L'AUTOMOBILE SPORTIVE, le portail des voitures de sport
TECHNIQUE
> Election de L'Automobile Sportive 2014, cliquez ici pour voter !






Nos Stages de pilotage :
Stage Porsche
Stage Ferrari
Stage Lamborghini
Stage Subaru
Stage Aston Martin
Stage 4 voitures
Stage Rallye
Cours pilotage
Stage Drift
Essais routiers
Journées circuit
Stage incentive
::


Si les prix de certaines Ferrari anciennes sont presque à la portée de tous, n'oubliez pas que l'entretien a conservé ses côtés élitistes. A n'acheter que si vous possedez un réel budget conséquent pour assumer les imprévus...


Les autos anciennes populaires, comme cette Fiat 500 sont faciles à entretenir et peu couteuses en budget. Un choix judicieux pour les petites budgets.


Même les vieilles Ford T du début du siècle doivent rouler régulièrement pour ne pas s'abîmer.


Archétype de la voiture ancienne plaisir, facile à vivre au quotidien, la MG B remporte tous les suffrages des amateurs.


Vivre sa passion dans les clubs est le meilleur moyen d'en profiter. Au programme, balades, sorties circuits, infos pratiques, conseils techniques….


La Renault 8 Gordini fait déjà parti des anciennes de légende, mais sa cote devient de moins en moins accessible... Et attention aux fausses Gordini !


Une ancienne sportive est toujours tentante. Mais attention aux coûts d'entretien, aussi cher que les sportives prestigieuses d'aujourd'hui.


Parmi les "youngtimers" dont l'intérêt grimpe en collection, la Peugeot 205 GTI se taille la part du Lion !


L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > TECHNIQUE

ACHETER UNE VOITURE ANCIENNE OU DE COLLECTION

Avec la répression routière plus présente, et les changements des comportements, l'auto ancienne peut représenter l'alternative idéale pour conserver intact la passion automobile. Mais derrière ce tableau idyllique, il convient d'être bien informé sur les astuces à connaître pour éviter que le rêve se transforme en cauchemar...

Texte: Nicolas LISZEWSKI - Photos: D.R.

Les temps changent, et les automobilistes modifient leur comportement sur la route, par la force des choses (et des lois !). Alors, même si les constructeurs poursuivent leur course effrénée à la puissance et aux performances, la vitesse pure, en tant que cheval de Troie du plaisir automobile n'a plus droit de cité sur route ouverte. Restent alors les circuits, ou l'automobile ancienne. Cette dernière permet ainsi de retrouver les valeurs essentielles du plaisir automobile : les sensations. Peu importe les vitesses atteintes, les performances pures. Ce sont les sensations procurées par les autos anciennes alliés au charme rétro qui font la force de nos chères anciennes. Mais si l'auto ancienne semble aujourd'hui être le meilleur remède autorisé pour profiter pleinement de sa passion, il convient cependant d'être informé des règles de base pour que la fête annoncée ne se transforme pas en déconvenue.

QUELLE ANCIENNE, QUELLE EPOQUE ?
Avant de se plonger dans les pages des petites annonces, il faut au départ déterminer quelles autos vous font chavirer, ou quelle époque vous intéresse le plus. Bien entendu, votre budget sera également déterminant dans votre choix. Mais dans chaque époque, et chaque catégorie d'autos (berlines, populaires, GT, sportives…) il existe des autos pour toutes les bourses. Si vous souhaitez acheter une auto post-années 60, il faut bien garder à l'esprit que rouler au quotidien avec sera possible mais non sans de nombreuses concessions et contraintes. En outre, certaines autos anciennes, réputées peu fiables avec raison, nécessitent une patience et un solide bagage technique et mécanique, pour rouler sans craindre la panne. Il convient donc de bien se documenter dans la presse, sur internet ou en contactant directement les clubs de voitures anciennes, pour orienter au mieux votre choix. Pensez également que si vous avez une petite famille, il vous sera alors difficile de rouler régulièrement dans une auto à 2 places, comme les petits cabriolets anglais des années 60 (MG, Triumph…) ou les coupés sport italiens. Il convient de garder présent à l'esprit qu'acheter une auto ancienne à restaurer nécessitera un budget global toujours plus conséquent, qu'une auto en parfait état d'origine. Enfin, pour débuter dans le monde de la collection et des voitures anciennes, le choix d'une "presque ancienne" qui s'avère être une future classique - ou "Youngtimers" comme les appellent nos voisins anglais - peut se montrer pertinent. Ces voitures des années 80 dont la cote est encore basse se montrent fiables et se trouvent encore en très bon état d'origine. Elles permettent même d'envisager un usage quotidien dans certains cas. Parmi les "youngtimers" dont l'intérêt grimpe en collection, la Peugeot 205 GTI se taille la part du... Lion !

OU ACHETER ?…
N'imaginez pas vous rendre chez votre concessionnaire préféré pour trouver votre ancienne. Aujourd'hui, il existe trois voies différentes pour acheter et trouver une auto ancienne :
1. Les ventes aux enchères : intéressantes pour les prix parfois adjugés à des prix très bas, les ventes enchères ne permettent toutefois pas à l'acheteur d'essayer la voiture ancienne convoitée avant la mise à prix. Seul le moteur peut être démarré, mais en restant avec l'auto en stationnaire, et le dossier de l'auto est consultable. Attention à ne pas se laisser griser par la fièvre des enchères et acheter finalement une auto plus chère que son prix marché.
2. Les professionnels de la vente : des professionnels de tout genre, du dépôt-vente jusqu'au spécialiste d'une marque précise vendent des autos anciennes. Ils sont bons conseils, mais comme souvent, leurs prix sont légèrement supérieurs à la valeur marché. Le plus intéressant, à notre avis, est d'avoir recours aux professionnels dans le cadre d'une recherche ciblée pour un modèle très précis. C'est notamment vrai pour les autos de compétition.
3. Le marché des particuliers : c'est par le biais des petites annonces dans les magazines, journaux et Internet que l'offre de véhicule ancien est la plus fournie. En revanche, si l'offre est vaste, il faut rester vigilant, car le pire côtoie le meilleur.

QUE REGARDER A L'ACHAT ?
Les premières choses à regarder de près sont évidemment les papiers de la belle convoitée. Si les papiers ne sont pas au nom du vendeur, méfiance ! De même, si l'auto est immatriculée avec une carte grise collection, pensez aux contraintes impliquées. Ce statut très particulier réservé aux voitures de plus de 30 ans n'existe qu'en France et a fait l'objet d'une réforme très récemment. Il permettait à une auto sans carte grise d'être immatriculée en se dispensant également du contrôle technique, mais ensuite, vous ne pouviez circuler que dans votre département et les départements limitrophes. Pour vous rendre dans d'autres départements, il fallait alors une autorisation préfectorale de chaque département traversé... Depuis le 1er juillet 2009, les conditions d'attribution de la carte grise collection changent :
- l'âge minimum de la voiture passe à 30 ans (au lieu de 25),
- il n'y a plus de limite géographique de circulation au sein du territoire français,
- il y a désormais un contrôle technique obligatoire tous les 5 ans.
Par contre ce qui ne change pas c'est l'impossibilité de faire machine arrière ! Un véhicule qui est en carte grise de collection ne peux revenir en carte grise normale. Dans les autos anciennes, les principales causes de déconvenues sont la corrosion, très présente, les carrosseries n'étant alors pas traitées aussi efficacement qu'aujourd'hui et l'absence d'entretien. Il vaut mieux opter pour une auto qui roule régulièrement, que pour une auto qui aurait un kilométrage d'origine très faible. Paradoxalement, moins une auto roule, plus elle se dégrade. Le propriétaire doit vous prouver à l'aide de factures, qu'il a respecté l'entretien et sa périodicité en fonction des préconisations du constructeur.

L'ASSURANCE COLLECTION
Bonne nouvelle pour vous, car les autos anciennes peuvent être assurées en assurance appelée "collection". Ces formules d'assurances proposées par des courtiers et cabinets spécialisés offrent comme principal avantage une grille de tarif très alléchante, avec pour autant des garanties équivalentes aux assureurs traditionnels. Le secret des assureurs collection ? Aucun miracle en fait, puisqu'il faut généralement être âgé de plus de 21 ans, avoir plus de 3 ans de permis, n'avoir pas déclaré de sinistres responsables dans les deux dernières années et surtout posséder déjà un véhicule assuré sur un contrat standard chez un assureur. En clair, les tarifs sont très avantageux puisque l'assureur collection est presque certain que vous ne roulerez qu'occasionnellement avec votre auto ancienne. Ne pas confondre assurance collection et carte grise collection. Les autos considérées comme collection chez les assurances ont généralement 10 ans minimum. Avant de vous décider pour l'achat d'une auto ancienne, veillez à vérifier auprès des assurances collection qu'elle est éligible.

L'ENTRETIEN ?
Une belle ancienne dans votre garage personnel ? Oui, mais pour l'entretien, comment procéder ? Selon la marque de votre véhicule ancien, vous pourrez toujours vous rendre dans le réseau officiel, car certains constructeurs veillent à maintenir leur patrimoine automobile en état. Ainsi, Mercedes-Benz, BMW, Porsche, Audi et d'autres (anglais notamment) continuent à fabriquer des pièces détachées d'origine et leurs réparateurs agréés sont à même de les entretenir. Pour les marques françaises et italiennes, l'exemple allemand n'est pas suivi, et très rapidement les pièces ne sont plus disponibles. Le plus compliqué est le cas des marques disparues (Simca, Delage, Delahaye, Borgward, …), pour lesquelles il n'existe plus de réseau officiel, ni de structures existantes. Seuls quelques rares spécialistes, passionnés par ces marques disparues se chargent de les entretenir avec l'aide bienveillante des clubs dédiés aux marques concernées. L'absence de pièces de rechange implique souvent un long chemin de croix dans les bourses d'échange et les salons spécialisés pour trouver des pièces d'occasion, ou des re-fabrications peuvent être parfois envisagées. On le voit ici, le choix de votre prochaine ancienne peut également se décider en fonction de sa facilité à entretenir.

VOTRE ANCIENNE AU QUOTIDIEN…
Pour que votre " relation " avec votre nouvelle auto ancienne se passe sous les meilleurs auspices, l'idéal est d'avoir un garage ou un box fermé, sec et à l'abri des intempéries. Comme vous risquez de ne pas utiliser votre auto ancienne plus d'une fois par semaine, son garage sera une garantie pour la préserver. La pose d'un coupe-circuit vous évitera de changer de batterie tous les 6 mois, et si vous ne comptez pas utiliser votre auto pendant les mois d'hiver, montez-là sur cales ou au mieux sur-gonflez les pneus afin d'éviter que ces derniers se déforment. Enfin, le seul véritable gage de longévité pour conserver au mieux son auto ancienne, est de rouler régulièrement et de respecter les mises en température avant de " taper " dans la mécanique.

:: CONCLUSION
L'automobile ancienne revient en force de nos jours avec des budgets raisonnables à l'achat et une cote d'amour auprès du (pouvoir !) public. Mais il faut bien se renseigner et prendre son temps avant de succomber au charme rétro de l'automobile ancienne, car on ne roule pas en ancienne comme avec une berline diesel moderne et garantie deux ans constructeur !