissant et dont l'ampleur se fait de plus en plus violente, finissent par peser lourd dans la balance et font considérablement grimper la facture des assurances. Par exemple, selon les données de France Assureurs, ce sont 337.000 véhicules qui ont été endommagés par la grêle entre le 18 juin et le 4 juillet dernier pour un coût global des dégâts estimé à 1 milliard d'euros ! Et la situation n'ira pas en s'arrangeant... Ainsi, le montant des sinistres climatiques devrait quasiment doubler dans les 30 prochaines années, selon un document que la Fédération nationale de l'assurance a transmis au site actu.fr.

Enfin, le contexte de pénurie sur le marché des véhicules neufs a paradoxalement contribué lui aussi à faire augmenter le coût des assurances pour tout le monde ! Et oui, car en provoquant une hausse sans précédent du prix des véhicules d'occasion (+20% en 2022), cette tension sur le marché a également obligé les assureurs a tenir compte de la hausse de la cote Argus sur laquelle se base l'expertise qui détermine la valeur de remplacement de la voiture. De ce fait, beaucoup de véhicules qui auraient été classés économiquement non réparables (épave) en 2021 ont gagné leur droit prolonger leur vie en 2022 !

ACTUALITES autre



Le département du Calvados repasse à 80 km/h

Le département du Calvados repasse à 80 km/h
Alors que parmi les 92 départements concernés par la vitesse à 80 km/h, 42 ont à ce jour décidé de repasser à 90 km/h sur toutes ou partie de leur rou...
Lire la suite

L'assurance d'une voiture électrique est-elle plus chère ?

L'assurance d'une voiture électrique est-elle plus chère ?
L'achat de véhicules électriques et hybrides est en plein expansion ces deux dernières années. En 2022, ce sont en effet pas moins de 346 875 véhicule...
Lire la suite

Assurance auto : ce qu'il faut savoir en 2023

Assurance auto : ce qu'il faut savoir en 2023
Vous venez de changer de véhicule ? D'acheter une voiture neuve ? Ou vous souhaitez renégocier votre assurance ? Avant de sauter le pas et souscrire u...
Lire la suite

> TOUTE L'ACTUALITE autre...

 

Forum

DERNIERS SUJETS « autre » DU FORUM :



> ACCES AU FORUM

VOUS POURRIEZ AIMER