header


L'AUTOMOBILE SPORTIVE > GUIDE D'ACHAT > ASTON-MARTIN > DB9 GT






Assurland.com

stages de pilotage f1 et gt
Découvrez nos Stages de pilotage F1 et GT !

ASTON-MARTIN DB9 GT (2015 - )

essai aston martin db9 gt
© L'AUTOMOBILE SPORTIVE 26-12-2015

CONCERT EN PLEIN AIR

Après 11 ans passés au catalogue, la carrière commerciale de la DB9 touche à sa fin. A l’instar de ce qui avait fait sur la DB7, une déclinaison GT clôt ce chapitre en apportant un surplus de puissance et quelques autres petites choses. Suffisant pour faire patienter jusqu’à l’année prochaine ?

Texte : Maxime JOLY - Photos : Cédric AUGUSTO

La remplaçante de la DB9 ne s’appellera pas DB10 puisque c’est le nom donné au modèle exclusif de James Bond dans ‘Le Spectre’. Sa remplaçante, baptisée DB11, arrivera donc courant 2016, sans que l’on ne sache encore exactement quand. Une arrivée vitale pour la firme britannique qui a besoin de sang neuf dans sa gamme…

PRESENTATION

aston martin db9 gt 2015intérieur aston martin db9 gt

L'Aston Martin DB9 GT a été présentée en première mondiale au Festival of Speed de Goodwood en juin dernier. Après la DB9 restylé 2013, que nous avions déjà essayée en version Volante, la DB9 GT prend le patronyme de "MY2016" (Model Year 2016). Elle est reconnaissable à ses éléments aérodynamiques peints en noir (splitter, diffuseur), ses optiques (phares et feux arrière) subtilement retouchées et ses nouvelles jantes en alliage à dix branches de 20 pouces.

On note également la gravure "GT" sur le bouchon de réservoir en aluminium tandis qu'à l'intérieur de cette vraie fausse 2+2, le volant est gainé d'Alcantara, les sièges en cuir sont siglés GT et différentes finitions enrichissent un environnement résolument luxueux. La principale nouveauté est la console centrale en bois, héritée de la Vanquish II, avec des boutons tactiles au lieu des interrupteurs. La présentation est parfaite et se montre être une véritable invitation au voyage !

Le tarif de cet écrin anglais ? 203.505 euros. Sans les quelques options qui garnissent le catalogue, bien évidemment…

aston martin db9 gt 007 bond edition DB9 GT 007 BOND EDITION
Aston Martin célèbre la sortie du film Spectre avec le lancement d'une série limitée à 150 exemplaires du coupé DB9 GT baptisée 007 Bond édition. Elle reprend la peinture couleur argent et se distingue par quelques améliorations visuelles dont des jantes de 20" à dix branches, les évents de capot en aluminium brillant et un peu de fibre de carbone pour le splitter avant et le diffuseur arrière. A l'intérieur, la DB9 GT Bond Edition est livrée avec des seuils de portes numérotés avec le logo officiel 007, des broderies sur les sièges et un écran de démarrage spécial Bond sur le nouveau système tactile d'infodivertissement Aston Martin. Elle offre également une sélection d'accessoires collector sur le thème de James Bond, dont une montre Omega Seamaster Aqua Terra 150m James Bond Limited Edition avec son bracelet unique Aston Martin. Le prix de la Bond Edition est fixé à 223.885 €.

CARACTERISTIQUES


ASTON-MARTIN DB9 GT
v12 aston amrtin db9 gt
MOTEUR
Type : 12 cylindres en V à 60°, 48 soupapes, 2x2 arbres à cames en tête
Position : longitudinal AV
Alimentation : Injection indirecte + double calage variable en continu
Cylindrée (cm3) : 5935
Alésage x course : 89 x 79,5
Puissance maxi (ch DIN à tr/mn) : 547 à 6500
Couple maxi (Nm à tr/mn) : 620 à 5500
TRANSMISSION
AR + pont autobloquant mécanique + ASR et ESP (déconnectable) + contrôle de motricité
Boîte de vitesses (rapports) : automatique (6)
POIDS
Données constructeur (kg) : 1785
Rapport poids/puissance (kg/ch DIN) : 3,3
ROUES
Freins Av-Ar : disques ventilés et perforés en carbone/céramique (Ø 398 mm) avec étriers fixes 6 pistons - disques ventilés et perforés en carbone/céramique (Ø 360 mm) avec étriers fixes 4 pistons + ABS + DSC + EBD + EBA + TC
Pneus Av-Ar : 245/35 ZR 20 - 295/30 ZR 20 Pirelli PZero
PERFORMANCES
Vitesse maxi (km/h) : 295
1000 m DA : ND
0 à 100 km/h : 4"5
0 à 200 km/h : ND
CONSOMMATION
Mixte constructeur (L/100 Km) : 14.3
Moyenne de l'essai (L/100 Km) : 18
CO2 (g/Km) : 333
PRIX NEUF (12/2015) : 203.505 €
PUISSANCE FISCALE : 40 CV


MOTEUR

J’ai parfois du mal à ne pas m’agacer en lisant certains confrères. On y lit pêle-mêle que les performances (0 à 100 km/h en 4,5 secondes) ne sont pas à la hauteur ou bien encore que le moteur manque de watts. Alors, c’est sûr que face à des "berlinettes" qui s’approchent des 700 chevaux chez Ferrari ou McLaren, il y a de quoi trouver que les 547 purs sangs de la DB9 GT font petit bras mais dans quel monde vit-on pour sincèrement penser cela ?

Il faut être conscient que ce monumental V12 fait désormais partie du patrimoine automobile mondial, au même titre que le V12 Bizzarrini, qu’un V12 Ferrari ou que le V12 BMW de la McLaren F1. Il est vrai que dans la DB9 GT, il ne prend pas 8.000 tr/min, se contentant modestement d’une puissance maximale atteinte à 6.500 tours. La belle affaire... D’abord, parce qu’Aston Martin a prouvé avec la GT12 que sortir 100 ch/L de ce vieux V12 était tout à fait possible, quand la majorité des copains se tournent vers la suralimentation. Ensuite, il n’y a qu’à donner vie à ce moteur en insérant la clé en cristal dans le compartiment prévu à cet effet pour comprendre que tout le reste n’est que de la parlote, si vous me passez l’expression.

Le grondement du V12 est à la fois terrifiant et totalement jouissif. Les poils de bras se dressent et on piaffe d’impatience à faire joujou avec la pédale de droite. Tout devient merveilleux une fois le mode Sport activé. Mêle pas besoin d’aller vite pour entendre l’orchestre se démener derrière vos oreilles, à la faveur d'une capote repliée. Le nouvel échappement rappelle fortement celui de la Vanquish et procure une bande-son qu’on ne trouve nulle part ailleurs, y compris sur la Jaguar F-Type R, beaucoup moins noble ! Au volant, on s’amuse comme un gosse. On lève le pied, juste pour entendre les pétarades dans l’échappement. Puis, on réaccélère un petit peu car la mélodie du bonheur nous manque comme un shoot pourrait manquer à un drogué. Mais rien de nocif pour la santé, ici. Au contraire… La magie du V12, c’est aussi sa souplesse d’utilisation. Ce moteur se comporte comme un énorme élastique, capable de reprendre au régime de ralenti puis de s’approcher des 7.000 tours l’instant d’après. Allez nous parler de downsizing après ça !

Il y a trois transmissions différentes pour les trois coupés Aston V12 : la boîte robotisée Graziano sur la V12 Vantage S, la boîte automatique ZF à six rapports sur la DB9 et la boîte auto 8, depuis l'automne 2014, sur la Vanquish. Alors que la première citée est franchement dépassée et que la dernière est, au contraire, à la pointe de la technologie, la boîte 6 est souvent raillée car « ancienne ». Qu’elle ait de l’âge, c’est un fait. En revanche, il n’y a aucun reproche à faire sur sa gestion, parfaite, et sa rapidité d’exécution est remarquable. Halte à la mauvaise foi…

SUR LA ROUTE

En prenant le patronyme GT, les choses sont one ne peut plus claires au volant de la DB9 ! D’autant plus que la grande Aston a toujours eu cette orientation, de toute façon. Moins dynamique que la Vanquish 2015, elle l’est assurément. Son train avant manque quelque peu de précision et l’amortissement, bien que paramétrable en trois modes, n’est pas non plus hyper convaincant. Pour finir, le freinage est difficile à cerner. En somme, elle n’est pas aidée par sa masse de 1.785 kg, à vide. Elle montre rapidement qu’elle ne finira jamais sur le podium des track days mais, pour autant, ça n’en fait pas une mauvaise coureuse, en partie grâce à son différentiel à glissement limité et à son équilibre quasi-parfait (49/51 entre l’essieu avant et l’arrière). Par ailleurs, sa rigidité structurelle est bluffante pour un découvrable.

essai aston martin db9 gt

Ayant eu à l’essai la DB9 GT par une météo typiquement anglaise, nous avons pu nous rendre compte qu’il faut se méfier de l’eau qui dort. Sous ses airs de bourgeoise, cette Aston cultive un côté rock ‘n roll loin d’être déplaisant. La motricité offerte par les Pirelli sur le mouillé n’est pas idéale. Autant dire qu’il est impossible de s’ennuyer au volant et que le moindre trajet se transforme en pèlerinage. Si on utilise la DB9 GT à ce pour quoi elle est faite, on touche tout simplement au graal automobile ! Comme bon nombre de cabriolet quatre places, la circulation de l’air dans l’habitacle n’est pas optimisée et le remous sont relativement importants en l'absence de filet coupe-vent. Compte tenu de l’espace proposé aux places arrière, j’aurais personnellement préféré une stricte deux places pour cette version mais il faut bien la différencier des deux autres Volante de la gamme …

CONCLUSION

:-)
V12 dantesque !
Boîte automatique réussie
Dessin indémodable
Nouvelle console centrale
:-(
Trop typée GT
Places arrière symboliques
Remous d’air
Manque de vraie nouveauté...

Pas sûr que cette édition GT donne envie aux anciens possesseurs d'Aston Martin DB9 ou de Virage de changer avant l'arrivée de la DB11. En revanche, pour ceux qui n’ont pas encore goûté à la joie du V12, ils auraient tort de se priver. Animée par une époustouflante mécanique, accouplée à une excellente boîte automatique, l’Aston Martin DB9 GT n’est ni la plus puissante, ni la plus efficace des sportives, mais elle dispose d’un coefficient émotionnel très largement au-dessus de la moyenne. C’est encore plus vrai dans sa version Volante…

aston_db9_gt_01.jpg
aston_db9_gt_02.jpg
aston_db9_gt_03.jpg
aston_db9_gt_04.jpg
aston_db9_gt_05.jpg
aston_db9_gt_06.jpg

>Voir la galerie photos ASTON-MARTIN DB9 GT



Devis d'assurance pour une ASTON-MARTIN DB9 GT

AVIS

Vous possédez une DB9 GT ? Ajoutez votre avis !

Suggestions
vendez votre voiture
Forum
>Sujets ASTON-MARTIN sur le forum :
Newsletter
Forum
RECHERCHE