election sportive 2014
GUIDE






Assurland.com

Nos Stages de pilotage :
Stage Porsche
Stage Ferrari
Stage Lamborghini
Stage Subaru
Stage Aston Martin
Stage 4 voitures
Stage Rallye
Cours pilotage
Stage Drift
Essais routiers
Journées circuit
Stage incentive
L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > COLLECTOR > LANCIA > DELTA s4
::
COLLECTOR (28-07-2008)

LANCIA
DELTA
s4
(1985 - 1987)

env. 600 000 francs (1985)
ND CV FISCAUX
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES LANCIA DELTA s4
MOTEUR
Type: 4 cylindres en ligne Abarth, 16 soupapes 2 arbres à cames en tête
Position: longitudinal Central AR
Alimentation: Injection électronique Magnetti-Marelli "I.A.W." + injecteurs doubles + compresseur volumétrique Abarth + turbocompresseur KKK K26 (1 bar) + 2 échangeurs air/air
Cylindrée (cm3): 1 759
Alésage x course (mm): 88,5 x 71,5
Puissance maxi (ch à tr/mn): 250 à 6750
Puissance spécifique (ch/L): 142,12
Couple maxi (mkg à tr/mn): 29,7 à 4 500
Couple spécifique (mkg/L): 16,9
TRANSMISSION
Intégrale (AV : 30% et AR : 70%) + différentiels : central + AR + AV + autobloquant central Ferguson + 1 à l'AR à 25%
Boîte de vitesses (rapports): 5 manuelle
POIDS
Données constructeur (kg): 1 200
Rapport poids/puissance (kg/ch): 4,8
ROUES
Freins Av-Ar (ø mm): AV Disques ventilés (ø 300 mm) et AR : disques ventilés + étriers Brembo
Pneus Av-Ar: Pirelli P Zero Corsa 205/55 VR 16
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h): 225
400 m DA: 14,2
1 000 m DA: ND
0 à 100 km/h: 6
0 à 200 km/h: 25,6
CONSOMMATION
Moyenne (L/100 Km): env. 13 L


Attention, sous ses airs de "Frankestein", la Lancia Delta S4 possède une véritable personnalité et un look dédié à la compétition.


L'habitacle est étonnant car finalement très bien fini et élégant. Rien à voir avec une Peugeot 205 T16 dont la finition était aussi bâclée que sur une 205 Junior.


La lancia Delta S4 innove avant tout par son mode de suralimentation qui combine un compresseur volumétrique "Volumex" Abarth et un turbocompresseur KKK. Une technique qui présente l'immense intérêt d'avoir de la souplesse et du couple dès les plus bas régimes et de les conserver jusque dans les tours.


Dans les aspects pratiques, on notera les capots avant et arrière qui basculent intégralement afin de découvrir totalement mécanique et train roulant, en prévision des interventions rapides en course.


La Lancia Delta S4 possède un vrai châssis comme ceux des autos de course. Dotée d'un châssis tubulaire en chrome-mlybdène, elle reprend en fait l'architecture de la Lancia 037 Rally.


Pour ralentir l'auto, Lancia a prévu des disques ventilés de 300 mm de diamètre aux quatre roues pincées par des étriers Brembo. Pas d'ABS au programme. La direction était également conçue avec raffinement puisqu'elle était équipée d'une assistance progressive en fonction de l'angle de braquage (à dépression).


>> Pour télécharger gratuitement en fond d'écran les photos de LANCIA DELTA s4 cliquez ici !

BIEN :-)
Voiture hors normes
Techniques de pointe
Performances
Collector
"Gueule" inimitable
Châssis évolué
Mécanique assez souple
Finition élégante
Freinage
PAS BIEN :-(
Rares dans les petites annonces
Frais d'entretien
Nombreuses pièces spécifiques
Pour amateurs avisés et inconditionnels
Parfois ont subit les âffres de la course
Puissance trop juste ?


©L'AUTOMOBILE SPORTIVE / 28-07-2008

SUPER DELTA !
Avec l'arrivée des groupe B et de la première domination outrancière des Audi Quattro, chaque constructeur en lice fourbit ses armes. La réglementation oblige de produire 200 exemplaires ? Pas grave, les constructeurs n'hésiterons pas à se lancer dans une telle fabrication, rien n'étant trop cher pour concourir à la victoire finale. Peugeot avait donc sa 205 Turbo 16, Ford sa RS 200 et Lancia sa Delta S4...

Texte: Nicolas LISZEWSKI - Photos: D.R.

Nous sommes alors dans la première moitié des années 80 et le rallye bas son plein. Audi a frappé très fort avec ses Audi Quattro et raffle les victoires sur tous les terrains. Face à ces nouvelles venues dotées d'une technologie évoluée (quatre roues motrices, moteur turbocompressé...), les anciennes gloires du passé ne peuvent que ramasser les miettes. Certes, les Lancia 037 Rallye ou les Renault 5 Turbo ne baissent pas les bras, mais elles ne peuvent rien faire. Alors Peugeot qui compte bien avec sa 205 relancer toute l'entreprise en situation délicate, sera de la partie avec pour la route les 205 GTI, chargées de se mettre en tête du phénomène GTI, et également de courir sur les rallyes avec les 205 Turbo 16. Ces dernières vont rapidement s'installer en tête des rallyes devant les Audi. Ford vient avec une RS 200 qui étonnera les observateurs. Et Lancia ne restera pas inactif. Sous la houlette de Cesare Fiorio (qui sera plus tard directeur de la Scuderia Ferrari en Formule 1 notamment avec Alain Prost comme pilote en 1990), toute l'équipe Lancia va élaborer la future Delta S4, qui s'appelle encore la Lancia 038.

DESIGN
N'allez pas chercher une similitude avec la Delta de série produite depuis 1979 ! A part la calandre et les blocs optiques arrière, le reste est que du spécifique. Et pour cause ! En fait, si la silhouette de la Delta S4 s'apparente à la Delta de "monsieur et madame tout le monde", elle diffère au niveau des proportions puisque la carrosserie habille un châssis tubulaire hérité des Lancia 037. La parenté avec la série est donc là, mais les cotes de la voitures diffèrent à l'avantage de la S4 qui est plus large et longue que les Delta de route. De même, la S4 n'est dotée que de deux portes et de deux places. Derrière, c'est le moteur que vous embarquez en passager ! Les immenses prises d'air latérales pour alimenter le moteur en air frais, semblent donner un sac à dos à cette S4. Belle ? Difficile à dire, en revanche elle est bestiale à n'en pas douter et une digne représentante de la période des Groupe B homologuées route. Dans les aspects pratiques, on notera les capots avant et arrière qui basculent intégralement afin de découvrir totalement mécanique et train roulant, en prévision des interventions rapides en course. Avec sa calandre Lancia et ses quatre phares, la Delta S4 annonce fièrement la couleur d'autant plus avec sa teinte rouge du plus bel effet. Les jantes de 16 pouces en alu offrent un voile presque plein. Les ouvrants semblent avoir été découpés à la règle et à l'équerre et participe un peu au charme de ce physique "à la Frankenstein". A noter que le Cx est de 0,6, soit pire évidemment que la Delta de série. Les observateurs avertis auront remarqué la lame arrière en carbone sur le hayon destiné à créer de la déportance. L'habitacle est étonnant car finalement très bien fini et élégant. Rien à voir avec une Peugeot 205 T16 dont la finition était aussi bâclée que sur une 205 Junior. Non là le conducteur a le droit à une planche de bord complète et d'un dessin classique (identique à celui des Mercedes W124), et surtout d'une sellerie complète en Alcantara (contreforts des portes, bas de la planche de bord, sièges) avec une moquette épaisse. Lancia sait recevoir ses acheteurs de voitures exclusives ! Surtout à ce niveau de prix (environ 600 000 francs à l'époque, soit 100 000 euros), le client n'était pas volé. L'équipement de série était très complet en adoptant même la climatisation, un accessoire encore peu répandu en 1983. Bon il faut avouer que sans climatisation, avec la boîte de vitesses entre les passagers, la chaleur monte vite dans l'habitacle ! De petites touches d'exclusivités sont éparses ça et là avec notamment un pédalier alu, des logo "Lancia" sur les passages de portes. Sur le volant trois branches, on peut voir le logo "Abarth" rappelant que le coeur de la S4 doit beaucoup à l'officine du sorcier italien.

MOTEUR
La lancia Delta S4 innove avant tout par son mode de suralimentation qui combine un compresseur volumétrique "Volumex" Abarth et un turbocompresseur KKK. Une technique qui présente l'immense intérêt d'avoir de la souplesse et du couple dès les plus bas régimes et de les conserver jusque dans les tours. Si aujourd'hui les turbocompresseurs basse pression ont résolu en partie ce problème à bas régime, au début des années 80 les turbocompresseurs qui offraient beaucoup de puissance étaient brutaux et très creux dans les bas régimes. Le mariage opéré donc sur la S4 sera réédité plus tard pour la (grande) série avec la Volkswagen Golf GT Mk5. Le projet du moteur démarre en 1983 sur la base de la Lancia 037. L'ingénieur Giorgio Pianta, motoriste nouvellement recruté chez Abarth, est l'artisan du mariage compresseur volumétrique et turbocompresseurs sur un moteur de 037 hybride. L'ingénieur Claudio Lombardi travaille quant à lui sur la synchronisation de la double suralimentation en avec un système de by-pass. Le comportement de ce moteur-protype en est entièrement transfiguré et autorise une plage d'utilisation de 1200 t/mn à 8400 t/mn ce qui tranchait singulièrement avec la concurrence directe. les ingénieurs ont privilégié un moteur tout alu et de course courte, plus apte à offrir les qualités requises pour la compétition. Installé en position central arrière, il est mis longitudinalement. La boîte de vitesses (une Hewland avec pignonnerie ZF remplaçant celle de la version course et des synchroniseurs Borg-Warner) est posée devant ce moteur, débordant donc dans l'habitacle entre les sièges. Le petit 1800 cm3 quatre cylindres, ainsi "boosté" offre donc des performances de choix sur les versions de course. Sur la version route, le conducteur peut compter sur 250 ch à 6 750 tr/mn et 29,7 mkg de couple à 4 500 tr/mn. Des valeurs qui pourraient paraître modestes eut égard des valeurs affichées par des sportives actuelles (une Audi S3 Mk2 affiche 265 ch) mais suffisent cependant à offrir à cette version routière des performances de choix, surtout pour 1983 : le 0 à 400 m est franchi en 14,2 secondes et le kilomètre départ arrêté en 25,6 secondes. Les amateurs de statistiques apprécieront cette performance. Ce qui est d'autant plus intéressant dans le cas de la Delta S4 c'est sa souplesse mécanique dont est dépourvue par exemple la 205 Turbo 16. Le mode de fonctionnement de l'ensemble compresseur/turbo mérite d'être détaillé : l'air comprimé dans le turbocompresseur est refroidi dans un premier échangeur air/air. Il est ensuite comprimé une nouvelle fois dans le "Volumex" et refroidi une seconde fois. Lorsque le moteur monte dans les tours, le compresseur s'efface progressivement au profit du turbocompresseur. En véritable voiture de course, la Delta S4 a adopté une lubrification moteur et boîte à carter sec.

CHASSIS
La Lancia Delta S4 possède un vrai châssis comme ceux des autos de course. Dotée d'un châssis tubulaire en chrome-molybdène, elle reprend en fait l'architecture de la Lancia 037 Rally. Dessus est greffé évidemment la mécanique (il n'est donc pas porteur comme sur les monoplaces) mais aussi ses suspensions à triangles superposés articulés sur rotules. Petite anecdote technique, les suspensions arrière sont dotées de 4 amortisseurs. Pour mémoire, la Ford RS 200 faisait plus encore avec quatre amortisseurs sur chaque essieu ! La Lancia 037 Rally était une "classique" propulsion et marquait ainsi le pas face à la concurrence affûtée. Le constructeur italien est donc passé lui aussi à la transmission intégrale avec une répartition asymétrique du couple entre les essieux avant et arrière (30% et 70% respectivement) complétée de trois différentiels dont le central visco-coupleur de type Fergusson. A noter que pour les versions civiles, le différentiel avant n'était pas autobloquant alors que sur les versions courses les trois différentiels pouvaient être bloqués. Pour ralentir l'auto, Lancia a prévu des disques ventilés de 300 mm de diamètre aux quatre roues pincées par des étriers Brembo. Pas d'ABS au programme. La direction était également conçue avec raffinement puisqu'elle était équipée d'une assistance progressive en fonction de l'angle de braquage (à dépression). La liaison au sol était alors assurée par des jantes alu de 16 pouces chaussées de pneumatiques Pirelli PZero Corsa à bande de roulement pratiquement lisse sur la moitié extérieure et à sculpture sur la partie intérieure. Presque du semi-slick avant l'heure ! avec ses 1200 kilos, la Lancia Delta S4 limitait la casse et avec ses 250 ch son rapport poids/puissance de 4,8 kg/ch la mettait dans la moyenne de ses rivales.

ACHETER UNE LANCIA DELTA s4
Avant d'en acheter une, il faudra déjà en trouver une ! Rares, certaines ont parfois couru, il faut donc bien chercher pour trouver un exemplaire en parfait état. Etablir une cote moyenne tient de la gageure vu le peu de transactions. Disons entre 60 et 80 000 euros selon l'état. Mais il faut rester lucide, acheter une Lancia Delta S4 ne peut s'adresser qu'à des collectionneurs avisés et connaisseurs, disposant d'un solide budget pour l'entretien et la maintenance. On imagine en effet la tête de votre concessionnaire Fiat-Lancia local qui serait obligé de vous faire une vidange. Une opération pas si aisée sur un moteur à carter sec d'ailleurs, à moins de savoir.

:: CONCLUSION
Dans la lignée des groupe B, la Lancia Delta S4 apporte avec maestria son interprétation du genre. Une gueule inimitable, des performances toujours actuelles, un palmarès en rallyes reconnu et une histoire captivante lui laissent une place à part dans le cœur des amateurs de Rallyes. Mais attention, il faudra acheter une S4 en connaissance de cause, n'est pas collector qui veut, notamment dans son entretien et sa maintenance...

CHRONOLOGIE
1984 : Dans le courant de l'année, Lancia dévoile un croquis préfigurant la future Delta S4.
En septembre, au salon de Paris, Lancia présente statiquement la nouvelle Delta S4, prévue pour l'homologation en rallyes pour le groupe B.
1985 : Le 1er novembre, la Delta S4 est homologuée officiellement en groupe B par les instances sportives.
Première sortie officielle en rallye de la S4 au RAC en Grande Bretagne.
1986 : Le 1er novembre, la Delta S4 est homologuée officiellement en groupe B par les instances sportives.
Première sortie officielle en rallye de la S4 au RAC en Grande Bretagne.
1987 : Les derniers exemplaires invendus (140 !) trouveront finalement preneur, tandis que Fiat travaille sur un prototype ECV basé sur la Delta S4.
1988 : Développement et présentation du prototype Fiat ECV 2 basé au départ sur la Delta S4.

CE QU'ILS EN ONT PENSE :
"Malgré les réserves que nous avons émises sur la réglementation en commençant, l'obligation de construire 200 exemplaires de cette véritable génération de voitures de course "routières" que sont les "groupes B", est une aubaine pour les amateurs et fanatiques de tout poil. "Ainsi avance le progrès" avait titré José Rosinski pour l'essai de la Ford RS200. On serait tenté de reprendre la même "accroche" pour cette Lancia. Que la version de série ait réellement ou non besoin de deux compresseurs, n'est pas important. IL est hautement rassurant de savoir qu'il existe encore des machines pour aventuriers des temps modernes et chevalier du sport."
Sport Auto - novembre 1985 - Lancia Delta S4 - Gilles Dupré.



Comparez les tarifs d'assurance pour une LANCIA DELTA s4
AVIS
AVIS > AVIS LANCIA > AVIS DELTA s4
Vous possédez une LANCIA DELTA s4 ? Ajoutez votre avis !
Forum
Vous voulez parler des LANCIA DELTA s4 ou de leurs concurrentes ? Besoin d'avis, de conseils d'achat, consultez le Forum : cliquez ici !

>Sujets récents sur LANCIA :
Annonces
Newsletter
Actualites
Actualites
Newsletter
Newsletter
> INSCRIVEZ-VOUS !
Comparatif
WM

> TECHNIQUE : Les 6 cylindres BMW
Liens
RECHERCHE