header








stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !


La puissance spécifique est de 100,9 ch par litre de cylindrée moteur – chacun d’entre eux n’ayant à propulser que 3,09 kilogrammes car l‘Audi R8 V10, dans la version à boîte manuelle à six rapports, ne pèse que 1.620 kilos - dont 258 kilos pour le moteur, soit seulement 31 kilos de plus que le V8.


Le V10 FSI atmosphérique combine des technologies du sport automobile, comme le graissage moteur par carter sec et l’injection directe d’essence. L’architecture mécanique à 10 cylindres constitue la synthèse parfaite entre performances, puissance et faible poids. Notez sa présentation sous la bulle comme sur les berlinette V8 Ferrari.


L‘Audi R8 V10 5.2 FSI quattro est catapultée de 0 à 100 km/h en 3,9 secondes et dans la version équipée de la boîte robotisée séquentielle « R tronic », la barre des 200 km/h est atteinte seulement 8,1 secondes plus tard. Mais, même une fois cette barre symbolique franchie, l’accélération ne faiblie pas : elle est continue pour atteindre une vitesse de pointe de 316 km/h (sur circuit). Aérodynamique - Théories de la dynamique


L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > TECHNIQUE


TECHNIQUE : LE V10 5.2 FSI AUDI

Audi propose une nouvelle variante encore plus performante de la fascinante R8. Après qu’elle ait immédiatement propulsée la marque à la tête du segment des voitures de sport haut de gamme – la gamme R8 s’élargit pour accueillir aujourd’hui d’une version à moteur V10. La R8 V10 5.2 FSI quattro ainsi équipée d’un moteur dix cylindres de 5,2 litres développe 386 kW (525 ch) et un couple de 530 Nm, procure des performances routières à couper le souffle.

Texte : Gabriel LESSARD- Photos : D.R.

La R8 V10 intègre un concentré de savoir-faire, acquis au cours d’une longue série de victoires remportées par Audi aux 24 Heures du Mans. Son moteur V10 FSI atmosphérique combine des technologies du sport automobile, comme le graissage moteur par carter sec et l’injection directe d’essence. L’architecture mécanique à 10 cylindres constitue la synthèse parfaite entre performances, puissance et faible poids. A partir de 2009, le moteur prouvera aussi son potentiel sur les circuits du monde entier, avec la « R8 LMS ». Voiture spécialement développée par Audi pour un programme compétition-client, conformément au Règlement GT3.

Le moteur V10 FSI qui équipe la voiture de sport de série est quasiment identique à celui de la version compétition. Sa cylindrée est de 5.204 cm3, son couple de 530 Nm est atteint 6.500 tr/min et sa puissance culmine à 525 ch (386 kW) à 8.000 tr/min.

La puissance spécifique est de 100,9 ch par litre de cylindrée moteur – chacun d’entre eux n’ayant à propulser que 3,09 kilogrammes car l‘Audi R8 V10, dans la version à boîte manuelle à six rapports, ne pèse que 1.620 kilos - dont 258 kilos pour le moteur, soit seulement 31 kilos de plus que le V8.

L‘Audi R8 V10 5.2 FSI quattro est catapultée de 0 à 100 km/h en 3,9 secondes et dans la version équipée de la boîte robotisée séquentielle « R tronic », la barre des 200 km/h est atteinte seulement 8,1 secondes plus tard. Mais, même une fois cette barre symbolique franchie, l’accélération ne faiblie pas : elle est continue pour atteindre une vitesse de pointe de 316 km/h (sur circuit). La puissance, la spontanéité et la poussée de l’accélération ainsi que le son du moteur – toutes ces impressions procurent une vertigineuse expérience sportive. Le V10 passe d’une expression grave à une sonorité de notes aïgues au fur et à mesure que le régime augmente jusqu’à atteindre le régime maximal impressionnant de 8 700 tr/min.

Le moteur de 5,2 litres fait appel à l’injection directe d’essence FSI, système dont Audi est le précurseur sur les voitures sportives. Un système „Common Rail“ injecte le carburant dans les chambres de combustion à une pression pouvant atteindre les 120 bar. L’injection directe réduit les problèmes de cliquetis et assure un refroidissement interne grâce à l’évaporation du carburant – ce qui permet un taux élevé de compression de 12,5 : 1. Ce taux élevé de compression contribue pour une large part à augmenter la puissance et à réduire la consommation en contrôlant très précisément la quantité de carburant : La R8 V10 équipée de la boîte de vitesse R tronic se contente de 13,7 litres en moyenne sur 100 km.

Pour un dynamisme maximum : un centre de gravité moteur abaissé

Le graissage par carter sec fait aussi partie des raffinements techniques de ce moteur dix cylindres (dit moteur à « longue course ») : il permet un montage très bas du moteur dans le châssis. Le grand angle de cylindres ouvert à 90 degrés permet également d‘abaisser le centre de gravité. Le carter du vilebrequin est coulé selon un procédé complexe dans un alliage d‘aluminium à résistance mécanique élevée ; les bielles sont fabriquées en acier forgé, les pistons en aluminium.

Les quatre arbres à cames sont entraînés par chaîne et leur position angulaire est réglable de 0 à 42 degrés. Cela permet une plus grande latitude pour obtenir une épure de distribution optimum. En conjugaison avec les conduits d’admission rectilignes à écoulement optimisé, l’admission s’en trouve améliorée sur toute la plage de régimes.

La R8 V10 5.2 FSI quattro est équipée en série d’une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports, précise et souple. Audi propose également en option la boîte robotisée séquentielle « R tronic ». Cette boîte de vitesses high-tech – avec les palettes de commande style aluminium au volant et des passages de rapports ultrarapides de l’ordre d‘un dixième de seconde seulement - procure une sensation proche de celle ressentie dans une voiture de compétition. Grâce au mode « Launch Control » - disponible avec la boîte R tronic - que le conducteur peut activer par pression sur une touche, la R8 V10 réalise des démarrages foudroyants.