L'AUTOMOBILE SPORTIVE > ACTUALITES > LIGIER

Mort de Guy Ligier

24/08/2015

Mort de Guy Ligier

 Pilote, patron de sa propre écurie de formule 1 et industriel de renom, Guy Ligier est décédé ce dimanche 23 août 2015. C'est un grand nom de l'automobile française, connu de la voiturette à la F1, qui s'est éteint à l'âge de 85 ans.

Né le 12 juillet 1930 à Vichy, dans l'Allier, Guy Ligier a commencé sa carrière comme pilote de moto avant d'entrer en F1 et disputer 12 Grands Prix. On le verra aussi en endurance, notamment aux 24H du Mans auxquelles il participera huit fois. Sur l'initiative de Jacques Nicolet, le nom Ligier a refait surface en tant que marque, sur un châssis LM P2 lors de la dernière édition de 2015.

Car Guy Ligier est aussi connu du grand public pour sa carrière d'industriel. Ayant construit sa fortune personnelle dans une co-entreprise de travaux publics, il commence par tenter sa chance dans les voitures de sport avec la surprenante JS2 de 1971 à 1975. Elle doit son nom aux initiales de son grand ami et pilote Jo Schlesser, disparu en 1968. La JS2 est une petite GT homologuée route mais dont l'objectif premier est la participation aux 24H du Mans. Après avoir englouti une part de sa fortune personnelle dans l'aventure JS2 et en F1, la société Ligier Automobiles se reconvertit dans les années 80 à l'extrême opposé du genre motorisé avec la production de voiturettes sans permis qui lui permettront de renflouer les caisses.

N'ayant pas eu la chance de figurer sur d'autre podiums que celui du GP d'Allemagne 1967, Guy Ligier abandonne le volant en 1974. Bien décidé à ne pas quitter la compétition pour autant, il fonde sa propre écurie de F1 en 1976. L'écurie Ligier F1 voit le jour avec le soutien généreux de la SEITA, la régie française des tabacs qui permet de mettre sur pied une équipe portant fièrement les couleurs françaises sur la piste.

Avec Jacques Laffite, Patrick Depailler, Didier Pironi, puis Olivier Panis, les Ligier bleues équipées de moteurs Matra, Ford-Cosworth et Mugen-Honda pointeront 9 fois en tête d'un Grand Prix avant la revente de l'écurie en 1996. La fin de l'aventure des belles bleues sera connue sous le nom de Prost Grand Prix.

Enfin, c'est aussi avec le soutien de l'Etat et de son ami François Mitterrand, que Guy Ligier convaincra les collectivités locales d'investir beaucoup d'argent public dans le circuit de Nevers Magny-Cours, afin d'accueillir le GP de France entre 1991 et 2008.

Lire notre dossier sur la Ligier JS2

ACTUALITES LIGIER



Ligier JS2 R : retour en piste

Ligier JS2 R : retour en piste
Voilà fort longtemps qu'il ne nous avait pas été donné de parler de Ligier dans notre rubrique actualités ! Et pourtant, malgré la disparition de son ...
Lire la suite

> TOUTE L'ACTUALITE LIGIER...

 

Forum

DERNIERS SUJETS « LIGIER » DU FORUM :



> ACCES AU FORUM

VOUS POURRIEZ AIMER