L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > VOLVO > S60 R






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (01-09-2003)
VOLVO
S60
R
51 200 Euros (01/09/2003)
21 CV FISCAUX

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES VOLVO S60 R
Moteur: 5 cyl. en ligne 20 soupapes, transversal AV
Cylindrée en cm3: 2 521
Puissance ch DIN à tr/mn: 300 à 5 250
Puissance au litre en ch: 119
Couple maxi en Nm à tr/mn: 400 de 1 950 à 5 250
Transmission: Intégrale, BV 6 rapports
Poids (Données constructeur en kg): 1 515
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN: 5,05
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 250
400 m DA en secondes: 15,2
1 000 m DA en secondes: 27
0 à 100 km/h en secondes: 6,2


Fini les habitacles austères et sombres chez Volvo. Avec les S60 et V70 R, la sportivité est mise en avant. Les très bons sièges offrent un maintien idéal, tandis que le levier de vitesse Spaceball apporte une réelle nouveauté dans les habitacles. Evidemment, l'équipement est complet et généreux.


Le 5 cylindres de 2,5 litres est une évolution de l'ancien 2,3 litres qui équipait les T5. Avec son gros turbo qui souffle à 1 bar, la puissance mesurée est de 300 ch. Mais c'est surtout le couple de 400 Nm dès 1900 tr/mn qui est le plus appréciable.


Les 300 ch semblent finalement un peu justes, tant le châssis est efficace. La transmission intégrale alliée au système DSTC permet de garantir un comportement équilibré et efficace en toutes circonstances.

BIEN :-)
Ligne
5 cylindres envoûtant
Comportement efficace
Suspensions actives
Tarif
PAS BIEN :-(
Volvo = sport ?
Poids élevé
Performances un poil juste
Feeling de la direction


© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (01/09/2003)

L'ALLUMEUSE SUEDOISE…
L'image de Volvo est plutôt liée à la sécurité et la robustesse. Pourtant, depuis de nombreuses années, le constructeur suédois, aujourd'hui propriété du géant américain Ford, tente de percer dans le milieu des berlines sportives et racées. La recette de Volvo ? Du costaud, des beaux breaks, un cinq cylindres rageur et un turbo ! Qui a dit que les Suédoises étaient froides…

Texte: Gabriel LESSARD - Photos: D.R.

Après les berlines et breaks très classiques, carrés et sécuritaires, Volvo tente une diversification dès les années 90. Ainsi, les designers de Volvo ont laissé de côté les équerres pour offrir des lignes plus fluides et racées. C'est à partir des Volvo 850 que le vent nouveau arrive, puis les générations suivantes, les S70 et V70 poursuivent la révolution tranquille. Mais on ne change pas une image aussi forte que celle de Volvo rapidement et aisément. Ainsi, régulièrement, Volvo, bien que souhaitant conserver ses valeurs traditionnelles de sécurité et robustesse, commercialise des versions sportives. Les différentes générations des T5 feront ainsi de l'effet. Mais le marché a beaucoup évolué depuis dans ce segment, et si un constructeur veut faire parler de lui, il faut désormais sortir l'artillerie très lourde car les Audi S4, BMW M3 et Mercedes C32 AMG ont fixé la barre à plus de 340 ch !! Sans aller jusqu'à un tel niveau de performance, Volvo nous a pourtant concocté des S60 et V70 R avec des arguments techniques et en matière d'agrément plutôt alléchants…

SPORTIVE ET ELEGANTE
Les designers de Volvo ont réussi un coup de maître en conservant les traits caractéristiques de la marque suédoise, mais en renouvelant le genre avec maestria. Les Volvo S60 ou V70 sont ainsi dotées d'une forte personnalité qui tranche avec le conservatisme de certaines marques concurrentes dans ce segment. Le dessin très travaillé des flancs qui s'étirent jusqu'aux feux arrière est une vraie réussite. Si les S60 et V70 possèdent d'ordinaire une proue trop molle, les boucliers spécifiques aux variantes " R " avec les aérations béantes et agressives re dynamise la face AV de ces dynamites suédoises. Les très belles jantes alu de 17"à 5 branches plates contribuent grandement à asseoir l'auto et lui conférer même à l'arrêt une silhouette sportive, sans oublier l'aspect de robustesse cher à Volvo.

FINITION SPORTIVE !
La révolution en design extérieur est appliquée également à l'intérieur. Sur les versions standards l'habitacle des S60 et V70 est très réussi et spacieux, mais sur la R de nombreux détails sont venus rehausser l'atmosphère. Avec le cuir à profusion, les sièges Select Sport offrent un excellent maintien, l'équipement est généreux, les compteurs dont le fond est bleu sont spécifiques et le look du levier de vitesse est une vraie réussite esthétique. L'ergonomie est très bien étudiée tandis que le volant tombe idéalement en main.

MOTEUR !
Volvo est parti de l'ancien 5 cylindres de 2,3 litres qui équipait alors les T5. Pour les S60 et V70 R, Volvo l'a réalésé à 2,5 litres. Avec sa longue course, il est équipé d'un gros turbocompresseur soufflant à 1 bar qui est accompagné de deux intercoolers bien utiles pour refroidir cette mécanique bouillante. Bouillante, car finalement les techniciens de Volvo réussissent à sortir 300 ch de ce 5 cylindres et 400 Nm de couple de 1 950 à 5 250 tr/mn. La transmission est confiée à une classique boîte mécanique à 6 rapports qui profite du levier " Spaceball " (le changement de vitesse est donc implanté directement sur une demi-sphère métallique qui se substitue au traditionnel soufflet). Le client plus " paisible ", pourra opter en option pour une boîte auto à 5 rapports.

SUR LA ROUTE
En s'approchant de la S60 R essayée pour l'occasion, elle est presque intimidante avec ses entrées d'air béantes qui semblent prêtes à dévorer la route. Bien calé dans le siège tendu de cuir, la position de conduite est vite trouvée et le volant au toucher idoine contribue à cette bonne impression. Sitôt le 5 cylindres démarré, la sonorité typique vient vous chatouiller les tympans avec bonheur. Certes, l'isolation poussée de l'habitacle favorisant le confort l'étouffe un peu, mais avec la vitre baissée, vous êtes aux premières loges. Le temps que l'auto monte en température, nous en profitons pour tripoter les 3 réglages de l'amortissement à pilotage électronique " Four C ". Pas réellement de différences en fait. Les fanas de sport dont nous faisons partis nous réjouissons de la dureté de la suspension qui permet de ressentir la route, mais le mode " comfort " amène peu de changements positifs si votre dos souffre au fil des kilomètres. Bon, maintenant nous allons pouvoir jouer puisque le thermomètre nous a donné le feu vert ! Dès que la route se tortille, le châssis de la S60 R, équipée de série d'une transmission intégrale et du DSTC, le contrôle dynamique de stabilité de Volvo, fait preuve d'une efficacité réelle. Les 300 ch semblent presque trop justes pour mettre en défaut ce châssis efficace et équilibré. Là encore, Volvo nous rappelle que la sécurité est son premier credo, ce qui se ressent dans les choix techniques du châssis. Le moteur se montre rageur et offre une plage d'utilisation importante. Le couple élevé dès 1 900 tr/mn favorise les reprises et dispense le conducteur de jouer avec le levier Spaceball. Sur autoroute, le comportement est souverain, même à très haute vitesse (passé la frontière allemande). Il est à noter que la consommation augmente très fortement à haute vitesse. Une fois l'essai terminé, nous sommes surpris d'apprécier une Volvo pour sa sportivité, tant l'image traditionnelle de Volvo est ancrée dans nos esprits. Pourtant, ces variantes " R ", méritent amplement le détour et offrent un agrément de qualité qui ravira les conducteurs sportifs, mais pas intégristes.

:: CONCLUSION
Certes, les Volvo S60 et V70 R sont moins puissantes et moins performantes que ses rivales directes. Mais l'écart de prix est en général de 10 000 € en faveur de la Suédoise. Allumeuse par un style sérieux mais charmeur, cette Volvo sportive sait se montrer efficace et attachante. Le mariage du châssis sain et équilibré avec un 5 cylindres turbocompressé rageur et mélodieux, ne sont certainement pas étrangers à ce savant mélange...

CE QU'EN PENSENT NOS CONFRERES :
"Si Volvo comptait titiller l'Audi S4 ou la Mercedes C32 AMG, la Suédoise s'est de nouveau trompée. Les 300 chevaux de son 5 cylindres turbo, à la sonorité envoûtante font pâle figure sur une auto lourde et paresseuse. Les performances en prennent un coup, tout comme les freins d'ailleurs. Pour compléter le tout, la suspension pilotée malmène copieusement les vertèbres."
AUTO HEBDO - 20 Août 2003.

"Véritable vitrine technologique, la S60 R est aussi l'interprétation de Volvo de la berline de sport. C'est dire si la sécurité et la fonctionnalité tenaient une place importante dans le cahier des charges. Avec ses 300 ch, une transmission intégrale et une suspension à gestion électronique, le constructeur suédois à viser très haut. Mais si la S60 R se déplace comme sur des rails et est capable de performances très élevées, nous ne sommes pas vraiment convaincus des avantages du système Four C par rapport à une suspension traditionnelle. Cela dit, la S60 R n'en reste pas moins une automobile extraordinaire. Avec elle, Volvo voulait dynamiser son image; on peut dire que le but est pleinement atteint"
LE MONITEUR AUTOMOBILE - 14 Août 2003.

"Poussée par de nouvelles ambitions, Volvo s'attaque au marché des berlines d'exception. Pour cela, la marque suédoise dégaine un fer de lance à l'R vraiment méchant : une S60 suralimentée pourvue d'une transmission intégrale et d'une suspension active. Au volant de cette berline à la sobriété seulement apparente, on retrouve d'abord le bonheur de la suralimentation puisque, toute action franche sur l'accélérateur entraînera forcément une réponse plutôt brutale du moteur. Malgré un encombrement de 4,6 m et d'un poids de presque 1700 kg, la S60R se dirige facilement en raison du bel équilibre dynamique apporté par les réglages fermes de la suspension, par les quatre roues motrices et par l'amortissement piloté. Une belle sportive qui a pourtant su conserver sa distinction initiale"
ECHAPPEMENT - Juin 2003.


Devis d'assurance pour une VOLVO S60 R

AVIS

Propriétaire d'un V70R de 2004 phase 1 du phase 2... Je suis pleinement satisfait de ce modèle. Le moteur est impérial le châssis est vraiment impressionnant. Le coût de fonctionnement est plutôt contenu. Précédemment j'avais un 850 T5. L'assurance coûte un peu cher (750€ en TR avec 50% de bonus) mais vu la catégorie de la voiture ça va. Il faut effectivement prévoir un budget essence. Je suis plutôt cool, et je tourne à 10,5l. Pour les plus amateurs de sportivité optez pour la BVM 6 car La Bva 5 rapports (5 ou 6) gomme vraiment La sportivité. J'adore vraiment ce modèle mais je désespère que Volvo en ressorte un... ce sera donc un futur collector....
Lire tous les avis sur la VOLVO S60 R

Vous possédez une S60 R ? Ajoutez votre avis !

Suggestions

videos
Forum
>Sujets VOLVO sur le forum :
Forum
RECHERCHE