L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > VOLKSWAGEN > POLO (9N3) GTI 1.8T 150 ch






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ESSAI (11-05-2006)

VOLKSWAGEN
POLO
(9N3) GTI 1.8T 150 ch
(2006 - )

19 490 euros (01/05/2006)
9 CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES VOLKSWAGEN POLO (9N3) GTI 1.8T 150 ch
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne, 20 soupapes, 2 arbres à cames en tête
Position: transversal AV
Alimentation: Gestion intégrale Bosch Motronic ME 7.5 + turbocompresseur KKK K14 (Ø 0,5 bars) + échangeur air/air.
Cylindrée en cm3: 1 781
Alésage x course : 81 x 86,4
Puissance ch DIN à tr/mn: 150 à 5 800.
Puissance au litre en ch DIN : 84,22
Couple maxi en mkg à tr/mn: 22,4 à 2 000
Couple au litre en mkg : 12,57
TRANSMISSION
AV + ESP (semi-déconnectable) + ASC/EDS.
Boîte de vitesses (rapports): Manuelle 5 rapports.
POIDS
Données constructeur en kg: 1 164
Rapport poids/puissance en kg/ch DIN : 7,76.
ROUES
Freins : 2 disques ventilés AV (Ø 288 mm) et 2 disques pleins AR (Ø 232 mm) + ABS + EBV + AFU.
Pneus : AV et AR Dunlop Sport SP Maxx 205/45 R16.
PERFORMANCES
Vitesse maxi en km/h: 216
400 m DA en secondes: ND
1 000 m DA en secondes: 29
0 à 100 km/h : 8,2
0 à 200 km/h : ND
Consommation moyenne : 7,8 L/100 Km.


>> Pour télécharger gratuitement en fond d'écran les photos de VOLKSWAGEN POLO (9N3) GTI 1.8T 150 ch cliquez ici !


Dans l'habitacle on retrouve une finition soignée avec une présentation sportive ponctuée de petites touches... Notez la sellerie type Golf GTI Mk1 !


Vous espériez un 1,4 litres TFSI de 170 ch ? Perdu, c'est le 1,8 bien connu turbo de 150 ch...


>> Download Free Wallpapers of VOLKSWAGEN POLO (9N3) GTI 1.8T 150 ch , clic here !

BIEN :-)
Look soigné façon Golf GTI
Finition
Performances
Tarif attractif
Disponibilité du moteur
Equipement pneumatique performant
Petite GTI homogène au quotidien
PAS BIEN :-(
Poids !
Gabarit en hausse…
Amortissement " ancienne mode VAG " !
Trop proche de l'Ibiza FR ?
Pourquoi pas le dernier moteur 1.4 GT de 170 ch ?


© L'AUTOMOBILE SPORTIVE (11/05/2006)

LA GOLF TOUCH ?
VW a dévoilé sa nouvelle " fourmi ". La saga de la Polo se poursuit en effet avec son sixième opus, et, force est de reconnaître, que Volkswagen n'a pas oublié son passé fourni en GTI. Pour sa nouvelle Polo, le constructeur allemand a utilisé ses bonnes vieilles recettes : le partage des plateformes et des organes mécaniques. C'est donc le célébrissime 1781 cm3 turbocompressé de 150 ch que l'on retrouve sous le capot de la Polo GTI nouvelle mouture. Avec un look singeant très singulièrement la Golf GTI, la Polo veut jouer des coudes dans une catégorie un peu endormie. Parviendra-t-elle à s'imposer ?...

Texte: Gabriel LESSARD - Photos: D.R.

C'est le 19 octobre 2005 que fut présentée officiellement la nouvelle Polo GTI au salon de Tokyo. Un choix qui peut paraître surprenant pour nous européens, mais qui se justifie pleinement pour le constructeur allemand en raison de ses succès commerciaux enregistrés dans l'archipel du soleil levant (1er importateur au Japon 5 années de suite !). Non content des succès commerciaux, Volkswagen fait l'objet pour certains modèles d'un véritable engouement comme la New Beetle et la Golf GTI. Une bonne occasion donc pour Volkswagen de dévoiler sa nouvelle Polo GTI au Japon. Assez curieusement Volkswagen évoque en préambule la filiation avec la Polo GTI Mk5 de 125 ch alors que la Polo poursuit son évolution en jouant dans la cours des grande. Elle se rapprocherait plus en filiation directe des Golf GTI que de la lignée des Polo. Une simple lecture de la fiche technique notamment dans la rubrique poids, fera définitivement oublier les anciennes Polo G40 Mk1 et Mk2 qui jouaient plutôt dans la catégorie des… fourmis ! Oublié donc le caractère bouillant des petites Polo avec un comportement routier imparfait mais à la personnalité affirmée. L'embourgeoisement a guetté toutes les sportives modernes mais cela n'empêche pas de belles réussites comme les Mégane RS, la Golf GTI Mk5 ou même la Honda Civic Type R. La nouvelle Polo va-t-elle réussir à nous convaincre ?...

DESIGN
Ce qui frappe immédiatement à la découverte visuelle de la nouvelle Polo GTI, c'est sa manie de copier sa grande sœur la Golf GTI. Pas de doute sur son appartenance à la famille VW ! A l'avant, la Polo expose sa calandre typique de la Golf GTI : noire, en forme de " V ", entrée d'air supérieure avec grille de protection en nid d'abeille. Les doubles phares et les antibrouillards sont également cerclés de noir. Les jantes en alliage 16'' laissent apparaître les étriers des freins à disques avant et arrière de couleur rouge. Le châssis sport rabaissé de 15 millimètres assoie plus l'auto au sol et les bas de caisse noirs soulignent le design dynamique de cette nouvelle GTI. Elle se distingue également par une double sortie d'échappement chromée et par un déflecteur de pavillon avec troisième feu stop intégré qui confèrent à la face arrière dynamisme et sportivité. Petit détail subtil, les répétiteurs de clignotants sont logés dans la partie basse des rétroviseurs extérieurs. La partie arrière est très réussie et affiche une nette ressemblance avec la Golf Mk3. Un patchwork de Golf la nouvelle Polo ? Presque ! Que cela soit en noire ou en blanc, la nouvelle Polo GTI en met pleins les yeux tout en conservant du bon goût propre à son statut de GTI bourgeoise des beaux quartiers. L'empreinte GTI est également présente dans l'habitacle. La nouvelle Polo nous accueille de ses sièges sport spécifiques au motif écossais " Interlagos " (comme sur les Golf GTI mk1 ! Ne pleurez pas fidèles aficionados des GTI d'antan…) et de son volant sport en cuir siglé GTI. Le pommeau, le levier de vitesse et le levier de frein à main sont gainés de cuir. Un insert en métal habille la console centrale et les contours des orifices de ventilation latérale. Le schéma de changement de vitesses, en métal gravé dans le pommeau du levier de vitesse, ainsi que les pédales en aluminium sont parfaitement assortis à l'ensemble. La nouvelle Polo a même poussé le détail jusqu'aux coutures rouges sur le volant et sur les bordures des ceintures de sécurité noires. Si d'ordinaire nous avons toujours été critiques sur le manque de gaieté des habitacles Volkswagen, les multiples petites touches de détails égaient l'habitacle de cette petite GTI. A noter le cerclage chromée des compteurs, très tendance en ce moment, mais qui sont du meilleur effet. La position de conduite est correcte et les sièges offrent un bon maintien latéral.

MOTEUR
Avec l'arrivée de la nouvelle Golf GT et son inédit moteur 1,4 litres TFSI de 170 ch, on pouvait espérer voir cette mécanique sous le capot moteur de la nouvelle Polo GTI. Perdu ! Volkswagen a certainement souhaité laisser la primeur à la nouvelle Golf de cette mécanique moderne et innovante dans un monde automobile trop diéselisé à notre goût. Alors finalement on retrouve une très très vieille connaissance puisque c'est le moteur 1781 cm3 qui a été repris (héritier des premières Golf GTI 1800… !) avec sa culasse à 20 soupapes et son turbocompresseur KKK K14 soufflant à 0,5 bars. Un moteur qui a été décliné sous tous les capots et à toutes les puissances, mais qui est repris notamment de la… Golf GTI Mk4 ! Même puissance, à 100 tr/mn près et un couple similaire. Pas étonnant dès lors que les sensations offertes par ce moteur soient similaires dans la Polo GTI. Il sait pousser très nettement dès les plus bas régime puisque son couple maxi de 22,4 mkg arrive dès 2000 tr/mn. Des sensations déjà éprouvée il n'y a pas si longtemps au volant de la Golf GTI justement mais aussi avec la Seat Ibiza FR, elle aussi dotée de la même plateforme que la Polo et du même moteur. L'élasticité offerte par ses reprises dispense même le conducteur de trop manier la boîte mécanique à 5 rapports. Avec de tels attributs et un poids de 1164 kg, la Polo GTI affiche des performances flatteuses : 216 km/h, 8,7 secondes sur le 0 à 100 km/h et 29 secondes au kilomètre départ arrêté. A titre de comparaison, une Ford Fiesta ST n'arrive pas à éditer de tels chronos, et si on se tourne vers quelques valeurs " antiques " mais reines des GTI, c'est mieux qu'une 205 GTI 1.9 ou qu'une Golf GTI 16S mk2. Pour une fois qu'une petite sportive ne régresse pas en performance sur l'autel de l'embourgeoisement, on ne peut que saluer cette politique volontariste de Volkswagen.

CHASSIS
Un look " à la Golf GTI ", un moteur repris d'une Golf GTI précédente… tous les espoirs étaient donc permis surtout après avoir essayé à plusieurs reprises la Golf GTI Mk5 d'avoir une Polo GTI terriblement efficace et joueuse du châssis. Bon autant le dire tout de suite, le résultat n'est pas à la hauteur de nos attentes. En résumé simpliste, pour un usage quotidien ou sur route ouverte, la Polo GTI offrira un comportement largement satisfaisant mais peut être trop sécurisé peut être notamment avec son châssis rabaissé de 15 mm et l'adhérence excellente de la monte pneumatique en 205/45. Les freins sont également largement dimensionnés avec des disques ventilés à l'avant d'un diamètre de 288 mm (l'arrière se contente de disques pleins). Toutes les aides à la conduite modernes sont montées de série (ESP, ABS, AFU, EDS…) et veillent sur vos écarts de conduite. Malheureusement, l'ESP n'est ici que partiellement déconnectable comme chez la plupart des constructeurs. Pour les escapades sur circuit, vous en serez pour vos frais ! Sans parler de circuit, haussons le rythme de conduite sur des petites routes prévues pour l'essai pour mieux explorer les limites de ce châssis qui se distingue de sa cousine espagnole par une barre anti-roulis sur l'essieu arrière directeur moins grosse. Très vite, la Polo perd de sa fluidité de conduite lors des phases d'appui au placement en freinage, peu aidé en plus par une direction qui ne permet pas de placer le train avant comme on le souhaiterait. En bonne traction avant performante, elle lève la patte arrière en appui, mais des petites ondulations de caisses engendrées par un amortissement digne des Volkswagen d'antan nous rappelle à l'ordre. Les amateurs de châssis efficaces et précis opteront plus pour la Fiesta ST. C'est dommage, d'autant plus que la Polo GTI reste une petite sportive homogène et dotée de réelles qualités.

:: CONCLUSION
La Polo GTI dernière cuvée reste une GTI homogène et largement bien conçue pour un usage routier et quotidien. Certes, les sportifs purs et durs, les habitués du levage de " patte arrière " y trouveront à redire sur les aptitudes sportives de la Polo. Mais à la vue de la conception d'ensemble de cette GTI, sa place n'est de toute évidence pas sur les circuits lors des journées open. Son poids et sa puissance encore un peu juste auront vite fait de lui infliger une punition par la première Saxo VTS préparée circuit venue. En revanche, sur route ouverte pour tous les autres amateurs (et amatrices ?) la Polo GTI conserve son côté chic des générations précédentes tout en y ajoutant une touche choc avec de vraies performances de GTI ce qui n'était plus le cas auparavant...

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"Cette Polo n'a pas de tare rédhibitoire. Elle est même pétrie de qualités, comme des performances canons pour la catégorie et un beau rapport prix prestation. Il lui manque juste ce qui pour nous demeure l'essentiel, à savoir le grain de folie et d'intégrisme qui en ferait une authentique GTI."
Echappement - Mai 2006 - VW Polo GTI Mk6.


Devis d'assurance pour une VOLKSWAGEN POLO (9N3) GTI 1.8T 150 ch

AVIS

une bombe! je l'ai depuis 1an et demi 35 mil km et ne m'en lasse pas. on a toujours envie de la pousser d'aller plus vite. excellente tenue de route. 10 a 20 % plus vite dans les virages qu'avec mon ancienne golf 3 gti de 94. seul défaut: dans les enchainements de petits virages avec freinage intermédiaire, elle semble dépassé par les évenements. (comme dit dans l'article)...
Lire les avis sur la VOLKSWAGEN POLO (9N3) GTI 1.8T 150 ch

Vous possédez une POLO (9N3) GTI 1.8T 150 ch ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
videos
Forum
>Sujets VOLKSWAGEN sur le forum :
Forum
RECHERCHE