L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > MG > ZT 190






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (15-01-2003)
MG
ZT
190
33 000 € (01/11/2002)
13 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MG ZT 190
MOTEUR

Type: V6, 24 Soupapes, pos. transversal AV
Cylindrée en cm3: 2 497
Puissance ch DIN à tr/mn: 190 à 6 500
Couple maxi en Mkg à tr/mn: 25 à 4 000
TRANSMISSION
AV, Boîte de vitesses manuelle 5 rapports
POIDS
Données constructeur en kg: 1 565
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 227
1000 m DA en secondes: 29,7


Les Anglais restent définitivement les maîtres des intérieurs cosy. Certes le bois a disparu et le cuir a partagé son espace avec de l'Alcantara, mais dès que l'on est installé à bord de la ZT 190, le charme opère instantanément.


Sous le lourd capot, un V6 2.5L tout alu de 190 ch.


Très efficace de comportement, la suspension avec les jantes de 18" chaussées en 255/45 reste inconfortable sur chaussée dégradée ou inégale.


Lorsqu'une noble Rover 75 passe au Morris Garage (MG), elle se transforme en véritable harpie, tout du moins stylistiquement. Au menu bouclier avant avec bouches d'air béantes, suppression des chromes, badges MG… Tuning, nous voilà.

BIEN :-)
Atmosphère luxe et sport
Comportement
Prix
V6 sonore
Position de conduite
PAS BIEN :-(
Style extravagant ?
Performances timides
Poids
Confort
Avenir de la marque ?


© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (15/01/2003)

L'ANGLAISE DELUREE
Rover et MG ont connu des années particulièrement mouvementées. Sous la bannière BMC (British Leyland Corporation), encore indépendants et anglais, les deux marques ont du leur sauvetage à Honda trop heureux de s'implanter en Europe et accroître sa taille mondiale. Mais, la tâche était insurmontable pour Honda qui revendit son acquisition au bout de quelques années à BMW, le performer du moment. Mais, BMW à son tour ne réussit pas son pari. La revente éclatée et morcelée de l'ex-groupe BMC rendit Rover et MG aux anglais. La dernière chance ?...

Texte: Gabriel LESSARD - Photos: D.R.

Avec tant de mouvement et de changements de propriétaires, Rover et MG ont évidemment souffert à chaque changement de remises en question techniques récurrentes, de l'adaptation de nouvelles plate-formes, de nouveaux moteurs communs et de nouvelles stratégies. Résultat, aujourd'hui le réseau Rover et MG est déchiré en France, obligé de céder le panneau Land Rover, seule partie rentable jusqu'ici. L'image de marque en France est passée aux oubliettes et peu de personnes envisagent la marque Rover lors d'un achat de véhicule. Peu de personnes croyaient ou espéraient un renouveau des restes du groupe Rover aux mains de ce consortium anglais. Pourtant, aujourd'hui Rover et MG sont toujours présents, et avec des structures générales adaptées et réduites au faible volume des ventes et de production, on se prend à espérer des jours meilleurs pour la marque au drakkar. Et le groupe Rover joue même à fond la carte de l'image MG, qui reste encore forte pour encanailler les berlines Rover.

T'AS LE LOOK COCO !
La Rover 75 est une Rover de l'ère BMW. Particulièrement bien née, très chic et élégante, elle affiche une allure bourgeoise sans trop d'ostentation. Le charme britannique est omniprésent et on ne se lasse pas de cette calandre et de ses chromes. On en vient même régulièrement à l'assimiler à une petite Jaguar. Quel plus beau compliment ! Mais lorsque la noble 75 passe dans le garage MG (les initiales MG signifient justement Morris Garage), cette statutaire anglaise change de registre. Fini les Beatles et God Save the Queen, et bonjour les Sex Pistols ! Avec la suppression de tous les chromes, excepté sur les poignées de portes, et sa peinture intégrale, l'auto semble tout droit sortir d'un meeting de tuning. Bien campée sur des jantes de 18", tout abus de style a l'air évident sur la MG ZT. Les logos Rover ont disparu et c'est désormais le Morris Garage qui frappe ces autos aux couleurs souvent flashies. Globalement, passé l'effet de surprise, on s'y fait et on se sent vite comme un gamin qui après être sorti de chez ses parents sur le chemin de l'école le matin, enfile un jean troué en cachette. La partie arrière est en revanche restée plus discrète avec un bouclier d'origine et une simple, mais peu élégante, protection chromée autour de la sortie d'échappement.

COCON ANGLAIS.
En matière d'intérieur, les Anglais ont eu une longue tradition de réussite et de savoir-faire. Jaguar, Rover, Rolls… ont toujours su marier à merveille bois et cuir précieux, sans oublier les moquettes épaisses, créant ainsi une atmosphère intimiste. Cosy quoi ! Dès qu'il s'agit de sport, il est en revanche plus délicat d'insérer du bois. C'est pourquoi MG a mis à la place du plastique métallisé du plus bel effet mettant l'accent sur la sportivité. Moins de chaleur, plus de sensation. La planche de bord conserve heureusement son charme so British et les moquettes et cuirs/Alcantara sont toujours de belle facture. Bien calé dans le siège conducteur, la position de conduite est parfaite et les commandes tombent bien sous la main. En revanche, l'habitabilité arrière est exiguë et il ne faudra pas être trop grand pour voyager longtemps derrière. Mais la magie opère toujours et on laisse toujours à regret cet habitacle pour celui d'autres berlines plus classiques.

UN V6 AMELIORE
D'origine, le V6 Rover KV6 de 2,5 litres n'est pas un modèle de sportivité. Avec seulement 177 ch, il avait été volontairement limité par BMW pour que la nouvelle venue ne vienne pas trop concurrencer ses cousines bavaroises d'alors. MG s'est donc attelé à le rendre plus performant et plus sportif. Résultat mitigé puisqu'ainsi modifié, il ne développe "que" 190 ch à 6 500 tr/mn, lorsque ses rivales directes développent toutes 200 ch ou plus. Seule l'Alfa Romeo 156 V6 2,5 litres développe elle aussi 190 ch, mais elle pèse 285 kg de moins (CQFD). Le régime élevé du couple maxi donne donc une cartographie moteur un peu creuse à bas régime. Heureusement, la boîte de vitesse à 5 rapports seulement, est très bien étagé et permet de relancer efficacement cette anglaise aux allures de punk. Enfin, ce qui ne gâche rien, le KV6 de 190 ch nous gratifie d'une sonorité et d'une onctuosité agréable à l'usage.

SUR LA ROUTE
Avec 190 ch sous le pied droit, on s'attend à des sensations vigoureuses à défaut d'être sportives. Pourtant, le poids élevé de l'auto et l'inertie du V6 à bas régime pénalisent les performances de la ZT 190. Vraie routière, on en vient à regretter son look tapageur pour des performances si sages (près de 30 secondes pour le kilomètre départ arrêté). Elle se rattrape par son comportement routier facile et précis qui est à la portée du conducteur lambda. Comme on pouvait s'en douter, les jantes de 18" avec pneus en 255/45 alliées aux suspensions raffermies altèrent quelque peu le confort, surtout sur chaussée inégale ou dégradée. Bonne surprise également, le freinage optimisé nous est apparu efficace et endurant. Avec près de 1,6 tonnes à mouvoir, on aurait pu craindre le contraire.

:: CONCLUSION
Finalement elle n'est pas la bombe que son physique laissait présager : Plus Beatles que Rolling Stones. On en vient alors à regretter que les dirigeants de Rover n'aient pas réservé un tel look exclusivement à la version V8 en préparation qui devrait délivrer 260 ch puis 380 ch avec compresseur aux roues… arrière ! Si la Rover 75 recevait ce même moteur de 190 ch en conservant sa définition d'origine, elle n'en serait que plus attachante encore. Son prix de 33 000 € est élevé au regard des performances mais donné par rapport à l'atmosphère et à l'équipement proposé en série. En somme, une belle alternative peu rationnelle mais charmeuse qui s'offre à vous, si l'avenir incertain de Rover ne vous fait pas peur…


Devis d'assurance pour une MG ZT 190

AVIS

Vous possédez une ZT 190 ? Ajoutez votre avis !

Suggestions

videos
Forum
>Sujets MG sur le forum :
Forum
RECHERCHE